Plaisir inattendu

496Report
Plaisir inattendu

Les plaisirs inattendus.

*Ceci est ma première tentative d'écriture, alors n'hésitez pas à commenter. Je vais aller de l'avant et admettre que mon orthographe et ma grammaire ne sont pas les meilleures, alors s'il vous plaît, allez-y doucement.
Les personnages de cette histoire ne sont pas réels et cela ne s'est pas vraiment produit. Si vous n'aimez pas lire sur l'inceste, veuillez ne pas lire.*

Tout a commencé il y a environ six jours lorsque j'ai remarqué pour la première fois que ma petite sœur n'était plus si petite. Elle a couru dans la maison avec des vêtements de skimpier et de skimpier. Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer qu'elle avait commencé à devenir une belle jeune femme. Elle mesure un peu plus de cinq pieds et pèse un peu plus de quatre-vingt-dix livres. Ses seins autrefois presque inexistants ont maintenant commencé à se remplir. Je pense qu'elle mesure environ 32-36 c et qu'elle a un joli cul rond qui remplit à peu près tout ce qu'elle porte. Elle a de beaux longs cheveux bruns et de beaux yeux bleus qui ressemblent à un feu d'artifice qui a explosé en eux. Oh et avant que j'oublie de le mentionner, elle vient d'avoir 16 ans il y a quelques mois.

Vous voyez, je n'aurais jamais vraiment remarqué tout cela si nos parents n'étaient pas récemment décédés dans un horrible accident de voiture. J'ai reçu l'appel il y a quelques jours et dès que j'ai pu obtenir un congé, je suis rentré à la maison. Voyez, je suis actuellement dans les marines et j'ai été en tournée en Irak. J'ai été complètement dévasté une fois que j'ai appris ce qui était arrivé à nos parents. J'ai rapidement téléphoné à des amis de la famille et j'ai fait en sorte que quelqu'un garde un œil sur ma petite sœur jusqu'à ce que je puisse rentrer à la maison. Dès que j'ai pu, j'ai pris le premier vol de retour pour enterrer mes parents bien-aimés.

Quand je suis arrivé à la maison, notre voisin et ami proche de la famille était à la maison et ma sœur était à l'école. Notre voisin m'a donné tous les détails de ce qui s'était passé. Mes parents ont fêté leur 25e anniversaire en revenant à la maison où ils ont été percutés de plein fouet par un conducteur ivre. Ma mère et mon père sont morts sur le coup. Le connard de conducteur ivre n'avait même pas une égratignure sur lui d'après ce que la police avait dit à mon voisin. Plus tard, j'ai découvert que ce n'était pas son premier DUI et que ce serait son dernier, il avait été accusé de DUI et d'homicide au volant aggravé et cherchait à faire beaucoup de temps.

J'ai passé la journée à organiser les funérailles de mes parents et à mettre leurs affaires en ordre. Voir ma famille n'était en aucun cas pauvre, mon père était un courtier en investissement et ma mère était avocate et travaillait pour l'une des plus grandes entreprises de la région. Je pense que leur valeur nette est d'environ 5,2 millions, mais je peux me tromper. Je devais encore contacter l'avocat de la famille et voir ce que tout le testament indiquait, mais je savais que tout devait être partagé entre moi et ma petite sœur. de son argent devait aller dans une fiducie créée par mon père avec des placements sûrs déjà mis en place pour elle et elle aurait un petit montant placé sur un compte courant pour elle tous les mois jusqu'à ce qu'elle ait 21 ans et je devais être son tuteur légal.

