Shayla et Jade

58Report
Shayla et Jade

Ma femme et moi avions déménagé dans notre nouveau bungalow chalet il y a six mois. Nous avions réduit nos effectifs, n'ayant jamais eu la chance d'avoir des enfants, ma femme avait accepté un emploi dans un hôpital local spécialisé dans la garde d'enfants, pour compenser. Le déménagement impliquait que j'abandonne mon travail, pour qu'elle soit heureuse, alors j'ai réussi à trouver un travail, à domicile, qui impliquait principalement de passer beaucoup de temps sur l'ordinateur, ennuyeux mais qui rapportait un revenu.

Après seize ans de mariage, notre vie sexuelle était devenue peu fréquente, "A quoi bon si nous ne pouvons pas avoir d'enfants?" elle gémissait, abandonnant son corps de temps en temps pour que je satisfasse mon désir.

Nous avions rencontré et nous étions liés d'amitié avec un couple local qui tenait un restaurant en ville. Ils étaient métis, elle étant malaisienne, lui étant danois. Ils ont eu deux filles, une de 12 ans et une de 16 ans. L'aîné aidait au restaurant, le plus jeune ne pouvait pas, en raison des lois sur le travail. Les vacances d'été étaient arrivées et ils étaient face à un dilemme car leur baby-sitter habituel avait déménagé. C'était la suggestion de ma femme que je me porte volontaire pour m'occuper de Shayla, la plus jeune fille, pendant que ses parents étaient au travail. À 12 ans, je pensais qu'elle serait plus ou moins capable de s'occuper d'elle-même, alors je me suis portée volontaire. Les parents de Shayla étaient ravis d'avoir trouvé une solution à leur problème, il était difficile de trouver quelqu'un en qui ils pouvaient avoir confiance.

Shayla mesurait environ 5 pieds 2 pouces, était mince, avait de longs cheveux noirs de jais et était la plus jeune, pleine d'elle-même. Elle avait une énergie débordante et était malicieusement dans tout et n'importe quoi, demandant toujours "Qu'est-ce que c'est? Qu'est-ce que ça fait? Combien? Etc." Pour être honnête, elle était fatigante et je n'avais pas hâte de 6 semaines comme ça ! Cependant, le premier jour des vacances est arrivé et Jade, la sœur aînée de Shayla, l'a amenée. Jade était une étourdissante, si Shayla, partageant les traits de Jade, a grandi comme sa sœur aînée, les garçons du quartier, méfiez-vous ! Jade avait des jambes interminables, des seins bien proportionnés à sa silhouette souple, d'immenses yeux bruns, les mêmes longs cheveux noirs que sa sœur et un sourire qui pouvait faire fondre le rock ! C'était un moment instantané à chaque fois que je la voyais, j'essayais de flirter subtilement avec elle à quelques reprises, dont elle semblait aimer l'attention, montrant ces dents parfaites à travers ses lèvres épaisses.

Pour être honnête, je n'ai jamais prêté attention à Shayla, car sa sœur se tenait dans l'embrasure de la porte. Shayla m'avait dépassé en courant, me laissant baver comme un idiot, flattant Jade. "Maintenant, tu t'occupes de ma petite sœur" dit-elle "Et ne la laisse pas te diriger, elle le fera si tu la laisses" J'ai été informée, pas que j'aie entendu un mot, je prenais la vue de Jade, les jambes bronzées en short serré et montrant plus qu'assez de décolleté !

J'ai regardé Jade s'éloigner, revenant finalement dans la pièce et fermant la porte. Shayla se tenait là face à moi, les bras croisés, les jambes écartées, comme si elle allait me gronder. "Tu es censé t'occuper de moi, pas reluquer ma sœur" m'a-t-elle averti. J'étais toujours au pays des rêves, mais j'ai remarqué que le regard de Shayla s'abaissait vers mon entrejambe. J'ai rapidement essayé de me couvrir avec mes mains mais je pense qu'elle avait déjà vu l'effet que sa sœur avait eu sur moi. "Alors qu'est-ce que tu vas faire de toi ?" demandai-je, n'ayant aucune idée de comment s'occuper d'une fille de cet âge. "Je vais jouer dans ta piscine" répondit-elle soudain. Ce n'est qu'alors que j'avais remarqué qu'elle était venue préparée, vêtue de son maillot de bain. Un deux pièces qui couvrait son petit cul et deux triangles qui couvraient ses seins en herbe. Oui, elle allait devenir une étourdissante, tout comme sa sœur aînée, pensai-je alors qu'elle courait à travers les portes-fenêtres et « bombardée » dans la piscine. J'ai crié "Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai dans la tanière". Un lointain "O.K." est venu comme un moyen de réponse.

J'avais une bonne vue sur la piscine et le patio pendant que je travaillais, donc je pouvais garder un œil sur Shayla, pour m'assurer qu'elle allait bien. Je me suis mis au travail, regardant parfois par la fenêtre pour la voir barboter. Ne me demandez pas combien de temps cela a duré, mais au bout d'un moment, j'ai regardé dehors et j'ai vu qu'elle était sortie de la piscine et qu'elle était maintenant allongée, face contre terre, sur l'un des transats, à profiter du soleil. Elle avait défait les bretelles de son haut et les avait laissé tomber sur ses côtés. Je me suis fait une note mentale de ne pas la laisser s'allonger trop longtemps au soleil.

