Eroticara : Monde fantastique, deuxième partie

430Report
Eroticara : Monde fantastique, deuxième partie

La porte de la cabine s'ouvrit. Comme je le craignais, c'était Jesset. Ses cheveux couleur corbeau reflétaient une teinte presque violette lorsque le soleil les frappait parfaitement. Le buggy trembla à peine sous son poids alors qu'elle montait à l'intérieur. J'ai presque commencé à bégayer, essayant d'expliquer la situation. Après tout, j'avais toujours ma grosse et longue bite au fond de Sera qui dégoulinait de mon sperme épais de ses reins. Mais quelle que soit la situation… Les yeux couleur charbon de Jesset n’étaient pas concentrés sur nous. Elle écoutait.

"Jess-" commença Sera mais Jesset l'interrompit avec un brusque chut. Dans le murmure le plus bas qu'elle put faire, expliqua Jesset. « J'ai vu un groupe de gobelins traverser la route devant nous. Je ne sais pas ce qu’ils font si loin de leurs grottes mais s’ils nous voient, cela pourrait causer des ennuis. Son regard rencontra celui de Sera et tous deux savaient ce que signifiait provoquer une scène dans leur situation difficile actuelle. Mais je ne l’ai pas fait.

"Des gobelins !?" J'ai lâché à haute voix. Jesset m'a rapidement mis une lame sous la gorge. Une épée entière ? Où avait-elle caché ça ? Je ne me souviens pas l'avoir vue avec une arme… ma tête a recommencé à devenir floue et brumeuse. Puis soudain, un son différent de tout ce que j'avais entendu est venu de l'extérieur de la cabine. Le cheval commença à bouger dehors et devint soudain étrangement silencieux. Quelque chose était là. Serait-ce vraiment des gobelins ???

Tout ce sur quoi je pouvais me concentrer était le trou serré de Sera tendu autour de ma bite alors que le couteau était pressé contre mon artère. Sera avait peur. Je pouvais le dire parce que sa chatte se serrait contre ma bite de peur. La sensation de mon jus mélangé au sien et cette tension… "Oh, putain." J'ai chuchoté. J'ai recommencé à devenir dur à l'intérieur de la petite blonde Sera.

Mes respirations ont commencé à devenir lourdes et laborieuses. L'intensité de la situation associée à la sensation sur ma bite m'a rendu fou. Cela a également rendu Sera folle parce qu'elle a accidentellement laissé échapper un gémissement aigu alors que ma bite palpitante commençait à grandir en elle. Nos regards se sont croisés et le poids de la situation se mêlait au plaisir de nos corps.

Soudain, une forte détonation s’est produite contre le côté de la cabine en bois du buggy. Jesset a fait passer sa lame autour de mon cou et vers la porte. Sa position était envoûtante. Sa silhouette a fait grossir mes reins encore plus à l'intérieur de Sera et elle a gémi une fois de plus, plus fort cette fois. Chaque coup de porte semblait faire palpiter et agrandir ma bite. Sera mais sa lèvre et fit légèrement reculer mes hanches. Le mouvement a fait couler un peu de sperme de sa chatte et la sensation de mouvement a éloigné la menace de coup de mon esprit.

La cabine commença à trembler. Il était évident que les gobelins voulaient entrer à l'intérieur pour peut-être nous piller puis nous assassiner. Mais le balancement de la cabine m'a fait glisser plus profondément dans Sera et la tête de ma bite a touché le fond dans sa petite chatte. Cela nous a rendu fous tous les deux. Même si nous étions dans une situation désastreuse, nous ne pouvions nous empêcher de nous laisser emporter par le plaisir l’un de l’autre.

Jesset s'accroupit et sauta dans la porte de la cabine, l'ouvrant d'un coup de pied. Elle portait une sorte de gilet-armure en cuir noir avec des sangles attachées à la taille, qui pendaient. Comme une sombre Wonder Woman venue d’un pays médiéval. Ses vérifications de cul ont éclaté alors qu'elle franchissait la porte de la cabine et sortait sur le sol. Il avait l’air doux au toucher et parfaitement rond et ferme.

J'ai tourné mon regard vers Sera et j'ai presque complètement fait glisser ma bite hors d'elle. Seule la tête restait dans sa chair. Mon sexe brillait à cause de notre jus et un jet de sperme coulait de son trou trempé. J'ai regardé à nouveau son visage. Ses yeux bleu pâle le voulaient. Tout. Avant, ils dansaient avec la vie et la joie, mais maintenant ils dansaient avec le désir et la peur. J'ai poussé un petit grognement et je me suis enfoncé complètement en elle.