Je suppose que je ferais mieux de vous parler un peu de moi avant d'aller plus loin dans cette histoire. J'ai 24 ans. J'ai rejoint les marines peu de temps après avoir obtenu mon diplôme d'études secondaires et je viens de terminer ma deuxième tournée en Irak. Disons-le de cette façon, j'ai vu beaucoup plus d'action que je ne l'aurais jamais pensé, mais c'est une toute autre histoire, alors revenons à vous en dire plus sur moi-même. Je pense que je suis un gars plutôt décent. Je mesure 6'2' 185 livres depuis que j'ai rejoint les marines, j'ai atteint la meilleure forme de ma vie. J'ai les cheveux bruns foncés actuellement dans l'armée normale coupés haut et serrés avec une barbe dépouillée et j'ai aussi les yeux bleus mais je n'ai pas eu la chance d'avoir l'étoile éclatée en eux comme ma petite sœur. Bon assez parlé de moi pour revenir à l'histoire.

Je venais de décrocher le téléphone quand j'ai entendu des bruits de portes de voiture se fermant sur le côté. J'ai levé les yeux vers l'horloge et j'ai réalisé que c'était à peu près l'heure à laquelle ma petite sœur rentrait de l'école. J'ai décidé de m'asseoir dans la cuisine et d'attendre de voir si elle entrait. J'ai entendu la porte d'entrée s'ouvrir et j'ai entendu ma sœur et une autre fille rire quand elles sont entrées. Ma sœur a crié bonjour, il y a quelqu'un ici. J'ai décidé de ne pas répondre tout de suite au lieu de cela, j'ai juste écouté. Ma sœur et son amie sont allées dans le salon et ont allumé la télé. Pendant ce temps, j'ai décidé de marcher tranquillement jusqu'au salon et j'ai été choqué de voir deux des plus belles jeunes femmes que j'ai jamais vues s'embrasser.

Je suppose que j'ai dû m'étouffer ou renverser quelque chose parce que la prochaine chose que j'ai su, c'est que j'ai entendu ma sœur crier et son amie l'a regardée et a dit "Qui est-ce et qu'est-ce qu'il fait dans votre maison en nous regardant?" Ma sœur a répondu " Angie chérie, c'est mon grand frère Jake, je suppose qu'il a dû entrer pendant que j'étais à l'école. " Les deux ont continué à en discuter et je me suis retourné et je suis retourné dans la cuisine en espérant comme l'enfer qu'aucun d'eux n'avait remarqué la belle boule dure qui s'était formée dans mon pantalon. Dès que je suis retourné à la cuisine, je suis allé directement au placard où mes parents avaient gardé leur liqueur et m'ont servi à boire.

J'étais là, mes parents venaient de mourir et je suis tombé sur ma sœur en train de sortir avec sa petite amie et j'avais eu une érection. Quel genre de connard dois-je être. Juste au moment où j'ai fini mon premier verre, ma sœur est entrée comme elle l'a fait, je me suis servi un deuxième verre parce que je savais que je n'étais pas prête pour tout ce que ma sœur est une conversation lesbienne pas après tout ce que nous traversions tous les deux. J'ai commencé à me demander si mes parents étaient au courant de cela ou si c'était quelque chose de nouveau car pour autant que je sache, ma sœur ne leur en avait pas parlé ni à moi et nous étions une famille assez ouverte et ne gardions pas de secrets. Je me suis assis à la table de la cuisine et j'ai fait signe à ma sœur Jane de s'asseoir avec moi à table. À mon grand étonnement et à mon incrédulité, ma petite sœur s'est d'abord dirigée vers les armoires, lui a pris un gobelet et s'est dirigée vers le réfrigérateur en mettant quelques glaçons dans le verre avant de lui verser du scotch et de s'asseoir à table.