Encore une fois, après un, inconnu, alors que je levai les yeux pour voir ce qu'elle faisait et lui dire de sortir du soleil. Elle était maintenant allongée sur le dos, son haut toujours lâche, avec les bretelles qui pendaient le long de son côté, un soupçon du bas de ses seins apparaissait alors qu'elle posait les pieds vers moi. Son haut n'avait manifestement pas été correctement mis en place car elle s'était retournée. C'est alors que j'ai remarqué que ses fesses humides s'étaient moulées à sa fissure, clairement définies comme si elle n'avait rien, sa région génitale lisse juste dans ma ligne de mire. Qu'est-ce que je foutais ! Lecher sur un jeune de 12 ans et se faire défoncer aussi! J'ai rapidement enfoui ma tête dans mon PC. essayant de me distraire de ce que je venais de voir. Ça n'a pas marché, mon érection faisait rage dans mon pantalon et je n'arrêtais pas de jeter des coups d'œil furtifs par la fenêtre. La petite coquine avait ouvert ses jambes encore plus, donnant une vue encore plus claire !

Je levai les yeux à nouveau, pour une autre fois plein les yeux et remarquai que Shayla n'était plus là. Elle était soudain apparue à mes côtés. "Que fais-tu?" elle a demandé. « Euh… euh, je travaille sur mon ordinateur », balbutiai-je en réponse. "Tu regardes du porno ?" demanda-t-elle effrontément. "NON, JE NE SUIS PAS!" répondis-je sévèrement. "Alors pourquoi as-tu un boner?" demanda-t-elle en regardant directement l'énorme renflement de mon short. Encore une fois, j'ai balbutié une réponse "Euh... euh... eh bien les gars ont parfois des gaffes, comme vous les appelez euh euh juste parce qu'ils le font". C'est alors que j'ai remarqué qu'elle n'avait pas remonté ses bretelles. Son haut pendait lâchement sur ses petits seins coquins, rien ne pouvait être vu mais c'était très érotique, ce qui n'a pas aidé. "Mon père regarde du porno", m'a-t-elle dit, "tout le temps". J'ai essayé de l'ignorer. "Il regarde toujours les jeunes filles, certaines d'entre elles n'ont que mon âge". Je ne savais pas comment gérer la situation.
Dois-je me sentir désolé ou elle, dois-je bluffer à ma façon? Je n'ai pas eu l'occasion de le faire non plus, Shayla s'est soudainement assise sur mes genoux, elle avait rapproché mes genoux et enjambé mes cuisses, ses jambes sur le côté des miennes et elle poussait ses fesses humides dans mon entrejambe. Ses doigts étaient un vrombissement sur le clavier et aussi vite qu'un flash un site porno est apparu sur mon écran. Il y avait des tas de jeunes filles dessus, toutes nues et toutes jouant avec elles-mêmes.
"C'est l'un de ses favoris" m'a-t-elle informé en se penchant vers la gauche et en tournant son visage vers le mien. Se pencher faisait tomber son haut vers l'avant, exposant son sein droit, juste assez pour que le mamelon soit visible. Ma mâchoire est tombée et je me sentais baver, j'ai essayé de comprendre la situation, en faisant tout "mat de fait". Je l'ai regardée dans ces grands et beaux yeux bruns. "On dirait que tu le regardes aussi", ai-je dit en essayant de renverser la situation. "Parfois" répondit-elle. Elle tourna la tête pour regarder l'écran
"Pourquoi font-ils ça?" elle a demandé. "Faire ce que?" J'ai répondu.
« Se toucher ? » dit-elle. "Eh bien… euh, je suppose qu'ils aiment ça", j'ai lâché "Ou n'ont personne pour le faire pour eux" j'ai continué.

Shayla a regardé profondément dans ses pensées pendant un moment, "Quand je me touche comme ça, ça me chatouille", m'a-t-elle dit. "Cela vous semble-t-il différent si quelqu'un d'autre le fait pour vous?" elle a demandé. J'entrais en territoire inconnu ici. "Je ne sais pas" ai-je répondu, "je n'ai pas de seins ni de chatte, donc je ne pourrais pas vous le dire".
"Ouais mais tu as touché celle de ta femme, n'est-ce pas" dit-elle. "Eh bien, oui, j'ai" Je ne pouvais penser à rien d'autre à dire. « Est-ce qu'elle aime ça ? Shayla a demandé. J'essayais de caler suffisamment pour diriger la conversation ailleurs mais elle était comme un chien avec un lapin. "Oui, elle le fait, mais elle est beaucoup plus âgée que toi et..." J'ai traîné.
Shayla a de nouveau tourné son visage vers moi, "Ces filles ont mon âge et elles aiment ça tellement .." elle se mordit la lèvre inférieure, "Voulez-vous me toucher?" elle a demandé.

Je n'ai pas eu le temps de lui répondre, elle avait saisi mes deux mains et les avait portées à ses seins, j'ai juste eu le contrôle, mes mains planant sur ses seins jusqu'à ce qu'elle les appuie sur ses petits monticules coquins, ses mamelons , dressé et poignardant presque mes paumes. C'est elle qui a déplacé mes mains en petits cercles, pétrissant ses seins. "Oooh, ça va mieux" soupira-t-elle "Beaucoup mieux que quand je le fais". Mon érection éclatait maintenant, alors qu'elle bougeait ses mains, dirigeant les miennes, elle tournait aussi ses fesses vers mon aine. Ma bite s'était retrouvée nichée entre la fissure de ses fesses et elle la massait presque, avec ces petits monticules de fesses fermes, jusqu'à l'orgasme.

