Photos de l'équipe 6 : Alex

707Report
Photos de l'équipe 6 : Alex

Photos d'équipe 6 – Alex prend sa revanche

"Hey soeurette, qu'est-ce que tu fais ?" demandai-je en me promenant devant elle. Je me suis accroupi, inclinant ma bite lancinante pour qu'elle soit juste devant ses yeux, puis avec quelques coups courts, j'ai éclaté. De longues cordes épaisses de mon sperme éclaboussé sur son joli petit visage, j'ai continué à me pomper, visant ses yeux, son nez, sa bouche puis finalement sur ses cheveux, essayant de recouvrir tout son visage.

"Comment est-ce pour un régal, petite chienne?"


J'avais quitté l'école tôt pour m'assurer de rentrer à la maison avant Lauren, me donnant le temps de me préparer. Je suis entré dans leur chambre, fouillant dans leurs deux tiroirs, cherchant tout ce que je pourrais utiliser contre eux, mais malheureusement je n'ai rien trouvé de mal. J'ai donc dû me contenter de sortir deux paires de culottes du panier à linge, je suis presque sûr que j'ai eu une paire noire de Caitlyn et une paire rose de Lauren. Je suis rapidement redescendu et me suis caché dans la chambre de nos parents, Lauren serait bientôt à la maison et je voulais qu'elle pense qu'elle était seule.
J'ai attendu mon heure pendant environ dix minutes, caressant légèrement ma bite et reniflant leur culotte jusqu'à ce que j'entende la porte d'entrée s'ouvrir. Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire, il était presque temps, je n'avais qu'à lui donner quelques minutes pour se détendre afin de pouvoir la surprendre. Elle monta à l'étage puis quelques minutes plus tard elle redescendit en trombe, avant d'aller ouvrir la porte du jardin. Je pouvais l'entendre dire quelque chose au chien, mais je ne pouvais pas tout à fait comprendre, puis j'ai entendu la porte se refermer et puis plus rien.

Merde! Je me suis dit, est-ce qu'elle joue avec son stupide chien ? Je n'étais pas sûr de la poursuivre avec Dusty, je ne voulais pas me faire mordre si elle commençait à résister, Dusty était assez protecteur envers Lauren, donc je devais faire attention. Après avoir attendu encore quelques minutes et n'entendant toujours rien, je sortis prudemment et me dirigeai vers la fenêtre de la cuisine. La vue devant mes yeux m'a époustouflé, Lauren ne jouait pas vraiment avec Dusty, s'amuser serait plus comme ça.

Lauren était à quatre pattes, sa jupe relevée sur ses fesses et rien d'autre ne couvrait son corps glorieux. Même d'ici, je pouvais voir ses mamelons sortir, ses petits seins pendants, les jolies joues de son cul écartées et Dusty fourrant sa langue dans sa chatte, léchant comme si sa vie en dépendait.

SAINTE MERDE ! Cette sale petite salope, c'est ça qu'elle a préféré ? Une bite de chien sur une vraie bite humaine comme la mienne ? Je ne pouvais pas nier que la vue me rendait chaud, même avec ses petits seins, elle était incroyablement chaude et la voir bouger ses hanches de haut en bas en essayant d'avoir cette longue langue de chien dans sa chatte était vraiment génial.

Elle a rapidement atteint sous elle-même et a commencé à se frotter la chatte pendant que Dusty continuait à aspirer sa petite chatte, on aurait dit qu'elle était sur le point de jouir et moi aussi. Mais il n'y avait aucun moyen que je gaspille ma charge de sperme sur le étage, j'allais le lui garder. J'ai pincé fort la base de mon sexe, jusqu'à ce que l'envie de venir se retire et que je me calme un peu.

J'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu que Lauren était maintenant assise face au chien et mettait des chaussettes sur ses pattes avant. Que diable faisait-elle ? Je me demandais. La réponse fut bientôt évidente alors qu'elle se retournait, disant quelque chose et lui tapotant le cul. Dusty bondit rapidement, la chevauchant et enroulant ses pattes autour de sa taille.

