Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

139Report
Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

Encore une fois, c'est la partie 2 du repost!

______________________________________________

Introduction : Partie 2 de la série Kumiko. La partie 3 est déjà en cours d'écriture !

Plus court que le précédent mais la partie 3 est en route.

Comme toujours, votez et laissez des commentaires.

-------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ---------------

Il se réveilla avec un frisson, notant l'obscurité dans la pièce. Ses yeux se sont rapidement adaptés à la lumière et il a vu un feu qui était sur le point de s'éteindre. Il ne se souvenait pas qu'il y avait une cheminée dans sa chambre, puis il remarqua le poids léger dans ses bras.

C'était Kumiko, nue comme lui, profondément endormie avec un regard paisible sur son visage.

Il cligna des yeux une fois, deux fois et une troisième fois juste pour s'assurer qu'il n'était pas coincé dans un rêve et était heureux de voir qu'il était bien éveillé. Son esprit dériva pour attendre que ce soit arrivé avant qu'ils ne s'endorment et il se sentit rapidement honteux. Il avait violé Kumiko dans les escaliers pour essayer de se venger d'elle. Mais, par la situation actuelle, il pouvait dire qu'elle n'avait pas la même opinion sur ce qui se passait et il était plus qu'heureux d'accepter son point de vue.

La sensation de sa peau douce contre sa poitrine alors que ses bras tenaient sa taille était paradisiaque. Ses cheveux étaient soyeux sur son menton et son cou et la courbe de son cul souple était bien ajustée sur son entrejambe et donnait une secousse à sa queue déjà raide. Ses bras étaient étendus devant elle et serraient ses gros seins contre sa poitrine. Jake s'est juste allongé là et l'a regardée pendant quelques instants et a admiré son immense beauté.

Le froid, cependant, commença à s'infiltrer en lui et il se leva rapidement pour remettre du bois dans le feu. Il a essayé de regarder par la fenêtre mais il ne pouvait rien voir à part de la neige blanche. Après avoir jeté quelques bûches sur le feu, Jake monta les escaliers et entra dans la première pièce qu'il vit au deuxième étage. En appuyant sur l'interrupteur, il est devenu évident que le courant était toujours coupé. Il est allé à une fenêtre et a vu que la neige tombait toujours abondamment et il ne pouvait voir aucun signe qu'elle s'arrêtait.

En descendant les escaliers, il vit la silhouette de Kumiko là où il l'avait laissée et se demanda ce qui avait changé en elle. Avant, elle était toujours une garce froide avec lui. Après qu'ils aient eu des relations sexuelles, elle l'a embrassé avec une telle ferveur qu'il a été choqué et surpris. Il n'avait même jamais compris pourquoi elle le détestait en premier lieu et le changement soudain ne faisait que le confondre davantage.

Il revint derrière elle et s'installa près d'elle absorbant la chaleur du feu. Kumiko remua légèrement alors qu'il pressait sa bite contre son cul doux et moelleux. Il plaça un bras sous ses seins sur son ventre et l'autre sur ses épaules et la serra fort, ne voulant pas lâcher prise. Elle remua à nouveau et cette fois sa main glissa sur son flanc jusqu'à son dos et attrapa sa bite. Son autre main se posa sur son menton tandis qu'elle tournait la tête et l'embrassait sur les lèvres.

"Bonjour." Dit-elle.

"Ouais, bonjour." répondit Jake en s'asseyant. "Je pense que nous devons parler de la nuit dernière." dit-il après une petite réflexion.

Kumiko s'assit aussi et se tourna vers lui. "Oh," dit Kumiko, "Ne t'inquiète pas pour ça."

"Hein?"

Kumiko regarda Jake dans les yeux et s'arrêta une seconde. « Je me fiche de ce qui s'est passé. Et en fait, je te voulais depuis quelques années.

Jake savait que le regard stupéfait sur son visage aurait pu paraître hilarant s'il n'avait pas été dans sa situation actuelle, mais il n'en croyait pas ses oreilles. "Que veux-tu dire? Alors pourquoi as-tu toujours été si méchant avec moi ?

