Chapitre 2 Révélations

1.4KReport
Chapitre 2 Révélations

Chapitre 2
Révélations



Squall marcha avec lassitude dans le Jardin, se dirigeant vers le Centre d'entraînement pour s'entraîner. Il espérait que cela l'aiderait à se réveiller, en plus il avait juste besoin de sortir de son bureau. Il s'était presque endormi à son bureau, ce qu'un commandant ne devrait pas faire. "Ce ne sont que des rêves, ils finiront par disparaître." s'assura-t-il en passant devant quelques cadets qui le saluèrent en passant. Il salua sans enthousiasme en retour, souhaitant qu'ils puissent oublier qu'il était leur commandant pour une seule fois.

"Commandant Leonhart, s'il vous plaît venez dans mon bureau immédiatement," entendit-il la voix de Cid résonner dans tout le bâtiment alors qu'il n'était qu'à quelques pas de sa destination.

« Super, et maintenant ? » murmura-t-il et changea de direction pour voir ce que le directeur voulait. Il étouffa un bâillement alors qu'il se dirigeait vers l'ascenseur, maudissant mentalement son manque de sommeil. Il ne pouvait tout simplement pas fonctionner de cette façon. Il devait y avoir quelque chose qu'il pouvait faire pour arrêter le cauchemar répété. « Peut-être que j'ai besoin de vacances », pensa-t-il, puis il le repoussa. 'Cela n'arrivera pas.' Il était parfaitement heureux d'être ridiculement occupé, au grand dam de Linoa parfois.

Il monta dans l'ascenseur, appuyant sur le bouton de l'étage de Cid avec un profond soupir, relâchant son dos contre le mur alors que ses yeux se fermaient. « Merde, je suis tellement fatigué. » Seul dans l'ascenseur, il s'est laissé relaxer sans se soucier qu'aucun cadet ne le voit dans un tel état. Il ne pouvait pas se laisser paraître épuisé et faible, même si c'est ce qu'il ressentait en ce moment. Le mouvement de la montée était « Merde », siffla-t-il en se redressant et en se frottant les yeux avec la paume de ses mains. « Je dois dormir un peu », marmonna-t-il en atteignant son étage, la porte coulissante s'ouvrant pour révéler le bureau extérieur de Cid, et sa secrétaire vieillissante assise à son bureau avec le téléphone à l'oreille.

"Il t'attend," dit-elle, couvrant l'embout du téléphone pendant qu'elle parlait. "Entrez, Commandant," dit-elle d'une manière maternelle, et il lui fit un signe de tête en guise de remerciement avant d'aller à la porte et d'entrer.

"Squall, viens t'asseoir," proposa Cid en fermant la porte derrière lui. Il prit la chaise en peluche devant le bureau du directeur, ignorant le désir de son corps de s'asseoir et de se détendre dans le siège confortable. « J'ai une mission spéciale pour vous. Dans deux semaines, vous partirez pour Deling City, » dit Cid en tendant à Squall un dossier contenant les informations dont il avait besoin.

Squall ne parla pas, mais ouvrit le dossier à la place, jetant un coup d'œil sur le contenu de la première page, ressentant une trace d'agacement déçu. « Devoir de garde du corps ? Il doit se moquer de moi. Depuis qu'il est devenu commandant, il a dirigé de nombreux cadets dans des missions importantes, et c'était toujours quelque chose d'un gros calibre, rien de plus médiocre que d'être un simple garde du corps. Apparemment, le client était une jeune mondaine riche qui avait récemment hérité de la société prospère et de la richesse de ses parents. La raison pour laquelle elle avait besoin de protection était probablement enfouie plus loin dans le rapport, mais il ne prit pas la peine de regarder, reportant son attention sur Cid.

"Pourquoi ne pas envoyer un Seed capable sur cette mission. Je suis un commandant, pas une baby-sitter de filles riches gâtées", a-t-il déclaré avec un mépris froid. Cid tressaillit légèrement avec ses manières audacieuses et directes, mais se ressaisit tout aussi rapidement.