Oh mec, elle était en train de baiser le chien! Elle était à moi maintenant, j'ai couru à l'étage et j'ai attrapé mon téléphone, me maudissant de ne pas y avoir pensé plus tôt. Je l'ai calé sur le rebord de la fenêtre pour qu'il ait un bon angle de ce qui se passait et j'ai commencé à filmer ma sale petite salope de sœur.

Elle était juste accroupie là, Dusty martelant son corps avec une vitesse furieuse, faisant trembler tout son corps. Elle a soudainement arqué son dos et cette fois je pouvais l'entendre gémir, évidemment jouir. Lauren a tendu la main en arrière, saisissant la bite de Dusty, putain j'espère qu'elle n'avait pas fini, je voulais en voir plus.

Elle se tortilla un peu avant de le laisser partir et il se jeta à nouveau en avant, accélérant rapidement à un rythme rapide. La tête de Lauren était rejetée en arrière, une grimace tendue sur le visage, que se passait-il ? Elle n'avait pas l'air d'apprécier autant qu'avant, quelque chose avait changé. Les jambes poilues de Dusty m'ont empêché de voir sa bite ou sa chatte.

Lauren a atteint sous elle-même, frottant sa chatte et j'ai décidé que le moment était venu de m'impliquer moi-même. J'ouvris la porte, mais elle ne sembla pas entendre le faible grondement alors qu'elle glissait le long de ses rails. Hmmm, peut-être que je pourrais m'approcher sans qu'elle s'en aperçoive ?

Je suis retourné à l'intérieur et j'ai attrapé mon téléphone, puis j'ai laissé ma bite douloureuse ouvrir la voie à ma soeur nue et excitée de 13 ans. Je me suis demandé pendant un moment comment elle avait commencé là-dessus, mais ensuite j'ai juste pensé à la façon dont j'allais entrer en elle à la place.

J'avançai prudemment, essayant de rester juste derrière elle pour qu'elle ne me voie pas. Dusty m'a vu, il a tourné la tête, la langue pendante, je pourrais jurer qu'il souriait alors qu'il la pilonnait, ne ralentissant jamais même avec un public. Je lui ai juste tapoté les fesses, l'encourageant à y aller.

Je me suis accroupi pour mieux voir, essayant de voir entre ses jambes et c'est là que j'ai réalisé qu'il la baisait dans le cul ! Je pouvais voir son cul largement étiré autour de sa queue, son liquide pré-éjaculatoire coulant autour des deux doigts que Lauren avait enfouis dans sa chatte. J'ai zoomé avec mon téléphone, en m'assurant d'avoir un beau gros plan de son trou du cul et de sa chatte étirés de façon lubrique.

Lauren gémissait de manière incohérente, toutes sortes de bruits étranges sortaient de sa bouche, de sa chatte et de son cul qui s'étouffaient. Puis elle eut de violents spasmes, appelant plusieurs fois le nom de Dusty, puis appelant également le nom de Caitlyn.

Elle a retiré ses doigts de sa chatte et a baissé la tête, secouant juste de temps en temps. Je pouvais voir le nœud de Dusty frapper son cul et puis j'ai soudainement eu une idée. J'ai mis les deux mains sur la croupe de Dusty et j'ai poussé fort, je pouvais voir son nœud sauter à l'intérieur de son cul plus aussi serré.

Cela a attiré son attention, elle s'est brusquement levée et a tendu la main vers sa bite mais elle était trop tard, il était coincé. Il a arrêté de bosser et est resté là, j'étais à peu près sûr qu'il venait en elle, alors c'était mon tour.

"Hey soeurette, qu'est-ce que tu fais ?" demandai-je en me promenant devant elle. Je me suis accroupi, inclinant ma bite lancinante pour qu'elle soit juste devant ses yeux, puis avec quelques coups courts, j'ai éclaté. De longues cordes épaisses de mon sperme éclaboussé sur son joli petit visage, j'ai continué à me pomper, visant ses yeux, son nez, sa bouche puis finalement sur ses cheveux, essayant de recouvrir tout son visage.

"Comment est-ce pour un régal, petite chienne?"