Kumiko ramena la couverture autour d'eux et se rapprocha de Jake. Baissant les yeux, elle prit une profonde inspiration et Jake ne put détacher ses yeux de ses gros seins qui montaient avec elle. "Parce que, mon père."

"Je ne comprends pas."

Elle l'a regardé dans les yeux, puis a reculé en déclarant: "Il y a trois ans, pendant l'été, je faisais quelque chose et je me suis fait prendre."

"Faire quoi?" questionna Jake.

"J'étais... euh..." Sa voix s'éteignit et elle garda son regard baissé.

« Kumiko, s'il te plaît, dis-moi. »

"Mais c'est gênant..."

"Je promets que je ne le dirai pas" répondit Jake.

Un autre long silence suivit jusqu'à ce que Kumiko commence enfin à parler après avoir regardé dans les yeux de Jake.

« Je jouais avec moi-même… et je me suis fait prendre. Mon père était tellement en colère contre moi. Il m'a dit que j'étais très sale et qu'il ferait mieux de ne plus jamais me surprendre à faire ça, sinon il le dirait à maman.

"Mais, qu'est-ce que cela a à voir avec moi?"

Kumiko a recommencé à baisser les yeux, mais cette fois son regard n'est allé que jusqu'à sa poitrine.

« J'utilisais un gode et… » Elle s'arrêta brièvement pour pouvoir bien prononcer les mots. « Je le faisais en pensant à toi. J'ai brisé mon hymen avec ce gode et j'aurais aimé que ce soit toi qui le fasse. J'ai même gémi ton nom et c'est là que mon père m'a entendu.

Toujours avec le regard confus sur son visage, Jake a commencé à reconstituer ce qui s'était passé ensemble.

"Quand j'ai eu des ennuis, je t'ai reproché de me faire ressentir ça. Je ne pouvais pas me contrôler et jouais avec ma chatte tout le temps. Ensuite, nous nous sommes associés dans ce cours de chimie et j'étais heureux au début, mais plus tard, je te voulais tellement et je ne pouvais pas t'avoir que je me suis de nouveau fâché contre toi. Je suis tellement désolé de ce que j'ai été avec toi. Au dernier mot, elle se mit à pleurer un peu et se pencha vers Jake.

Il pouvait sentir ses larmes chaudes contre sa poitrine et la tenait juste.

« Et, même quand tu m'as vraiment aidé il y a deux mois, j'étais une telle garce avec toi ! Je ne sais pas pourquoi, mais quand j'ai eu de nouveau des ennuis et que tu étais au centre, je me suis tellement mis en colère et ce n'était même pas de ta faute. Je suis vraiment désolé." Ses larmes ont ralenti et elle a tranquillement cessé de sangloter.

"C'est bon. Je te pardonne." dit Jacques.

Kumiko leva les yeux avec ses yeux bleus et dit à Jake d'une voix douce et sexy: "Je veux tout te rattraper."

Sur ce, elle se leva sur ses genoux et tint ses seins jusqu'au visage de Jake. Elle tenait sa tête et commençait lentement à le serrer contre ses seins. Jake sentit le paradis et se demanda combien de temps il pourrait rester.

Prenant l'un de ses seins en coupe, elle a dit: «Je veux que tu suces mes seins. Oh mon Dieu! S'il te plait, suce-les !" Elle plaça un de ses mamelons sur ses lèvres et il se mit immédiatement au travail. Il a commencé par de petits baisers autour des mamelons et a rapidement commencé à lécher autour de son aréole. Sa langue effleura légèrement son mamelon et elle frissonna. Jake a pris le mamelon dans sa bouche et a sucé brusquement, puis est passé à l'autre. Elle a recommencé à serrer sa tête dans ses bras pendant qu'il la suçait et elle a commencé à gémir bruyamment dans la maison vide. Elle n'avait jamais rien ressenti de tel auparavant, même lorsqu'elle suçait ses propres mamelons. Elle aimait la sensation et prévoyait de l'avoir aussi souvent qu'elle le pouvait.