« Squall, tu n'as jamais remis en question une mission auparavant. Allons-nous avoir un problème avec ça ?

« Non, monsieur, mais je pense que je mérite une explication sur la raison pour laquelle je suis envoyé sur ce travail frivole.

"En toute honnêteté, j'enverrais quelqu'un d'autre, mais on vous a spécifiquement demandé. Une femme de sa réputation mérite la meilleure protection qu'elle puisse obtenir, et je peux voir pourquoi elle voudrait que vous la fournissiez.

"Peu importe," soupira Squall, fermant le dossier en un clin d'œil.

Le directeur gloussa. "Squall, qu'on le veuille ou non, vous êtes très connu et continuerez à attirer l'attention pour le service que vous avez rendu au monde. Sans vous, Ultimecia aurait réussi à réaliser ses plans tordus pour nous tous."

"Je ne l'ai pas fait seul, et non, je n'aime pas l'attention." Un bâillement s'abattit sur lui après qu'il eut parlé, et il ne put le réprimer cette fois.

« Squall, tu vas bien ? Tu n'as pas l'air très reposé. Même si Squall avait essayé de couvrir son problème, les cernes sous ses yeux devenaient de plus en plus évidents chaque jour qui passait, sans parler du fait qu'il ne semblait pas pouvoir s'arrêter de bâiller.

"Je vais bien," mentit-il, le faisant passer pour rien. Cid n'avait pas l'air convaincu et secoua la tête avec un doux sourire.

« Vous devez être à votre meilleur pour cette mission, Squall. À partir de maintenant, vous êtes en vacances jusqu'à ce que vous partiez pour Deling.

"Mais, Monsieur..."

"Pas de mais. C'est un ordre Squall, et je m'attends à ce que vous le suiviez. Au cours des deux dernières années, je ne pense pas que vous ayez pris du temps pour vous, et je pense qu'il est temps que vous le fassiez."

"Très bien," lança la brune, puis elle regarda Cid avec seulement une lueur de penaud. « Je suis désolé, monsieur. J'ai critiqué tout le monde ces derniers temps, semble-t-il. Squall couvrit sa bouche quand un autre bâillement le prit, et il ne voulait rien de plus que de simplement grimper dans son lit et dormir pendant des jours si possible. Pourtant, il savait que dès que son esprit fatigué dériverait, il serait de retour dans l'obscurité, essayant seulement de se réveiller à nouveau.

"Aucune excuse n'est nécessaire. Reposez-vous juste. Vous êtes congédié pour l'instant," dit Cid, se levant de son bureau. Squall se leva également, lui rendant le salut vif que Cid lui fit, et il quitta le bureau avec reconnaissance pour se rendre à l'appartement qu'il partageait avec Linoa.

Alors qu'il redescendait dans l'ascenseur, il se demanda comment Linoa prendrait la nouvelle de sa nouvelle mission. Elle s'est fâchée quand il a dû quitter Garden pour une longue période de temps. Elle lui cachait son inquiétude, elle était forte comme ça, mais il le voyait quand même. Ils semblaient toujours faire l'amour la veille d'une mission, peut-être dans la peur que ce soit la dernière fois. Amusant, il devait aller jouer au garde du corps d'une femme qu'il ne connaissait même pas, alors que Linoa était la seule qu'il voulait protéger. Sa belle sorcière aux cheveux corbeau. Pour l'instant, il n'avait pas l'impression de pouvoir protéger qui que ce soit. « Peut-être que je devrais voir le Dr Kadowaki. »

Il a emprunté le couloir qui menait à son appartement lorsqu'il est entré en collision avec Selphie qui courait à toute vitesse. « Bon sang, Selphie ! lança-t-il, l'attrapant pour les stabiliser tous les deux avant qu'ils ne tombent au sol.