Lauren me regarda, la bouche grande ouverte sous le choc. Un de ses beaux yeux bleus était verrouillé sur le mien, l'autre fermé et couvert de sperme.

"Quoi, quoi, qu'est-ce que tu fais ici ?" elle pouvait à peine prononcer les mots. J'ai commencé à rire, elle avait l'air si drôle, couverte de mon sperme et luttant pour former des mots. J'ai pointé mon téléphone vers son visage, prenant plusieurs photos avant de saisir ma bite à moitié dure avec mon autre main et de la frotter sur son visage, l'étalant de mon sperme partout, jusqu'à ce qu'elle en soit complètement enduite.

Elle essaya de reculer, mais Dusty la tenait toujours dans ses bras. J'ai passé ma bite sur ses lèvres, "Allez Lauren, tu ne me sucerais pas la nuit dernière mais voici ta chance d'être une bonne petite sœur."

Elle avait les lèvres fermement serrées, refusant de s'ouvrir. J'ai laissé tomber mon téléphone au sol et j'ai frotté du sperme dans ses narines avant de les pincer. Elle se tortilla et essaya de s'éloigner mais Dusty n'en voulait rien, il poussa un petit grognement et je pus voir le seul bon œil de Lauren s'écarquiller. Je ne pense pas qu'il lui ait déjà grondé dessus auparavant et elle a finalement semblé réaliser à quel point elle était piégée.

Avec un halètement, elle ouvrit grand et je glissai ma bite dans sa bouche, "Ne pense même pas à me mordre, petite salope. Si tu ne fais pas tout ce que je te dis, alors ces photos s'afficheront sur les murs de l'école et je les enverrai par e-mail à tous tes amis ! »

Je pouvais sentir ses dents toucher ma bite, elle a hésité un instant à me regarder avant de fermer les yeux, cédant finalement, elle a commencé à sucer ma bite jusqu'à la dureté.

"Bonne fille, n'oublie pas d'utiliser ta langue aussi" l'ai-je encouragée. C'était ma première pipe et je voulais en profiter au maximum. J'ai attrapé une poignée de cheveux et je l'ai poussée sur ma bite palpitante, poussant jusqu'à ce que son nez soit enfoui dans mon pubis, ma bite atteignant le fond de sa gorge.

Lauren a réagi violemment, se débattant et poussant mes jambes, désespérée de sortir ma bite de sa gorge, je l'ai maintenue là pendant quelques secondes avant de la laisser prendre de l'air. Elle s'est étouffée et a pris plusieurs respirations profondes avant que je ne remette ma bite à l'intérieur, poussant plusieurs fois avant de reculer. D'épaisses cordes de salive coulaient de la bite, reliées à sa lèvre inférieure, ses yeux larmoyants et elle haletait.

"Qu'est-ce qu'il y a Laurent ? Es-tu trop petite fille pour sucer la bite d'un homme ? Ma bite était aussi dure qu'elle ne l'avait jamais été, elle avait l'air incroyable là-bas comme ça, mon sperme sur tout le visage, un chien drapé sur son dos et regardant chaque pouce la sale salope que je savais qu'elle était.

« C'est censé être une bite d'homme ? Dusty est plus gros que ça et ce n'est qu'un chien ! elle m'a pratiquement grondé. "C'est plus un homme que toi."

C'est alors que Dusty commença à bouger et se retourna, toujours noué à elle, mais maintenant tourné dans l'autre sens, cul contre cul, sa queue drapant à moitié ses fesses.

Je pouvais voir son petit trou du cul tendu étroitement autour de son nœud alors qu'il commençait à essayer de s'éloigner. "Oh Dusty, pas d'arrêt, ne bouge pas" cria-t-elle.

Dusty a immédiatement arrêté de tirer et s'est tenu là patiemment, putain ce chien pour lui obéir tout le temps. J'ai tiré sur ma poignée de cheveux, la faisant ramper vers l'avant en traînant Dusty avec son trou du cul, puis j'ai incliné sa tête vers le haut et j'ai replacé ma bite dans sa bouche. J'étais furieux et prêt à éclater, j'allais l'étouffer avec ma bite.