Elle laissa ensuite une de ses mains traîner sur son corps. Il n'était pas musclé, mais il n'était pas gros non plus. Elle aimait le fait de pouvoir le serrer dans ses bras et de ne rien ressentir de dur la plupart du temps. Cependant, sa main s'est rapidement attardée à la partie qu'elle voulait être dure. Elle a saisi sa bite de sept pouces et demi et a commencé une course lente avec sa main droite. Elle n'a pas pu y toucher la première fois et sa dureté a été immédiate. Elle serra légèrement en caressant de haut en bas et entendit un gémissement s'échapper de ses lèvres.

Elle le fit se tenir debout près du feu alors qu'elle restait à genoux pour lui caresser la bite. Pour Jake, c'était une vision d'un rêve. La fille de ses fantasmes le voulait depuis longtemps et maintenant elle veut lui donner tout ce qu'il veut car elle est à genoux en train de caresser sa bite, qu'il n'avait jamais sentie plus raide que maintenant. Kumiko le regarda dans les yeux et soutint son regard pendant qu'elle le pompait.

« Ta bite est si dure. Je l'aime!" dit-elle avec un gémissement. Elle a commencé à sentir sa propre humidité entre ses jambes au moment où elle a touché sa bite et l'humidité ne faisait que croître.

"Je ferai tout ce que vous voulez que je fasse," dit-elle d'une voix aussi sexy que possible, "n'importe quoi. Je serai même ton esclave qui ne veut que te plaire. Jake a presque tiré sa charge juste là. Était-il défoncé ? Ivre? Morte? C'était plus qu'il n'avait jamais voulu et il voulait simplement profiter de la balade.

"Voulez-vous que je vous suce la bite", a-t-elle demandé, "Maître ? Je le veux vraiment dans ma bouche. Ça a l'air tellement savoureux ! Oh, puis-je Maître ?

Jake hocha simplement la tête, car il était toujours sans voix.

Elle pressa son sexe contre son ventre et le lécha de la base à la tête, envoyant des frissons dans la colonne vertébrale de Jake. Elle le fit à nouveau et il sursauta à la sensation. Kumiko a alors commencé à lécher la tête de sa queue et elle a décidé qu'elle aimait le goût de sa bite. Elle ne savait pas si elle aimait le goût de la bite, mais elle savait qu'elle aimait le goût du sien. Elle a commencé à mettre la tête dans sa bouche et l'a sucé pendant quelques secondes.

La pression sur son sexe était intense et maintenant Jake se battait juste pour se lever. Kumiko a lentement commencé à prendre un pouce ou deux de bite dans sa bouche et a sucé fort. Elle ne savait pas exactement quoi faire puisque c'était sa première fois. Elle commença lentement à le retirer puis le rentra. Elle essaya d'enfoncer la bite plus profondément et la sentit tapoter le fond de sa gorge. Elle l'a tenu là et a vu qu'il lui restait encore environ 3 à 4 pouces à parcourir. Elle s'est fâchée de ne pas être assez bonne. Elle voulait tout. Finalement, pensa-t-elle, j'obtiendrai tout.

Jake n'était dans sa bouche que depuis 10 secondes et il sentait déjà les roues tourner en bas. Comme elle ne pouvait pas mettre toute la bite dans sa bouche, elle a commencé à caresser la base avec sa main droite et a tenu sa jambe avec la gauche. Elle savait qu'il se rapprochait déjà après quelques minutes, mais elle ne voulait pas que ce soit juste bon. Elle voulait que ça lui fasse perdre la tête juste parce que c'était lui. Ses sentiments pour lui étaient profonds et elle savait qu'il tenait aussi à elle. Elle voulait donc être tout pour lui. Elle a commencé à sucer plus fort et à caresser plus vite quand une bonne idée lui est venue à l'esprit.

