Les Simpson #1

253Report
Les Simpson #1

"Pourquoi tu es petit"...

"Arrête ça Homer, putain, nous avons convenu que tu arrêterais d'étrangler ton fils. Tu vas le tuer par Dieu" !
Marge était de mauvaise humeur. Homer était allongé sur le canapé comme d'habitude, sans rien faire ; Bart l'avait fait exprès pendant que Lisa et Maggie jouaient ensemble à l'étage.
"Pourquoi ne pouvez-vous pas ressembler davantage aux filles, elles sont silencieuses et restent à l'écart. Et Homer, pourquoi n'êtes-vous pas au travail" ?
"Mais Marge"...
NON MAIS MAINTENANT, LEVEZ-VOUS ET ALLEZ AU TRAVAIL !
ET JE VIRAI CHEZ MOE PLUS TARD POUR M'ASSURER QUE VOUS N'AVEZ PAS SAUTÉ" !
Bart et Homer étaient stupéfaits. Ni l'un ni l'autre n'avaient entendu leur mère/femme jurer auparavant et ne l'avaient certainement pas vue craquer comme elle l'était actuellement !
"Homer, tu ferais mieux d'y aller, elle est vraiment grincheuse", déclara Bart, courant vers la porte pour éviter les abus de sa mère pour ce commentaire.
Homer comprit et disparut également.

Soupir

"Pourquoi notre famille ne peut-elle pas être une famille normale et détendue, au lieu de devoir surveiller tout le monde 24 heures sur 24, 7 jours sur 7", se dit Marge.


C'était quelques heures plus tard et Homer avait appelé pour dire qu'il faisait des heures supplémentaires (c'était un samedi et Moe's était justement ouvert jusqu'au petit matin), Bart était rentré à la maison et regardait Itchy et Scratchy à la télé avec Lisa pendant que Maggie venait d'être mis au lit.

Marge était allongée et a décidé de se servir d'une vodka et d'un coca, le 2,3,4...
Alors que les chiffres continuaient de monter en flèche, Lisa et Bart ont réalisé qu'ils n'avaient jamais vu la mère dans cet état auparavant, et peu de temps après, Marge s'est complètement évanouie !

"Je pense qu'elle est prête à compter", a déclaré Bart.
"Pour une fois, je suis d'accord avec toi" dit Lisa, "Tu penses qu'on devrait essayer de la porter jusqu'au lit, je veux dire qu'Homer ne reviendra pas avant 4 ou 5 heures" !
Bart regarda sa mère étendue sur le canapé, une position dans laquelle il avait l'habitude de voir son père mais jamais...

Puis une pensée sournoise lui traversa l'esprit, mais pour empêcher Lisa de comprendre, il joua avec désinvolture.

"Non, je pense qu'elle va être trop lourde pour nous deux, disons que je m'ennuie".
"Je m'ennuie aussi" dit Lisa, "Qu'est-ce que tu veux faire".

Un sourire sournois s’étala sur le visage de Brats.

"Action ou Vérité", a-t-il demandé à sa sœur.
"Vérité"
Bien que bouleversé par cela, Bart s'est vite rendu compte que Lisa n'était pas du genre à mentir, alors il pouvait lui demander n'importe quoi !
"Ok, as-tu déjà embrassé une autre fille" ?

Lisa rougit

"Eh bien", commença-t-elle, "je l'ai fait une fois".
"Avec qui"?
Bart était intrigué, mais totalement pas préparé à ce qui allait suivre.
"Maman".
Bart était sous le choc, Lisa a réagi et a continué "Mais elle m'apprenait seulement à embrasser pour plus tard, ce n'était rien... tu sais... je veux dire"...

Bart a été étonné, puis a vu une opportunité.
"Avez-vous déjà embrassé un garçon" ?, a-t-il demandé.
Lisa rougit.
"OH MON DIEU, VOUS NE L'AVEZ PAS"...
Une fois de plus, Lisa rougit.
"Eh bien, ce n'est pas un garçon qui m'embrasserait et…"
Elle s'est arrêté.
"Et quoi," la pressa Bart.
"Eh bien, je sais que je me suis entraîné avec maman, mais sans qu'un garçon m'embrasse avant, je ne suis pas sûr qu'ils s'arrêteront et riront si je le fais mal".

Bart a VRAIMENT vu une fenêtre d’opportunité.
"Eh bien, ma sœur, je sais que nous ne nous sommes jamais bien entendus, je veux dire, tu es ma sœur, c'est la loi pour nous de ne pas nous entendre, mais si jamais tu as besoin d'aide pour... des "trucs"... alors tu peux toujours venir me voir. moi".

Lisa était choquée ; elle voyait un côté de son frère dont elle ignorait l'existence.