Nous étions tous les deux assis à siroter notre boisson sans savoir qui devrait rompre le silence gêné en premier. C'est ma sœur qui s'est énervée la première. "Écoute Jake, ce n'est pas ce que tu penses, nous étions assis là à parler de ce qui était arrivé à maman et papa et la prochaine chose que je savais, c'était que nous nous embrassions." Eh bien, je suis resté assis là pendant une minute pour décider quoi dire avant de lui répondre. être gay." Ma sœur m'a froncé les sourcils puis m'a dit "Jake ne sois pas idiot, je ne suis pas gay du moins pas totalement gay. C'était la première fois que j'embrassais une fille." J'ai fait de mon mieux pour cacher mon incrédulité de mon visage. "Sis cela ne ressemblait pas à une première mais, si tu le dis, je croirai que tu gicles" Son visage est devenu rouge en entendant son surnom, elle a détesté ça quand j'ai appelé elle ça. "Eh bien, gicler, ça a été une longue journée pour moi, je vais me coucher." Je me suis levé et je me suis approché d'elle et je lui ai donné un câlin tout en lui donnant le câlin que je n'ai pas pu m'empêcher de regarder sa chemise et de voir le haut de sa magnifique poitrine. Instantanément, mon renflement a commencé à revenir dans mon pantalon et j'ai rapidement rompu l'étreinte, l'ai légèrement embrassée sur le front et j'ai espéré qu'elle ne l'avait pas remarqué.

Je montai rapidement dans ma chambre et soulageai la pression en prenant mon ordinateur portable et en recherchant du porno. Je ne m'étais pas rendu compte au début que je réduisais mes résultats de recherche sur le porno en comparant les femmes du flix à ma sœur. Je me suis installé sur un et j'ai fait mon truc et l'ai appelé une nuit. Je me suis réveillé le lendemain matin avec l'odeur du bacon, des œufs, des saucisses, du steak de jambon, du gruau et des biscuits. Je dors nue alors je me suis levée, j'ai mis un boxer et un pantalon de nuit et j'ai descendu les escaliers vers l'un des sites les plus érotiques que j'aie jamais vus. Ma pas si petite sœur portait une jolie chemise rose qui descendait à peine jusqu'à sa marine et aucun soutien-gorge que je ne pouvais dire parce que ses mamelons sortaient. Elle portait également le pantalon de yoga le plus ajusté que j'aie jamais vu et on pouvait voir le contour de son string.

Je me dirigeai rapidement vers la table et m'assis en m'assurant que ma chaise était rapprochée de la table. Pour que je puisse avoir la chance de cacher mon érection qui grandit rapidement. "MMM Sis, tout sent bon. Tu sais que tu n'avais pas besoin de me faire gicler le petit-déjeuner." Ma sœur m'a lancé un regard noir pour l'avoir appelée ainsi, sachant qu'elle détestait ça, mais il n'y avait vraiment aucune méchanceté dans son regard. Ce serait bien. Mais si vous m'appelez squirt une fois de plus. Vous le porterez au lieu de le manger. Elle a commencé à sourire.

Nous avons discuté de ce qui était arrivé à nos parents et de ce qui allait nous arriver. Heureusement, j'étais presque à la fin de mon enrôlement et il y avait une base à proximité pour terminer le dernier de mes devoirs d'enrôlement et je ne retournerais pas au service actif de sitôt. Au cours des jours suivants, ma sœur et moi sommes devenus assez proches et j'ai commencé à remarquer que ce qu'elle portait à la maison commençait à changer et qu'elle commençait à flirter un peu du côté dangereux de skanky. Je ne voulais pas la contrarier plus qu'elle ne l'était avec tout ce qui s'était passé alors j'y ai beaucoup réfléchi ou lui ai dit n'importe quoi. Je cachais constamment mes érections.

Eh bien, quelque chose s'est passé qui a changé notre relation pour toujours. Je dormais profondément quand ma petite sœur est entrée dans ma chambre en pleurant. Elle se dirigea vers mon lit et essaya doucement de me réveiller. Ce que ma sœur ne savait pas, c'est que je dormais nue et que depuis que j'étais en Irak, il ne fallait pas me toucher pour me réveiller. Je suis sorti du lit en me balançant et avant que je ne sache ce qui se passait, j'avais frappé ma sœur à la bouche, je l'ai entendue crier de douleur et cela m'a arrêté dans mon élan. Je suis rapidement allé vérifier ma sœur, puis j'ai couru lui chercher de la glace pour l'empêcher de faire des ecchymoses et faire baisser le gonflement de ses lèvres. Tout le temps en oubliant que je ne portais rien.

