Danse magique

139Report
Danse magique

Ma première expérience de triche a eu lieu lors d'une soirée de réveillon du Nouvel An. Mon mari terminait tout juste ses études universitaires et nous étions à une fête avec un autre couple d'amis proches. Cette fête s'est avérée plutôt ennuyeuse et, du coup, je buvais beaucoup trop. Comme nous avions acheté plus d'alcool que ce dont nous avions besoin, je ne m'inquiétais pas de ma consommation excessive.

Au cours de la soirée, notre ami Tom a souligné qu'il avait entendu parler d'une fête « à la maison » prévue à l'université, située à quelques minutes en voiture. Ce n'était pas long et nous étions à la fête et il y avait des étudiants partout - Maintenant, c'était une fête ! Il y avait beaucoup de danse, de musique et les gens riaient partout.

Bientôt, Tom et Bill (mon mari) furent plongés dans l'une de leurs conversations. Pam et moi sommes descendus jusqu'à la salle de jeux où tout le monde dansait. Nous sommes descendus sur la piste et avons commencé à danser face à face, comme nous le faisions souvent lorsque les garçons ne pouvaient pas être amenés sur la piste de danse. Peu de temps après, quelques gars nous ont rejoint et bientôt nous avons dansé en couple. Je sentais ma liqueur et je dansais de manière plutôt suggestive avec cet inconnu, je m'amusais bien !

Puis le DJ est passé à une danse lente et sans hésitation, mon partenaire de danse s'est avancé, glissant son bras autour de moi et m'a attiré vers lui, fort. C'est comme ça que j'aime être tenu par un homme et, couplé à mes inhibitions réduites en matière d'alcool, je me suis faufilé vers ce bel inconnu. Il avait à peu près mon âge – disons 21 ans et était bien bâti. Pendant que nous dansions lentement, ses mains glissèrent le long de la courbe de mon dos et sur mes fesses.

« Hmmmmm, c'était agréable ! » Pensai-je et blottis mon visage dans son cou. Il a pris cela comme son signal et ses deux mains ont saisi mes fesses et ont tiré fort, écrasant mon bassin contre le sien. Je pouvais sentir le renflement dur entre nos hanches. Je lui ai mordu le cou. Lentement, nous avons dansé et à chaque mouvement, il pressait ses hanches contre les miennes. J'étais captivé... ses bras forts, son après-rasage enivrant et son contrôle confiant m'ont submergé, faisant de moi le sien.

Puis la voix du DJ crépita au-dessus de la musique "Okay tout le monde ! C'est l'heure de 60 secondes de paradis !" et avec cela les lumières se sont éteintes. La musique continuait mais nous étions plongés dans une obscurité totale et totale.

"Tout va!" » quelqu'un a crié et quelques rires ont répondu.

Mon partenaire de danse n'a pas sauté un battement, il a juste continué à danser, en me serrant contre moi, mais après quelques secondes, j'ai senti ses mains remonter de mes fesses et en passant devant ma ceinture, elles ont continué leur ascension vers l'intérieur de mon chemisier. . Je n'ai offert aucune résistance et bientôt ses mains glissaient sous les bonnets de mon soutien-gorge et massaient mes seins.

Je ne connaissais même pas son nom !

C'était génial ! J'embrassai son cou avec impatience, mes bras enroulés autour de son cou.

"30 secondes" fut le crépitement du DJ.

Ces mains agiles ont commencé à bouger et en une fraction de seconde, j'ai senti mon chemisier se relever et s'enlever. Puis mon soutien-gorge a disparu. Une seconde plus tard, sa bouche avide embrassait mes seins. J'ai incliné la tête en arrière en gémissant, je pouvais sentir les lèvres de ma chatte gonfler et des fluides glissants me lubrifier. Puis il a commencé à me sucer le téton… C'était le paradis !

"15 secondes" déclara le DJ, ça semblait si lointain. Plus immédiates étaient ces lèvres chaudes caressant mes seins et mes mamelons. J'étais à lui, mes mains emmêlées dans ses cheveux, toutes les inhibitions balayées.

"5 secondes" Je m'en fichais ! Ensuite, seules quelques lumières du DJ se sont allumées, nous étions pour la plupart dans l'ombre. Mon partenaire de danse a levé la tête et une main a pris la courbe de mon dos tandis que l'autre a saisi la nuque et a pressé mes lèvres contre les siennes. J'ai succombé à ses conseils avec impatience. Peu à peu, dans la pièce, le DJ allumait les lumières. Pendant ce temps, mon partenaire me serrait fort, m'embrassant avec impatience pendant que nous dansions lentement.