"Je suis désolée, Squall," haleta-t-elle avec excitation. "Je venais juste de te trouver. J'ai une surprise," elle rebondit sur les talons de ses pieds avec un grand sourire collé sur son visage.

« Je n'aime pas les surprises. Combien de fois dois-je te le dire ? dit-il, essayant de réprimer l'envie de repousser son amie pour s'éloigner d'elle. Quand il a parlé de son humeur à Cid, il ne plaisantait pas. Il s'en prenait à tout le monde, même à ceux qui étaient les plus proches de lui. Tout le monde dans son petit cercle d'amis avait définitivement remarqué qu'il agissait plus froidement, encore plus qu'avant que Linoa n'entre dans sa vie.

"Tu vas aimer celui-ci. Allez," dit-elle, saisissant sa main qui ne tenait pas le classeur pour le tirer dans le couloir. Elle ignora son humeur fétide alors que son petit corps tirait son plus gros, gloussant quand il grognait d'agacement. Il la laissa le guider, trop fatigué pour faire autre chose.

Ses amis étaient réunis dans son appartement avec quelqu'un qu'il ne s'attendait pas à voir. Son père se leva du canapé, lui adressant un sourire hésitant. La tension dans la pièce était suffisamment intense pour qu'il s'en rende compte, et il regarda tout le monde à tour de rôle pour voir l'inquiétude sur tous leurs visages.

"C'est bon de te voir, fils," dit Laguna, brisant le silence.

"Toi aussi," répondit-il, pas vraiment sûr s'il le pensait. Il n'avait aucune haine pour l'homme, mais était confus quant à la raison pour laquelle il était ici et pourquoi tout le monde agissait si étrangement. Laguna avait l'air plus pâle que d'habitude, et l'expression épuisée sur son visage correspondait au sien. "Tu as l'air fatigué," dit-il, traversant la pièce pour ranger le dossier sur l'étagère jusqu'à ce qu'il puisse le relire plus tard.

"Je pourrais en dire autant de toi", répondit Laguna.

« Qu'est-ce qui ne va pas avec tout le monde ? En général, je ne peux pas faire taire aucun d'entre vous, » lança Squall, regardant autour de lui le petit groupe de personnes qui étaient dans la pièce.

« Squall, tu vas bien ? demanda Laguna.

"Bien sûr que je vais bien ! Pourquoi ne le serais-je pas ?!" Il sentit ses nerfs s'effondrer et ne voulait rien de plus que d'être laissé seul. « Qu'est-ce qui ne va pas chez tout le monde ? » Linoa semblait être au bord des larmes, et il ressentit un pincement au cœur d'avoir été si dur. Il lui tendit les bras et elle vint se faire embrasser. Il ne voulait blesser aucun d'entre eux, surtout son amour.

"Je leur ai dit," murmura-t-elle, des larmes coulant de ses yeux, et il n'eut pas à lui demander ce qu'elle voulait dire. "Es-tu fâché contre moi?"

"Non, je ne suis pas en colère contre toi." Il la serra contre lui, essayant de la calmer alors qu'elle sanglotait doucement contre son torse.

"S'il te plaît, Squall. Dis-nous de quoi tu as rêvé. Nous voulons t'aider," le pressa Linoa une fois qu'elle eut repris le contrôle d'elle-même. Il soupira avec résignation, acceptant ce qu'il avait à faire. Il ne pouvait plus garder ce problème pour lui. Ils n'allaient tout simplement pas le laisser faire.

Il a parlé sans aucune émotion, racontant à ses amis et à son père son problème lancinant. Il a commencé avec le début des rêves, leur disant tout ce dont il pouvait se souvenir, et c'était tout. Aussi dur qu'il ait essayé, il était incapable de faire disparaître les souvenirs des cauchemars. C'était comme s'ils étaient gravés en permanence dans sa conscience, cette froide obscurité toujours au fond de son esprit.

