L'éducation surprenante de sa femme_(1)

533Report
L'éducation surprenante de sa femme_(1)

L'éducation surprenante de sa femme

Par liveinpr

Mes histoires ne reflètent pas nécessairement mes penchants, désirs, désirs ou fantasmes personnels. Veuillez lire et apprécier cet écrit fictif.

J'étais heureux à tous égards de mon mariage avec Bill. Nous sommes mariés depuis 20 merveilleuses années maintenant et notre fille, Jessica, avait 18 ans il y a deux mois. Jessie fréquente maintenant l'université. Bill est établi dans son emploi et parmi les cadres supérieurs à mesure que nous sommes devenus financièrement stables.

Notre relation sexuelle est remplie à la fois de romance et d’exploration lubrique. Bill a son fantasme qu'il aimerait me voir me faire baiser par un autre homme, mais je continue de refuser ses propositions en lui disant que je suis très contente de lui seul. Je n'arrête pas de lui dire que sa bite est la seule dont j'ai besoin et que pendant mes années d'université, j'avais suffisamment expérimenté pour que quand il est arrivé, je l'ai choisi comme homme que je voulais au lit.

Notre cercle d'amis comprenait des hommes très beaux et virils et en secret je me demandais à quoi ils ressembleraient au lit. Avaient-ils de grosses bites que Bill pensait que je devrais avoir ? J'étais contente des heures de sexe que Bill et moi avions, quatre fois par semaine, et je n'étais pas sur le point d'avoir des relations sexuelles avec l'un des maris de mes amis.

Les suggestions de Bill sont devenues plus persistantes à mesure qu'il pompait sa bite profondément en moi. Il nommait nos amis et essayait de me faire visualiser la taille de leurs bites et comment ils m'étiraient et me remplissaient la chatte. Un jour, il a nommé Jackson, notre seul ami noir. J'ai repoussé Bill et je suis allé dans la chambre d'amis pour le reste de la nuit. Bill savait ce que je ressentais pour les Noirs. J’avais été élevé dans l’idée qu’une femme blanche qui touchait même un homme noir était une salope et était considérée comme une « poubelle de caravaning ». Même si Jackson et sa femme, Rose, étaient nos seuls amis noirs, j'ai gardé mes distances et je n'ai jamais serré aucun d'eux dans mes bras, comme je l'ai fait avec nos autres amis en les saluant.

Bill n'a plus jamais mentionné Jackson, mais il me harcelait avec John, Andrew, Mike et Howard. Il décrirait à quel point il serait excité de voir l'un d'entre eux avec sa bite enfouie au fond de ma chatte. C'est devenu un sujet régulier à chaque fois que nous étions dans des échanges sexuels et généralement lorsque j'étais au sommet de mes orgasmes. Je me considérais satisfait de Bill et de sa queue, mais j'ai commencé à imaginer ce que ce serait de faire un plan à trois avec Bill et un de nos amis. Est-ce que cela ruinerait notre mariage ? Est-ce qu'on s'aimerait encore ? Que dirait notre fille si elle découvrait que j’ai laissé un autre homme me toucher sexuellement ? Pendant que Bill était au travail, j'ai commencé à fantasmer sur un plan à trois et à repenser à mes années d'université où j'étais sexuellement actif avec des amis garçons, mais jamais plus d'un à la fois. Je suis devenu excité en pensant que deux hommes me feraient plaisir en même temps.

C'était le printemps et nous avons commencé à passer plus de temps dehors. Bill était un chef expert en barbecue et nous nous divertissions presque tous les week-ends. J'étais heureuse de passer plus de temps avec mes amies et elles évoquaient toujours les nouveaux styles vestimentaires. Comment les plus jeunes portaient des jupes plus courtes et des pantalons plus serrés. Il n’a pas fallu longtemps avant que nous suivions la mode et plaisions à nos maris avec nos looks plus sexy. Bien sûr, nous étions vraiment en compétition les uns contre les autres et les hommes nous lorgnaient constamment. J'ai remarqué comment les hommes me regardaient dans mon short moulant ou mon pantalon de yoga, et j'ai également remarqué les renflements qu'ils soutenaient dans leur pantalon. Même étant tabou, j'ai souvent vu Jackson me regarder avec un œil lubrique, ce qui a fait bouger quelque chose en moi et j'ai essayé de toujours cacher mon corps à ses yeux.

Au cours de nos rencontres, je fantasmais maintenant avec lequel de ces hommes délicieux Bill voudrait me voir coucher avec lui. La femme de John, Barbara, était une bonne amie et elle semblait aimer porter des vêtements très sexy. Maintenant, Andrew, beau, avec sa femme Mary, tous deux semblaient toujours se rassembler avec Jackson qui semblait la toucher souvent. Mike et Janice étaient très sexy ensemble et n'avaient pas peur de se toucher ouvertement sexuellement. La femme d’Howard, Alice, m’apparaissait comme une exhibitionniste et vêtue de vêtements très révélateurs. Nous étions des amis très proches, mais cela me dérangeait de voir l'une de ces femmes toucher Jackson de manière très séduisante. Il y a eu des moments où j’ai aperçu mes amis frottant les fesses de Jackson, et ils n’ont pas caché leurs indiscrétions à leur mari ou à qui que ce soit d’autre. Lui brûler la jambe ou frotter ses seins contre son bras. Il y avait des moments où je voyais une des femmes disparaître dans la maison avec Jackson à ses côtés, puis elles réapparaissaient dix ou quinze minutes plus tard avec des sourires de joie. Je me demandais s'ils avaient touché Jackson d'une manière ou d'une autre. Je ne comprenais pas comment des femmes blanches pouvaient être aussi dévergondées et agir dans un tel manoir.

J'ai réalisé que j'avais des orgasmes plus longs et exquis avec Bill, car il ne cessait de décrire à quel point il serait excité s'il pouvait regarder la bite d'un de nos amis pomper profondément dans ma chatte, comment il voulait voir leur sperme suinter de moi. Chaque fois que nous faisions l'amour, j'entourais chacun et je savais ce que ressentirait sa bite car elle gonflerait et ferait exploser son sperme au plus profond de mon ventre. Je n'ai jamais fait savoir à Bill que son fantasme me préoccupait, mais avec les super orgasmes que j'avais, je pense qu'il savait que je céderais à son désir s'il continuait à insister sur le sujet.

Nos réunions du week-end étaient très chaudes car chacune de nous, les filles, faisait de son mieux pour porter les tenues les plus sexy. On le savait déjà, les maris flirteraient de plus en plus, jusqu'à se toucher. Habituellement, seulement les épaules ou les hanches, mais certains gars s'approchaient de moi pendant que mes fesses étaient caressées et parfois frottées quand personne ne regardait. Je ne voyais aucune raison de les arrêter, après tout, mon mari voulait qu'ils me touchent, pour finalement me baiser. Cela a fait frissonner mon corps et mes sucs vaginaux s'infiltrer lorsqu'ils me touchaient.

Je faisais maintenant des rêveries pendant que Bill était au travail. Je n'arrêtais pas de penser à eux qui me touchaient, sentaient ma chatte, palpaient mes seins et tiraient mes tétons. Plusieurs fois, je sortais de ma transe et découvrais que mes doigts étaient enfouis profondément dans ma chatte alors que mon jus coulait. Je commençais à attendre avec impatience les histoires de Bill sur nos amis qui me baisaient, car nos séances d'amour avaient lieu presque tous les soirs maintenant.

J'ai commencé à me demander comment Barbara, Mary, Janice ou Alice réagiraient si elles découvraient que leur mari avait une liaison avec moi. Avec lequel de leurs maris Bill voudrait-il que je partage notre lit, lequel me ferait plaisir comme Bill le suggérerait ? La pensée des suggestions constantes de Bill a été acheminée dans mon esprit, me poussant à flirter de plus en plus. J'ai également commencé à m'habiller de manière plus suggestive lorsque j'ai su que nos amis allaient nous rendre visite. Je me demandais lequel serait le premier à passer sa main sur ma jambe sous ma jupe ou sur mon short et à caresser ma chatte.