J'ai répondu avec avidité, sans me soucier du fait que j'étais seins nus. Je souhaitais seulement qu'il embrasse à nouveau mes seins. Pendant que nous dansions, ses lèvres quittèrent les miennes et se frayèrent un chemin sur ma joue et sur le côté de mon cou. Alors que je penchais la tête sur le côté, j'ouvris les yeux. Alors que nous dansions lentement, je pouvais voir que la plupart des gars me regardaient en dansant avec leurs rendez-vous. Cela m'a fait me sentir excité… méchant. Tout ce qui était visible était mon dos nu et mes côtés, alors que mes seins étaient pressés contre lui. Enivré par le voyeurisme, je me suis penché en arrière en m'éloignant un peu de lui pour que je montre davantage de moi. J'ai été récompensé par des sourires reconnaissants. Mon partenaire faisait l'envie de tous les gars là-bas.

Puis la danse lente s'est évanouie et une chanson rapide a commencé. Levant la tête du suçon qu'il avait gravé sur mon cou, mon partenaire a dit "Eh bien ?"

"Pourquoi pas!" Rétorquai-je en le poussant en arrière. J'ai mis un de mes bras sur mes seins et ma main libre enfouie dans mes cheveux alors que je commençais à danser face à lui, mon corps tournant au rythme de la musique. Cela a suscité plusieurs exclamations de la part de certains gars à proximité.

« Garçon, c'est amusant ! » J'ai pensé "Je me sens tellement sexy!" Pendant que je me tordais et dansais, quelques gars ont quitté leurs rendez-vous et ont commencé à me regarder. Ils sont restés à une distance courte et confortable, me laissant la place pour danser. Je pouvais voir leurs yeux affamés rivés sur mes seins, espérant que davantage se montreraient. J'étais près d'un mur, alors je me suis retourné, tournant le dos à tout le monde et mis mes deux mains dans mes cheveux tout en pressant mes seins contre le mur - pour les taquiner. "Ne les laissez pas trop voir", ai-je pensé, "ça maintiendra le suspense !"

Pendant un moment, j'ai juste écrasé mes seins contre le mur, faisant tourner mes hanches au rythme de la musique. Puis je me suis retourné, tout en couvrant mes seins avec un bras. Quelques tristes gémissements sont venus des gars. J'ai dansé vers l'un d'eux qui se tournait devant lui. C'était un gentleman, il gardait ses mains pour lui, alors je me suis penché en avant et j'ai déposé un long et humide baiser sur ses lèvres, puis je me suis précipité. Alors que je m'approchais d'un autre gars, il m'a attrapé. J'ai bondi en arrière, agitant un doigt vers lui et me suis dirigé vers un autre gars… ils ont vite compris. Un par un, j'ai récompensé chacun avec le baiser le meilleur, le plus humide et le plus impertinent que je pouvais rassembler. J'avais tellement chaud ! Je n'avais jamais eu autant d'attention de gars à la fois auparavant. Rien que cela était enivrant.

Soudain, elle était là ! Paam. Oh-oh, je pouvais dire à l'expression de son visage qu'elle n'approuvait pas. Elle tenait mon chemisier. "Allez!" elle a commandé.

"Non Pam, ça va." Je l'ai rassurée "je m'amuse !"

"Allez maintenant, avant que ça ne devienne incontrôlable !" » demanda-t-elle en lançant des regards furieux aux gars autour.

"Non!" J'ai crié, en colère qu'elle gâche l'ambiance. Par défi, j'ai mis les deux mains dans mes cheveux, mes bras tendus de chaque côté, j'ai tourné et sauté un peu, faisant rebondir mes seins pleins exposés. Cela m'a récompensé par des acclamations et des sifflets. "Tu vois, ils m'aiment !"

"Je vais chercher Bill", annonça-t-elle en me lançant le chemisier. Je l'ai attrapé et l'ai tenu devant moi, couvrant partiellement mes seins. Elle se tourna et partit à grands pas. Je pouvais la voir monter les escaliers. Elle s'est retournée et m'a fait signe de venir. Toujours provocante, j'ai tordu le chemisier pour en faire une corde et je l'ai fait tourner par-dessus ma tête. Puis elle est partie.

Pendant que je dansais en tenant le chemisier torsadé sur mes mamelons, j'observais les pas. Bientôt, j'ai vu Bill descendre les escaliers. Il ne m'avait pas encore vu. Rapidement, je me suis retourné, enfilant mon chemisier. "Mes maris arrivent", ai-je expliqué "désolé les gars".