Après que tout se soit calmé, j'ai aussi remarqué ce que ma petite sœur portait, c'était la petite nuisette la plus sexy que j'aie jamais vue, elle avait de jolis petits volants aux poignets et le long de l'ourlet et de l'ouverture. Il était à peu près transparent et laissait peu de place à l'image qu'elle portait également du soutien-gorge et de la culotte assortis qui allaient avec. Je me suis dit que ce devait être un ensemble et avant de réaliser ce qui se passait, j'ai baissé les yeux pour voir ma petite sœur fixer mon membre durcissant. Disons simplement que je n'ai eu aucun problème dans le département de la bite quand Dieu m'a créé, il m'a béni avec une bite de 7,5 pouces de long et 2,5 d'épaisseur.

J'ai rapidement couru dans ma salle de bain et j'ai fermé et verrouillé la porte derrière moi. Je pouvais croire ce qui venait de se passer. Je suis allé au lavabo et j'ai commencé à m'éclabousser d'eau froide au visage. Ma petite sœur venait de voir ma bite dure et nue pour la première fois à ma connaissance et j'avais une peur bleue parce que c'était dur à cause d'elle. Pendant que j'étais là-bas, je me suis trouvé une paire de shorts à enfiler, puis j'ai également mis ma robe de chambre. J'ai ouvert la porte pour voir ma sœur assise sur mon lit tenant la poche de glace contre son menton et pleurant toujours. Je m'approchai d'elle et m'assis à côté d'elle sur mon lit. "Qu'est-ce qui ne va pas gicler?" Elle a légèrement frappé mon épaule avant de dire ses mots légèrement interrompus à cause de ses pleurs et de ses reniflements. "J'ai rêvé de l'épave de maman et papa." Je mis mon bras autour d'elle, la rapprochant de moi pour la réconforter et être le grand frère comme je devais l'être. J'ai essayé de tout garder sous contrôle mais j'échouais lamentablement.

Entre les vêtements ou le manque de vêtements qu'elle portait et son odeur. Je pouvais sentir ma bite recommencer à monter. J'ai essayé de mettre doucement un peu de distance entre nous pour qu'elle ne le remarque pas. Je me suis assis et l'ai regardée dans les yeux et je ne sais pas ce qui m'a poussé à le faire mais j'ai doucement placé un baiser sur ses lèvres tout en plaçant une main sur sa joue. Je ne savais pas à quoi m'attendre mais elle a commencé à rendre le baiser et nos lèvres se sont séparées alors que nos langues ont commencé à explorer les bouches de l'autre. Je n'arrivais pas à croire que j'étais assis devant elle en train d'embrasser ma sœur. J'ai doucement rompu le baiser et j'ai dit "Sis nous ne pouvons pas faire ça, ce n'est pas bien." Elle n'a rien dit mais s'est penchée et m'a embrassé. Je me suis fondu dans le baiser et mes mains ont commencé à explorer son corps. J'ai doucement tracé la main de haut en bas sur son dos pendant que l'autre caressait son bras et se dirigeait vers l'un de ses seins.

Elle haleta dans ma bouche quand mes doigts trouvèrent son mamelon à travers le tissu. Ses mains ont commencé à retirer ma robe et elle a légèrement tracé une main de haut en bas sur ma poitrine, caressant son chemin sur mes mamelons durcis. Je gémis dans sa bouche et rompis le baiser. Je me suis assis et j'ai détaché la ceinture de sa chemise de nuit et je l'ai laissé tomber de ses épaules et je me suis assis pour admirer sa beauté. "Sis tu es la plus belle femme que j'aie jamais vue. Je t'aime et je ne voudrais jamais rien faire pour te blesser. Si tu veux arrêter, tout ce que tu as à faire est de dire un mot." Je l'ai regardée dans les yeux alors qu'elle répondait "Je t'aime aussi mon frère et je le voulais depuis longtemps. C'est pourquoi je porte ce que j'ai pour attirer ton attention. Sois juste doux parce que tu es mon premier." Cela étant dit, je me suis levé et j'ai jeté la robe sur le sol et j'ai pris sa nuisette d'elle et je l'ai jetée dans la pile. Nous nous sommes tous les deux allongés sur le lit et avons recommencé à nous embrasser.