Je passais plus de temps dans les centres commerciaux et achetais les vêtements les plus sexuellement scandaleux pour intimider Bill et éventuellement les maris de mes amis. Je me faisais de plus en plus « patter » lors de nos retrouvailles du week-end. J'étais devenu plus en avant en repoussant mes fesses vers la main en sentant mes fesses et en frottant ma main de haut en bas sur la cuisse d'un homme lorsque j'étais assis et que je parlais. J'étais excité en imaginant à quoi chacun ressemblait nu avec une érection très dure alors qu'il était prêt à me monter. J'ai même arrêté de porter des culottes avec mes jupes courtes. Cela m'excitait lorsque je faisais du shopping que les hommes puissent voir ma chatte alors que je m'asseyais avec les jambes légèrement écartées. Mon désir sexuel s'approfondissait et j'aimais que les hommes me regardent comme un objet sexuel à remplir de sperme. Le fantasme de Bill me tourmentait l'esprit, plus il décrivait avoir vu la bite d'un autre homme enfouie dans ma chatte, plus j'imaginais la sensation de la bite d'un autre homme.

Vendredi soir, Bill a appelé et lui a dit qu'il allait amener Jackson à dîner car il allait l'aider à créer sa deuxième entreprise. Jackson ne faisait pas partie de mes désirs sexuels, un homme noir était tabou. J’ai même été dégoûté quand j’ai vu une femme blanche marcher main dans la main avec un homme noir. Mes parents estimaient que l’amitié avec un homme ou une femme noire était interdite. Mon père et ma mère étaient francs, sachant que Bill et moi étions amis avec Jackson et Rose. Plus nous connaissions Jackson et Rose depuis longtemps, plus j'étais à l'aise lors de leur visite, mais je gardais toujours mes distances.

Je portais mon survêtement pour ne pas attirer de sentiments sexuels de la part de Jackson. Le dîner fut un succès et Jackson et Bill se retirèrent dans la tanière où ils discuteraient de la préparation des livres pour l'idée commerciale de Jackson. Je me suis retiré dans la chambre et j'ai pris une longue douche chaude alors que je commençais à fantasmer sur un plan à trois avec Bill et John, ou peut-être Andrew, Mike ou Howard. Ma main et mes doigts volaient frénétiquement vers et dans ma chatte alors que je pensais profiter de deux bites. L'idée de me faire remplir la chatte de sperme pendant des heures, voire de les faire jouir dans ma bouche pour que je puisse goûter leur exquis jus masculin avant de l'avaler et de l'envoyer dans mon ventre.

J'étais toujours stimulé en me séchant, en enfilant une chemise courte rouge soyeuse et en me mettant au lit. Je me suis réveillé en entendant une voix et j'ai réalisé que Bill n'était pas encore couché. Je me suis levé et en haut des escaliers, j'ai réalisé que c'était la télévision que j'entendais et j'ai pensé que Bill s'était endormi en regardant la télévision. Pieds nus, je descendis les escaliers et me dirigeai vers le salon. Les lumières étaient éteintes et la seule lumière était celle de la télévision. J'ai vu Bill alors qu'il disait : "Oui, donne-le-lui, donne-le-lui fort." Je me tenais au bout du canapé et j'ai réalisé que Bill regardait un film porno. Il regardait une femme se faire baiser par deux hommes. C’était le fantasme qu’il décrivait lorsque nous étions en proie à la passion. J'ai regardé pendant un court moment et j'ai commencé à me retourner et à me recoucher quand j'ai entendu la femme crier : "Baise-moi fort." Je me suis retourné et j'ai vu qu'elle avait une bite dans la bouche, une autre dans la chatte et une autre dans le cul. Wow, maintenant elle avait trois bites qui l'adoraient. Je n'avais jamais pensé à trois hommes, mais maintenant mon esprit commençait à stimuler mon corps alors que je commençais à picoter partout, surtout dans ma chatte.

Je semblais fasciné par son désir extérieur pour leurs bites. Elle aimait totalement se faire pénétrer. Je ne pouvais pas bouger pendant que je regardais, puis ils l'ont remplie et j'ai vu du sperme suinter de sa chatte et de son cul pendant que les bites étaient retirées. Puis, de nulle part, deux autres bites sont apparues et ont été insérées dans sa chatte et sa bouche. Mes jambes tremblaient alors que mon corps picotait de désir sexuel. J'ai levé ma jambe droite et j'ai posé ma jambe sur l'accoudoir du canapé alors que ma jambe gauche était toujours sur le sol. J'étais sexuellement excité en regardant la femme et ses orgasmes.

Ma main me frottait la chatte quand j'entendis alors : "Pourquoi ne t'assois-tu pas ?" J'ai alors vu, avec l'éclairage de la télévision, Jackson assis sur le canapé et bougeant pour me faire de la place. Quand je suis entré, la pièce était si sombre que je n’ai pas vu Jackson avec Bill. Alors qu'il bougeait, sans réfléchir, je me suis glissé dans l'espace qu'il avait créé et ma chemise courte a glissé vers le haut et, à mon insu, ma chatte nue a été exposée. J'ai regardé Bill et il souriait alors qu'il se levait et allait chercher une autre bière. Je pouvais sentir la chaleur de la cuisse de Jackson alors que nous étions pressés l'un contre l'autre. J'ai également vu un renflement sur la jambe de son pantalon moulant qui ressemblait à un tuyau d'aspirateur. Bill est rentré dans le salon et s'est assis en me regardant avec un sourire.

J'ai alors entendu : "Oh, mon Dieu, c'est une si grosse bite." J'ai levé les yeux et un nouveau chapitre était en cours de lecture et c'était une femme blanche à genoux avec l'énorme bite d'un homme noir dans ses mains. Lorsque la caméra a fait un zoom arrière, elle ne portait qu'un soutien-gorge et une culotte et il y avait sept hommes noirs nus tirant sur leurs très grosses bites noires. J'ai regardé sa bouche se rapprocher de sa bite dure, puis elle était dans sa bouche et ses joues se sont effondrées alors qu'elle le suçait avec convoitise. Ses mains commencèrent à lui caresser les couilles. J'ai alors entendu : "Ouais, suce sa grosse bite noire", et c'était la voix de mon mari. J'ai soudainement oublié mon sectarisme alors que je regardais le renflement qui partait de l'entrejambe de Jackson jusqu'à sa jambe gauche. Sans réfléchir, ma main s'est posée sur sa cuisse alors que mon petit doigt reposait contre son renflement.

J'ai ensuite regardé la femme à la télévision alors qu'elle suçait maintenant une bite noire, allongée sur la poitrine d'un homme noir avec sa bite enfouie dans sa chatte et une autre bite noire lui baisant le cul par derrière. J'ai alors vu ses seins se faire tirer et malaxer par des mains noires. Ma chatte était maintenant serrée et palpitante alors que mon jus coulait abondamment. Ma respiration était profonde et ma main gauche a commencé à attaquer ma chatte et mon clitoris. Instinctivement, ma main droite a automatiquement commencé à courir de haut en bas sur toute la longueur de la bite de Jackson et bientôt, il a débouclé sa ceinture et ouvert son pantalon pour que j'accède à sa bite. J'ai entendu: "Vas-y bébé, tu le veux." J'ai levé les yeux et c'était Bill qui me disait de libérer la bite de Jackson.

Je me suis levé du canapé et me suis agenouillé entre les jambes de Jackson alors que sa queue était exposée à mes yeux. J'ai inspiré profondément en m'émerveillant de la taille, je n'avais jamais vu une bite aussi grosse. À la lumière de la télévision, j'ai vu le scintillement de son pré-sperme s'écouler de son ouverture pipi. Mes mains s'enroulèrent autour de sa circonférence alors que ma tête s'approchait de la tête bulbeuse de son sexe. Ma langue a alors commencé à lui lécher le pré-sperme et bientôt il était dans ma bouche, me disloquant presque la mâchoire. J'étais tellement excitée, je savais que je voulais sentir sa bite en moi et je savais aussi qu'il m'étirerait largement avec sa grosse bite. Non seulement Bill le voulait, mais il a dit: "Je veux voir sa bite étirer ta chatte." Maintenant, je le voulais aussi alors que j'enfonçais trois doigts profondément dans ma chatte chaude et trempée.