J'ai entendu quelques commentaires au milieu des gémissements « Elle est mariée ? », « Chanceux ! », « Dommage ! Puis mon partenaire de danse était là, face à moi.

"Je crois que c'est le tien" il tendit mon soutien-gorge.

"Gardez-le, pour rappel", lui ai-je proposé en le rapprochant et en l'embrassant, la bouche ouverte et pleine de passion. Puis, en le repoussant, j'ai commencé à danser.

Bill est apparu, s'approchant de moi. J'ai attendu, que dirait-il, j'étais tellement en colère contre Pam !

"Pam dit que tu rebondis trop quand tu danses" réprimanda-t-il calmement.

J'ai ressenti une bouffée de soulagement. Elle ne le lui avait pas dit ! Mais elle l'a fait descendre. Après avoir été un peu persuadé, j'ai décidé que je ferais mieux d'y aller avant qu'un des gars ne dise quelque chose.

Une fois à l'étage, nous étions tous les quatre seuls dans un coin. Pendant que nous parlions, j'ai jeté un regard noir à Pam, elle a juste souri gentiment en retour. J'ai brûlé! Puis je me suis plaint de manquer de champagne : je n'avais plus rien à boire. Tom partit voir ce qu'il pouvait trouver et une minute plus tard, il était de retour, une bouteille de bière pleine à la main. Maintenant, je n'aime pas la bière, mais Tom me la donnait et j'étais déterminé à me venger de Pam. Alors je l'ai renversé et j'en ai bu la moitié, laissant un peu couler sur ma joue sur mon chemisier, le mouillant. Mes tétons sont devenus durs lorsque j'ai vu les yeux de Tom suivre le filet... les gars adorent l'humidité n'importe où sur le corps d'une fille !

Bill dit "Jackie, tu n'as même pas remercié Tom."

C'était ma chance de me venger un peu de Pam, il était clair pour tout le monde que j'étais ivre donc je pouvais m'en sortir avec beaucoup de choses.

"Oh je suis désolé!" M'exclamai-je en jetant un coup d'œil de côté à Pam. "Merci Tom !" Pendant que je disais cela, j'ai attrapé l'arrière de la tête de Tom et j'ai tiré sa bouche contre la mienne. Je l'ai embrassé mouillé et la bouche ouverte, y mettant autant de désir que je pouvais en rassembler aussi longtemps que j'osais. Nos langues se sont explorées la bouche de l'autre. Alors que je m'éloignais, j'ai vu un désir brut dans les yeux de Tom. Oui!!! Vengeance!!!

Alors que Tom récupérait, il a plaisanté "Eh bien, pas de problème. Hé, j'ai une valise entière sur la banquette arrière de la voiture !" Il a souligné la banquette arrière et j'ai vu les yeux de Pam briller. La vengeance est douce et plutôt sexy aussi ! Non seulement je l'ai eue, mais j'ai pu embrasser le meilleur ami de mon mari (quelque chose que j'avais toujours voulu faire) chaudement et lourdement devant nos conjoints. Il y avait quelque chose de très érotique là-dedans.

Pam m'a demandé d'aller aux toilettes avec elle, alors nous sommes partis. Dès que nous étions seuls, elle m'a coincé en me disant " Reste loin de Tom ou bien ! Va faire ce que tu veux en bas, tu n'es plus ma responsabilité ! "

"Hmmmm, je ne sais pas", raillais-je. "Je m'amuse beaucoup ici et c'était le meilleur baiser que j'ai eu ce soir ! Beaucoup de langue !"

Le regard que j'ai reçu m'a dit que j'étais dangereusement sur le point de me faire arracher les yeux. Nous nous sommes séparés. Alors que je me promenais à l'étage, j'ai envisagé d'attraper Tom seul et de lui voler un autre baiser. En y pensant, ma chatte s'est réchauffée de fluides frais et glissants. Peut-être pourrions-nous nous cacher dans une de ces chambres et… Non ! Souviens-toi de Pam ! Je suis peut-être ivre, mais je ne suis pas suicidaire. J'ai flirté avec quelques gars mais la musique d'en bas n'arrêtait pas de m'appeler. Finalement, j'ai cédé à la tentation et je suis descendu.

Dans la pénombre, j'ai scruté la foule à sa recherche. Le DJ jouait une chanson rapide et il y avait beaucoup de monde. Puis je l'ai vu s'approcher de moi en souriant.

"Je ne pensais pas que tu reviendrais" dit-il en m'entraînant sur la piste de danse.