Il était assez dur pour qu'il sorte tout droit alors elle se souleva un peu sur ses genoux et attrapa ses seins.

"Voulez-vous baiser mes seins avec votre maître de bite dure?"

Encore une fois, Jake ne put qu'acquiescer.

Kumiko a écarté ses seins et les a enroulés autour de sa bite. Le sexe était déjà trempé de sa salive donc il glissa très facilement entre eux. Elle a ajusté un peu l'angle de son corps et a pris la tête de sa bite dans sa bouche pendant qu'elle frottait ses seins de haut en bas. Jake laissa échapper un gémissement fort et commença à se déplacer entre ses seins. Les seins de Kumiko étaient si doux, mais si gros et la stimulation sur la bite de Jake était inimaginable. Il avait dépassé le point de rebrousser chemin maintenant.

Kumiko l'a regardé dans les yeux et a dit: "Maître, je veux ton sperme sur mon visage cette fois!" Elle pencha légèrement la tête en arrière et ouvrit la bouche.

Sur ce, Jake s'est déplacé d'entre ses seins et a commencé à caresser sa bite.

« Donnez-le-moi Maître. J'ai besoin de ton sperme !"

Il lâcha le premier coup qui atterrit juste entre ses yeux et remonta jusqu'à son front. La sensation chaude de sperme sur son visage l'a immédiatement trempée et a commencé à inaugurer son propre orgasme. La moitié de son coup suivant a atterri sur sa lèvre supérieure tandis que l'autre moitié a atteint sa bouche. Elle savait avant qu'il ne tire qu'elle aimerait le goût de son sperme. C'était une extension de lui, et elle l'aimait tout entier. Le goût salé n'a fait qu'ajouter un frisson supplémentaire pour lui alors qu'elle attendait son prochain coup.

Les deux coups suivants de Jake ont couvert ses deux joues et son cinquième éclat est allé complètement dans ses lèvres en attente. La sensation était trop pour elle car elle avait elle-même un petit orgasme. Elle a ensuite pris la tête de sa bite dans sa bouche et a sucé aussi fort qu'elle le pouvait. Les genoux de Jake se sont affaiblis à cause de toute la stimulation et il a failli tomber.

Kumiko a ensuite regardé Jake droit dans les yeux et a dit, avec une gorgée partielle de sperme, "Merci Maître." Elle a ensuite avalé tout le sperme dans sa bouche et s'est assurée que le reste sur son visage avait le même sort. Elle avait besoin de tout le sperme, tout comme sa bite, et elle prévoyait de l'obtenir.

"Oh, Maître, j'aime votre sperme. Puis-je en avoir plus plus tard ?

"Bien sûr." dit finalement Jake après n'avoir pas parlé tout le temps.

Jake retomba à genoux et elle se serra contre lui. Il l'a juste tenue et a décidé qu'il était le gars le plus chanceux sur Terre.

"Je crois que j'ai faim." dit Kumiko en dessous de lui avec un sourire sournois sur le visage.

"Tu ne viens pas de manger ?" dit Jake alors qu'elle le frappait rapidement sur la poitrine.

Jake se leva, laissant la couverture avec elle, et mit rapidement ses vêtements pour qu'il puisse aller à la cuisine et trouver de la nourriture. Il a pris du pain, du beurre de cacahuète, les frites qu'elle ne lui a pas laissées la dernière fois et deux bouteilles d'eau du garde-manger. Il a rapidement saisi deux assiettes et un couteau et a couru vers Kumiko. Elle avait mis ses vêtements dans un effort pour se réchauffer et sourit quand il revint.

"Hé." Dit-elle.
"Salut à toi." dit Jake en retour.

Il s'assit à côté d'elle et leur fit un sandwich à partager. Elle ouvrit le sac de chips et lui en offrit une première. Jake a dit merci et a pris une bouchée. Il prit un peu plus qu'il ne pouvait mâcher et lui fit rire. Ils prirent chacun une bouteille d'eau et se partagèrent le sandwich. Il a mis la nourriture de côté et ils se sont allongés ensemble près du feu pour la deuxième fois.