J'ai rompu le baiser et j'ai commencé à embrasser sa joue, jusqu'à son cou, descendant lentement jusqu'à sa clavicule pendant que mes mains passaient derrière son dos pour défaire le fermoir de son soutien-gorge. J'ai doucement embrassé son mamelon et j'ai tracé le bout de ma langue autour de lui pendant que mes mains continuaient à explorer son corps. Son corps se tordait alors que je prenais son mamelon dans ma bouche et que je commençais à le sucer. J'en ai pris un sur ma main droite et j'ai lentement tracé mes doigts le long du haut de sa culotte. Elle a commencé à gémir alors que je mordillais légèrement son mamelon et que mes doigts se frayaient un chemin dans sa culotte. D'après ce que je pouvais sentir, elle avait rasé tout sauf la plus petite piste d'atterrissage. J'ai doucement tracé mes doigts sur son monticule et autour de ses lèvres extérieures. Elle haleta au contact de ma main et j'ai commencé à enfoncer le premier doigt dans son trou vierge et elle s'est tendue un peu alors j'ai pris mon temps. J'ai doucement déplacé le doigt vers l'intérieur et vers l'extérieur un peu plus à chaque coup, la perdant vers le haut et j'ai placé mon pouce sur son clitoris et j'ai commencé à le frotter légèrement. Son corps a répondu et ses hanches se sont poussées vers l'avant. Alors qu'elle criait avec extase comme son premier des nombreux orgasmes de la nuit.

Alors que son orgasme diminuait, j'ai traîné des baisers sur son ventre jusqu'à ses hanches sur sa cuisse gauche alors que je m'embrassais sur une jambe, j'ai saisi sa culotte et l'ai baissée en m'arrêtant pour qu'elle puisse soulever ses fesses et une fois que j'ai eu sa culotte off j'ai embrassé mon chemin jusqu'à son autre jambe. Une fois que j'ai atteint sa cuisse, elle a découvert ma destination et a écarté un peu plus ses jambes. Dès que ma langue a trouvé son chemin au bon endroit, j'ai su que j'étais au paradis parce que je venais de goûter le nectar des dieux. Après que je l'ai amenée à un autre orgasme, elle a commencé à crier. "Je n'en peux plus, j'ai besoin de ta grosse bite dure en moi." Je me suis levé et j'ai enlevé mon short. J'ai doucement manœuvré ma sœur jusqu'au bord du lit. Je me suis mis entre ses jambes et je me suis aligné mais avant d'entrer en elle, je me suis arrêté et j'ai dit "Sis ça va faire mal au début, je vais être aussi doux que possible. Je t'aime et je veux que ce soit quelque chose qui vous ne voulez jamais oublier."