Shayla ôta sa main droite de la mienne et fit passer ses longs cheveux noirs par-dessus mon épaule, m'exposant son cou lisse. Je n'ai pas pu résister et j'ai commencé à y planter de petits bisous. Elle ronronna pendant que j'embrassais et léchais son cou, mordillant également ses lobes.
Sa main est revenue se placer sur la mienne, avec une petite pression, elle a commencé à déplacer ma main sur son ventre et sur sa chatte. Ses jambes étaient déjà bien écartées, étant de part et d'autre des miennes et j'eus bientôt une poignée de chatte dans ma paume. Elle pressa ma main contre elle. « Frottez-moi » murmura-t-elle presque. Je n'avais plus besoin d'encouragements. Les choses avaient déjà dépassé le stade "Il m'a touché", donc je n'avais plus rien à perdre.
J'ai poussé ma paume sur le haut de son monticule de chatte et j'ai laissé mes doigts errer entre ses jambes. J'ai pressé mon majeur dans son entrejambe, écartant ses lèvres et poussant le tissu fin de son bas de bikini dans sa chatte. "Mmmmm, c'est vraiment agréable" dit-elle en se tournant vers moi et en souriant. J'en ai profité pour m'installer pour un baiser, doucement au début mais qui s'est vite transformé en passion. Elle ferma les yeux et s'endormit de plaisir.
Sa main gauche s'étendit sur ma tête et elle m'attira contre elle alors que nos bouches se dévoraient l'une l'autre. Pensant qu'elle était occupée à se concentrer sur le baiser, j'ai glissé ma main sous la ceinture de son bas et j'ai caressé sa chatte nue, elle était aussi douce que de la soie.

Mon doigt a de nouveau glissé entre les plis de ses lèvres et a été récompensé par une couche de son jus. J'ai effleuré son clitoris, avec mon doigt, elle a dégluti et ses yeux se sont grands ouverts. "Refais-le!" elle a commandé. Je l'ai fait, son corps a tremblé, "Encore!" elle a dit que son corps tremblait alors que je continuais à la caresser délicatement. Je pouvais dire qu'elle se préparait à un orgasme alors j'ai plongé mon doigt dans son trou chaud et humide. J'ai réussi à l'enterrer au plus profond d'elle juste au moment où les parois de sa chatte se sont contractées sur mon doigt alors qu'elle jouissait. Elle se débattait sur mes genoux, son cul frottant violemment ma bite alors qu'elle tremblait et se déplaçait.

Shayla s'est effondrée sur moi, glissant le long de mes jambes alors que son corps devenait mou. J'ai plus ou moins dû la rattraper pour l'empêcher de tomber au sol. "Oh wow" s'est-elle exclamée, "C'était amusant !"
La combinaison de son glissement vers le bas, de ses fesses a un peu baissé mon short, et ma bite pleine à craquer, étant pompée pleine de sang, a fait apparaître ma tête de bite au-dessus de la ceinture de mon short. Shayla se remplit les yeux, elle se ressaisit rapidement, s'accorda et se pencha sur mes genoux. "C'est ta bite ?" demanda-t-elle en écartant les cheveux de son visage et en me regardant. "Duh ouais" ai-je répondu comiquement. "Puis je le voir?" demanda-t-elle joyeusement. Jusqu'où cela allait-il aller, jusqu'où allais-je lui permettre d'aller ? J'avais déjà fait bien plus que ce que j'aurais dû faire. Quel mal y aurait-il à le laisser voir ? J'ai soulevé mes fesses de la chaise et j'ai baissé mon short, sur mes genoux et sur mes jambes. Ma bite se tenait fièrement dressée pour inspection. L'attention de Shayla revint à ce nouveau spectacle. Ma bite a tremblé et elle a rigolé: "Puis-je le toucher?" elle a demandé. "Tant que vous êtes doux" répondis-je. Elle l'a d'abord poussé avec le bout de son doigt, puis a saisi mon arbre dans sa main. Sa petite main délicate s'enroula à peine à plus de la moitié autour de mon membre enflé qui se contracta à nouveau à son toucher. Presque instinctivement, sa main montait et descendait. "C'est tellement chaud et dur" m'a-t-elle informé. "C'est parce que tu fais ça" ai-je répondu "Ça et tu es une si belle petite fille", j'ai continué. Elle a aimé le complément, prenant son autre main, elle l'a également enroulée autour de ma bite et a commencé à pomper. Elle m'a entendu pousser un énorme soupir, m'a regardé et a commencé à pomper plus vite, "Tu aimes ça?" elle a demandé. "Oh oui" j'ai répondu "Cela aiderait avec un peu de lubrifiant dessus" je l'ai informée.

Je n'avais rien à lui dire, elle a craché sur ma tête violette enflée, a levé sa main sur le dessus de ma bite et l'a glissée vers le bas, crachant et répétant l'action avec son autre main. "Juste lécher votre langue autour du haut" lui ai-je demandé. Désireuse de me rendre aussi heureuse que je l'avais rendue plus tôt, elle l'a fait, sans hésitation. Elle a enroulé sa langue autour et autour de ma tête de bite, tout en me pompant. J'ai senti mes couilles commencer à se resserrer, d'une manière ou d'une autre, elle a senti ce qui se passait, ses mains ont pompé plus vite, sa langue a tourné plus vite jusqu'à ce que… j'explose. Le sperme a tiré sur ma bite comme si ça ne l'avait pas fait depuis des années. Le premier coup, involontairement tiré dans sa bouche, alors qu'elle enlevait le second dans ses cheveux, le troisième, alors qu'elle reculait sur ses seins mais la petite beauté a continué à pomper jusqu'à ce que tout mon sperme soit drainé.