Elle a crié de plaisir. J'ai frappé l'arrière de sa chatte et je me suis rétracté presque complètement. À un rythme régulier, j'ai répété le processus. La marteler encore et encore. Nos gémissements et nos doux grognements se sont perdus ensemble alors que nous nous perdions dans le plaisir. Les bruits des meurtres et des cadavres jetés à l’extérieur n’ont même pas atteint notre conscience.

J'ai retiré ma bite longue et épaisse d'elle et elle s'est instinctivement mise à genoux. Elle a pris ma bite brillante et humide dans ses petites et délicates mains et a commencé à caresser notre jus dans la peau de mon membre dur comme le roc. Elle m'a regardé innocemment. Il semblait, du moins pour moi, qu'elle ne voulait rien d'autre au monde que de retirer le sperme de mes reins. Elle voulait me faire exploser.

« La première fois, c'était le paiement du trajet. Cette fois, c'est pour notre plaisir, n'est-ce pas ? Sa voix angélique était un cadeau pour mes oreilles. Le son doux et pur mélangé au plaisir de ses mains glissant le long de ma bite et j'étais, ne serait-ce que pour un instant, au paradis. Il n'y avait rien dans ma tête à part le plaisir immense qui rayonnait de toute ma bite.

"Rends-le-moi encore une fois, Ti!" Elle a crié et a mis sa petite bouche autour de la grosse tête de coq devant elle. Le fond de sa gorge était pressé contre ma bite et l'idée de me décharger au fond de sa putain de gorge me faisait frissonner tout le corps. Mon abdomen a commencé à se contracter et mes couilles ont commencé à être lourdes. Je savais juste que j'étais sur le point de couvrir entièrement le visage de la douce Sera avec ma charge chaude et épaisse.

"ASSEZ!" Je pouvais sentir le grondement de la voix forte dans ma poitrine. Cela m'a tellement surpris que ma bite s'est légèrement dégonflée. Les yeux de Sera se tournèrent vers l'entrée de la porte de la cabine et Jesset se tenait là. Ses cheveux noirs étaient en désordre et pendaient devant son visage parfait. Du sang était légèrement maculé le long de sa joue et ses yeux semblaient dénués d'émotion. Son armure de cuir avait été déchirée, exposant son sein gauche. Son mamelon était dur et la peau de sa grosse poitrine était extrêmement lisse et douce. Ma bite se contracta dans la bouche de Sera et mes couilles me faisaient mal à force de ne pas relâcher leur charge.

Les longues jambes de Jesset portèrent sa silhouette mince et robuste vers le haut et dans la cabine et elle retira complètement l'armure. Son torse exposé était destiné à des yeux plus dignes que les miens. J'ai admiré sa beauté sauvage et je l'ai regardée dans les yeux. Tout comme Sera. Ce qu'il y avait dans ses yeux il y a un instant avait disparu et avait été remplacé par le désir.

J'étais encore sans voix devant sa silhouette nue lorsqu'elle m'a attrapé par la chevelure et m'a jeté hors de la porte de la cabine et dans la terre à l'extérieur. J'ai atterri sur le dos avec un bruit sourd. Ma bite dure rebondissait et se balançait dans les airs d'avant en arrière. « Aïe ! » Je gémis en plissant les yeux. La prochaine chose que je savais, Jesset me tenait par le bras et me traînait du chemin de terre usé vers une zone herbeuse adjacente.

Je respirais fort et pourtant elle ne donnait aucun signe de fatigue même si elle venait d'assassiner on ne sait combien de gobelins. Elle a posé ses genoux de chaque côté de mon visage, ses tibias pressés contre mes bras. J'étais coincé et sa chatte était pressée le long de ma bouche, se frottant d'avant en arrière. C'était sucré et j'avais l'impression d'avoir attendu toute ma vie pour goûter une telle chose. J'ai tiré la langue et elle a continué à me chevaucher le visage. Elle s'enfonça de plus en plus fort dans mon menton et ma langue jusqu'à ce que je ne puisse plus respirer.

En agitant mes bras, j'ai commencé à l'attraper par la taille et à lui gratter le dos. Un de mes ongles a dû la couper légèrement parce qu’elle a claqué sa langue et s’est soulevée de mon visage. Elle se leva et se pencha pour que son visage soit face au mien. Son visage parfait s'est transformé en un grognement et elle a craché de la salive dans ma bouche, sur mes joues et sur mon nez. J'ai été abasourdi. Mon visage était mouillé et couvert de crachats et de jus de chatte et j'étais à nouveau sans voix.