J'ai poussé à fond jusqu'à ce que je puisse sentir mon bouton pousser sur sa gorge, avant de reculer lentement et d'enfoncer à nouveau, établissant rapidement un rythme régulier. Lauren s'étouffait et haletait et je pouvais me sentir sur le point de jouir.

Soudain, Dusty a tiré fort et son nœud a glissé de son cul et d'énormes quantités de sperme de chien ont commencé à couler du trou du cul de Lauren. Je ne savais pas que les chiens venaient autant! Je me suis enfoncé jusqu'au fond de la bouche de Lauren, sentant ses lèvres contre mon sac à couilles et je suis revenu, donnant de courtes poussées alors que je vidais mes couilles jusqu'au fond de sa gorge. Elle bâillonna un instant, puis je pus la sentir avaler ma charge. J'ai tiré plusieurs coups avant de reculer, laissant le reste de mon sperme couler dans sa bouche.

J'ai été surpris quand j'ai senti sa langue courir sur mon bouton et ses lèvres se refermer autour de mon sexe, essayant de faire sortir le reste de mon sperme. Ma bite s'est finalement libérée avec un pop de sa bouche et je me suis effondré sur l'herbe, temporairement vidé de toute énergie.

Lauren est restée sur ses mains et ses genoux, ne me regardant pas, fixant simplement le sol avant de commencer à faire courir ses doigts sur son visage, raclant mon sperme et aspirant ses doigts dans sa bouche.

Est-ce que je venais de rendre ma sœur accro à mon sperme? Elle avait l'air si chaude, suçant ses doigts trempés de sperme que je pouvais sentir ma bite durcir à nouveau. Dusty était assis un peu plus loin, léchant sa bite, bavant bruyamment.

"Voulez-vous plus de sperme Lauren?"

Elle m'a finalement regardé, si les regards pouvaient tuer, je pense que j'aurais été un homme mort instantané. J'ai reculé, un peu effrayé par ce regard, voulant être hors de sa portée.

« Vous FUCKWAD !!!! Comment oses-tu me faire ça ?"

La colère dans sa voix était indubitable, étais-je allé trop loin ? J'avais voulu l'humilier et lui faire payer pour me taquiner, mais j'ai finalement réalisé que je venais à peu près de violer ma sœur.

"Oh mon dieu Lauren, je suis tellement désolé, je ne voulais pas m'emballer comme ça" Je ne savais pas quoi penser maintenant, mais heureusement Dusty est venu à mon secours.

Sans qu'aucun de nous ne s'en aperçoive, il était revenu nettoyer sa maîtresse, comme tout bon chien devrait le faire. Avec une forte gorgée, nous avons tous les deux entendu sa langue glisser dans le cul de Lauren et il a commencé à lécher tout le sperme qui coulait encore du cul de Lauren.

Je ne pouvais pas y croire, Lauren est venue instantanément, qu'est-ce que c'est que ça? Elle gémit et gémit alors que Dusty continuait son assaut sur ses parties sensibles. Je me suis juste assis et je l'ai regardée se tordre sous sa langue avant de finalement le repousser et de s'effondrer sur le côté, ses jambes relevées presque en position fœtale.

J'ai attendu quelques minutes, Lauren était toujours allongée là et l'herbe commençait à me démanger le cul.

« Lauren… Lauren, ça va ? » J'ai demandé.
« Qu'est-ce que tu en penses, connard ? Je viens d'avoir la baise de cul la plus incroyable de tous les temps, puis mon trou du cul de frère entre, pulvérise sa glu sur mon visage, puis enfonce sa bite dans ma gorge, jouit à nouveau et ne demande même jamais si ça me dérange? Comment te sentirais-tu? ...... Connard!

Elle semblait essayer de s'empêcher de sourire et la colère avait disparu de sa voix. Je ne savais toujours pas où cela allait, alors je devais faire attention. Elle s'est allongée, allongée sur le côté, la tête appuyée sur une main, me regardant.

