Moto du désert, partie II

693Report
Moto du désert, partie II

Tout l'après-midi, votre esprit ne cesse de penser à ce qui s'est passé.
Vous avez eu le fantasme d'être pris de force pendant un certain temps et quand cela s'est réellement produit...
'Dieu'! "Arrête ça", tu cries dans ta tête.
Vous êtes tellement reconnaissante que David, votre mari, soit hors de la ville. S'il avait répondu à la porte, comment lui auriez-vous expliqué les roses et le mot ?
Ça te harcèle quand même ! Vous pourriez être tué ou pire. Ces yeux durs. Le corps dur. Le mystère!
Je regarde du haut de la colline. Vêtu d'une combinaison Moto-X noir de jais, avec un casque noir et des gants noirs.
Le casque est peint avec le même visage de démon que le rouge.
La moto est une grosse Honda CR 500 rouge.
Je me demande si vous montrerez. Je me demande si c'est la police qui viendra à la place.
Je suis confiant avec les canyons et les falaises de cette région, je peux même perdre un hélicoptère s'ils essaient de me rattraper. Enfer, il y avait probablement 20 ou 30 autres cavaliers du désert dans la région et vous ne pouviez au mieux leur donner qu'une description sommaire. L'ADN m'aurait mais je comptais sur vous pour ne pas le signaler.
Votre excitation m'avait à la fois surpris et ravi. Une telle passion et sensualité chez une si belle femme aussi.
J'avais payé le trajet de la dépanneuse pour votre nouveau pneu, le service et une centaine supplémentaire pour obtenir votre adresse à partir de votre enregistrement automatique.

Si vous le montrez, ce sera de l'argent bien dépensé.

Je n'ai jamais rien fait de proche de ce que je t'ai fait mais tu étais là et même du haut de cette colline je pouvais dire que tu étais si belle.
J'ai ramené la Kawasaki verte à la maison et j'ai ramené la Honda. Mon camping-car est garé et je dîne presque fixe et je refroidis le vin.
Si vous montrez que je vais essayer d'établir une vraie relation avec vous.

Si tout ce que vous voulez, c'est le truc "rugueux", alors je vais vous donner plus que ce que vous pouvez gérer. Cela dépendra de vous.
15 minutes sur 5. Je scrute la route principale avec mes jumelles.
Le désert est chaud mais se refroidira rapidement une fois le soleil couché. Il y a du vent donc j'ai pas trop chaud sous le casque. Tant que je garderai les lunettes, je ne transpirerai pas autant.
Je vois un flash au loin. Levant mes lunettes je vois arriver un véhicule.
Je donne vie au vélo. Prêt à déchirer si ce sont les flics.
Je retourne regarder le véhicule. C'est une voiture. Ça vient doucement. S'arrêter à chaque petite saleté s'éteindre. Je pense que ça doit être toi. Vous cherchez l'endroit où vous avez essayé de faire demi-tour et crevé votre pneu.
Rangeant les jumelles, je me dirige vers vous.
Le terrain est facile à parcourir, j'ai donc atteint près d'une centaine et je me suis arrêté devant vous au milieu de l'autoroute presque avant que vous ne vous en rendiez compte.
"Putain de merde" ! Je me rends compte que tu pourrais m'écraser. Ou me tirer dessus. "La récupération peut être un enfer" ! (je n'ai pas pu résister à un peu d'humour ici. Vous ne m'écraseriez pas vraiment, n'est-ce pas ?)
Vous regardez la route et comme un fantôme, il y a une moto hors route devant vous, à environ 200 mètres.
Le pilote est tout de noir vêtu et la moto est rouge vif.
Votre estomac fait un flip. Vous avez déjà peur et l'apparition soudaine vous surprend encore plus.
'Qu'est ce que je fais ici'? "Je suis fou" !
Vous vous arrêtez sur la route.
Je roule vers toi et m'arrête à côté de ta fenêtre.
Tu le baisses un peu.
Comme avant, je ne dis rien.
"Dieu, le noir le rend encore plus démoniaque et diabolique", pensez-vous.
Je montre par où tu es venu et je roule un peu par là.
Je te fais signe de venir avec moi.
Cette fois, vous faites très attention en tournant votre voiture et lorsque vous vous dirigez dans la même direction que moi, je roule lentement sur l'autoroute en vous faisant signe de me suivre.
Une courte distance et je tourne à droite sur une meilleure route secondaire.
Vous suivez et nous parcourons environ 5 milles dans le désert. Sur quelques hautes collines et passez devant des canyons et des falaises impressionnants.
Nous tournons au coin de la rue et vous voyez un camping-car de 40 pieds garé près de vilains arbres rabougris.
J'arrête le vélo, l'appuie contre la remorque moto et vous indique de vous garer à proximité.
Vous êtes assis dans votre voiture en train de vous battre pour avoir été assez fou pour suivre votre violeur dans le désert profond.
Je me dirige vers ta porte. Je te tends la main.
Toujours mort de peur, vous ouvrez la porte et sortez. Tu es incroyable.
Mini dos nu blanc sans manches jaune clair. Sandales marron.
Tu commences à me déchirer à propos de ce que je t'ai fait mais tu t'arrêtes quand j'enlève les lunettes noires, les gants noirs et défait la mentonnière du casque.
Je m'approche de vous et vous offre mes deux mains.
Un peu étourdi tu me tends les mains.
Je me place contre toi et déplace tes mains sur les côtés du casque.
Vous le soulevez lentement pour voir un homme souriant aux cheveux roux à blonds, aux yeux bleus/verts scintillants, rasé de près et âgé d'environ 25 à 30 ans.