Sera sortit du buggy et se dirigea vers nous. "Maintenant, Jess… tu sais que si tu veux jouer avec mes jouets, tu dois d'abord demander, n'est-ce pas ?" Les yeux de Jesset s'écarquillèrent et elle tourna sur ses talons, ses seins se balançant avec l'élan. "Oui Maître. Je m'excuse. Je sais que j'ai dépassé les bornes mais-"

"Mais rien." » continua Sera avec un sourire sournois. Elle s'approcha de Jesset et pressa ses seins contre les siens. "Mets-toi à genoux, Jess et mange-moi." Elle suivit instantanément l'ordre. "Bonne fille."

La façon dont Sera pouvait agir si innocemment, puis appuyer sur un interrupteur et être si incroyablement méchante était tellement incroyable. Sans parler de sa capacité à m'être entièrement soumise il y a un instant et maintenant elle dominait complètement Jess. Où diable étais-je !? Monde imaginaire!?

Jesset a lavé le mélange de sperme des parties intimes de Sera et, à travers des gémissements, Sera a levé un doigt vers moi et m'a fait signe de se diriger vers eux. "Je veux que tu mettes ton arme de bite dans la putain de petite chatte de Jesset. Tu peux faire ça pour moi maintenant, n'est-ce pas ?

Ma bite est devenue très dure. Je ferais tout ce que Sera me demanderait à ce stade. Putain de rentrer à la maison ! J'étais bien avec elle pour toujours. J'avais l'impression d'être sous le charme et pourtant je n'avais aucune envie de m'en libérer un jour.

J'ai rampé quelques mètres jusqu'à Jesset à genoux. Ma bite rebondissait à chaque mouvement jusqu'à ce qu'elle appuie à l'entrée du petit trou de Jesset. Elle était complètement rasée et dégoulinante. Il semblait qu'elle prenait plaisir à plaire à son maître. J'ai souris. Nous avions tous les deux cela en commun : vouloir plaire à Sera. En cela, je ressentais un étrange lien avec cette brute guerrière d'une femme parfaite. Ma bite palpitait et j'ai laissé tomber ma mâchoire inférieure et j'ai poussé une profonde inspiration. J'ai poussé ma bite devant ses lèvres et dans son petit trou serré. C'était tellement serré. Je pouvais à peine rester en elle sans être expulsé.

Jesset attrapa un de ses gros seins et le serra. Sera nous regarda tous les deux. « Bien, mes garçons et mes filles jouent bien ensemble. Maintenant, Ti… baise-la à l'envers pour moi, ok ? Elle ferma les yeux et sourit innocemment en posant la question. Cela m'a rendu fou. Assez sauvage pour enfoncer ma bite aussi loin que possible dans Jesset. J'ai grogné et je me suis arrêté en elle. Ai-je touché le fond ? J'ai baissé les yeux. Non, seulement un quart de ma bite était à l'intérieur.

Elle était juste si serrée et moi si grande. Elle n'a même jamais crié ni fait la moindre grimace quand je l'ai poussé dedans. Elle l'a pris comme une guerrière et a simplement continué à manger son maître avec un enthousiasme impressionnant. J'ai pris une profonde inspiration et je me suis retiré d'elle. Là encore, j'ai poussé ma bite dure et longue à l'intérieur d'elle aussi loin que possible. Cette fois, je suis allé un peu plus loin en elle. J'ai répété ce processus jusqu'à ce que toute la longueur de mon manche, jusqu'aux couilles, soit à l'intérieur d'elle.

Maintenant, elle ne pouvait s'empêcher de faire la grimace alors que je lui martelais l'intérieur et que je l'utilisais comme Sera l'avait ordonné. Je ne pouvais pas y croire. Une minute, je nettoie mon garage et la suivante, je baise deux des plus belles femmes que j'aie jamais vues dans un pays dont je n'avais jamais entendu parler auparavant. Le soleil était agréable sur ma peau nue et encore plus sur la leur. L'imagerie et la sensation de Jesset pressant tout mon sexe pendant que je la pompais comme un fou me rendaient fou.