Bill était maintenant agenouillé à côté de moi et disait : « Oui, bébé, prends sa bite, sa grosse bite noire. Tu sais que tu veux cette bite dans ta chatte, te baiser et pomper son sperme noir profondément dans ton ventre. En entendant Bill, mon corps a commencé à frémir et ma chatte et mon cul palpitaient en prévision d'être étirés au-delà de la taille de la bite de Bill. Alors que ma bouche adorait cette grosse bite noire, Bill enlevait ma chemise tandis que les mains de Jackson pinçaient et tiraient sur mes tétons. Mon corps frissonnait alors que je suçais fort une si grosse bite. Je voulais goûter son sperme, qu'il me remplisse la bouche et le ventre pendant que je traitais ses couilles.

Jackson a alors demandé : « Joyce, tu veux que ta chatte blanche soit étirée par ma grosse bite noire ? Dites à votre mari ce que vous voulez. J'ai laissé sa queue glisser de ma bouche alors que j'ai dit : " Mon Dieu oui, Bill, je veux sa grosse bite noire dans ma chatte blanche. Je veux qu'il me baise profondément. Je l'ai ensuite repris dans ma bouche et je l'ai sucé avec voracité pour me remplir la bouche de son sperme. J'ai senti sa queue se dilater alors que Bill disait: "Prends-le bébé, baise-le, prends son sperme." Jackson a alors explosé et son sperme a rempli ma bouche et j'ai avalé son jus dans ma gorge jusqu'à mon ventre. J'ai continué à lécher et à sucer jusqu'à ce que sa queue ramollisse légèrement. J'ai apprécié le goût de son sperme, le sperme d'un homme noir.

Bill m'a relevé et m'a fait tourner, il a attrapé la bite de Jackson et l'a pointée vers ma chatte alors qu'il me poussait sur les genoux de Jackson. J'ai senti la tête bulbeuse commencer à séparer mes lèvres alors que Bill me poussait progressivement vers le bas. Bill s'est mis à genoux alors qu'il regardait la bite de Jackson disparaître dans ma chatte, pouce par pouce alors que je me mordais la lèvre, sentant les membranes de mon canal vaginal s'étirer pour s'adapter à ce qui ressemblait à la taille d'une batte de baseball. Sa queue n'était pas complètement dressée après avoir rempli ma bouche, mais il m'étirait toujours. Mon corps frissonnait et mes jambes tremblaient alors que je sentais sa queue se déplacer vers son but, mon col, l'ouverture de mon ventre.

D'une manière ou d'une autre, j'ai réussi à couler et à enfoncer sa queue jusqu'au fond de moi. Les yeux de Bill étaient écarquillés d'incrédulité alors qu'il disait: "Mon Dieu, bébé, il est complètement dans ta chatte." Je me reposais et appréciais la sensation alors que la douleur s'atténuait, puis Jackson a posé ses mains sur ma taille, sa queue complètement dressée, alors qu'il me soulevait puis me laissait retomber. J'ai crié : " OUI, BAISE-MOI AVEC CETTE GROSSE BITE. BAISE-MOI, BAISE-MOIEEEEEE. Alors que Jackson me baisait profondément, Bill se tenait maintenant près de ma tête et j'ai sucé sa bite profondément dans ma bouche. Le sentiment que j'avais maintenant, je voulais que Jackson me baise toute la nuit, je voulais sa bite en moi et je voulais que son sperme inonde mon ventre. Mes orgasmes se poursuivaient alors que je sentais cette grosse bite continuer à claquer contre mon col.



La bite de Bill a alors commencé à palpiter et à gonfler dans ma bouche, puis son sperme s'est dirigé vers mon ventre. J'ai continué à lécher et à sucer sa bite jusqu'à ce qu'elle soit propre et douce. Jackson m'a alors soulevé de sa queue et s'est levé pour enlever son pantalon. On m'a ensuite demandé de m'agenouiller sur le canapé tandis que la bite de Jackson était ensuite réinsérée dans ma chatte. Cette fois, il n'y a eu aucune résistance car j'ai senti la tête bulbeuse frapper mon col, Jackson a alors dit : "Tu veux ma bite noire dans ta chatte blanche mariée, n'est-ce pas ? " Veux-tu que j'amène mes amis noirs pour te baiser aussi ? J'ai crié: "OUI, BAISE-MOI DUR, JE VEUX TA BITE, BAISE MEEEEEE. OUI, VOUS POUVEZ APPORTER TOUTES LES BITES NOIRES QUE VOUS POUVEZ, JE VEUX QUE BILL ME VOIT BAISER LA BITE NOIRE. BAISE MEEEEEE, OUI, BAISE MEEEEEE. En si peu de temps, je suis devenue accro à la bite noire, il n'y avait plus de préjugés contre les hommes noirs et la chatte blanche qu'ils baisaient.

J'ai senti la bite de Jackson gonfler et commencer à palpiter. Il a demandé : "Je vais jouir, où veux-tu mon sperme ?" J'ai crié: "REMPLISSEZ-MOI, JE VEUX TON SPERME DANS MA CHATTE, JE VEUX TON BÉBÉ NOIR CUM EN MOI. BAISE-MOI DUR, BAISE-MOI. Jackson a ensuite poussé fort et a tenu sa bite profondément pendant que je sentais sa bite palpiter alors qu'il me pompait son sperme. Ma chatte s'est serrée autour de sa bite pendant que je le traitais, je voulais tout le sperme qu'il avait dans ses couilles. Quand Jackson s'est finalement retiré, son sperme a coulé de moi alors que Bill s'agenouillait devant mes jambes largement écartées et prenait des photos avec son téléphone portable.

Je me suis retourné sur le dos, les jambes écartées pendant que Jackson et Bill parlaient. J'ai entendu Jackson dire à Bill que j'allais être disponible pour lui et ses amis noirs à tout moment. Avant que Bill ne puisse dire quoi que ce soit, Jackson dit : « C'est ma pute blanche maintenant, tu n'as pas ton mot à dire, souviens-toi de notre accord. Elle baisera n'importe qui, à tout moment, n'importe quel jour. J'ai regardé Bill et j'ai dit: "Oui, Bill, tu voulais me voir baiser d'autres hommes, je veux sa bite noire et les bites de ses amis noirs." J'ai regardé Jackson et j'ai crié: "Je veux que toi et tes amis noirs remplissiez ma chatte, je veux que vos bites noires." Bill a alors demandé : « Est-ce que ça veut dire que tu ne m'aimes pas, que tu veux divorcer ? "Non," dis-je, "je t'aime toujours et je veux rester marié avec toi. Je veux juste me faire baiser par une bite noire. Bill a dit: "J'espérais que ce serait votre réponse." Jackson a ensuite dit : « Bill, comme nous l'avions prévu, tu restes dans l'action, tu peux filmer ta femme en train de se faire gangbanger par mes amis noirs. Notre nouvelle activité a commencé. Nous pouvons vendre les DVD de votre belle femme salope profitant d'une bite noire. Tout comme nous l’avions prévu pour la nouvelle entreprise. Sans réfléchir, j'ai dit : "Oui, je serai ta pute blanche, je baiserai tous tes amis noirs."

Trois fois de plus, Jackson m'a baisé avant de rentrer chez lui. Bill et moi avons eu des relations sexuelles anales, mais avec Jackson, sa bite m'a vraiment ouvert le cul. J'avais une fuite de sperme et cela semblait exciter Bill de voir tout le sperme couler le long de mes jambes. Alors que Jackson partait, Bill a déclaré: "Je pense qu'elle sera surprise lorsque nous lui dirons qui sont vos autres putes blanches." Bill m'a dit de marcher les jambes écartées pour permettre au sperme de couler pendant que nous marchions vers la chambre. Bill gardait mes jambes écartées dans le lit tandis que sa main prenait ma chatte en coupe pendant que nous nous endormions. J'étais maintenant une salope et une «Trailer Park Trash».