"Alors..." dit Jake. « Est-ce que le fait d'être l'esclave t'excite ?

Elle le regarda avec une expression choquée et dit rapidement : « Est-ce que le fait d'être le maître t'excite ?

Jake a réfléchi et a dit: "Oui."

Cela donna un sourire à Kumiko et elle posa sa tête sur sa poitrine. «Cela m'excite certains. Mais ce qui m'excite vraiment, c'est de t'exciter et de te faire sentir bien.

Les deux restèrent allongés quelques instants avant que Jake ne reprenne la parole.

"Alors, es-tu ma petite amie maintenant?"

Kumiko l'a regardé et a dit: "Si tu me veux."

Sur ce, Jake la souleva et commença à l'embrasser profondément. Ses lèvres douces collaient aux siennes alors qu'il poussait sa langue dans sa bouche pour danser le tango. Il a goûté un petit peu de ce qu'il supposait être du sperme encore dans sa bouche mais il s'en fichait. C'était elle, et il la voulait.

Articles similaires

Sharon est la propriété de pt 2, après le prom_(2)

Sharon branlait Billy alors qu'il parlait à Cindy sur son téléphone portable, c'était le lendemain du bal et il était 15 heures. Sharon et Billy avaient passé presque tout le temps au lit. Elle a même demandé à son père, George, de leur apporter le petit-déjeuner au lit pendant qu'elle continuait à sucer Billy. La nuit dernière, Billy était rentré à la maison super excité parce qu'il n'avait été branlé que par Cindy dans la limousine, rien d'autre. Donc, étant la bonne salope sexuelle, Sharon attendait dans le lit de Billy portant son ensemble soutien-gorge et culotte rose préféré. Il a...

171 Des vues

Likes 0

La jeune Amy combat ses désirs.

Au cours du week-end, Amy a pensé que Max l'avait baisée. Oui, elle était sûre dans son esprit que c'était ce qui s'était passé vendredi après-midi. Max l'avait baisée. Ce n'était pas sa faute. Mais elle n'arrêtait pas d'y penser et d'y penser, et les pensées continuaient à lui faire ressentir une sensation de picotement sexuel dans ses reins, ce qui faisait que sa main s'égarait entre ses cuisses pour se frotter. Maintenant, c'était lundi après-midi, et l'école était finie. Il avait été difficile de garder sa main entre ses cuisses pendant ses cours, mais d'une manière ou d'une autre, elle...

717 Des vues

Likes 0

Esclave Étudiant_(0)

Je m'appelle John Smith. J'ai 32 ans, les cheveux bruns, environ 5 pieds 8 pouces et j'ai une bite de 15 pouces. J'enseigne les mathématiques en 10e année. J'aime mon travail à cause de tous les adolescents chauds que je vois. Il y en a une en particulier nommée Katie qui s'habille toujours comme une salope. Chemises moulantes sans soutiens-gorge et minijupes. Elle a 16 ans. Vendredi, après un examen de maths, le dernier cours de la journée, elle s'est approchée de moi après le départ de tous les élèves. Elle portait un débardeur blanc et une minijupe assez courte. Monsieur...

720 Des vues

Likes 0

The Hitchhiker Chapitre 15 - Home Sweet Home

Il était juste 23 heures passées lorsque nous sommes entrés dans mon garage, j'ai attrapé le sac de choses que j'avais apporté et je l'ai laissée entrer. J'ai dit à Alexa d'allumer les lumières du bar pendant que nous entrions et May Ann a dit: Jésus Tony, c'est magnifique . « Faites comme chez vous pendant que je range tout. » Elle s'est promenée en bas, est allée dans la véranda et a allumé la lumière extérieure pour qu'elle puisse voir la grande cour, la terrasse et la piscine. Puis elle est revenue, a regardé quelques photos et est montée...