"Je n'aurais probablement pas dû" réfléchis-je. "Ce que j'ai fait plus tôt, ce que tu as vu... moi danser. Ce n'est pas moi." La musique s'est transformée en une danse lente. "Je suis bourré."

"Être un peu ivre laisse sortir le vrai toi", répliqua-t-il en attirant mon corps contre le sien et en commençant à danser lentement. "Je pense que tu as aimé toute cette attention, que tu veux que les hommes te regardent et te désirent."

"Êtes-vous en colère contre moi?" Ai-je demandé en levant les yeux vers ses doux yeux marron. Comment pourrais-je me soucier autant de ce parfait inconnu ?

"Fou ? Non, non ! Je trouve ça sexy – je te trouve incroyablement sexy !" » a-t-il déclaré en rapprochant nos hanches. Une main appuyait fermement sur la courbe de mon dos tandis que son autre caressait doucement ma poitrine à travers le chemisier.

J'ai encore fondu. Ses lèvres trouvèrent les miennes et je sentis sa queue se gonfler entre nous. Pendant que nous dansions, je sentais du jus couler le long de mes cuisses. Je ferais tout ce qu'il me demanderait... n'importe quoi.

"Vont-ils refaire ce truc de 60 secondes ?"

"Oh oui. Cela arrive à tout moment", dit-il.

"Bien", murmurai-je en blottissant mon visage dans son cou. Nous avons continué notre danse lente sur la piste jusqu'à ce que le DJ déclare « 60 secondes » et que les lumières s'éteignent. Mon cœur s'accéléra avant même qu'il ne bouge. Puis il a attrapé le bas de mon chemisier et l'a retiré à nouveau. Je me suis volontairement rendu à lui, ses lèvres ont descendu mon cou et ma poitrine nue, sa bouche ouverte couvrant tout mon mamelon. Il était tellement sexy ! Sa langue tourmentait mon mamelon sensible.

Puis il m'embrassa à nouveau sur la bouche. Tandis qu'une main tenait la courbe de mon dos, l'autre caressait ma poitrine. "Déboutonnez mon jean", murmura-t-il.

J'ai obéi avec impatience. J'ai fouillé un peu... mes mains tremblaient. J'étais nerveux. Finalement le fermoir s'est libéré.

"Abaissez la fermeture éclair", a-t-il exhorté. Il est descendu facilement. Sans aucune autre direction, mes mains fouillèrent l'intérieur de son jean, trouvèrent son slip et le tirèrent vers le bas. J'ai été récompensé lorsque sa tige gonflée a rempli mes mains. Alors que je saisissais la tige glissante, un gémissement de plaisir sortit de ses lèvres. Cela m'a encouragé et j'ai glissé ma main de haut en bas de son manche. Il a répondu avec plus de gémissements.

"30 secondes"

J'ai caressé son manche encore et encore. Quelle excitation ! Puis ses mains relevèrent ma jupe et bientôt elle fut autour de mes hanches. Il s'est libéré de mes mains et a poussé sa tige contre ma culotte. Il a trouvé son chemin vers l'intérieur glissant de mes cuisses, juste en dessous de ma culotte.

Avec un gémissement, il glissa sa tige entre mes cuisses mouillées. Je pouvais sentir sa tige courir le long des lèvres de ma chatte avec seulement le tissu fragile de la culotte entre les deux. J'ai appuyé mes hanches contre lui. Encore et encore, cette tige glissait entre mes cuisses mouillées.

"15 secondes"

"Il faut que ça parte", prononça-t-il avidement, ses doigts saisissant fermement le panneau avant de ma culotte, le tirant sur le côté. Sa prochaine poussée glissa entre le tissu de ma culotte et les lèvres de ma chatte. La tige entière a glissé le long de mes lèvres gonflées et humides, ne pénétrant pas en moi mais entièrement entre mes lèvres.

"Uggggghh" gémis-je. J'étais tellement excité. Puis il a lentement tiré ses hanches vers l'arrière en faisant glisser la tige sur toute la longueur de ma région pubienne. "Prenez-moi!" J'ai supplié. Avec tentation, il fit glisser sa queue le long de mes lèvres, mais n'entra pas. Cela me rendait fou !

"5 secondes"

Avec une dernière poussée sensuelle, il se libéra, se remettant dans son jean. "Nooooo", suppliai-je doucement, désespérément.

"Allez, dansons" sourit-il "en me tirant plus près alors que les lumières commençaient à s'allumer. Encore une fois, je me fondis dans ses bras, seins nus.