"Bien..."
Elle s'arrêta, embarrassée.
S'apercevant qu'elle le voulait, mais soyez juste trop timide, Bart avança lentement.
"Es-tu sûr de ça" demanda nerveusement Lisa.
"Positif".
"Je veux dire, nous sommes frère et sœur".
"Eh bien, tu l'as fait avec maman, et je ne ferai ça que si tu le veux, je veux dire, quel mal fera un petit baiser".
Lisa soupira, "ok" murmura-t-elle.
"Pardon".
"D'ACCORD". Elle l'a dit plus fort cette fois.

Bart fit un pas en avant ; Lisa le suivit et s'approcha de son frère, de plus en plus près.
Ils étaient si proches qu'ils pouvaient sentir la respiration lourde de l'autre, tandis que leur souffle chaud soufflait sur les joues de l'autre, ils commencèrent finalement à rapprocher leurs visages.

Leurs lèvres se rencontrèrent.

Les deux paires de lèvres étaient chaudes, mais le frère et la sœur eurent une montée d'adrénaline et réalisèrent qu'ils aimaient beaucoup cela.
Bart essaya de glisser sa langue dans la bouche de sa sœur, mais Lisa l'en empêcha.
Se souvenant des conseils que sa mère lui avait donnés, elle ouvrit légèrement la bouche et commença à mordiller la lèvre inférieure de Brat.
Bart était au pays des rêves, incapable d'empêcher les gémissements de sortir de sa bouche.
Cela a duré encore une demi-minute jusqu'à ce que Lisa éloigne ses lèvres de Barts et demande :
"Es-tu prêt"?
Bart hocha lentement la tête, alors ils se rapprochèrent et leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau. Cette fois, Lisa ouvrit un peu la bouche, tandis que Bart glissait lentement sa langue dans sa bouche.
Lisa a fait de même.
Pendant un court instant, ils semblèrent nerveux, mais ensuite ils commencèrent à prendre confiance en eux et leurs langues commencèrent à explorer la bouche de l'autre.
Bart posa ses mains sur les hanches de Lisa pendant qu'elle accrochait les siennes autour de son cou, le tirant encore plus près.
Leur étreinte était telle que ni l'un ni l'autre ne se produirait jamais, mais tous deux en ce moment en étaient extrêmement heureux.

Après quelques minutes supplémentaires au cours desquelles des années s'écoulèrent, ils entendirent un léger murmure venant du canapé.
Lisa et Bart se séparèrent brusquement et regardèrent leur mère, les yeux ouverts, apparemment hébétés.

Lisa et Bart savaient tous les deux à quoi pensait l'autre...

Les avait-elle attrapés ?







Note de l'auteur


N'oubliez pas qu'il s'agit de ma première tentative d'écrire une histoire. Je l'ai fait volontairement pour m'assurer que si c'est de la foutaise, je ne vous ai pas fait perdre trop de temps.
Je continuerai à écrire des histoires comme celle-ci à condition que la majorité des commentaires soient positifs et que la note moyenne reflète que les lecteurs ont apprécié cela.


Merci

Articles similaires

Six-Mile High Club chapitre 8

Six-Mile High Club chapitre 8 Comme il se faisait tard et qu'ils devaient être chez Tomiko pour le dîner, ils s'habillèrent et quittèrent l'école. Elle conduisait un peu comme le chauffeur de taxi qui avait emmené Miyoko et Michael de l'aéroport à l'hôtel. Soudain, Tomiko s'est arrêtée dans un parking, a coupé le contact et est sortie de la voiture comme si elle participait à une course de Stock Car, et a dû faire un arrêt au stand, avec seulement la déclaration : Attends ici. Je reviens tout de suite. Elle a traversé le parking en courant jusqu'à une pharmacie. Trois...

222 Des vues

Likes 0

Jimmy, le garçon d'à côté

Gah, l'université est ridicule ! Je suis tellement prête à arrêter. Taylor Green a ouvert la porte de son dortoir et l'a claquée de façon dramatique. Max, sa colocataire, leva les yeux du livre qu'elle lisait pour la regarder. Mec, tu dis toujours ça chaque semaine. Taylor souffla et passa ses doigts dans ses cheveux noirs jusqu'aux épaules. Ouais, mais cette fois, je suis sérieux. Aujourd'hui, nous sommes vendredi, mais j'ai 3 devoirs à rendre le même jour la semaine prochaine, un test à emporter et 3 autres quiz. Je jure que cette charge de travail va me tuer ! Elle...

295 Des vues

Likes 0

The Rogue's Harem Livre 1, Chapitre 2 : Le plaisir coquin de Catgirl

Le harem des voleurs Livre un : Les femmes sensuelles de Rogue Deuxième partie : Le plaisir coquin de Catgirl Par mon nom de plume3000 Droits d'auteur 2017 Chapitre quatre : Désirs réalisés Sven Falk – Contreforts du Despeir, Principauté de Kivoneth, Terres de conflits de Zeutch Je n'avais jamais été aussi abasourdi de ma vie alors que je regardais les lèvres de la chatte de ma sœur ouvertes par les doigts coquins de Zanyia. Ce tunnel rose et scintillant, se pliant et se crispant alors que ma sœur se tortillait sous la lamia, m'a fait signe. Je rêvais de me glisser...