C'était mon tour d'être épuisé, je me suis allongé sur la chaise pendant que Shayla avalait le sperme qui lui avait giclé dans la bouche. Elle fit claquer ses lèvres, obtenant le premier goût du sperme des mecs. Elle s'est ensuite essuyée les cheveux et a regardé le sperme qui avait éclaboussé sur elle dans la paume de sa main, puis, avec la même main, a essuyé le sperme sur sa poitrine. Elle m'a regardé dans les yeux, a regardé le sperme dans sa main, a fait un sourire méchant, puis a tiré la langue et a donné un long coup de langue lent. J'ai vu le sperme s'accumuler sur sa langue, elle l'a roulé dans sa bouche et a donné une grande gorgée en avalant. "Pas mal" dit-elle avec un sourire.

"Allez" j'ai dit "Nous ferions mieux de prendre une douche et de nous laver". Shayla a jeté ses bras autour de moi, m'a lancé un regard suppliant « aux yeux de biche » avec ses grands yeux bruns et a dit « Ensemble ? » N'étant pas du genre à refuser une dame, j'ai accepté, mais c'est une autre histoire.

Nous nous dirigeons main dans la main vers la salle de bain. J'ai soulevé mon tee-shirt au-dessus de ma tête et Shayla a enlevé son bas de bikini. J'ai mis la douche en marche et nous sommes entrés tous les deux. Heureusement, c'était assez grand pour deux. J'ai versé du shampoing sur ses cheveux et j'ai commencé à laver le sperme qui y était encore coincé, en massant son cuir chevelu. Shayla, la petite friponne massait ma bite alors qu'elle me tenait pour me soutenir. "Tu vas prendre une autre douche… de sperme" J'ai dit "Si tu continues à faire ça". Elle a levé les yeux vers moi et m'a répondu "D'autant plus à manger" elle a rigolé.

Ayant fini de laver ses cheveux, j'ai commencé à savonner son petit corps, en passant ma cravate sur ses seins et en caressant ses fesses pendant que je la savonnais. Elle a gardé ma bite tout le temps, me pompant lentement. Ma bite flasque se releva bientôt avec ses attentions.
"Oooh" dit-elle "On dirait qu'il veut jouer encore plus", me faisant son sourire séduisant. Je l'ai "tutée" pendant que je savonnais sa chatte. Ma main droite caressait ses fesses arrondies tandis que ma main gauche savonnait sa chatte. C'était une méchante petite fille qui allait avoir sa chance, pensai-je, je me suis tenu de côté sur elle et j'ai glissé, d'abord un doigt dans sa chatte et ensuite un doigt dans son bouton de rose. Cela l'a surprise alors qu'elle couinait et a donné un gros coup sec à ma bite alors qu'elle sautait, réagissant à l'invasion de ses deux trous. J'ai continué à doigter ses deux orifices jusqu'à ce que, debout sur la pointe des pieds, elle retire ses mains de ma bite et les place sur mes épaules pour me soutenir. Shayla a commencé à secouer son corps de haut en bas à temps pour que je baise avec mes doigts. De plus en plus fort, ses coups vers le bas allaient jusqu'à ce que mes deux doigts soient enfoncés profondément en elle. Cela a duré environ trente secondes avant que l'inévitable orgasme ne la déchire. Ses mains glissèrent presque de mes épaules, alors qu'elle jouissait mais serrait plus fort, ses jambes fléchissant sous elle.

"Tu es un homme très méchant", a-t-elle rigolé en retrouvant son équilibre et a repris ma bite et a commencé à me pomper. J'ai écarté ses mains, "J'ai une meilleure idée" ai-je dit en la conduisant hors de la douche. J'ai posé une serviette sur le sol et je me suis allongé sur le dos dessus. "Enjambez-moi" lui dis-je. Shayla m'a enjambé et s'est baissée, elle a saisi ma bite et l'a alignée avec l'entrée de sa chatte consentante, "Non" ai-je dit. Posant sa chatte sur ma bite, qui était dressée mais sur mon ventre le long de mon corps, j'ai placé mes mains entre ses jambes et j'ai écarté ses lèvres et ses lèvres gonflées de manière à ce que les rabats soient de chaque côté de ma hampe. J'ai ensuite placé ma main sur ses hanches et je l'ai tirée vers le haut de ma bite et je l'ai repoussée vers le bas pour que ma bite glisse entre les lèvres de sa chatte. Elle a vite eu l'idée et avec son jus de lubrification, j'ai glissé sans effort d'avant en arrière. Shayla a poussé son entrejambe sur moi alors qu'elle glissait d'avant en arrière, ma tête de bite disparaissant et réapparaissant sous elle, alors que je regardais vers le bas, j'ai senti la chaleur émanant de son trou de chatte. Je levai les mains et pris en coupe ses petits seins coquins et les massai alors qu'elle poussait d'avant en arrière, effleurant ses mamelons avec mes pouces.
Ma bite était comme si elle était en feu. Elle s'est penchée pour m'embrasser passionnément avant de renvoyer la pression sur la sienne et sur mon aine. La sensation était intense, j'ai senti sa chatte chaude s'enflammer alors que nous commencions tous les deux à atteindre des climax. Shayla d'abord, la chatte chaude fumante se déversant sur ma bite, me faisant jouir aussi avec le plaisir intense.
Du sperme a jailli dans ma poitrine, je n'avais pas joui deux fois par jour pendant des années et maintenant du sperme jaillissait de ma bite comme si elle n'avait pas été vidée depuis des années.