"D'accord, tout ce que tu veux", murmurai-je.

"Rien?"

"Rien!" J'ai répondu avec empressement.

"Quand la musique rapide recommencera à danser pour nous !"

J'ai levé les yeux dans ses yeux. "Tu as vraiment aimé que je danse seins nus ?"

"Comme je te l'ai dit, je trouve ça sexy et je te trouve incroyablement sexy !" il a confirmé. "Quand tu danses et que tous les gars te veulent - je te veux plus ! Quand tu les embrasses - je vois rouge de désir !"

La musique passa à nouveau de lente à rapide. Cela avait été très excitant et cette fois, il n'y aurait personne pour m'arrêter. J'ai pensé à ces yeux affamés qui me regardaient et ma chatte gonflée a enflé encore plus. J'ai reculé, un bras sur mes seins et l'autre sur le côté, la main dans mes cheveux alors que je commençais à tourner. En quelques secondes, j'ai eu le cercle de gars qui m'admiraient. J'ai dansé vers un homme impatient, je me suis penché en avant et je l'ai embrassé la bouche ouverte et humide... Oh, comme c'est excitant d'embrasser un inconnu ! - Je suis tellement coquine !!! J'ai embrassé une autre langue et tout et je suis passé à une troisième. Le troisième gars a attendu que nos lèvres soient verrouillées et a soudainement attrapé ma taille avec les deux mains, me tirant fermement contre lui, m'embrassant toujours.

C'était génial d'être malmené ! Au lieu de me libérer, j'ai enroulé mes deux bras autour de son cou et je l'ai embrassé davantage. Ses mains se frayèrent un chemin vers le haut et prirent mes seins nus sur les côtés. Lentement, délibérément, je m'éloignai, gardant les deux mains sur ses épaules. Alors que je me libérais, son regard descendit, admirant mes seins exposés. Il y avait des sifflements des gars autour de nous. Sans avertissement, je me suis retourné, mettant les deux mains dans mes cheveux, alors que je rebondissais sur le sol, laissant mes seins rire et rebondir à la vue de tout le monde. Puis, juste un instant plus tard, j'ai mis mes mains sur mes seins, les prenant en coupe et les couvrant. Je me tenais devant un autre mec, dansant et se tordant, chaud et sexy, me sentant hors de contrôle et adorant ça !

"Défaites ma jupe !" Je lui ai ordonné. Il parut surpris. "Allez-y, défaites le bouton-pression sur le côté !" Pendant que je dansais devant lui, il tira sur le bouton-pression jusqu'à ce qu'il se libère et que ma jupe tombe au sol. Maintenant, je tournais devant lui sans rien d'autre que ma culotte. Le flash d'un appareil photo a éclaté sur le côté, je l'ai ignoré.

"Tu veux toucher ?" J'ai proposé, ma voix rauque de désir. Il hocha la tête avec impatience. "Allez-y… ne soyez pas timide. Ne bougez rien", l'encourageai-je. Sa main s'est étendue et a touché ma poitrine, juste au-dessus de l'endroit où ma main la recouvrait et a lentement glissé ses doigts entre mes seins. Cela a suscité les acclamations des autres. Encouragé, il glissa sa main le long de mon ventre et passa lentement ma culotte jusqu'à la zone située entre mes cuisses. J'ai déplacé mes pieds, écartant les jambes. Il a pris le signal, glissant sa main le long de la crête de ma culotte que faisaient les lèvres de ma chatte mouillée.

J'ai incliné la tête en arrière et j'ai gémi. Il y avait encore des huées de la part des gars. Puis j'ai tourné sur un talon et j'ai dansé à travers l'espace ouvert, mes deux paumes prenant mes seins nus pendant que je caracolais. Je pouvais voir leurs yeux me dévorer. Mes oreilles étaient remplies d'un bruit rugissant et la pièce tournait un peu. Je me sentais si sexy, si complètement excitée et sexy… J'en voulais plus !

J'ai choisi un autre gars impatient, m'arrêtant à quelques mètres devant lui et j'ai commencé une danse giratoire et sexy. Pendant que je dansais, j'ai écarté mes doigts en laissant passer mes tétons. Il sourit et siffla. Ressentir une montée d'adrénaline à force d'être si mal, cela m'a stimulé. Lentement, j'ai glissé mes mains de mes seins vers mon ventre, tout en tordant sexuellement mes seins nus qui rebondissaient devant lui. Il y eut un autre flash d'appareil photo.