« Les rêves ne peuvent pas blesser les gens ! » dit-il avec irritation quand il eut fini, voyant l'inquiétude sur les visages de chacun. Son père tremblait physiquement, assis sur le canapé avec un soupir tremblant. "Qu'est-ce qui ne va pas?"

"J'ai rêvé aussi. C'est pourquoi je suis ici, Squall," répondit-il. "Je pense que nous avons un sérieux problème, et nous devons nous en occuper le plus tôt possible."

« La garce est morte ! Nous l'avons tuée ! Squall cria soudainement, faisant tressaillir tout le monde dans la pièce à cause de sa férocité. Les bras de Linoa le serraient plus fort, et il se calma avec sa chaleur, fermant les yeux pour ne pas avoir à regarder ses amis qu'il semblait continuer à blesser ces derniers temps. "Nous l'avons tuée," dit-il doucement cette fois, semblant moins sûr du fait.

"Je commence à me demander si c'est le cas", a déclaré Laguna, risquant une autre explosion de la part de son fils. Squall ne cria pas cette fois, mais le fixa avec un air de défaite totale et d'acceptation sinistre.

Articles similaires

La vie universitaire

La vie universitaire Ma première année de collège, je suis parti. A environ une heure et demie de route de chez moi. Assez loin pour que mes parents ne viennent pas m'embêter tout le temps mais assez près pour que je puisse rentrer à la maison quand je le voulais. Je suivais les cours de base comme tous les étudiants de première année le font. Je ne connaissais qu'une seule personne avant d'entrer à l'université. Rob était mon meilleur ami au lycée et nous faisions presque tout ensemble. Nous sommes tous les deux allés au même collège pour enseigner. Nous pensions...

524 Des vues

Likes 0

Nouveau colocataire 5

Cela faisait quelques semaines depuis l'incident et mes ecchymoses ont pratiquement disparu et mes côtes ne me font plus mal, donc je peux retourner au club minx et recommencer à travailler. J'avais vraiment hâte de retravailler, mais les garçons en ont profité pour devenir mes nouveaux gardes du corps et me suivre partout. vraiment Paul tu vérifies pour voir si ma nourriture était empoisonnée dis-je en roulant des yeux à sa tentative ratée de me sauver la vie. Je me suis préparé un bol de céréales fraîches et j'ai erré dans l'appartement en pensant à quelque chose à faire. Nate entra...

470 Des vues

Likes 0

Le vote secret des pom-pom girls - #9

Le vote secret des pom-pom girls - #9 Zane repensa aux événements qui s'étaient déroulés la nuit précédente. Bella s'était finalement abandonnée à lui. Elle avait pensé qu'elle serait capable de coucher avec lui et d'obtenir tout ce qu'elle voulait. Au lieu de cela, elle s'était totalement abandonnée à lui. Plus important encore, elle s'était rendue à lui en enregistrant tout, elle était donc essentiellement son esclave maintenant. Son animal de compagnie. Son jouet, avec lequel jouer comme bon lui semble. À la suite de cette reddition, elle est également devenue la propriété du reste de l'équipe. Zane l'avait emmenée chez...

385 Des vues

Likes 0

L'esprit de Marissa

Marissa obtenait toujours ce qu'elle voulait, avec tout. L'école, la maison, les garçons, les garçons de Melissa, peu importe, elle l'avait probablement. Les filles étaient jumelles. Marissa est née différemment. Elle avait le pouvoir de contrôler les esprits, et Melissa ne le savait pas. La mère de la fille ne le savait pas. Seule Marissa le savait. Et maintenant, comme les deux filles étaient en terminale, Melissa avait quelque chose que Marissa avait TOUJOURS voulu, le capitaine de l'équipe de football comme petit ami, avec tous les autres gars qui bavaient après elle. C'était la dernière semaine d'école et Marissa voulait...