Shayla se pencha sur moi, glissa le long de mes jambes, tira sa langue et lapa le sperme sur ma poitrine. Je n'avais jamais goûté de sperme auparavant mais je n'ai pas pu m'empêcher de plonger ma langue dans sa bouche, French embrassant cette nymphe coquine. Nous roulâmes un moment sur le sol de la salle de bain avant de nous doucher à nouveau.
Après la douche, j'ai porté son petit corps souple jusqu'à mon lit, là j'ai enfoui ma langue dans sa chatte, lapant tout son jus avant de la retourner et d'enfoncer ma langue dans son petit bouton de rose d'un anus. Shayla a eu orgasme après orgasme alors que ma langue se délectait de ses trous de gloire, elle m'a supplié de la baiser mais j'ai réussi à résister.

Le temps a dû passer car il était bientôt temps pour sa sœur de venir la chercher. Jade est rapidement arrivée à l'heure, Shayla a cherché tout le monde comme si le beurre ne fondrait pas dans sa bouche. Elle a dit un poli "Merci de vous être occupé de moi" et s'est éloignée. "A demain" lui ai-je crié. "Je ne peux pas attendre" cria-t-elle en retour.

Inutile de dire que j'ai baisé ma femme de manière insensée cette nuit-là, elle a même réussi à en profiter et s'est jointe un peu pendant que je la battais longuement et durement. "Quelque chose t'a pris ce soir ?" dit-elle. "Rien de dur ne t'a pénétré pour changer", répondis-je en enfouissant ma bite jusqu'à la garde en elle, pulvérisant son ventre avec le peu qui restait de mon sperme, pensant tout le temps à la petite coquine excitée que j'avais plaisir et m'a apporté tellement de plaisir plus tôt dans la journée.

Je ne pouvais pas attendre le lendemain.

Au cours des jours suivants, les choses se sont répétées, à peu près comme au premier jour. Jade, qui semblait devenir plus attrayante chaque jour, déposait Shayla. Je faisais du travail jusqu'à ce que Shayla décide qu'elle voulait s'amuser. Comment j'ai résisté à la tentation de baiser la petite coquine me dépasse mais je devais tracer une ligne quelque part.
Nous avons joué avec des huiles en nous massant, je lui ai fourré les trous, elle aimait particulièrement la double pénétration (doigts) tout en suçant ma bite, ça l'a fait sortir très rapidement.

Vendredi après-midi et ma femme est arrivée à la maison, en même temps que Jade est venue chercher Shayla. Elle lança un drôle de regard à Jade, la jeune fille étant habillée pour faire frissonner, sinon tuer. "Je me suis portée volontaire pour travailler de nuit ce week-end", a-t-elle déclaré. "Ils manquent de personnel et j'ai dit que j'aiderais", m'a-t-elle informé. Nous avons dit au revoir aux filles, ma femme a regardé Jade plus longtemps que je ne l'aurais cru nécessaire, alors qu'elle s'éloignait.
Ma femme s'est dûment lavée, a mangé et s'est changée avant de retourner au travail. "Je serai à la maison vers 7 heures du matin", m'a-t-elle informé en sortant en trombe.

Je me suis installé sur le canapé et j'ai regardé la télévision. Environ une heure après le départ de ma femme, on a frappé à la porte. Je l'ai ouvert pour être accueilli par une Jade souriante. Elle portait le même short serré, qui collait à elle comme un film plastique et un débardeur et évidemment pas de soutien-gorge en dessous. "Tout va bien?" demandai-je, inquiète.
"Bien" répondit Jade en me dépassant. « Shyla OK ? » J'ai demandé. "Oui, elle est brisée, elle est tombée comme une pierre alors je l'ai laissée endormie dans son lit", m'a informé Jade. « Tu ne travailles pas ce soir ? » J'ai demandé. "Non, les lois du travail signifient que je ne peux pas travailler le week-end ainsi que le soir, donc j'ai du temps pour moi. Shayla et moi jouons normalement à des jeux ou regardons la télévision, mais elle est tellement fatiguée qu'elle est allée se coucher ». Nous avons tous les deux fait notre chemin jusqu'au salon et nous nous sommes assis l'un à côté de l'autre sur le canapé. "Alors, qu'as-tu fait à ma petite sœur pour la fatiguer autant ?" demanda-t-elle, avec une lueur dans les yeux. J'ai soufflé pendant que j'essayais de penser à quelque chose à dire. "Tout va bien" dit Jade "Elle m'a tout dit". Mon visage est devenu rouge, ma bouche a bougé mais rien n'est sorti. "Je pense que c'est gentil de ne pas la baiser, elle est si jeune et tout ça", a poursuivi Jade. "C'est bon. on se dit tout et on sait quand ne rien dire à personne » m'a-t-elle rassurée. Je laissai échapper un long et profond soupir. "Il a fallu beaucoup de volonté" je l'ai informée, "Elle est un peu coquine". Jade a hoché la tête et a répondu "Si Shayla veut, Shayla obtient normalement". Jade s'est tournée vers moi, posant son bras sur le dossier du canapé.