"Tu veux toucher ?" J'ai demandé. Sans hésitation, il a tendu la main et a pris mes seins dans ses mains. Oh, comme c'était érotique, un inconnu caressant mes seins nus alors que je dansais presque nue devant une foule d'hommes excités ! J'en voulais plus ! Je m'approchai de lui et l'embrassai chaleureusement, ses mains caressant toujours mes seins pressés entre nous. "Je pourrais le baiser ici devant tout le monde !" Pensai-je avec avidité. Ensuite, j'ai attrapé ses mains en les retirant et j'ai tourné sur place en terminant avec mon dos appuyé contre lui et ses mains ont pris mes seins en coupe alors que je faisais face au reste des gars.

"Maintenant, c'est à toi de décider ce que les gars voient", murmurai-je en penchant ma tête en arrière près de sa joue. Prenant cela comme signal, il commença à glisser lentement ses mains en arrière, exposant de plus en plus mes seins. Cela a suscité des acclamations et des sifflets de la part de la foule. Il a continué à les faire glisser jusqu'à ce que ses mains soient en coupe par le bas, soutenant mes seins mais ne cachant rien. Je n'ai jamais arrêté de tourner. Mes oreilles bourdonnaient de désir et maintenant la pièce tournait. S'il ne m'avait pas tenu dans ses bras, je serais tombé... Oh, j'étais si chaud et excité !

"Montrez-leur plus !" J'ai insisté. Ses mains glissèrent vers le bas, trouvant ma culotte, et il en glissa une à l'intérieur d'elles. D'autres sifflements et acclamations se mêlèrent aux rugissements dans mes oreilles alors que je sentais ses doigts glisser dans ma chatte humide.

En gémissant, je fermai les yeux, cambrant mon dos et mes deux mains nouées dans les cheveux de sa tête. J'ai senti une nouvelle paire de mains sur mes seins alors qu'il me caressait la chatte ! En ouvrant les yeux, j'ai vu 2 autres gars alors qu'ils caressaient tous les deux mes seins nus. J'ai senti davantage de mains tirer ma culotte et tâtonner l'intérieur de mes cuisses. Un autre flash d'appareil photo.

Seul le désir rugissait dans mes oreilles, ma vision se brouillait un peu et je fermais les yeux, cédant à ma faim. Je me sentais tellement excité. Je savais seulement que je voulais être prise, sentir une bite remplir ma chatte palpitante. Avec impatience, j'ai gémi "Ouisssss". Rien n'avait d'importance, juste que mes besoins soient satisfaits.

Puis j'ai senti une paire de mains me soulever, m'éloignant de l'extase. "Noooon" suppliai-je. Une porte s'est ouverte et j'ai été laissé tomber en arrière sur un lit. Un corps nu et fort est monté sur moi. Alors que ses lèvres rencontraient les miennes, dans la lumière très faible, je pouvais voir que c'était mon partenaire de danse. "Oui!" J'ai chuchoté. J'avais envie d'être rempli de cet énorme puits ! J'ai attrapé ses fesses en le tirant fort contre moi. Dans l'obscurité, sa hampe aimait sa marque et il s'enfonça profondément en moi. En gémissant et en gémissant sauvagement, je me tordais sous lui alors qu'il poussait encore et encore. C'était incroyable! C'était si bon que ses hanches s'écrasent contre les miennes.

Puis il a haleté et son corps est devenu rigide et j'ai senti du sperme chaud me remplir, jet après jet chaud. C'était si bon, au-delà de tout rapport sexuel que j'avais jamais eu. Je voulais jouir, j'avais besoin de jouir !

Puis il a commencé à se libérer. "Non", j'ai supplié "Je veux plus !"

"Es-tu sûr?" » dit sa voix confiante.

"Oui" j'ai gémi "Moooooooore"

Puis j'ai senti une paire de mains glisser sur ma poitrine depuis la droite et une autre paire depuis la gauche. Ses mains étaient toujours sur mes hanches ! Il y en avait d’autres dans la pièce ! Ils avaient regardé tout le temps ? Une vague de passion érotique m'a submergé… « Ils nous ont regardés faire l'amour. Ils me voulaient, comme quand je dansais ! Je pensais. Une nouvelle poussée érotique remplit ma chatte.

"Tu en veux toujours plus ?" Il a demandé.

"Oh oui!" J'ai gémi "Plus !!!"

Trois paires de mains me caressèrent, parcourant mes seins, mon ventre, mes cuisses et ma chatte. Je m'allongeais sur le lit, me tordant et gémissant de plaisir incroyable, son sperme coulant de ma chatte étant glissé le long de mes cuisses par les doigts d'hommes que je ne connaissais même pas.