Jesset a retiré sa bouche du monticule de Sera et a crié en plein air. "Je vais jouir, putain de bâtard!" Elle grimaça et gémit, gémissant bruyamment et avec colère. Sera se frotta furieusement le clitoris et sa bouche s'ouvrit. "Oh putain!" Dit-elle en jetant un torrent de liquide sur Jesset. Il entra dans sa bouche et mouilla ses cheveux noirs. Cela coulait sur sa peau parfaite alors que j'enfonçais ma bite dans et hors de son petit corps musclé serré et doux.

"Oh putain oh putain oh putain, maître, je jouis!" Jesset a dit sur un ton de voix que je ne l'avais pas encore entendu utiliser. C'était débordant de plaisir. Je lui ai retiré ma bite alors que j'approchais moi-même d'un point culminant intense. Je me suis levé et j'ai posé ma bite sur le visage mouillé de Jesset pendant qu'elle jouait avec sa chatte. "Putain!" Dis-je alors qu'une explosion de sperme jaillit sur son visage. Elle fut surprise par le poids de la charge. Il atterrit juste au-dessus de son sourcil sombre et descendit jusqu'à son menton. Une autre poussée jaillit de moi et se connecta à sa bouche ouverte. Elle ferma la bouche et cracha le sperme. Cela coulait sur son menton et sur ses seins. J'ai tiré deux autres jets chauds sur son visage et j'ai été épuisé. Je me suis effondré en arrière sur mes fesses et j'ai essayé de reprendre mon souffle.

Jesset a continué à se frotter le clitoris jusqu'à ce que, le visage plein de sperme, elle vienne. Les gémissements étaient orgasmiques à mes oreilles et j'ai frotté la tête de ma bite avec un pouce en réponse. Jesset dégoulinait de ma charge alors qu'elle endurait son propre orgasme intense et profond.

Sera rigola et s'agenouilla devant Jesset. "Ne gaspille pas ce précieux sperme, mon doux animal de compagnie." Elle se pencha et passa sa langue le long du menton de Jesset et repoussa le sperme rassemblé dans la bouche de Jesset. Elle a fait cela jusqu'à ce que tout le sperme supplémentaire soit dans sa bouche, puis elle a souri jusqu'aux oreilles. "Bonne fille. Maintenant, montre à ton maître à quel point tu es méchant ! » Elle se pencha en arrière et l'embrassa. Leurs langues dansaient, immergées dans mon épaisse charge. La salive et le sperme couvraient leurs bouches et coulaient par les bords alors qu'ils s'embrassaient passionnément. Le sperme qui commençait à couler sur leurs corps nus était appliqué par Sera comme une lotion sur leurs seins et leur torse.

Ils se regardèrent dans les yeux et avalèrent le sperme ensemble à l'unisson. S'embrassant, ils me regardèrent. Sera m'a souri avec amour même si elle m'était complètement étrangère. Jesset respirait fortement et ses yeux regardaient ma bite usagée, toujours remplie de désir.

Sera rigola et nous nous étendîmes tous en plein air. Des cadavres de gobelins jonchaient le chemin adjacent à nous et notre cheval avait été tué. Je n'avais aucune idée de ce qui s'était passé. Je me sentais enveloppé dans une lourde couverture de désir et de plaisir. Comme un nuage de concentration perdue remplacé par le désir et la passion. Je me souvenais à peine de chez moi alors que les filles roucoulaient et se blottissaient les unes contre les autres.

~Fin de la deuxième partie.~

Articles similaires

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

610 Des vues

Likes 0

Les rêves deviennent réalité_(0)

J'emballais mes affaires en me préparant à dormir chez mon ami. Il s'appelait Lyall. C'était un garçon de ma classe. Nous avions 14 ans tous les deux. La chose est; Je l'aimais depuis la 6ème. J'ai su très tôt que j'étais gay, même si je le cachais bien. Cela n'a pas beaucoup aidé qu'il soit extrêmement chaud et très désireux de le montrer. Il enlevait souvent sa chemise lorsque nous jouions ou mettait un short révélant ses jambes et ses cuisses. Qu'il soit ou non gay aussi, je ne le savais pas. Il faisait toujours des commentaires sur les filles canons...