C'était maintenant mardi et je n'avais eu aucun contact de la part de Jackson, quatre jours depuis qu'il m'avait présenté la bite noire, j'en avais maintenant envie. Bill m'a appelé du travail et m'a demandé si j'avais des visiteurs, et tout ce que j'ai pu dire, c'est : "Pas encore aujourd'hui et je suis excitée". Juste après le dîner du vendredi soir, Rose a appelé et lui a dit : « Dans environ une heure, Jackson et cinq de ses amis vous rendront visite. Assurez-vous de vous doucher et de vous faire un lavement. Ils inonderont tous vos trous pendant environ trois heures. J'apporte une caméra vidéo et je m'assure que Bill a sa caméra chargée et prête. J'ai raccroché et j'ai dit à Bill : « Ce soir, je dois me préparer pour eux. Bill m'a regardé me doucher, me faire un lavement et me doucher. Je ne savais pas quoi porter, puis j'ai opté pour la chemise courte rouge lorsque j'ai été initié au monde merveilleux du coq noir. Pendant que je me préparais, Bill se frottait l'entrejambe par anticipation. Il voulait que j'aie une bite noire autant que je voulais une bite noire.

Vendredi soir, c'était merveilleux, je ne sais pas combien d'orgasmes j'ai eu, mais Rose avait raison, j'étais inondée de sperme. Même avec les cinq amis de Jackson, je n'étais pas nerveux à l'idée de me faire baiser par des inconnus. Mon seul souci était que les bites soient grosses et noires. Une fois mon gang bang terminé, Bill m'a allongé sur le lit, les jambes écartées, et a pris des photos de mon trou du cul et de ma chatte extrêmement agrandis alors que le sperme de six autres hommes suintait de moi. Rose a suivi avec la caméra vidéo tout en zoomant de près.

Samedi matin, j'étais de très bonne humeur, même s'il y avait une légère douleur dans ma chatte et mon cul tendus. J'ai embrassé et serré Bill dans mes bras quand il est entré dans la cuisine pour prendre un café. Bill m'a dit à quel point j'étais belle alors que je prenais de la bite dans tous mes trous. Il a dit que j'étais si belle alors que toutes ces bites me baisaient, encore et encore. Il a dit que c'était tellement excitant qu'il devait se masturber pendant que Rose tenait la caméra vidéo. Lui et Rose allaient se réunir plus tard pour monter toutes les vidéos qu'ils avaient prises. Bill m'a demandé comment je me sentais et je lui ai dit que je me sentais exalté et que le sperme suintait toujours de moi.

Bill a admis: "Je voulais que tu baises Jackson, le seul ami dont je devais arrêter de parler dans nos affres sexuelles. Vous étiez si catégorique pour ne pas inclure Jackson pendant que je vous parlais. J'avais planifié avec Jackson sa prochaine entreprise commerciale, pour inclure des vidéos pornographiques, ajoutées à ses femmes blanches prostituées pour hommes noirs. J'ai dit : « Je suppose que je suis tombé amoureux, je n'ai pas vu de noir, mais j'ai juste vu du sexe en regardant ce DVD. Jackson était juste pratique quand j'avais tellement envie de me faire baiser. Merci d'avoir souligné que les hommes noirs ont de belles bites magnifiques.

Bill est parti rencontrer Rose pour monter la vidéo qu'ils avaient prise de moi lors de mon premier gang bang. Une heure s'est écoulée et la sonnette de la porte a sonné. Je ne portais que ma culotte et mon soutien-gorge quand je me suis dirigé vers la porte. C'était Jackson et il a souri quand il m'a vu prêt à me faire baiser. Il est venu me chercher et m'a porté jusqu'à mon lit conjugal. Je l'ai aidé à se débarrasser de ses vêtements pendant qu'il me poussait à genoux. J'ai sucé sa bite sans raison et j'ai travaillé pour enfoncer cette grosse bite aussi loin que possible dans ma gorge. J'ai senti que Jackson était prêt à jouir et j'ai commencé à sucer plus fort. Il m'a repoussé et m'a dit qu'il voulait que son sperme soit déposé dans mon ventre. Je me suis rapidement mis sur le lit à quatre pattes pendant qu'il grimpait et me montait. J'ai adoré la sensation de friction de sa bite élargissant à nouveau mes parois vaginales. J'étais au septième ciel alors que je gémissais bruyamment tandis que mes explosions orgasmiques secouaient mon corps. Jackson était prêt et j'ai senti sa queue s'agrandir et commencer à faire exploser son sperme chaud. J'ai commencé à crier : « OUI, BAISE CETTE GROSSE BITE NOIRE EN MOI. JOUIS EN MOI, OUI, OUI, JE SENS TON SPERME ME REMPLIR. J'ai alors entendu : « Oh, mon Dieu. Je me suis retourné et j'ai regardé la porte, mais il n'y avait personne. Y avait-il quelqu'un d'autre dans la pièce ? Quand Jackson a fini de m'inséminer, je suis tombé sur le ventre et il a roulé sur le côté alors que sa queue s'éloignait de moi.

Quelques minutes se sont écoulées et je me suis levé. J'ai mis ma chatte en coupe pour capter le flux de sperme alors que j'allais chercher un gant de toilette. Après avoir temporairement arrêté le flux de sperme, je suis entré dans le couloir et je n'ai vu personne. J'ai alors remarqué que la porte de la chambre de Jessi était ouverte. Nous l'avons gardé fermé lorsqu'elle était à l'université. J'ai regardé à l'intérieur et j'ai vu Jessi allongée face contre terre sur le lit en train de pleurer. Je me suis approché d'elle et je lui ai frotté le dos. Elle tressaillit et s'éloigna et cria: "COMMENT TU PEUX, TU TROMPES PAPA." J'ai essayé de lui prendre la main mais elle s'est encore éloignée. Alors qu’elle sanglotait, elle a dit : « Je ne peux pas te croire, toi entre tous et avec un homme noir. Je t'ai entendu crier pour qu'il jouisse en toi. Que va dire papa quand il découvrira que tu triches ? J'ai commencé à dire : « Jessi, écoute… » mais elle m'a interrompu en criant : « VA-T-EN, LAISSE-MOI TRANQUILLE. » Je tenais toujours le gant de toilette contre ma chatte alors que je me tournais et sortais lentement de sa chambre.

Je suis retourné dans ma chambre pendant que Jackson s'habillait. Jackson a dit : « Je suis désolé que votre fille nous ait vus. Vous pourrez lui parler une fois qu’elle se sera calmée. J'ai baissé les yeux et j'ai dit : "Je ne sais pas, comment vais-je lui dire que je suis une pute pour la bite noire ?" Jackson a dit: "Peut-être avez-vous besoin que Bill lui parle, pour lui expliquer notre relation." J'étais toujours nue, tenant le gant de toilette contre ma chatte pendant que j'accompagnais Jackson jusqu'à la porte d'entrée et que je l'embrassais au revoir.

J'ai enveloppé mon corps nu dans un peignoir et je suis allé à la cuisine. J'ai ouvert une bouteille de vin et me suis assis en versant un grand verre. Je ne sais pas depuis combien de temps j'étais dans la cuisine, mais j'ai su que la bouteille entière était vide lorsque j'ai entendu la porte d'entrée claquer. J'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu Jessi sortir de l'allée en marche arrière. Je suis retourné à la cuisine, j'ai posé ma tête sur la table et j'ai commencé à pleurer quand Bill et Rose sont entrés. Bill m'a demandé ce qui n'allait pas et je lui ai dit que Jessi avait vu Jackson pomper son sperme profondément dans ma chatte et je criais pour qu'il jouisse en moi. J'ai demandé : « Oh, Bill, que puis-je lui dire ? Comment lui expliquer que je suis une pute pour bite noire ? Me reparlera-t-elle un jour ? Allons-nous la perdre ? J'ai baissé la tête et j'ai pleuré plus fort.

Bill et Rose ont commencé à parler et Rose a estimé qu'elle et Bill devraient parler à Jessi de notre situation. Rose a déclaré: «Je pense qu'après lui avoir parlé, elle pourrait comprendre. Elle ne tolérerait peut-être pas que Jackson et ses amis baisent Joyce, mais au moins il n'y aurait pas de secrets ni de fuites pour cacher le désir de Joyce de bite noire. Bill a alors dit : « Je pense que je sais où elle est. Quand elle veut être seule, elle se rend dans un petit café. Allons voir si elle est là. Rose et Bill se levèrent et partirent à la recherche de Jessi.

Après un court trajet en voiture, Bill a repéré la voiture de Jessi et il s'est dirigé vers le parking près d'un petit café. Rose a dit : « Bill, sais-tu ce que tu vas dire à ta fille ?