Une paire de mains écarta mes jambes et un visage pressé contre ma chatte, la langue trouvant mon clitoris. J'étais un peu tiré sur le côté jusqu'à ce que ma tête dépasse du bord du lit. Soudain, une bite mouillée et glissante effleura mes lèvres. Avec impatience, j'ouvris la bouche pour l'accepter, la sentant glisser profondément dans ma bouche et ma gorge. Tout le temps palpitant !

La troisième paire de lèvres a trouvé mes seins et a commencé à les sucer. Paradis!!!! J'étais en surcharge de sensations ! Puis celui qui embrassait ma chatte a grimpé et s'est enfoncé profondément dans ma chatte déjà remplie de sperme. Poussée après poussée me rendait fou… J'étais au bord de l'orgasme mais je n'y arrivais pas vraiment. Puis son sexe a eu des spasmes et du sperme encore plus chaud a jailli en moi. Cette sensation fantastique m'a fait sucer la troisième bite encore plus fort ! Soudain, il gémit et sortit partiellement sa hampe de ma bouche, ne laissant que la tête dans ma bouche. Des jets chauds de sperme ont rempli ma bouche jusqu'à déborder. Le sperme coulait sur mes joues.

J'ai senti une quatrième paire de mains pousser le gars entre mes jambes et une quatrième tige dure a pénétré mon corps. J'ai atteint un sommet ! Ma chatte a eu des spasmes puis est venue et j'ai senti mes muscles serrer cette bite dure comme un poing. Mon dos s'est cambré et j'ai gémi de manière incontrôlable. En quelques poussées dans ma chatte spasmodique, il est venu aussi, du sperme encore plus chaud se déversant dans ma chatte déjà débordante.

Entièrement épuisé, c'était tout ce que je pouvais faire pour remonter à l'étage, puis j'ai eu besoin de l'aide de mon mari inconscient pour regagner la voiture. Il ne se rendrait pas compte que le sexe génial qu'il aurait au cours des mois à venir serait dû au fait que je fantasmais que j'étais pris par ces quatre inconnus pendant que nous faisions l'amour tous les deux.

Articles similaires

The Rogue's Harem Livre 1, Chapitre 2 : Le plaisir coquin de Catgirl

Le harem des voleurs Livre un : Les femmes sensuelles de Rogue Deuxième partie : Le plaisir coquin de Catgirl Par mon nom de plume3000 Droits d'auteur 2017 Chapitre quatre : Désirs réalisés Sven Falk – Contreforts du Despeir, Principauté de Kivoneth, Terres de conflits de Zeutch Je n'avais jamais été aussi abasourdi de ma vie alors que je regardais les lèvres de la chatte de ma sœur ouvertes par les doigts coquins de Zanyia. Ce tunnel rose et scintillant, se pliant et se crispant alors que ma sœur se tortillait sous la lamia, m'a fait signe. Je rêvais de me glisser...

202 Des vues

Likes 0

Séduit, transformé et dominé

J'ai 27 ans et j'ai mené une vie hétéro jusqu'à présent. Je suis considérée comme belle et j'ai eu de superbes copines tout au long de ma vie. Ma carrière, ma santé et ma vie sociale ont été très bonnes. On pourrait dire que je vis la vie parfaite. Je suis mince, 30 de taille, 44 de poitrine - je fais beaucoup d'exercice, j'ai une bite coupée de 7. J'ai une vie très épanouissante à tous égards sauf un. Depuis mon plus jeune âge, j'ai une imagination très active. et envie d'être séduite par un mec, mais je n'ai jamais eu...

201 Des vues

Likes 0

Le voyage à la plage_(3)

Le voyage à la plage Je ne me suis jamais considéré comme un spectateur. Je ne dirais pas que je suis moche, mais je n'ai jamais pensé que les filles parlaient de moi et je n'étais pas vraiment recherché. J'étais plus du copain gal. Je traînais toujours avec des filles, mais je ne pensais pas qu'elles s'intéressaient à moi. J'ai 15 ans, environ 5'11, 150 livres, et rien de vraiment spécial. Yeux bruns, cheveux bruns, presque entièrement moyens. J'étais plutôt en forme, grâce à ma pratique du football, et j'avais beaucoup de succès à l'école. J'étais allé jusqu'en neuvième année sans...