"Je suis vraiment désolé Lauren, mais quand je suis rentré à la maison et que je t'ai vu toi et Dusty, je n'arrivais pas à y croire. Tu avais l'air si sexy, je n'ai pas pu m'en empêcher et après la façon dont tu m'as taquiné hier soir, c'était tout simplement trop. Je lui fis un sourire penaud et un haussement d'épaules.

"Et tu penses que c'est bien d'enfoncer ta bite dans la gorge de quelqu'un comme ça?" Il y avait définitivement un sourire là maintenant.

"Eh bien, je ne sais pas si ça va, mais tu l'as vraiment bien fait et tu as pratiquement essayé de me fourrer le cul dans la gorge hier soir!" Ma bite était à nouveau pointée vers le haut et je pouvais voir ses yeux le suivre chaque fois que je bougeais.

« Tu m'as très bien mangé le cul, je suppose que ça nous rend encore… pour l'instant. Tu veux le refaire ? Sa main libre a couru le long de son ventre, jusqu'à ce qu'elle atteigne sa chatte, avant de passer ses doigts dans son pubis emmêlé. Toute sa chatte était couverte de crachats de chien, de sperme de chien et je suis sûr que certains de ses propres jus étaient mélangés quelque part.

"Uhhh, tu as l'air un peu désordonné en ce moment sis"

Lauren baissa les yeux et rit, je peux arranger ça. "Dusty, viens ici mon garçon" Elle s'est remise sur ses mains et ses genoux, son cul en l'air. "Lécher, poussiéreux, lécher"

Dusty remit rapidement son nez dans son cul et commença à lui lécher la chatte et le trou du cul. Lauren laissa échapper un long gémissement et tendit la main vers moi, sa main courant le long de ma jambe, ne pouvant atteindre que mon genou. J'ai glissé vers l'avant, écartant mes jambes jusqu'à ce que ma bite soit juste sous son visage.

Sans jamais rompre le contact visuel, Lauren a attrapé ma bite, a tiré la langue et a pris un long coup de langue sur le côté avant de faire tourbillonner sa langue autour de la tête et de l'autre côté.

"Oh mon dieu Lauren c'est incroyable"

Lauren a ouvert la bouche et a aspiré le bout de ma bite, la maintenant juste un instant, sa langue tourbillonnant autour de mon bouton, tout comme la langue de Dusty tourbillonnait autour de sa chatte. Puis elle baissa la bouche jusqu'à ce que son nez soit juste dans mon pubis. Je pouvais sentir sa gorge avaler autour de mon sexe avant qu'elle ne se redresse et ne se retire complètement.

« Comme ça, vous ? Si tu n'avais pas été aussi dur avant, j'aurais pu le faire plus facilement.

Avant que je puisse dire quoi que ce soit, elle avala à nouveau ma bite, descendant jusqu'à ce que je sois complètement englouti, puis je sentis sa langue lécher mon sac. Putain de merde, elle était incroyable, où ma petite sœur avait-elle appris à faire toutes ces choses ?

Lauren a commencé à fredonner, ou peut-être qu'elle gémissait, c'était difficile à dire, mais de toute façon les vibrations sur ma bite étaient incroyables. D'une manière ou d'une autre, j'étais prêt à revenir mais je ne voulais pas gaspiller une autre charge dans sa bouche, je voulais baiser cette incroyable petite renarde. J'ai doucement pris son visage dans mes mains et j'ai retiré ma bite. Elle m'a lancé un regard perplexe alors que je sortais de dessous elle et que je me levais.

"Je veux te baiser" n'est pas la plus éloquente des propositions mais je le pensais et ça venait de mon cœur ou peut-être que c'était juste de ma bite.

"Eh bien, si tu peux retirer la langue de Dusty de mon cul, alors vas-y", a-t-elle rigolé en secouant son cul. Elle ne plaisantait pas cependant, Dusty creusait vraiment profondément avec sa langue, la glissant jusqu'à son cul, léchant tout son sperme du plus profond d'elle.