683 Des vues

Likes 0

Jake, Robby et une surprise

J'écrirai plus si vous l'aimez. Envoyez-moi un e-mail avec des commentaires/suggestions : [email protected] Jake Greenman est assis dans son cours de théorie musicale, s'ennuyant à en perdre la tête et jouant avec une guitare pour essayer de compenser la diffusion anxieuse de jeunes hormones dans son corps tonique et chaud. Ses cheveux bruns, raides et fins, effleurent légèrement son front et remontent sur son cuir chevelu, et il doit les retourner périodiquement. Son jeu de guitare est un peu sporadique, ses doigts blancs et lisses caressent la touche et glissent avec mépris de haut en bas de la guitare inférieure à la...

705 Des vues

Likes 0

Asticot.

. Smack, Smack Deux gifles aiguës sur ses joues lui firent ouvrir les yeux et voir la forme de sa femme se tenant au-dessus de lui. « Hé la mouche, je vais travailler, ne reste pas dans ce putain de lit toute la journée ; et assurez-vous que cet endroit est nettoyé à mon retour ». Son ressentiment pour lui était au plus bas depuis plusieurs années maintenant. Son argent les gardait tous les deux car il était depuis longtemps devenu inemployable. Tout avait été paradisiaque lors de leur première rencontre ; elle pensait qu'il était M. Merveilleux. Comme il l'excitait avec tous...

635 Des vues

Likes 0

Mon voyage en Californie

J'étais dans un avion, voyageant lentement au-dessus du monde et tout ce à quoi je pouvais penser était la fille que je devais rencontrer de l'autre côté En pensant à tous les messages et appels que nous avions, j'ai senti ma bite devenir dure Alors que j'ajustais lentement ma bite pour être moins visible dans mon pantalon, le capitaine monta sur le haut-parleur annonçant notre descente Quand nous avons atterri, j'ai vu à quel point la Californie était belle. Quand je suis finalement descendu de l'avion, j'ai rapidement marché jusqu'à la récupération des bagages Alors que j'attendais que mes bagages descendent...

516 Des vues

Likes 0

Ventilation

Nous étions vers 15 et 14 ans, elle serait beaucoup sous moi alors que nous avions l'ordre au point que certains penseraient que nous sortons ensemble, je ne le voyais pas différemment jusqu'à ce qu'elle soit sous moi d'une manière qui me rendrait dur et sa connaissance et ne bouge pas si vous comprenez tous cela mais comme je le disais, elle s'asseyait sur mes genoux et le remplissait et ne bougeait pas parfois elle se mettait à l'aise nous dormions dans le même lit et je dormais sur le côté et elle se retournait son cul vers moi et le...

202 Des vues

Likes 0

La façon dont je l'ai rêvé, partie 2, chapitre 15

Kishimoto est un homme et propriétaire de la série Naruto. Maintenant, veuillez LIRE . . . . . . Voici le début de la partie 2 Écrit par Dragon des Enfers Révisé par Evildart17/Darkcloud75 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx La façon dont je l'ai rêvé Partie 2 Chapitre 15 Cinq ans plus tard C'était un bel après-midi qui avait l'air de se transformer rapidement en une averse bientôt; cependant, les trois personnages dans la forêt s'en fichaient. Une silhouette se cachait dans un buisson essayant de ne pas être détectée alors qu'il espionnait tranquillement les deux autres silhouettes, il essayait de ne pas bouger ou...

175 Des vues

Likes 0

La première baise de Julia

C'est ma première histoire, alors n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Julia était une étudiante de première année de quinze ans. Elle mesurait un peu plus de 5'2 et avait un chiffre à élimination directe. C'était une de ces petites filles rondes. Elle avait des seins de 32C et une petite taille qui se fondait dans un cul parfaitement rond. Elle avait un visage anguleux avec des lèvres pleines et une peau de couleur ivoire crémeuse. De longs cheveux châtains tombaient dans son dos. Mais sa caractéristique la plus frappante était ses yeux. Ils étaient grands...

132 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.