Il y a un regard d'une cruauté troublante dans ses yeux. Son regard dur et colérique.
Avant que tu puisses dire un mot, je te tire vers moi et t'embrasse fort.
Tu laisses tomber le casque et sentant tes genoux s'affaiblir, fondre dans mes bras, pressant ton corps contre moi.
Je t'embrasse plus fort, mes mains sur ton dos, sentant tes épaules et jusqu'au bas de ton dos.
'Tu es si belle, je suis presque désolée de ce que je t'ai fait'. 'Si je ne l'avais pas fait, tu ne serais pas là, donc je suis content', je pense.
Je t'embrasse encore. Te tenant si près que je peux sentir ton cœur battre contre ma poitrine.
Je me retourne et te traîne presque vers la porte du camping-car.
Il est déverrouillé et je vous tire à l'intérieur.
Je te mets à genoux et te fais décompresser le pantalon MOTO-X. Ma bite dure à pointe rouge et remplie de sang jaillit.
Avec mes mains dans tes cheveux, tu les suces. Léchez-le et grignotez le bouton. Pré-cum dans votre bouche. Il palpite à chaque attention que vous accordez.
"Suce-la salope" ! "Suce-le comme ta chatte le fait" !
Levant les yeux pour voir ton effet sur mon visage. Je souris avec luxure, bougeant mes hanches pour baiser ta belle bouche.
'Tu suces comme une salope, une bonne bite de salope' ! "Je vais te baiser à mort" !
Je te tire et te raye. Vite, je te fais mal quand je te branle pratiquement.
Je vous dis, 'Déshabillez-moi'. C'est un ordre, pas une demande.
Vous m'en voulez, mais vous pensez que je vais vous blesser si vous n'obéissez pas.
Tu veux que je ralentisse mais je te tire dans la chambre, te pousse sur le lit, t'écarte et claque ma bite en toi. Ça fait mal, mais vous êtes tellement excité et toujours effrayé. Vous commencez immédiatement à bouger avec moi et l'orgasme du stress si rien d'autre rapidement.
Je me tiens au-dessus de toi sur mes mains et mes bras et je te regarde te flétrir sous moi, les yeux fermés, haletant et gémissant alors que je te baise fort pendant ton orgasme.
"Baise-moi, baise-moi salope, fais que ce trou marche". « Suce le sperme de ma bite, suce-moi, putain.
Je m'abaisse sur ton corps, poussant toujours en toi mais plus lentement et dis : « Tu es bon ». "Vous aviez le meilleur plan pour rester pendant un certain temps". "Je vais te baiser tout ce que je veux et te renvoyer chez toi endolorie et pleine de sperme".
Je sens la pression monter alors je roule et te pousse à me sucer à nouveau. J'adore l'oral mais il me faut beaucoup de temps pour éjaculer dans la bouche d'une femme.
Je te regarde me caresser et me lécher à nouveau. Je frotte vos mâchoires pour les empêcher d'être fatiguées.
"Suce-le bien, fais en sorte que ta bouche de trou de bite ressemble à ta chatte". 'Fais-le gonfler et palpiter salope'.