"Non," dit Bill, "Mais elle a besoin de savoir que sa mère n'est pas une mauvaise femme. Je dois lui faire savoir que nous l’aimons tous les deux et que rien dans notre relation n’a changé. Je dois lui faire savoir que nous n’envisageons pas de divorcer, un divorce provoque des ravages dans la vie des enfants. Rose a ensuite déclaré: "Mais Jessi n'est pas une enfant, c'est une femme adulte, peut-être 18 ans, mais toujours une femme qui doit faire ses propres choix." Bill a ensuite déclaré : « Je sais, mais le divorce est difficile pour une famille, même si les enfants sont des adultes. »

Bill sortait de la voiture et dit : « Rose, s'il te plaît, reste ici quelques minutes pendant que je parle avec Jessi. Je vous ferai signe d'entrer quand je sentirai que Jessi devrait vous rencontrer. Bill entra ensuite dans le café et alors qu'il s'approchait de la table, il posa sa main sur celle de Jessi pendant qu'il s'asseyait. Jessi pleurait et Bill a dit : « Ta mère a dit que tu avais quitté la maison en pleurant. Je suis venu voir si tu allais bien. Pouvez-vous me parler et me dire ce qui vous dérange. Jessi a regardé son père et a commencé: "Oh, papa, maman est… Je ne peux pas le dire, je ne veux pas te blesser avec ce que j'ai vu." Bill lui serra la main et dit: "Je sais et tu penses que Joyce me trompe." Jessi a dit : « Oh, mon Dieu, tu sais ? Saviez-vous que c'est un homme noir avec qui elle a une liaison ?

Bill tendit à Jessi une nouvelle serviette pour essuyer ses larmes, puis dit : « Elle n'a pas de liaison. Je l'ai interpellée pour qu'elle profite d'un homme noir. Jackson est en train de créer une nouvelle entreprise et je l'aidais à monter les livres quand j'ai demandé à ta mère de changer d'avis sur les hommes noirs. "Mais, papa", dit Jessi, "quand je les ai vus, elle lui criait de jouir en elle. Elle m'a toujours dit que c'était tellement mal, qu'une femme blanche veuille qu'un homme noir mette son sperme en elle. Je ne vois tout simplement pas maman vouloir ça. Depuis que je suis bébé, elle faisait des commentaires haineux en voyant une femme blanche avec un homme noir, je ne la vois pas changer d’avis.

Bill fit alors signe à Rose d'entrer et de les rejoindre. Rose s'approcha de la table alors que Bill se levait et la présenta à sa fille. "Jessi, voici Rose, la femme de Jackson que tu as vue avec ta mère." "Tu sais aussi?" a demandé Jessi, "Votre mari et ma mère en train de faire l'amour et dans notre propre maison?" Rose a souri et a dit : « Oui, je sais et je les encourage aussi à avoir des relations sexuelles. Ta mère a découvert le plaisir qu'elle peut tirer d'un pénis noir et ton père m'aide à filmer leurs rencontres sexuelles pour notre nouvelle entreprise.

Jessi resta silencieuse pendant un moment, essayant de comprendre ce que Rose lui disait. Jessi a alors demandé : « Que voulez-vous dire par une nouvelle entreprise ? Bill a déclaré : « Rose et Jackson mettent en place une vente de DVD pornographiques sur Internet. Votre mère va être l’une de nos stars, avec beaucoup d’autres femmes blanches que nous connaissons. Les yeux de Jessi s'écarquillèrent et elle demanda : « Tu veux dire des vidéos d'elle se faisant baiser par des hommes noirs ? Les internautes verront ma mère coucher avec un homme noir ? "Oui," répondit Rose, "Elle a déjà eu son premier gang bang avec plusieurs de nos clients noirs. Elle a tout de suite eu un naturel et ton père m'aide à monter les vidéos. Notre autre activité est de fournir des putes blanches mariées à nos amis et clients noirs, maintenant nous allons les filmer et vendre les DVD.

"Oh, mon Dieu," dit Jessi, "ma mère laisse les hommes noirs la baiser." Bill a dit: "Oui, non seulement ils les laissent la baiser, mais elle veut qu'ils la baisent. Elle en a tellement envie, elle en veut plus quand tous les hommes sont totalement épuisés et ne peuvent plus jouer. Elle va réaliser des DVD très vendus, nous devons donc lui donner un nom de scène. Jessi a alors dit qu'elle devait rentrer chez elle et parler avec sa mère. Elle a dit : « J’ai besoin de savoir d’elle si tout cela est réel. J’ai toujours pensé qu’elle avait tort à propos des courses, mais j’ai besoin de savoir ce qui l’a fait changer d’avis. Avec un câlin à son père, Jessi se leva et partit pour la maison. Bill posa sa main sur celle de Rose et lui dit d'attendre. Bill a déclaré : « Elle a besoin de passer du temps seule avec sa mère. Prenons une tasse de café et parlons du secteur des DVD.

Jessi est arrivée à la maison et a trouvé sa mère en peignoir assise à la table de la cuisine, le visage strié de larmes et de maquillage. Maintenant, il y avait deux bouteilles de vin vides et les yeux de sa mère étaient vitreux. Jessi s'est assise et a pris la main de sa mère et a demandé : « Est-ce vrai ce que papa a dit ? En fait, tu veux du sexe avec des hommes noirs et tu regardes leurs DVD ? » La voix de Joyce était un peu brouillée lorsqu'elle dit : « Oui, je ne sais pas comment l'expliquer, mais l'excitation est tellement écrasante. Oui, j'aime leurs grosses bites noires, et oui, je veux qu'ils me remplissent de leur sperme. Avec un regard stupéfait, Jessi a déclaré: «Je ne pouvais pas croire ce que papa et Rose disaient. What made you change your mind about the races and let a black man have sex with you?” Joyce said, “The excitement just took over, I wasn’t aware of what I was doing at the time. I was sitting next to Jackson watching a porn DVD when I saw a white woman being gang banged by a group of black men. The sexual stimulation, I don’t know, but the next thing I knew, I had my hands around his huge cock and your father was telling me to take him. The stimulation and the mind blowing orgasms I had as he used my body for several hours. Your father was also stimulated as he kept encouraging me.” Jessi then asked, “Did you let him cum inside you?” “Oh, yes,” said Joyce, “It was so nice to feel his cock pulsing inside me. Your dad wanted him to fill me, and even if he didn’t, I wanted it anyway.” Jessi was quiet for a moment and then asked, “Did you let him have anal sex?” Joyce smiled and said, “It was fantastic, yes, he put his cum in there too.”

Jessi got up and as she was heading toward her bed room, she said, “Too much information to digest, I have to be alone to think.” Joyce asked, “Do you still love me, even tho I’m now a slut?. “Yes,” Jessi said, “I do love you, you’re my mother, I’ll never stop loving you. I never had negative feelings toward black people like you, but this is such a change, I need to let this soak in.” Jessi then went to her room and closed the door. Joyce wiped her face and began to stand to get a shower, but her legs were a bit wobbly from the wine. Just then, Bill and Rose came in and Bill helped Joyce navigate to the bathroom.

Bill returned to the kitchen where Rose smiled and said, “You have a beautiful daughter. She has Joyce’s body and looks.” Bill sat and wondered about that statement when Rose said, “You know, you can go black too. I have a pussy and ass for white men.” Bill smiled and said, “Maybe, that’s an offer I will definitely consider. You are a very beautiful black woman and I have enjoyed watching your sexy body at out weekend get-together s. Rose smiled and said, “The offer is open anytime you want my black pussy.” Rose stood, pulled her skirt up and pulled the crotch of her panties to the side and said, “It’s just as pink inside as your wife’s”. Bill laughed as he licked his lips.

Jessi sat on her bed as she heard the bath tub filling with water from her mothers room. She remembered what she saw when her mother was getting fucked by Jackson. He was like a wild man pumping his cock into her. She then searched her mind and recalled seeing the large size of his cock each time he pulled partially out, then thrust back into her mother. As she pictured the action she witnessed, she began to seep vaginal juices and slowly her hand traveled to her clit and pussy. It was like watching porn as the pictures in her mind kept replaying, over and over. Jessi was surprised that her mother had changed her bias against race, a drastic change. Jessi had a strong orgasm and was now comfortable with her mother’s decision. Jessi then nodded off for a nap.