1.3K Des vues

Likes 0

Mentorat Brandon Chapitre 12

MENTORAT BRANDON Par Bob Chapitre 12 : Fantasmes enfin réalisés Alors que je m'endormais profondément, je ne pus m'empêcher de penser à ce dont Bran et moi avions parlé. Je savais que j'étais plus expérimenté que Brandon dans le domaine du sexe, puisque j'étais sa première expérience sexuelle. Je pouvais aussi dire qu'il était assez intrigué par une expérience sexuelle multiple. Je pensais aussi que ce serait très amusant, mais je ne voulais pas trop forcer, car je ne voulais pas perdre l'amour de ma vie. J'étais sur le point de m'endormir quand j'ai entendu un bruit à côté du lit...

793 Des vues

Likes 0

Expérience de trio maladroite au collège

Il y a cette fille dans mon cours de chimie organique qui s'appelle Courtney. Ses jambes sont musclées, ses seins sont d'environ 36D si mes yeux disent la vérité, et elle mesure environ 5 pieds 6. Ses cheveux sont blonds et ses yeux sont verts. Elle aime porter des vêtements amples et confortables, mais les jours où elle essaie de faire plaisir à son petit ami, elle porte un haut moulant. Je lui ai parlé un peu en cours, de son petit ami. Il s'appelle Charlie et il est assez beau pour un mec. La première fois que j'ai parlé à...

640 Des vues

Likes 0

Lorsque je ne projette aucune ombre

Quand un homme qui ne projette aucune ombre est de ce monde et Éthéré. Méfiez-vous de l'amour fatal qu'il apporte car c'est votre âme qu'il vient voler Nul ne marchera devant lui ni ne marchera sur ses pas. Car il habite parmi les vivants,……… aussi bien que les morts. -Michael Fletcher Le Prologue. Torbridge, Devon. 1973 . Quand Elaine Hamilton trouve un nouveau-né jeté sur le pas de la porte de l'église trois jours après les funérailles de son père, le révérend David Hamilton, elle y voit un signe de Dieu. Enveloppé dans une fine couverture et nu comme la nature...

439 Des vues

Likes 0

L'humiliation hypnotique de Subby Hubby

Il est furieux de voir sa femme baiser un parfait inconnu dans leur maison, mais elle change ensuite d'avis. Littéralement. ******** Je suis rentré à la maison après le travail et je les ai trouvés en train de baiser sur le sol du salon. Ma femme et un gars que je ne connaissais pas. Il était au top. Je me souviens de ses talons et de ses orteils suspendus en l'air alors que ses fesses fléchissaient et qu'il la pompait. Le FUCK, dis-je. Le gars a regardé par-dessus son épaule et m'a souri. Puis il a vu mon expression et son...

195 Des vues

Likes 0

Six-Mile High Club chapitre 8

Six-Mile High Club chapitre 8 Comme il se faisait tard et qu'ils devaient être chez Tomiko pour le dîner, ils s'habillèrent et quittèrent l'école. Elle conduisait un peu comme le chauffeur de taxi qui avait emmené Miyoko et Michael de l'aéroport à l'hôtel. Soudain, Tomiko s'est arrêtée dans un parking, a coupé le contact et est sortie de la voiture comme si elle participait à une course de Stock Car, et a dû faire un arrêt au stand, avec seulement la déclaration : Attends ici. Je reviens tout de suite. Elle a traversé le parking en courant jusqu'à une pharmacie. Trois...

224 Des vues

Likes 0

Asticot.

. Smack, Smack Deux gifles aiguës sur ses joues lui firent ouvrir les yeux et voir la forme de sa femme se tenant au-dessus de lui. « Hé la mouche, je vais travailler, ne reste pas dans ce putain de lit toute la journée ; et assurez-vous que cet endroit est nettoyé à mon retour ». Son ressentiment pour lui était au plus bas depuis plusieurs années maintenant. Son argent les gardait tous les deux car il était depuis longtemps devenu inemployable. Tout avait été paradisiaque lors de leur première rencontre ; elle pensait qu'il était M. Merveilleux. Comme il l'excitait avec tous...

1.3K Des vues

Likes 0

La fille au tatouage de loup_(0)

Je me suis rapidement frayé un chemin à travers la foule d'autres étudiants en me dirigeant vers mon casier. C'était l'une des rares fois que je pouvais faire dans mon casier avant mon prochain cours et j'avais hâte de me débarrasser de la charge de livres que j'emballais dans les couloirs. Soudain, la foule est apparue mon ami Jeremy, juste au moment où j'ai commencé à travailler la serrure à combinaison de mon casier. Jeremy et moi étions amis depuis la quatrième année. Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pendant un certain temps au collège lorsque Jeremy a rejoint l'équipe...

1.6K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.