J'ai attrapé son col et j'ai dû tirer assez fort pour les séparer, il a poussé un petit gémissement pathétique, "Désolé Dusty, cette chienne est à moi maintenant"

Je me suis agenouillé derrière le joli petit cul de Laurens, frottant mon bouton de haut en bas sur ses lèvres, l'enduisant de son jus avant de me frayer un chemin dans sa chatte dégoulinante. Nous avons tous les deux laissé échapper un gémissement simultané alors que je me frayais lentement un chemin. Je ne pouvais pas croire à quel point elle était serrée, comme un gant chaud et humide serrant chaque centimètre de ma bite jusqu'à ce que je sois finalement enterré jusqu'à la garde de ma sœur. Je me tenais juste immobile, me prélassant dans la sensation, c'était la première chatte dans laquelle je n'avais jamais été et je voulais me souvenir de chaque instant.

J'ai été grossièrement interrompu par la voix de Lauren: "Allez Alex, Dusty baise mieux que ça, dois-je lui demander de te montrer quoi faire?"

Merde non, pensai-je. J'ai reculé avant de me retourner contre elle, le faisant encore et encore jusqu'à ce que j'aie un bon rythme, aimant le son de son cul claquant contre mes cuisses.

"Est-ce mieux? Aimez-vous la bite de vos frères plus que les chiens ? » J'ai chronométré chaque mot avec une poussée, m'enfonçant jusqu'à la garde à chaque fois, Lauren a juste laissé échapper un gémissement, la tête baissée, les cheveux tombant couvrant son visage.

J'ai attrapé une poignée de cheveux et je l'ai tirée vers le haut, la forçant à se cambrer jusqu'à ce qu'elle soit presque debout à genoux, j'ai ensuite tendu la main, prenant en coupe l'un de ses petits seins avant de pincer grossièrement un mamelon. Cela a eu plus de réaction, elle s'est tordue dans ma prise, frottant son cul contre moi, laissant échapper un gémissement.

"Ouisss, baise-moi mon frère, baise-moi fort." Lauren s'est penchée entre ses jambes en saisissant mon sac à balles et en serrant légèrement, j'ai gémi dans son oreille avant de la lâcher et de la pousser au sol, ma bite glissant hors de l'emprise glissante de sa chatte. Elle était maintenant allongée à plat ventre, les jambes toujours écartées avec moi agenouillé entre elles, et si elle voulait une baise hard alors j'allais faire de mon mieux pour lui en donner une.

J'écartai ses fesses, révélant son trou du cul gonflé, encore légèrement béant et luisant de crachat de chien. J'avançai, inclinant ma bite vers le bas et poussant contre son froncement. Même après l'étirement que Dusty lui avait donné, elle était toujours serrée, bien plus serrée que ce à quoi je m'attendais.

"Oh merde Alex, tu es dans mon cul, ton énorme bite est dans mon cul!" ses derniers mots s'étiraient alors que je m'enterrais en elle, je pouvais sentir mes couilles reposer humide contre les lèvres de sa chatte et toute ma bite bien au chaud dans ses entrailles.

J'ai lentement reculé, voyant son trou du cul s'étirer et s'étendre, réticent à me lâcher, ma bite s'est libérée avec un bruit de claquement, avant que je ne la repousse en elle. Je pourrais baiser son cul toute la journée, mais je savais que je ne pouvais pas me retenir plus longtemps et que le temps nous manquerait bientôt.

Je me suis allongé sur elle et j'ai commencé à faire des poussées peu profondes dans son cul, sentant chaque centimètre de ma bite être pressé alors que j'entrais et sortais doucement. Lauren n'arrêtait pas de gémir, une main toujours entre ses jambes, travaillant sur son clitoris. Puis j'ai ressenti la chose la plus étrange, Dusty a dû s'impatienter et a décidé de revenir pour plus, alors que je sentais sa langue râper mes couilles et à travers mon anus, me faisant sursauter, me faisant tressaillir et m'enfoncer fort dans le cul de Laurens.

Elle a laissé un autre cri et a dit "c'est ça Dusty, lèche-moi tout, lèche-moi, lèche-moi!"