“Jessi,” Joyce called at the bedroom door, “I have dinner ready if you want to eat with us.” Jessi then asked her mother to come in. Joyce sat on the edge of the bed as Jessi said, “Mommy, I’m sorry the way I acted. The shock when I heard you telling him that you wanted him to ejaculate inside your vagina.” Joyce said, “Let’s get this straight. A vagina is a pussy, a penis is a cock and ejaculate is cum. Sex is fucking.” Jessi apologized to her mother for trying to be straight laced. She said, “The more I think about what I saw and heard, it does turn me on that my mother is still interested in sex, and having a black man fuck you and shoot his cum into your pussy is hot. It’s kind of exciting.” Joyce giggled and took Jessi’s hand and led her down the stairs to the kitchen for dinner.

After dinner, Jessi was helping her mother clean up. Joyce then said, “I don’t want to embarrass you, so I will try to have my ‘parties’ when you are not home. Now that you know, I guess you could say I am a white whore for black cock, a cum dump or tramp, whatever term you want.” Jessi replied, “No, you are my mother and if you crave black cock, it’s OK by me.” The two women hugged and as the last dish was put in the dish washer, Jessi said, “I would like to see the DVD you made when it’s edited.” Joyce’s mouth dropped open and she asked, “You want to see your mother being fucked by a group of black men?” “Yes,” Jessi said, “I want to see how much enjoyment you’re getting. I actually want to see it, not on the internet. I’ve seen porn with my boyfriends, but my mother wasn’t in them. By the way, your ‘parties’ won’t bother me when I’m home.” They both laughed and Joyce promised her daughter that she would get the very first DVD.

Jessi then said good night to her parents and headed for bed. She would head back to school Sunday. She wanted a good nights sleep as she had a long Saturday learning of the family’s change and her mother’s career as a ‘movie star’. Jessi didn’t get that good nights sleep she intended. She kept tossing and turning as she kept thinking of her mother and the images etched in her mind and hearing her mother screaming that she wanted to have her pussy filled with the cum from a black man. The drive back to college would be a long one and her first class was early Monday morning.

When Jessi woke and went for breakfast, Her parents explained the business with Jackson and Rose. Joyce was now a whore, she would let the black clients fuck her as they made videos for the DVD business. Jessi didn’t understand her reaction, but her body tingled as her pussy oozed her juices. The thought of her mother letting black men fuck her and her father condoned it, even video taped it, caused her legs to tremble and pussy to throb.

Joyce and Bill bid fair well to Jessi as she was on her way back to college. Joyce noted that Jessi was tired, but Jessi assured her that the drive would be alright and reminded her mother that she wanted the DVD when completed. “I will mail it to you,” Joyce promised, “before your Summer break.” They both giggled as Jessi drove away.

Bill was on his third cup of coffee as he was watching the Sunday morning news when the phone rang. He greeted Rose good morning as Rose asked him if he wanted to work on the editing. Bill let Joyce know that he was going to see Rose. Joyce asked if Jackson was coming over and Bill said, “I don’t know, Rose didn’t say anything.” Bill hugged Joyce tight and gave her a loving kiss and said, “If he does, be sure to get your pussy filled so I can check you out later.” Joyce had a wide grin and said, “Maybe one of your other daily jobs, it to get me ready.” Bill looked at Joyce with a questioning look and Joyce said, “After breakfast, you will prepare me. A douche and enema so I’m ready. Maybe again after dinner too.” Bill smiled and said, “get up to the bathroom NOW whore, I’m going to fuck you first.” Joyce giggled and ran up the stairs.

Bill seemed to enjoy his new chores as he took his time as he fucked the enema and douche tubes into Joyce’s ass and pussy. Joyce gave herself a quick shave to her bare pussy so it would be smooth for any clients. Bill gave Joyce a long loving kiss before leaving. Joyce then put on her very thin white nightgown without panties or bra. She had purchased them earlier and was going to greet Jackson and their clients whenever they came to the house. Joyce put on the DVD she had watched the night she had been ‘blacked’ and settled on the couch with her legs spread wide.

Joyce was so stimulated watching the movie, when she heard the door bell ring, she realized that she had four fingers fucking her pussy hard. Joyce regained her composure and went to the door, forgetting to turn off the video player. She was hoping that Jackson and his clients were on the other side of the door.

Joyce was startled and embarrassed when she opened the door. There stood Mary, Barbara, Janice and Alice, all with big smiles seeing Joyce in a sexy nightgown. They all commented that they liked the look of seeing vaginal juices running down her legs. Joyce, turned red and ran to her bedroom and put on a robe. When she returned to the living room, all the women were laughing and pointing to the TV. Then Alice said, “It’s OK. We do the same thing, especially when Jackson visits.” Joyce seemed stunned and asked, “What do you mean, when Jackson visits?”

Barbara, laughing, said, “We are his white whores too. Mary was inducted before you, about four months ago. This was your time and we all worked hard to get you into our group. When I said we, I mean your husband, our husbands, Jackson and Rose.” Janice then said, “Welcome to the black cock club. We can’t get enough of those big black cocks and we hear you are now craving the same. You just happen to be the first to do a gang bang DVD and we have seen some of it as Bill and Rose are editing. You are hot screaming for more black cock.” Mary said, “Bill had to work hard telling you that he wanted to see you fucked by another man. He said that he only mentioned Jackson once, and that back fired, then had to back off and just talk about our husbands cocks.” Joyce said, “He was very insistent to see other men fuck me. It did get me to visualize your husbands, but I didn’t want to hurt our friendship. I wondered what their cocks would feel like.”

Mary said, “Later, our husbands will be over and you will find out what their cocks feel like. We want you to have a white gang bang before you never want white cock again.” They all laughed and sat to watch the DVD gang bang. Joyce returned her fingers back into her pussy as the other four women undressed and vigorously masturbated. Soon, there was a choirs of uncontrollable orgasms as the women’s bodies trembled and shook.

The women regained their composure when the door bell rang. Joyce ran to the door in her sheer short night gown and greeted her friends husbands one at a time as she kissed them and ground her pussy mound against their cocks. Joyce went to the center of the living room and knelt as the four men began to undress. As each erect cock appeared, Joyce was quick to suck them deep into her mouth. Several times, Joyce tried to get two cocks in her mouth at ehe same time as the naked women sat on the floor watching their husbands begin to run their hands over Joyce’s body. Joyce was starting to moan loudly as her breasts were caressed and nipples pinched. Her first orgasm peaked when she felt her pussy being finger fucked as another finger was deep in her ass.

Soon, she was pulled onto Howard’s cock as it was pointing to the ceiling. As his cock was buried in her pussy, she was pulled to his chest as she felt another cock entering her rectum. Oh, she thought, more cock and I love it. They may not have been big black cocks, but after watching the DVD, she wanted to be fucked hard. All four men fucked her deep and hard. She was filled with cum, over and over, as their wives cheered them on.

Barbara leaned in and whispered in my ear, “You could have had our husbands cocks any time. We have been too busy with Jackson and his customers. We usually get called two or three times a day to meet his clients.” Then Alice said, “We have never had more than three clients at the same time. You are the first to have Jackson and five clients at a time. We are waiting for our gang bangs.”

We were all resting after a two hour fuck fest. I was on the floor with my legs spread wide as cum was oozing from my pussy and ass. I looked up at Mary and asked, “Tell me how this happened. What is the white whore program?” Mary said, “Jackson has two rooms at the ‘Royal Oaks’ motel. He keeps them rented and we each have key cards. When Jackson calls, he lets us know which room we need to go to. The clients pay by the hour, so we fuck them over and over to run up the cost. Jackson gives us a portion of the pay, and the bonus is that we get to have Jackson’s cock deep in our pussies.”

Joyce smiled and said, “Yes, I want that too. I wish it didn’t take this long. I was a real fool to think that black men were taboo.” Then Andrew said, “I know how Bill feels, we all get really hard and turned on when watching our wives being fucked by Jackson. Just knowing what they are doing when at the motel, is a real charge.” Howard said, “We look forward to our wives returning and displaying their cum filled pussies.” Then Mike said, “At our BBQ week ends, we had a hard time when our wives had to keep their clothes on and resist Jackson’s cock. Some times, they couldn’t resist and take Jackson inside for a quick fuck.” “Maybe,” said John, “now we can watch all you women openly on the patio with Jackson’s cock pumping in and out during our get-together parties.”