"Tu sais que j'ai 16 ans" dit-elle en souriant. "Oui, je le fais" répondis-je en essayant de voir où elle menait. "Eh bien, je suis assez vieux pour, tu sais" dit-elle en se penchant son visage vers le mien. Je n'ai pas eu le temps de répondre alors qu'elle pressait ses lèvres contre les miennes. Nous étions bientôt dans une étreinte, Jade finissant par s'allonger sur moi sur le canapé. Je sentis ma bite durcir alors que ses mamelons se pressaient contre ma poitrine et elle sentit bientôt mon membre se presser contre son ventre. Elle a rompu l'étreinte, m'a regardé profondément dans les yeux et a dit: "Alors, est-ce la grosse bite dont Shayla m'a parlé?" alors qu'elle glissait sa main entre nous et la caressait à travers mon short.

Nous nous sommes encore embrassés, Jade me caressant alors que je prenais à mon tour de lui caresser la poitrine, à travers son débardeur. "Je pense qu'il est temps d'enlever quelques vêtements" dis-je en attrapant le bas de son gilet et en le glissant par-dessus sa tête. Les seins de Jade n'étaient pas beaucoup plus gros que ceux de ses sœurs, pointus et pointus, avec des mamelons durs et bruns, de la taille de mon petit doigt. Je dévorai son sein et enroulai ma langue autour de son mamelon avant de le reprendre presque entièrement dans ma bouche ouverte. Jade a continué à caresser ma bite. « Allons-nous les enlever ? » demanda-t-elle en tirant sur mon short. "Si tu veux" répondis-je nonchalamment. Jade se redressa sur ses genoux et enleva complètement mon short. Son regard, les yeux écarquillés et dirigé vers ma bite, ne la quittant jamais des yeux alors qu'elle se levait et enlevait son short. Ses jambes longues et fines s'éternisaient, se rejoignant au « V » en haut de ses jambes. J'ai remarqué qu'elle avait coupé ses poils pubiens en forme de V agréable mais avait rasé chaque côté des lèvres de sa chatte. La salive s'est accumulée dans ma bouche, se préparant à goûter son jus. Jade m'a vu regarder sa chatte, "Tu veux y goûter?" demanda-t-elle, me donnant à nouveau ce large sourire qui m'hypnotisait.
"Oh putain ouais" répondis-je avec impatience. Elle fit bouger ses jambes de chaque côté de mon corps, plaça ses genoux de chaque côté de ma tête, puis se retourna et laissa tomber sa chatte sur ma bouche en attente. Je la lapai comme si c'était mon dernier repas, le bout de mon nez poussant de temps en temps son anus. Elle sentait le paradis, propre et fraîche. Ma langue a dardé son tunnel vaginal, pas assez pour moi ou elle, alors j'ai inséré un doigt et l'ai agité comme j'aimais son clitoris.

Jade a commencé à remuer ses hanches alors que j'envahis son corps avec mon doigt. Je la sentis placer une main à mes côtés alors qu'elle baissait la tête vers mon membre palpitant. J'ai senti son souffle chaud sur ma bite désormais bulbeuse et circoncise. Son autre main reposait maintenant sur mon autre côté. La prochaine chose que j'ai ressentie a été le bout de sa langue qui a effleuré ma tête de bite, puis à nouveau. Vous ne pouvez pas imaginer à quoi cela ressemblait. Sans aucune main, elle a réussi à prendre ma bite dans sa bouche et a commencé à me sucer. Juste le pourboire pour commencer, puis progressivement de plus en plus dans sa bouche chaude et humide. J'ai léché et doigté fébrilement sa chatte et son clitoris, poussant délibérément mon nez dans son anus.
Jade a résisté, a serré ses dents autour de mon sexe et a laissé échapper un faible gémissement guttural lorsque son orgasme l'a frappée. Elle a poussé sa chatte contre mon visage plusieurs fois, puis est lentement descendue de cheval. "C'était bien", a-t-elle dit, souriant à nouveau comme un chat du Cheshire.
« Avez-vous aimé ma pipe ? » Je lui ai souri avant de répondre "Très bien".
Elle s'est levée sur ses hanches, sur le sol et m'a dit joyeusement: "Je n'ai jamais fait ça auparavant, était-ce vraiment bien?" Je place ma main sur l'arrière de sa tête, l'attirant vers mon pénis. Elle a compris l'allusion, s'est emparée de ma bite et l'a de nouveau enfilée dans sa bouche. Elle a recommencé à me sucer, regardant mon visage de temps en temps pour voir comment elle allait. J'avais les yeux bien fermés alors que j'appréciais son attention.
Bientôt, j'ai eu le vieux sentiment familier de mes noix sur le point d'exploser. J'ai essayé d'atteindre sa tête et de l'éloigner mais c'était trop tard, j'ai éclaté dans sa bouche. Jade n'a pas bougé, elle a dévoré ma bite et a aspiré mon sperme, léchant et suçant comme un démon possédé. J'ai poussé mes hanches, forçant autant de ma bite dans sa bouche qu'elle pouvait en prendre. Elle a bâillonné plusieurs fois mais a continué à me traire.