Je ne savais pas quoi faire, c'était définitivement bizarre mais la combinaison du cul de Laurens et de la langue de Dusty sur mes couilles et mon trou du cul me poussait au-dessus. J'ai décidé d'y aller et j'ai commencé à marteler fort le cul de Laurens. Écartant un peu plus mes jambes, écartant mes joues et permettant à Dusty d'avoir un meilleur accès, je pouvais sentir sa langue lécher mon cul en sueur, me rapprochant d'un autre orgasme puissant.

"Je vais jouir Lauren, je vais jouir dans ton sale petit cul!"
« Jouis en moi Alex, jouis avec moi, oh mon dieu je jouis ! Elle a commencé à crier, à gémir bruyamment, j'ai presque paniqué, sûrement les voisins l'entendraient tellement elle était bruyante. Mais j'étais trop près de jouir moi-même, avec quelques coups de plus, j'ai poussé aussi loin que possible avant de tirer plusieurs charges de sperme en elle, recouvrant les parois de son cul de mon sperme.

Dusty n'arrêtait pas de nous lécher tous les deux, essayant d'atteindre mon sperme qui coulait autour de ma bite. Ma bite a lentement commencé à rétrécir et je me suis reculé et j'ai roulé sur le côté, Dusty a plongé directement dedans, collant sa langue dans son cul, la faisant crier à nouveau.

"S'il te plait arrête, non Dusty, je n'en peux plus" elle essaya de fermer ses jambes, mais Dusty avait son nez enfoui entre ses joues et sa langue plongeant profondément en elle.

J'ai regardé ma montre, merde ! Maman et papa auraient dû être à la maison il y a dix minutes, ils doivent être en retard et ils pourraient être là d'une minute à l'autre.

"Lauren lève-toi, il faut qu'on se nettoie !" Sans attendre une minute de plus, je me précipitai à l'intérieur, attrapai mes vêtements et montai à l'étage. J'ai entendu une portière de voiture claquer dans l'allée, suivie de la porte d'entrée qui s'ouvrait et de maman qui criait : « Lauren ! Nous sommes à la maison."

J'étais en sécurité mais je l'avais laissée allongée presque nue sur la pelouse arrière, son visage couvert des restes collants de mon sperme et Dusty léchant tout le reste de son cul. Elle allait avoir tellement de problèmes, j'ai juste ri, j'avais obtenu ce que je voulais et c'était une récompense appropriée pour m'avoir laissé avec des couilles douloureuses la nuit dernière.

Bonne chance Lauren, pensai-je.

Articles similaires

Les rêves deviennent réalité_(0)

J'emballais mes affaires en me préparant à dormir chez mon ami. Il s'appelait Lyall. C'était un garçon de ma classe. Nous avions 14 ans tous les deux. La chose est; Je l'aimais depuis la 6ème. J'ai su très tôt que j'étais gay, même si je le cachais bien. Cela n'a pas beaucoup aidé qu'il soit extrêmement chaud et très désireux de le montrer. Il enlevait souvent sa chemise lorsque nous jouions ou mettait un short révélant ses jambes et ses cuisses. Qu'il soit ou non gay aussi, je ne le savais pas. Il faisait toujours des commentaires sur les filles canons...

1.4K Des vues

Likes 0

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

627 Des vues

Likes 0

Cassie et sa maman_(1)

Jo-27 ans Tracie-30 ans Cassie-9 ans Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Tracie. Tracie travaillait à la banque locale où j'effectuais toutes mes opérations bancaires. Eh bien, Tracie et moi avons commencé à parler et avant longtemps nous avons commencé à sortir ensemble. Après quelques mois, Tracie et sa fille, Cassie, ont emménagé avec moi. Tout allait parfaitement, la vie ne pouvait pas s'améliorer, j'étais surprise. C'était durant l'été 98 et Tracey a dû emmener son père à l'hôpital. Cassie est restée avec moi, ce qui n'était pas inhabituel car nous avions souvent été seuls ensemble. J'étais déjà debout...