Joyce giggled and said, “I don’t see Jackson as exclusive, your cocks are welcome in my pussy any time. Now, when we have our regular BBQ weekends, my husband and all your cocks are welcome at any time. We don’t want to wear out poor Jackson. I really enjoyed having your husbands fucking me this afternoon, your husband’s nice cocks are now special to me.

The front door opened and in walked Bill, Rose and Jackson. The only people wearing clothes at the time were the three that entered. Rose said, “We finished the DVD and thought you all would like to watch it with us.” There was a resounding roar as they all gathered in front of the TV. Bill started the DVD and then removed his clothes and sat next to Joyce.

Many comments were made, “Look at that beautiful white pussy stretched by that big black cock,” “God, look at her taking that big cock in her ass,” “She’s leaking so much cum,” and more similar comments. Bill looked at Joyce as his fingers were deep in her pussy and said, “Go over and fuck Jackson, I want to see his cock deep in your pussy.” Joyce rose and went to Jackson and pulled his cock out of his pants and began sucking with wanton lust. Rose ran her hands through Joyce’s hair as she said, “You look so good with black cock in your mouth.”

Barbara knelt next to Joyce and pushed four fingers into Joyce’s pussy and immediately her hand pulled out a flood of cum. Barbara said, “I know that is cum from all our husbands, I wonder how much is from my husband.” She raised her cum filled hand to her lips and sucked it into her mouth and swallowed. Three more times Barbara enjoyed the cum from Joyce’s pussy before Jackson pulled Joyce to his lap and forcefully fucked his cock into her. Jackson held Joyce tight as his cock was a cork holding any remaining cum in her pussy. Jackson then began to lift and drop Joyce on his erect cock displacing the cum already in her. As the cum pooled around Jackson’s balls and legs, the women all gathered and in unison smeared the cum into Jackson’s balls and up and down his legs.

Bill then went to Joyce, pushed her to Jackson’s chest and placed his cock at the cum filled entrance to her rectum. Again cum was displaced, this time from her ass as Bill pumped his cock into his wife. Bill felt his cock rubbing against Jackson’s cock, only separated by a thin membrane causing Joyce to scream with orgasmic bliss. Bill’s cock seemed to grow harder as this was the first time he felt so stimulated, his first double penetration. He was having a hard time delaying his orgasm as his body shook with each thrust.

The other women were sucking cocks, just the closest man having an erect cock. A full blown orgy to last several more hours. Joyce’s friends were now accepting cocks in their pussies and ass’s as they watched and heard Joyce screaming her desire for big black cock. Jackson seemed to be unstoppable as he fucked her in several positions, stretching her holes with his cock.

As they all rested to recoup, Joyce cuddled up to Jackson and said, “Anytime you have clients wanting white pussy, I’m available and with my husbands enjoyable permission.” Bill said, “It took a long time, but it’s nice to know you are now one of ‘us’. I expect an order to arrive in a couple of days, several lights and stands, a better video camera and a new, easier editing program so I can also edit the DVDs. Rose will be busy too with her editing and the sales part of the business.”

Joyce took the DVD from the player, placed it in a mailer and addressed it to her daughter. Barbara asked, “So Jessi knows you are making porn?” “Yes,” replied Joyce, she was startled at first, especially the way she learned by hearing me screaming for a black man to cum inside my pussy.” Bill said, “She was really upset when she thought her mother was cheating on me, and with a black man. Now, she knows Joyce and I are happy and there would be no nasty divorce like some children go through.”

Alice looked at Joyce and asked, “It shouldn’t be to long before she will be home from school. Do you think she is still over the shock, especially when she might see you making another video?” Joyce said, “I think she is comfortable with my new career, at least she said it wouldn’t bother her if I was having a ‘party’ when she was home.” Rose laughed and said, “She might see several ‘parties’ as your daughter puts it. Jackson and I have been working on a schedule for you. You may be a busy whore with several gang bangs.”

--------------------

Jessi was busy studying for an exam when there was a knock on her dorm room door. She was surprised to see her RA at the door with a package. As she took the package, the RA said, “I was instructed that this was be delivered in person, not in your mail box.” Jessi thanked her and returned to her studies. When she got to a resting point, she decided that she would see what’s so important about the package. When she saw the return address was from her mother, she knew what was in the package.

Jessi knew it was a porn DVD of her mother being gang banged and also that it was going to stimulate her pussy. After she removed the DVD and placed it in the player, she undressed wearing only her panties. She began the ‘play’ and settled back on her bed to watch. It took only a few minutes when one hand was molesting her breasts and the fingers from the other was deep in her pussy soaking her panties. She watched very intently as several very large black cocks fucked her beautiful mother. She saw how stretched her mother’s pussy and ass were gaping whenever a cock pulled out and another entered one of her holes.

Jessi was do engrossed with the DVD, she didn’t notice that her roommate, Emmy, entered the room. Jessi then felt a presence and saw Emmy now watching the DVD with her. She also noted that Emmy had her jeans undone and a hand was furiously finger fucking her own pussy. The two girls looked at each other and Jessi said, “That’s my mother. That’s her being gang banged by black men.” “Oh, my God,” said Emmy, “Your own mother? She’s a porn star?” Jessi said, “Yes, this is her first DVD.” Emmy then said, “Those are some really big cocks and she is certainly enjoying them. Oh, my God, look at that one that was in her ass, you would think it would rip her open.”

It didn’t take long before Emmy was naked and fucking herself with a dido as Jessi was burying four fingers in here own pussy. Both girls had mind shattering orgasms as they watched a very sexually stimulating white woman being ravished by several black men. They were really stimulated when they saw all the cum flowing from Joyce’s ass and pussy, and her stretched open holes. The DVD ended and they fell back on the bed while breathing hard, but continued there assaults on their pussies.

Emmy calmed and then said, “Your mother is so beautiful. It is evident that she likes to be fucked by big black cocks. I almost went to bed with a black man, but he was too pushy. He’s in the Omega Psi Phi black fraturnity. Now I wish I had taken up his proposal.” Jessi said, “I’ve never had sex with a black man either. There are a couple of guys I’ve had with big cocks, but not like that.” Emmy laid quiet for a few minutes and then dressed and left the room. Jessi pushed the play button on the DVD player again and repeated fingering her pussy and stimulating her clit watching her mother once again deep in the throes of sexual passion.

Around 5 am, Jessi woke hearing her roommate trying to be quiet as she was undressing for bed. Jessi asked, “Where did you go? We have breakfast and classes in about two hours. You can’t go to sleep now.” Emmy said, “I’m not going to classes today, I’m exhausted and my pussy is sore.” Jessi asked, “What do you mean your pussy is sore?” Emmy said, “Remember I told you about the black man I turned down? Well after that DVD, I went to his frat house and he and his black friends fucked me for four hours. I know your mother’s feeling.” Jessi’s eyes were wide as she said, “Oh, my God, you let a bunch of strange black guys gang bang you.” “Yes,” said Emmy, “It was marvelous and I’m going to do it again in a few of days,” Jessi finished dressing, grabbed her books and left for breakfast and then classes.

Jessi had a hard time concentrating on her exam. She was distracted with the DVD she saw of her mother and now with her roommate being gang banged by black men. Her pussy was tingling and drooling during the test. Several times she had to drop her hand to her lap and rub her stimulated pussy. Soon, the test was over and she ran to the rest room and masturbated as sexual images flooded her mind.

Later that day, Jessi returned to her dorm. As she was walking down the hall, there was a black man exiting her room. She went inside and saw Emmy, naked on her bed, legs spread and oozing cum from her pussy. Jessi asked, “Was that your black boyfriend from last night?” Emmy smiled and answered, “No, that was one of his frat brothers. He has a really big cock. I think he fucked me three times last night.” Jessi put her books away and went to the commons to watch TV and relax. She didn’t know what was on the TV as her mind was preoccupied with the deluge of sex in the past day. Just the images of her mother enjoying being fucked for hours by black men kept her pussy tingling and moist.