"Pouvons-nous baiser maintenant?" demanda-t-elle en s'allongeant sur le tapis, un bras au-dessus de sa tête, l'autre s'aventurant vers sa chatte. J'ai laissé échapper un soupir de charge "Cela pourrait prendre un certain temps" je l'ai informée en regardant ma bite flasque. "Aw" gémit-elle, déçue. Elle a commencé à jouer avec elle-même, en écartant les lèvres de sa chatte pour que je puisse voir ses lèvres internes roses, puis en enfonçant un doigt à l'intérieur d'elle-même. Son autre main descendit et commença à tirer sur ses propres seins, pinçant ses mamelons entre son index et son pouce. Je me suis allongé et j'ai apprécié la vue alors qu'elle s'amenait au bord d'un autre orgasme. "Tu peux être ma première", a-t-elle dit de manière séduisante en jouant avec elle-même.
Je n'ai pas eu besoin de plus d'incitation. Je suis descendu du canapé et lui ai dit de s'agenouiller comme un chien. J'ai pris position derrière, lui ai donné une fessée puis j'ai enfoncé ma langue profondément dans son canal d'amour. Jade a atteint entre ses jambes et a écarté les lèvres de sa chatte pendant que je la lapais, j'ai ensuite enfoncé ma langue dans son anus. « Votre sœur adore ça », lui ai-je dit. "Mmm... moi aussi" répondit-elle.

Ma bite flasque commençait à durcir, je lui ai donné un petit coup et je l'ai bientôt eu aussi dressée qu'elle ne l'a jamais été. "Maintenant, pour s'amuser" dis-je en l'alignant sur sa chatte. J'ai poussé le bout de ma bite dans sa chatte consentante. J'ai senti une petite obstruction, j'ai donné une légère poussée et j'ai brisé son hymen. Jade poussa un cri tandis que je continuais à la pénétrer. Elle avait la chatte la plus serrée que ma bite ait appréciée depuis des années. J'ai senti chaque dernier millimètre des parois de sa chatte alors que je poussais lentement de plus en plus loin. J'ai entendu Jade donner une grande gorgée alors que ma bite s'enfonçait en elle, puis, tout aussi lentement, se retirait. Il y avait un petit filet de sang sur la tige de mon sexe, je l'ai vu en me retirant mais j'ai juste commencé à repousser en elle. Très lentement et très doucement, j'ai continué à pousser et tirer en elle et hors d'elle.
Bientôt, sa chatte était bien lubrifiée et suffisamment détendue pour que j'accélère un peu les choses et j'ai commencé à la baiser correctement. Chaque fois que j'ai poussé en elle, elle a donné une expiration de charge de souffle. Elle frottait maintenant furieusement son clitoris d'une main, utilisant l'autre comme support. N'ayant pas besoin de prêter attention à son clitoris moi-même, j'ai mis mon pouce dans ma bouche et l'ai inséré dans son trou brun plissé. Serré au point de ne pas arriver, d'abord puis cédant pour laisser mon pouce glisser en elle.
Je l'ai chronométré pour que ma bite soit dedans et mon pouce sorti, puis mon pouce dedans et ma bite dehors. Cela l'a rapidement poussée sur moi, forçant l'appendice qui la violait à ce moment-là. Sa croupe bronzée me repoussait, sa chatte serrait ma bite et son anneau anal resserrait sa prise sur mon pouce alors qu'elle atteignait son orgasme. Je n'ai pas pu me retenir et je l'ai rejointe, éjaculant dans sa chatte. Nous restâmes un moment en position, haletant comme des chiens, avant de nous séparer.

Je me suis effondré à côté d'elle, j'ai tourné mon visage vers le sien, "Bien?" J'ai demandé. Elle a picoré mes lèvres et a répondu "Génial!". En un temps qui semblait trop bref, elle se leva, s'habilla et se dirigea vers la porte. "Je ferais mieux de rentrer" dit-elle en saisissant la poignée de la porte. Elle s'est tournée vers moi, "Tu peux toujours jouer avec Shayla mais tu ne dois pas la baiser", elle m'a dit "Tu dois garder ça pour moi". Elle sauta par la porte, fit un signe de la main et cria : « Votre femme travaille demain soir aussi ?
"Oui", ai-je répondu, en espérant que les voisins ne l'aient pas entendue crier. "A demain soir alors" cria-t-elle en s'éloignant.

Prochain épisode : Je me fais prendre.

Articles similaires

La jeune Amy combat ses désirs.

Au cours du week-end, Amy a pensé que Max l'avait baisée. Oui, elle était sûre dans son esprit que c'était ce qui s'était passé vendredi après-midi. Max l'avait baisée. Ce n'était pas sa faute. Mais elle n'arrêtait pas d'y penser et d'y penser, et les pensées continuaient à lui faire ressentir une sensation de picotement sexuel dans ses reins, ce qui faisait que sa main s'égarait entre ses cuisses pour se frotter. Maintenant, c'était lundi après-midi, et l'école était finie. Il avait été difficile de garder sa main entre ses cuisses pendant ses cours, mais d'une manière ou d'une autre, elle...

717 Des vues

Likes 0

Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

Encore une fois, c'est la partie 2 du repost! ______________________________________________ Introduction : Partie 2 de la série Kumiko. La partie 3 est déjà en cours d'écriture ! Plus court que le précédent mais la partie 3 est en route. Comme toujours, votez et laissez des commentaires. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- --------------- Il se réveilla avec un frisson, notant l'obscurité dans la pièce. Ses yeux se sont rapidement adaptés à la lumière et il a vu un feu qui était sur le point de s'éteindre. Il ne se souvenait pas qu'il y avait une cheminée dans sa chambre, puis il remarqua le poids léger...