202 Des vues

Likes 0

L'humiliation hypnotique de Subby Hubby

Il est furieux de voir sa femme baiser un parfait inconnu dans leur maison, mais elle change ensuite d'avis. Littéralement. ******** Je suis rentré à la maison après le travail et je les ai trouvés en train de baiser sur le sol du salon. Ma femme et un gars que je ne connaissais pas. Il était au top. Je me souviens de ses talons et de ses orteils suspendus en l'air alors que ses fesses fléchissaient et qu'il la pompait. Le FUCK, dis-je. Le gars a regardé par-dessus son épaule et m'a souri. Puis il a vu mon expression et son...

194 Des vues

Likes 0

Séduit, transformé et dominé

J'ai 27 ans et j'ai mené une vie hétéro jusqu'à présent. Je suis considérée comme belle et j'ai eu de superbes copines tout au long de ma vie. Ma carrière, ma santé et ma vie sociale ont été très bonnes. On pourrait dire que je vis la vie parfaite. Je suis mince, 30 de taille, 44 de poitrine - je fais beaucoup d'exercice, j'ai une bite coupée de 7. J'ai une vie très épanouissante à tous égards sauf un. Depuis mon plus jeune âge, j'ai une imagination très active. et envie d'être séduite par un mec, mais je n'ai jamais eu...

201 Des vues

Likes 0

Le voyage à la plage_(3)

Le voyage à la plage Je ne me suis jamais considéré comme un spectateur. Je ne dirais pas que je suis moche, mais je n'ai jamais pensé que les filles parlaient de moi et je n'étais pas vraiment recherché. J'étais plus du copain gal. Je traînais toujours avec des filles, mais je ne pensais pas qu'elles s'intéressaient à moi. J'ai 15 ans, environ 5'11, 150 livres, et rien de vraiment spécial. Yeux bruns, cheveux bruns, presque entièrement moyens. J'étais plutôt en forme, grâce à ma pratique du football, et j'avais beaucoup de succès à l'école. J'étais allé jusqu'en neuvième année sans...

1.3K Des vues

Likes 0

Mentorat Brandon Chapitre 12

MENTORAT BRANDON Par Bob Chapitre 12 : Fantasmes enfin réalisés Alors que je m'endormais profondément, je ne pus m'empêcher de penser à ce dont Bran et moi avions parlé. Je savais que j'étais plus expérimenté que Brandon dans le domaine du sexe, puisque j'étais sa première expérience sexuelle. Je pouvais aussi dire qu'il était assez intrigué par une expérience sexuelle multiple. Je pensais aussi que ce serait très amusant, mais je ne voulais pas trop forcer, car je ne voulais pas perdre l'amour de ma vie. J'étais sur le point de m'endormir quand j'ai entendu un bruit à côté du lit...

793 Des vues

Likes 0

Expérience de trio maladroite au collège

Il y a cette fille dans mon cours de chimie organique qui s'appelle Courtney. Ses jambes sont musclées, ses seins sont d'environ 36D si mes yeux disent la vérité, et elle mesure environ 5 pieds 6. Ses cheveux sont blonds et ses yeux sont verts. Elle aime porter des vêtements amples et confortables, mais les jours où elle essaie de faire plaisir à son petit ami, elle porte un haut moulant. Je lui ai parlé un peu en cours, de son petit ami. Il s'appelle Charlie et il est assez beau pour un mec. La première fois que j'ai parlé à...

640 Des vues

Likes 0

Lorsque je ne projette aucune ombre

Quand un homme qui ne projette aucune ombre est de ce monde et Éthéré. Méfiez-vous de l'amour fatal qu'il apporte car c'est votre âme qu'il vient voler Nul ne marchera devant lui ni ne marchera sur ses pas. Car il habite parmi les vivants,……… aussi bien que les morts. -Michael Fletcher Le Prologue. Torbridge, Devon. 1973 . Quand Elaine Hamilton trouve un nouveau-né jeté sur le pas de la porte de l'église trois jours après les funérailles de son père, le révérend David Hamilton, elle y voit un signe de Dieu. Enveloppé dans une fine couverture et nu comme la nature...

439 Des vues

Likes 0

Week-ends en alternance : partie 2

Jason était assis sur le canapé en train de regarder la télévision lorsque la porte d'entrée s'ouvrit. Mandy se balança en ayant l'air plus qu'un peu étrange. Ses vêtements, visiblement neufs et un peu étriqués, étaient mouillés de rosée. Bien sûr, il ne savait pas que c'était de la rosée et a simplement supposé qu'elle était passée par un arroseur ou quelque chose du genre. Qu'est-ce qui t'est arrivé? Il a demandé. Son ton révélait qu'il s'en fichait vraiment. Apparemment, j'ai laissé la voiture de papa rouler, a-t-elle répondu. Elle n'avait aucune idée depuis combien de temps il l'avait abandonnée sur...

358 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.