Cela étant dit, j'ai lentement commencé à me frayer un chemin en elle pouce par pouce, je pouvais dire qu'elle était un peu mal à l'aise quand j'ai atteint son hymen, alors je m'arrête un moment jusqu'à ce qu'elle me regarde et hoche la tête. J'ai doucement commencé à faire de petits mouvements d'avant en arrière à chaque fois en appuyant un peu plus fort contre sa résistance jusqu'à ce qu'elle soit sur le point d'avoir un orgasme et que je perce. Elle n'avait même pas remarqué qu'il commençait à prendre de la vitesse et à aller plus profondément à chaque coup. C'était plus serré que n'importe quelle autre chatte dans laquelle j'avais jamais été, alors je me suis ralenti en sachant que si je maintenais ce rythme, je ne durerais jamais longtemps. Ma sœur a commencé à gémir mon nom et à crier avec extase. Alors que son orgasme frappait les parois de sa chatte, je me suis resserré et j'ai crié son nom alors qu'il m'envoyait au bord du gouffre et que ma semence remplissait son ventre. Ce n'est que quelques heures plus tard, lorsque je me suis réveillé à côté de la plus belle femme que j'aie jamais connue, que j'ai réalisé ce que je venais de faire. Je venais d'avoir des relations sexuelles avec ma petite sœur et je ne portais pas de préservatif. J'ai paniqué et j'ai réveillé ma sœur.

"Sis tu dois te réveiller." J'ai dit en la secouant qu'elle s'est réveillée un peu surprise et avec un regard de pur bonheur sur son visage. "Qu'est-ce qui ne va pas Jake?" Elle a répondu. Je l'ai regardée et j'ai dit "Eh bien, pour commencer, j'ai eu le sexe le plus incroyable de ma vie avec ma sœur et je ne portais aucune protection. Je détesterais te mettre enceinte et tu n'as même pas terminé le lycée." Elle a commencé à rire et a dit "Je prends la pilule depuis le début de mes règles pour la contrôler et oui, le sexe était incroyable, je devrais peut-être juste te partager avec ma petite amie." Sur ce, nous nous sommes endormis tous les deux dans les bras l'un de l'autre......
À suivre???

Articles similaires

M. Malcolm

Je sais dit Samantha au téléphone en entrant dans la maison de Mme Parker. Samantha, âgée de vingt-quatre ans, s'occupe d'un homme de soixante ans nommé Daniel, qui vit avec sa fille unique dans sa maison de deux chambres. Aujourd'hui, Daniel peut encore marcher et parler, mais il a commencé à perdre la mémoire depuis que sa femme est décédée il y a trois ans à l'âge de cinquante-sept ans des suites d'une tumeur au cerveau. M. Malcolm n'avait plus jamais été le même depuis sa mort. Donc, Malcolm, sa fille paie à Samantha dix dollars de l'heure pour le surveiller...

346 Des vues

Likes 0

La fille du maître

Elle atteint le ciel, les poignets enlacés dans la poigne de liens serrés alors qu'elle se tient debout, les pieds écartés, ancrée au sol par des liens similaires. Autour de son cou se trouve la bande tendue d'un bâillon boule qui arrête sa voix et une autre bande qui tient un bandeau sur ses beaux yeux doux. Elle est attachée à 4 anneaux, deux vissés au sol, enfoncés dans les lourdes planches, tandis que l'autre paire est vissée solidement dans les lourdes poutres du toit du plafond. La lumière vacillante des bougies l'entoure et l'air doux de la nuit d'été flotte...

473 Des vues

Likes 0

La première nuit où elle a essayé l'anal

Tu es entré avec le trousseau de clés que je t'ai donné il y a quelques mois. Vous les jetez sur la table, avec votre sac à main, en essayant de vous taire. Vous ne savez pas si je dors ou non. Vous laissez tous vos vêtements sales près de la machine à laver et vous vous précipitez devant la chambre, nu, dans la salle de bain. Vous vous admirez dans le miroir en pensant même couvert de la crasse de la journée, vos cheveux en désordre, vous vous sentez sexy. Vos seins sont gais, avec de beaux mamelons au bon...

218 Des vues

Likes 0

Culotte [Chapitre 1]

Cette histoire a été écrite à l'origine par scotsmitch2001 pour moi et j'ai pris son idée de base et je l'ai modifiée et développée dans cette histoire ici. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ---------------------------------------------- la culotte Chapitre 1 : Le delimme de Nick (Nick s'aventure dans la chambre de Jaclyn) Nick s'allongea sur le lit et soupira. Quand Monica a dit qu'elle n'aurait que 10 minutes pour se rafraîchir, il savait que ce serait plus long. Elle lui avait demandé de venir la chercher pour qu'ils puissent sortir déjeuner. Bien sûr, elle n'était pas encore prête, elle devait se rafraîchir. Il regarda autour de...