--------------------

Bill had just finished cleaning Joyce out, a clean ass and pussy, as she was preparing for another video session. Rose was setting up the lights and checking the video cameras when Bill appeared to help. Rose said, “I can’t wait any longer.” She then dropped to her knees and unzipped Bill’s pants, pulled down his pants and boxers. She grabbed his cock and vacuumed it deep into her mouth and once erect, it was deep in her throat. Bill never has his cock sucked in such a wanton way, and never by a black woman. It didn’t take long before his eyes rolled back in his head and his legs shook. Soon he felt the juice from his balls traveling through his cock and filling Rose’s throat. Rose smiled at Bill and licked her lips. Bill pulled off his boxers and pants as he was getting ready to film his wife. He assured Rose that she was a fantastic cock sucker. Now Rose undressed and said, “If you and the rest are going to be naked, so am I.”

Jackson arrived with eight of his black customers and for this DVD, Joyce was to help them undress as she would suck their cocks showing just how big they were to the camera. Rose began the video as Bill made sure the lighting was right and that there was a good contrast between ‘black and white’. Rose bent down to get a good close up shot of a cock buried entirely into Joyce’s throat. Bill watched and noticed Rose’s ass open up as she bent down. His cock was once again at full mast thinking of that pussy she had once displayed to him. Soon, his hand was between her legs and rubbing her pussy and ass. Rose looked up at Bill and said, “When we take a break, you had better fuck me hard.” Bill smiled and nodded agreement.

Joyce took cocks in all her holes for an hour and a half when they decided to rest. Alcoholic beverages were imbibed by everyone as Rose grabbed Bill and pushed him back on the couch. Soon, she had his hard cock in her mouth. Joyce saw the situation and she ran to them and said, “I want to see you fuck her.” She then reached up and ran her fingers into Rose’s pussy. Being naked, Joyce sat on the floor cross legged and watched as Rose crawled up and straddled Bills legs and then pounced her pussy down on Bill’s cock. Joyce, drinking a glass of wine, smiled as she watched her husband fuck a black woman.

The break was over and once again Joyce was accepting big black cocks in all her holes. Her ass and pussy were stretched open as loads of cum were deposited into her bowels and womb. Before cocks would cum in her mouth and throat, they would pull

Articles similaires

...

203 Des vues

Likes 0

Bas de pyjama à pois

Bonjour à tous! Ceci est ma première histoire, j'espère qu'elle vous plaira et j'apprécie sincèrement tous les commentaires, commentaires, questions, opinions, demandes, etc... ma seule humble demande est que vous le fassiez avec respect. Je peux continuer cette histoire si les gens l'aiment. Merci d'avoir lu, profitez-en ! _________________________________________________________________________________________ Son appartement sentait l'assouplissant, l'encens Om Nagchampa et le cannabis sucré. Les portes du balcon étaient toutes ouvertes et la chaleur de son anxiété s'infiltrait régulièrement dans le froid tropical de la nuit de janvier. Elle portait moins que d'habitude, c'était la première fois qu'il voyait ses longues jambes galbées. Ses yeux suivirent...

1K Des vues

Likes 0

Mentorat Brandon Chapitre 12

MENTORAT BRANDON Par Bob Chapitre 12 : Fantasmes enfin réalisés Alors que je m'endormais profondément, je ne pus m'empêcher de penser à ce dont Bran et moi avions parlé. Je savais que j'étais plus expérimenté que Brandon dans le domaine du sexe, puisque j'étais sa première expérience sexuelle. Je pouvais aussi dire qu'il était assez intrigué par une expérience sexuelle multiple. Je pensais aussi que ce serait très amusant, mais je ne voulais pas trop forcer, car je ne voulais pas perdre l'amour de ma vie. J'étais sur le point de m'endormir quand j'ai entendu un bruit à côté du lit...

957 Des vues

Likes 0

Un de mes désirs ardents pour thomas

Non, Thomas est chaud. Jake est juste mignon. Tu sais, comme le garçon d'à côté, rien de spécial. J'ai dit à Heather alors que nous marchions vers le vestiaire. Nous sommes passés devant le terrain de basket, et là, il était le gars le plus magnifique que je connaisse. Il mesurait environ 5 pi 11 po, avait des cheveux bruns, des yeux verts qui pouvaient faire fuir une fille et le plus beau des sourires. J'ai fait un signe de la main et il m'a répondu. C'est vrai, nous sommes les meilleurs amis depuis toujours. Heather et moi nous sommes promenés...

849 Des vues

Likes 0

L'amour de lucas 2_(1)

Alors je me suis mis à genoux et j'ai pris la bite de Jason dans ma bouche et je l'ai sucé. C'était si bon que je ne voulais pas que ça se termine, mais environ 15 minutes plus tard, Jason m'a rempli la bouche de son sperme et il a dit Puis-je te sucer Alors je me suis relevé et j'ai dit Non tu ne peux pas et je sortis de sa chambre et de sa maison et je retournai chez moi. Quand je suis arrivé, j'ai reçu un appel de Jason. quand j'ai répondu, il a dit Qu'est-ce que c'est...

834 Des vues

Likes 0

Jaded Partie 1 - Bord de l'eau

Tout ce à quoi je pouvais penser, c'était à quel point il faisait chaud aujourd'hui et à quel point il faisait froid hier ; les vents violents qui avaient soufflé mon sac Walmart à travers le parking alors que mes amis riaient de ma poursuite s'étaient transformés en rayons intenses s'abattant sur mon corps de seize ans. Je vais être honnête, c'était un corps que la plupart de mes amis - même les plus âgés - enviaient et c'était en partie à cause de mon corps que les filles plus âgées traînaient même avec moi de toute façon. Mon visage innocent...

540 Des vues

Likes 0

L'esprit de Marissa

Marissa obtenait toujours ce qu'elle voulait, avec tout. L'école, la maison, les garçons, les garçons de Melissa, peu importe, elle l'avait probablement. Les filles étaient jumelles. Marissa est née différemment. Elle avait le pouvoir de contrôler les esprits, et Melissa ne le savait pas. La mère de la fille ne le savait pas. Seule Marissa le savait. Et maintenant, comme les deux filles étaient en terminale, Melissa avait quelque chose que Marissa avait TOUJOURS voulu, le capitaine de l'équipe de football comme petit ami, avec tous les autres gars qui bavaient après elle. C'était la dernière semaine d'école et Marissa voulait...

459 Des vues

Likes 0

Luxure dans l'espace S1E4 : Dérivium trouvé

Maurine était excitée. Elle avait découvert que non seulement le navire avait déjà recherché le Derivium dont ils avaient besoin pour alimenter les moteurs, mais qu'il y avait également une unité d'extraction modulaire déployable (MDE) dans la cale. Tout ce qu'elle avait à faire était de rechercher les données d'analyse dans les journaux et elle serait en affaires. Elle se sentait un peu coupable que la tâche des gars et de Judy soit si difficile. ********************** Wow, Don. C'est tellement dur. Judy passa ses mains le long de son manche avant de mettre la tête dans sa bouche et de faire...

505 Des vues

Likes 0

Un retournement de situation

Un retournement de situation C’est drôle comme, en un instant, toute une programmation peut être bouleversée. Dans de bonnes circonstances, tout ce à quoi vous avez toujours cru, tout ce à quoi vous avez combattu, craint et résisté peut être déformé et transformé en la chose dont vous rêvez le plus. Tel a été le cas de Taja Crawford, qui a entrepris un voyage effrayant qui la laisserait à bout de souffle, satisfaite d’une manière dont elle ignorait l’existence et désireuse de bien plus encore. Tout a commencé assez innocemment, lorsque Taja est rentrée chez elle tard dans la nuit après...

457 Des vues

Likes 0

Le jouet de baise de l'hermaphrodite - Chapitre 1

Il était midi et je n’avais pas encore trouvé ma proie pour la nuit. Je grognai alors que mes longs ongles rouge sang s'enfonçaient dans le volant de la mini-fourgonnette noire dans laquelle j'étais actuellement assis, la frustration bouillonnant en moi ne demandant qu'à être libérée sur un passant innocent. Juste au moment où j'allais abandonner ma chasse, un éclair de blonde a obstrué ma vision, me faisant pencher la tête sur le côté pour voir une beauté blonde avec une silhouette à la fois un peu petite et des cruches généreuses marchant seule, regardant son téléphone avec elle. écouteurs. Je...

489 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.