Au bout d'un moment, je te tire pour voir ta chatte et je mets mon pouce en toi. Mon doigt pointé dans ton ouverture anale aussi.
'Je vais baiser ce trou aussi'. "Vous serez cru pendant des jours". 'Continuez à lécher cette chatte, sucez-la fort aussi'!
Tu t'arrêtes mais je te repousse. Je fais correspondre vos mouvements avec mon pouce et mon doigt. Enfoncer ta bouche avec ma bite et ta chatte et ton cul magnifiquement taillés avec ma main.
Je peux te sentir devenir de plus en plus humide. Vous répondez à mes doigts si gentils.
Je te fais avancer.
Je te fais me guider.
"Tenez-vous-en, j'espère que ça fait mal". "Je vais lui faire mal".
'Monte-moi salope'! 'Suce le sperme de moi putain'!
Je serre fermement tes hanches et te guide de haut en bas sur ma hampe. Parfois, j'écarte davantage tes joues pour me sentir pousser au plus profond de toi.
Quand tu commences à m'utiliser, je te mords les tétons, un peu trop fort mais attention à ne pas te blesser.
Construire et monter. J'attrape vos deux seins et les serre. En vous pompant fort pour correspondre à vos poussées, nous commençons à jouir. Nous crions presque tous les deux, je tire fort au moins 3 fois et je dois juste m'accrocher pendant que vous continuez.
Refroidissement maintenant. Dépensé. Tu t'effondres sur ma poitrine. Je veux te caresser et te caresser mais je m'engage à ne pas être gentil avec toi.
'Tu es un bon connard'. "Je vais te baiser toute la nuit". 'Tu seras ma putain de pute'.
Je te tiens jusqu'à ce que je sois doux et que je sorte.
Nous nous séparons et je m'allonge et t'admire.
C'est tellement incroyable que cette belle femme, une femme qui peut avoir n'importe quel homme qu'elle veut. Une femme mariée vient dans le désert pour se faire baiser par un parfait inconnu.
Je me lève, vais dans la salle de bain et prends une serviette. Je le ramène et t'ordonne de me sécher puis toi-même.
Je te tends ma chemise MOTO-X et sors d'un tiroir un short de jogging en soie.
Je te lève du lit et nous allons dans la salle à manger de la cuisine.
Je t'assieds sur le canapé, vais au frigo et y rafraîchis la bouteille de vin.
La chemise est trop grande mais tu es si sexy en noir.
Je verse deux verres, je t'en donne un et prends le mien pour remettre les pâtes sur le feu.
Je te dis de venir nous faire une salade. Ce n'est pas une demande mais un ordre. Tu veux t'enflammer et me gronder mais mon regard te fait obéir. J'ai l'impression d'avoir de terribles sautes d'humeur. Chaud et lubrique une minute à froid et méchant la suivante.
"Dans quoi me suis-je embarqué, c'est tout ce que vous pouvez penser" ?
Quand tu t'approches de moi, je t'embrasse encore fort. Je reste rude mais j'aimerais juste te tenir. Je sais que vous êtes venu pour autre chose et je suis déterminé à vous le donner.

Articles similaires

...

203 Des vues

Likes 0

Bas de pyjama à pois

Bonjour à tous! Ceci est ma première histoire, j'espère qu'elle vous plaira et j'apprécie sincèrement tous les commentaires, commentaires, questions, opinions, demandes, etc... ma seule humble demande est que vous le fassiez avec respect. Je peux continuer cette histoire si les gens l'aiment. Merci d'avoir lu, profitez-en ! _________________________________________________________________________________________ Son appartement sentait l'assouplissant, l'encens Om Nagchampa et le cannabis sucré. Les portes du balcon étaient toutes ouvertes et la chaleur de son anxiété s'infiltrait régulièrement dans le froid tropical de la nuit de janvier. Elle portait moins que d'habitude, c'était la première fois qu'il voyait ses longues jambes galbées. Ses yeux suivirent...

1K Des vues

Likes 0

Mentorat Brandon Chapitre 12

MENTORAT BRANDON Par Bob Chapitre 12 : Fantasmes enfin réalisés Alors que je m'endormais profondément, je ne pus m'empêcher de penser à ce dont Bran et moi avions parlé. Je savais que j'étais plus expérimenté que Brandon dans le domaine du sexe, puisque j'étais sa première expérience sexuelle. Je pouvais aussi dire qu'il était assez intrigué par une expérience sexuelle multiple. Je pensais aussi que ce serait très amusant, mais je ne voulais pas trop forcer, car je ne voulais pas perdre l'amour de ma vie. J'étais sur le point de m'endormir quand j'ai entendu un bruit à côté du lit...