594 Des vues

Likes 0

Mon premier séminaire

Mon premier séminaire ! J'ai travaillé pour une entreprise qui, dans le cadre de leur formation en gestion, envoyait souvent des directeurs et des directeurs adjoints à des séminaires de 4 ou 5 jours, généralement quelque part près de notre bureau de district. Mon premier séminaire s'appelait Situational Leadership et je devais cohabiter avec un autre manager masculin d'un autre bureau. Dan et moi nous connaissions depuis environ un an, nous avons donc décidé de cohabiter. Nous ne savions pas qui d'autre allait assister à la conférence, mais nous nous réjouissions tous les deux de passer un bon moment, car plusieurs...

574 Des vues

Likes 0

Chapitre Les Aventures de Jenny et Tory. 2

**Dernier avertissement! Si vous n'êtes pas amateur de sports nautiques ou de pipi, LISEZ PLUS LOIN ! Jenny attrapa la main de Tory, gloussa et la conduisit un peu plus loin sur le chemin vers une zone isolée où Tory pourrait faire ses affaires. Alors que Tory abaissait son bas de bikini, Jenny s'est détournée, mais pas avant d'apercevoir la belle bite de Tory de neuf pouces. Elle s'imagina envelopper ses lèvres juteuses autour de cette magnifique bite de fille et sentit son bas de bikini redevenir crémeux. Tory a laissé couler son flux et Jenny s'est souvenue de toutes les conversations...

522 Des vues

Likes 0

Amour tendre II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la première partie de Tender Love. Désolé, cela a pris si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée de l'orgasme puissant qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris contre...

509 Des vues

Likes 0

Demogirl

La fille de la démonstration J'avais 17 ans, je vivais dans un studio à Londres. Ce n'était pas si aventureux - la banque pour laquelle je travaillais a trouvé le studio et a payé mon acompte à l'avance. C'était un bon style de vie si vous étiez prêt à supporter le logement et à apprécier l'emplacement. J'étais basé à Bayswater, travaillais dans le West End et jouais au rugby à RIchmond pour London Welsh tous les week-ends. Ce samedi-là, mon pote et moi étions en route de Richmond vers un pub de Grays Inn Road pour quelques pintes. C'était l'un de...

481 Des vues

Likes 0

Fête du 4 juillet

REMARQUE : Pour ceux qui ne vivent pas en Amérique, j'ai ajouté un tableau de conversion des histoires à la fin. +++++ Fête du 4 juillet Ma femme et moi avons décidé d'organiser une fête familiale Forth of July dans notre ferme. Nous avons plusieurs centaines d'acres de terrain et pouvons faire à peu près tout ce que nous voulons faire. C'était prévu plusieurs mois à l'avance afin que j'aie eu tout le temps de préparer un terrain dans les années 40 pour organiser la fête. Comme le quatrième était un mercredi cette année, nous avons invité tous ceux que nous connaissions...

483 Des vues

Likes 0

Infirmière Kate pt2

Quand j'ai rencontré la personne avec qui je voulais passer ma vie, je ne m'attendais pas à ce que ce soit avant de quitter l'école, une personne plus âgée, mariée et encore moins une femme. Quand j'ai quitté l'Angleterre avec ma mère à l'âge de 16 ans pour vivre en Italie afin d'essayer de m'aider avec les problèmes que j'ai acquis lorsque mes parents ont divorcé. Je n'ai jamais pensé que ce serait la meilleure décision de ma vie. Je n'avais passé que quelques heures sous la garde de l'infirmière Kate après avoir été lapidé sur le toit de ma nouvelle...

321 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.