140 Des vues

Likes 0

Sharon est la propriété de pt 2, après le prom_(2)

Sharon branlait Billy alors qu'il parlait à Cindy sur son téléphone portable, c'était le lendemain du bal et il était 15 heures. Sharon et Billy avaient passé presque tout le temps au lit. Elle a même demandé à son père, George, de leur apporter le petit-déjeuner au lit pendant qu'elle continuait à sucer Billy. La nuit dernière, Billy était rentré à la maison super excité parce qu'il n'avait été branlé que par Cindy dans la limousine, rien d'autre. Donc, étant la bonne salope sexuelle, Sharon attendait dans le lit de Billy portant son ensemble soutien-gorge et culotte rose préféré. Il a...

173 Des vues

Likes 0

Esclave Étudiant_(0)

Je m'appelle John Smith. J'ai 32 ans, les cheveux bruns, environ 5 pieds 8 pouces et j'ai une bite de 15 pouces. J'enseigne les mathématiques en 10e année. J'aime mon travail à cause de tous les adolescents chauds que je vois. Il y en a une en particulier nommée Katie qui s'habille toujours comme une salope. Chemises moulantes sans soutiens-gorge et minijupes. Elle a 16 ans. Vendredi, après un examen de maths, le dernier cours de la journée, elle s'est approchée de moi après le départ de tous les élèves. Elle portait un débardeur blanc et une minijupe assez courte. Monsieur...

720 Des vues

Likes 0

The Hitchhiker Chapitre 15 - Home Sweet Home

Il était juste 23 heures passées lorsque nous sommes entrés dans mon garage, j'ai attrapé le sac de choses que j'avais apporté et je l'ai laissée entrer. J'ai dit à Alexa d'allumer les lumières du bar pendant que nous entrions et May Ann a dit: Jésus Tony, c'est magnifique . « Faites comme chez vous pendant que je range tout. » Elle s'est promenée en bas, est allée dans la véranda et a allumé la lumière extérieure pour qu'elle puisse voir la grande cour, la terrasse et la piscine. Puis elle est revenue, a regardé quelques photos et est montée...

683 Des vues

Likes 0

Jake, Robby et une surprise

J'écrirai plus si vous l'aimez. Envoyez-moi un e-mail avec des commentaires/suggestions : [email protected] Jake Greenman est assis dans son cours de théorie musicale, s'ennuyant à en perdre la tête et jouant avec une guitare pour essayer de compenser la diffusion anxieuse de jeunes hormones dans son corps tonique et chaud. Ses cheveux bruns, raides et fins, effleurent légèrement son front et remontent sur son cuir chevelu, et il doit les retourner périodiquement. Son jeu de guitare est un peu sporadique, ses doigts blancs et lisses caressent la touche et glissent avec mépris de haut en bas de la guitare inférieure à la...

705 Des vues

Likes 0

Mon voyage en Californie

J'étais dans un avion, voyageant lentement au-dessus du monde et tout ce à quoi je pouvais penser était la fille que je devais rencontrer de l'autre côté En pensant à tous les messages et appels que nous avions, j'ai senti ma bite devenir dure Alors que j'ajustais lentement ma bite pour être moins visible dans mon pantalon, le capitaine monta sur le haut-parleur annonçant notre descente Quand nous avons atterri, j'ai vu à quel point la Californie était belle. Quand je suis finalement descendu de l'avion, j'ai rapidement marché jusqu'à la récupération des bagages Alors que j'attendais que mes bagages descendent...

516 Des vues

Likes 0

Adopté 2

Adopté la partie 2 Patty a refusé de baiser à nouveau son fils adoptif ce jour-là, aussi souvent qu'il l'a harcelée pour une autre chance de glisser sa bite apparemment toujours dure en elle chatte. Le refuser n'a pas été facile. Elle a passé la majeure partie de la soirée à baiser avec les doigts, enfermée dans sa chambre et frottant fébrilement sa chatte humide, le tout en pensant à la la joie qu'elle avait éprouvée avec l'énorme queue de son fils adoptif. Le lendemain matin, Walter est venu à la table du petit déjeuner complètement nu, avec une énorme érection...

741 Des vues

Likes 0

NOTRE BON MOMENT

Nous venions de rentrer de notre soirée. Mon mari James a ouvert la porte et est allé dans la cuisine pour prendre un verre pendant que j'accueille nos nouveaux amis dans notre maison. Nous avions rencontré Stacy et Brandon au bar et étions devenus amis. Stacy était une belle femme d'environ cinq pieds trois pouces, de beaux cheveux roux jusqu'à elle mais et une fille très mince. Brandon était un gars qui avait l'air très en forme, de grands cheveux bruns et une belle carrure pour lui-même. James est sorti de la cuisine, il avait sorti une bouteille de Jack pour...

686 Des vues

Likes 0

Asticot.

. Smack, Smack Deux gifles aiguës sur ses joues lui firent ouvrir les yeux et voir la forme de sa femme se tenant au-dessus de lui. « Hé la mouche, je vais travailler, ne reste pas dans ce putain de lit toute la journée ; et assurez-vous que cet endroit est nettoyé à mon retour ». Son ressentiment pour lui était au plus bas depuis plusieurs années maintenant. Son argent les gardait tous les deux car il était depuis longtemps devenu inemployable. Tout avait été paradisiaque lors de leur première rencontre ; elle pensait qu'il était M. Merveilleux. Comme il l'excitait avec tous...

636 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.