957 Des vues

Likes 0

Un de mes désirs ardents pour thomas

Non, Thomas est chaud. Jake est juste mignon. Tu sais, comme le garçon d'à côté, rien de spécial. J'ai dit à Heather alors que nous marchions vers le vestiaire. Nous sommes passés devant le terrain de basket, et là, il était le gars le plus magnifique que je connaisse. Il mesurait environ 5 pi 11 po, avait des cheveux bruns, des yeux verts qui pouvaient faire fuir une fille et le plus beau des sourires. J'ai fait un signe de la main et il m'a répondu. C'est vrai, nous sommes les meilleurs amis depuis toujours. Heather et moi nous sommes promenés...

849 Des vues

Likes 0

L'amour de lucas 2_(1)

Alors je me suis mis à genoux et j'ai pris la bite de Jason dans ma bouche et je l'ai sucé. C'était si bon que je ne voulais pas que ça se termine, mais environ 15 minutes plus tard, Jason m'a rempli la bouche de son sperme et il a dit Puis-je te sucer Alors je me suis relevé et j'ai dit Non tu ne peux pas et je sortis de sa chambre et de sa maison et je retournai chez moi. Quand je suis arrivé, j'ai reçu un appel de Jason. quand j'ai répondu, il a dit Qu'est-ce que c'est...

834 Des vues

Likes 0

Ancienne flamme 2

Pour tous ceux qui ont raté l'histoire précédente, il s'agit de mon ancienne petite amie Dana que j'ai rencontrée à Vegas lors d'un enterrement de vie de garçon avec mes copains. Dana est une blonde mariée sexy du milieu des années 30, avec les plus belles jambes et le plus beau cul que vous ayez jamais vu. Elle est très jolie avec de grands yeux bleus et prend très bien soin d'elle. Nous nous sommes rencontrés la nuit précédente et je lui ai fait faire des choses qu'elle dit n'avoir jamais faites……….. Après notre séance à l'hôtel, Dana et moi sommes...

676 Des vues

Likes 0

Jaded Partie 1 - Bord de l'eau

Tout ce à quoi je pouvais penser, c'était à quel point il faisait chaud aujourd'hui et à quel point il faisait froid hier ; les vents violents qui avaient soufflé mon sac Walmart à travers le parking alors que mes amis riaient de ma poursuite s'étaient transformés en rayons intenses s'abattant sur mon corps de seize ans. Je vais être honnête, c'était un corps que la plupart de mes amis - même les plus âgés - enviaient et c'était en partie à cause de mon corps que les filles plus âgées traînaient même avec moi de toute façon. Mon visage innocent...

540 Des vues

Likes 0

L'esprit de Marissa

Marissa obtenait toujours ce qu'elle voulait, avec tout. L'école, la maison, les garçons, les garçons de Melissa, peu importe, elle l'avait probablement. Les filles étaient jumelles. Marissa est née différemment. Elle avait le pouvoir de contrôler les esprits, et Melissa ne le savait pas. La mère de la fille ne le savait pas. Seule Marissa le savait. Et maintenant, comme les deux filles étaient en terminale, Melissa avait quelque chose que Marissa avait TOUJOURS voulu, le capitaine de l'équipe de football comme petit ami, avec tous les autres gars qui bavaient après elle. C'était la dernière semaine d'école et Marissa voulait...

459 Des vues

Likes 0

Luxure dans l'espace S1E4 : Dérivium trouvé

Maurine était excitée. Elle avait découvert que non seulement le navire avait déjà recherché le Derivium dont ils avaient besoin pour alimenter les moteurs, mais qu'il y avait également une unité d'extraction modulaire déployable (MDE) dans la cale. Tout ce qu'elle avait à faire était de rechercher les données d'analyse dans les journaux et elle serait en affaires. Elle se sentait un peu coupable que la tâche des gars et de Judy soit si difficile. ********************** Wow, Don. C'est tellement dur. Judy passa ses mains le long de son manche avant de mettre la tête dans sa bouche et de faire...

505 Des vues

Likes 0

Un retournement de situation

Un retournement de situation C’est drôle comme, en un instant, toute une programmation peut être bouleversée. Dans de bonnes circonstances, tout ce à quoi vous avez toujours cru, tout ce à quoi vous avez combattu, craint et résisté peut être déformé et transformé en la chose dont vous rêvez le plus. Tel a été le cas de Taja Crawford, qui a entrepris un voyage effrayant qui la laisserait à bout de souffle, satisfaite d’une manière dont elle ignorait l’existence et désireuse de bien plus encore. Tout a commencé assez innocemment, lorsque Taja est rentrée chez elle tard dans la nuit après...

457 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.