305 Des vues

Likes 0

Un retournement de situation

Un retournement de situation C’est drôle comme, en un instant, toute une programmation peut être bouleversée. Dans de bonnes circonstances, tout ce à quoi vous avez toujours cru, tout ce à quoi vous avez combattu, craint et résisté peut être déformé et transformé en la chose dont vous rêvez le plus. Tel a été le cas de Taja Crawford, qui a entrepris un voyage effrayant qui la laisserait à bout de souffle, satisfaite d’une manière dont elle ignorait l’existence et désireuse de bien plus encore. Tout a commencé assez innocemment, lorsque Taja est rentrée chez elle tard dans la nuit après...

277 Des vues

Likes 0

L'histoire des pêches et des pois de senteur, partie 5

Neiladri Sinha Jr. :- Il était 16 heures quand je me suis réveillé. Ma Belle au Bois Dormant était si mignonne que je ne voulais pas le réveiller. En plus, j'avais quelques préparatifs à faire et Peaches dormait pour de bon. Je l'ai doucement soulevé de ma poitrine et je l'ai posé sur un deewan. Le mantra de ma vie était un : vivre pleinement votre jeune vie, et j'allais m'y préparer. J'ai pris mon portefeuille et mes clés de voiture pour faire du shopping ce soir, mais je me suis ensuite arrêté sur ma piste. L'ombre apparue dans la salle...

192 Des vues

Likes 0

Culotte [Chapitre 1]

Cette histoire a été écrite à l'origine par scotsmitch2001 pour moi et j'ai pris son idée de base et je l'ai modifiée et développée dans cette histoire ici. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ---------------------------------------------- la culotte Chapitre 1 : Le delimme de Nick (Nick s'aventure dans la chambre de Jaclyn) Nick s'allongea sur le lit et soupira. Quand Monica a dit qu'elle n'aurait que 10 minutes pour se rafraîchir, il savait que ce serait plus long. Elle lui avait demandé de venir la chercher pour qu'ils puissent sortir déjeuner. Bien sûr, elle n'était pas encore prête, elle devait se rafraîchir. Il regarda autour de...

1.4K Des vues

Likes 0

Demogirl

La fille de la démonstration J'avais 17 ans, je vivais dans un studio à Londres. Ce n'était pas si aventureux - la banque pour laquelle je travaillais a trouvé le studio et a payé mon acompte à l'avance. C'était un bon style de vie si vous étiez prêt à supporter le logement et à apprécier l'emplacement. J'étais basé à Bayswater, travaillais dans le West End et jouais au rugby à RIchmond pour London Welsh tous les week-ends. Ce samedi-là, mon pote et moi étions en route de Richmond vers un pub de Grays Inn Road pour quelques pintes. C'était l'un de...

1.3K Des vues

Likes 0

La fille au tatouage de loup_(0)

Je me suis rapidement frayé un chemin à travers la foule d'autres étudiants en me dirigeant vers mon casier. C'était l'une des rares fois que je pouvais faire dans mon casier avant mon prochain cours et j'avais hâte de me débarrasser de la charge de livres que j'emballais dans les couloirs. Soudain, la foule est apparue mon ami Jeremy, juste au moment où j'ai commencé à travailler la serrure à combinaison de mon casier. Jeremy et moi étions amis depuis la quatrième année. Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pendant un certain temps au collège lorsque Jeremy a rejoint l'équipe...

1.6K Des vues

Likes 0

La fille du maître

Elle atteint le ciel, les poignets enlacés dans la poigne de liens serrés alors qu'elle se tient debout, les pieds écartés, ancrée au sol par des liens similaires. Autour de son cou se trouve la bande tendue d'un bâillon boule qui arrête sa voix et une autre bande qui tient un bandeau sur ses beaux yeux doux. Elle est attachée à 4 anneaux, deux vissés au sol, enfoncés dans les lourdes planches, tandis que l'autre paire est vissée solidement dans les lourdes poutres du toit du plafond. La lumière vacillante des bougies l'entoure et l'air doux de la nuit d'été flotte...

1.4K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.