1.4K Des vues

Likes 0

Le compagnon d'un démon, partie 1 : Mes débuts

REMARQUE : Il n'y a AUCUN sexe dans CETTE PARTIE de l'histoire. Je promets que dans les chapitres à venir, il y aura beaucoup de sexe chaud et lubrique. Ceci n'est que l'introduction. J'étais juste assis sur le canapé, regardant un documentaire sur The Dark Ages. C'etait intéressant. Alors voyez pratiquement le monde entier aller en enfer. Soudain, mon téléphone faisait du bruit. C'était mon copain. Eh bien, il était en quelque sorte mon petit ami. Nous ne nous étions jamais rencontrés dans la vraie vie. Nous nous sommes rencontrés via un site Web correspondant. Et depuis, nous avions développé une...

1.5K Des vues

Likes 0

Le lutteur partie 1

Le lutteur, première partie Cette histoire parle d'un gars timide et d'un ami de la famille qui l'a aidé à surmonter ses blessures et sa timidité pour atteindre le sommet. C'est un peu une longue histoire. Je me suis laissé emporter cette fois. Encore une fois, j'utilise une bonne dose de correcteur orthographique pour ma dyslexie, mais les conseils et les commentaires sont les bienvenus. Faites-moi savoir si vous êtes arrivé à la fin les gars s'il vous plaît. The Silent Assassin était son nom de ring et ce n'était pas par hasard son vrai nom Adam, il était un produit...

1.2K Des vues

Likes 0

Le remplacement de maman

Ce n'est que dans mes rêves que je pouvais concevoir ce qui se passait. Je dois rêver, ça ne peut pas être réel, n'est-ce pas ? Je me réveille du rêve d'avoir des relations sexuelles avec ma femme. Un rêve que je réalise maintenant, car ma femme était décédée il y a deux ans. Le rêve est de ma femme vingt ans plus jeune, mais j'ai l'âge que j'ai maintenant. Je suis encore groggy de sommeil, mais le rêve semble continuer dans mon esprit, car je ressens un plaisir intense dans mon aine. Je passe ma main sous les couvertures voulant...

927 Des vues

Likes 1

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

625 Des vues

Likes 0

Jake, Robby et une surprise

J'écrirai plus si vous l'aimez. Envoyez-moi un e-mail avec des commentaires/suggestions : [email protected] Jake Greenman est assis dans son cours de théorie musicale, s'ennuyant à en perdre la tête et jouant avec une guitare pour essayer de compenser la diffusion anxieuse de jeunes hormones dans son corps tonique et chaud. Ses cheveux bruns, raides et fins, effleurent légèrement son front et remontent sur son cuir chevelu, et il doit les retourner périodiquement. Son jeu de guitare est un peu sporadique, ses doigts blancs et lisses caressent la touche et glissent avec mépris de haut en bas de la guitare inférieure à la...

1.7K Des vues

Likes 0

M. Malcolm

Je sais dit Samantha au téléphone en entrant dans la maison de Mme Parker. Samantha, âgée de vingt-quatre ans, s'occupe d'un homme de soixante ans nommé Daniel, qui vit avec sa fille unique dans sa maison de deux chambres. Aujourd'hui, Daniel peut encore marcher et parler, mais il a commencé à perdre la mémoire depuis que sa femme est décédée il y a trois ans à l'âge de cinquante-sept ans des suites d'une tumeur au cerveau. M. Malcolm n'avait plus jamais été le même depuis sa mort. Donc, Malcolm, sa fille paie à Samantha dix dollars de l'heure pour le surveiller...

1.5K Des vues

Likes 0

Désirs interdits - Partie 3

Susan Ramsey a marché dans le couloir à côté d'une rangée de salles de classe à l'école où elle a fréquenté la 7e année. Elle portait une jupe courte et un haut moulant qui respectait à peine le code vestimentaire de l'école. Blonde et aux yeux bleus, elle était bien développée pour une fille de 12 ans, avec des seins guillerets et en herbe et un joli cul qu'elle apprenait tout juste à utiliser à son avantage avec les garçons. Elle ne connaissait pas grand-chose au sexe, mais elle était certaine d'une chose : à peu près tous les hommes qu'elle rencontrait...

1.4K Des vues

Likes 0

La première baise de Julia

C'est ma première histoire, alors n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Julia était une étudiante de première année de quinze ans. Elle mesurait un peu plus de 5'2 et avait un chiffre à élimination directe. C'était une de ces petites filles rondes. Elle avait des seins de 32C et une petite taille qui se fondait dans un cul parfaitement rond. Elle avait un visage anguleux avec des lèvres pleines et une peau de couleur ivoire crémeuse. De longs cheveux châtains tombaient dans son dos. Mais sa caractéristique la plus frappante était ses yeux. Ils étaient grands...

1.2K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.