1.6K Des vues

Likes 0

Une soirée - Partie 4

Partie 4 Nous sortons du club et remontons l'allée jusqu'à la route principale. Je hèle un taxi noir qui passe et nous montons sur le siège. Je donne au chauffeur le nom d'une route que vous ne connaissez pas et nous partons. Tu me lances un regard interrogateur, mais je souris juste en retour, ma main se pose sur ton genou, puis glisse doucement de haut en bas sur ta cuisse, chaque coup s'aventurant un peu plus haut. Vous décidez de vous allonger sur votre siège et de profiter de la balade. Le mélange du vin que vous avez bu et...

690 Des vues

Likes 0

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

614 Des vues

Likes 0

Adopté 2

Adopté la partie 2 Patty a refusé de baiser à nouveau son fils adoptif ce jour-là, aussi souvent qu'il l'a harcelée pour une autre chance de glisser sa bite apparemment toujours dure en elle chatte. Le refuser n'a pas été facile. Elle a passé la majeure partie de la soirée à baiser avec les doigts, enfermée dans sa chambre et frottant fébrilement sa chatte humide, le tout en pensant à la la joie qu'elle avait éprouvée avec l'énorme queue de son fils adoptif. Le lendemain matin, Walter est venu à la table du petit déjeuner complètement nu, avec une énorme érection...

1.8K Des vues

Likes 0

Culotte [Chapitre 1]

Cette histoire a été écrite à l'origine par scotsmitch2001 pour moi et j'ai pris son idée de base et je l'ai modifiée et développée dans cette histoire ici. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ---------------------------------------------- la culotte Chapitre 1 : Le delimme de Nick (Nick s'aventure dans la chambre de Jaclyn) Nick s'allongea sur le lit et soupira. Quand Monica a dit qu'elle n'aurait que 10 minutes pour se rafraîchir, il savait que ce serait plus long. Elle lui avait demandé de venir la chercher pour qu'ils puissent sortir déjeuner. Bien sûr, elle n'était pas encore prête, elle devait se rafraîchir. Il regarda autour de...

1.7K Des vues

Likes 0

Éveil sexuel de Jennifer - Ch5 - Bain de soleil

1 suggestion Jennifer, vous souvenez-vous que j'ai mentionné un bel endroit isolé où nous pouvons aller bronzer en paix? 'Oui.' ‘Voulez-vous y aller demain ?’ 'Oh oui.' C'est assez loin des sentiers battus, alors que diriez-vous que nous louions quelques vélos pour y arriver? D'accord, mais est-ce que ça ne va pas nous faire un peu chaud et transpirer quand nous y arriverons ? Oh, oui, certainement, mais c'est le point. Cela en vaudra la peine, vous verrez. 2 Se préparer Que dois-je porter? s'est demandé Jennifer en parcourant sa garde-robe et en s'installant sur un haut court décolleté avec une minijupe...

1.4K Des vues

Likes 0

Je n'avais pas de choix

Je n'avais pas de choix Par EFon (C'est une longue histoire et il y a une certaine accumulation, mais je pense que cela vaut la peine de vraiment définir l'intrigue.) Qu'est-ce que je vais faire maintenant? Je suis coincé dans une situation sans issue et le stress me tue. Je n'ai jamais voulu une vie compliquée, mais j'ai un temps que j'aime ou pas. Ce qui est étrange, c'est que même si je sais que c'est mal, je ne peux pas m'empêcher de l'aimer quand même. Maintenant, j'ai eu des moments sauvages à l'université, mais alors que j'étais encore jeune, je...

1.5K Des vues

Likes 0

Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

Encore une fois, c'est la partie 2 du repost! ______________________________________________ Introduction : Partie 2 de la série Kumiko. La partie 3 est déjà en cours d'écriture ! Plus court que le précédent mais la partie 3 est en route. Comme toujours, votez et laissez des commentaires. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- --------------- Il se réveilla avec un frisson, notant l'obscurité dans la pièce. Ses yeux se sont rapidement adaptés à la lumière et il a vu un feu qui était sur le point de s'éteindre. Il ne se souvenait pas qu'il y avait une cheminée dans sa chambre, puis il remarqua le poids léger...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.