Une journée avec mon ami

88Report
Une journée avec mon ami

Je gémis doucement en me sentant me réveiller, bâillai et regardai l'horloge avec mes yeux embrumés, le sommeil un compagnon insaisissable et pourtant tout aussi difficile à éliminer. 9h30, hein ? pensai-je, pensant évidemment que je pourrais me reposer un peu plus. Cependant, lorsque j'ai vu la date sur l'écran numérique de ma montre - samedi - j'ai pratiquement sauté de mon lit et couru vers ma salle de bain. J'ai eu la chance d'avoir trouvé un travail décent et un appartement avec les commodités d'une maison, quoique plus petite. Je ne dirais pas que j'étais aisé, mais au moins je pouvais me mettre à l'aise.

En atteignant la salle de bain, je m'arrêtai pour me regarder dans le miroir. Ma fourrure brun roux semblait terne et crépue, et j'ai baissé les paupières sur mes yeux bleu ciel, mes oreilles s'agitant très légèrement d'irritation. De retour dans mon esprit, je savais que je me réveillais comme ça tous les matins, mais aujourd'hui était un jour spécial et je devais être parfaite. Pourquoi était-ce un jour spécial ? J'allais sortir avec mon meilleur ami. Bien sûr, certains pourraient appeler cela un excès de zèle, mais j'aimais vraiment l'impressionner.

Nate a été l'une des premières personnes que j'ai rencontrées lorsque j'ai emménagé ici, et la toute première qui m'a fait me sentir à l'aise dans ce nouvel environnement. C'était un loup, tout comme moi, mais il y avait plus que ça. Il était vraiment gentil et gentil, et il avait tant fait pour m'aider à démarrer. C'est avec ces pensées que je suis entré dans ma douche... et c'est avec ces pensées que j'ai conjuré une érection.

"Merde..." me suis-je dit, mes mains essayant de dériver vers le bas avant que je ne les arrête. Je ne pouvais pas lui faire sentir ça sur moi. Je suis arrivé à l'âge il y a plusieurs années et j'ai découvert après un examen médical que j'étais ce qu'on appelait un oméga. Une sorte de mutation qui s'est produite chez certains mâles qui leur donnerait des traits similaires aux femelles. Même ainsi, avant de rencontrer Nate, je n'avais jamais eu de telles pensées.

C'est avec beaucoup de réticence que mon arbre s'est finalement retiré dans sa gaine alors que je finissais de me nettoyer pour la journée. Je me suis séché, j'ai donné un petit coup de queue pour faire sortir le reste de l'eau et je me suis regardé dans le miroir. Une fois sèche, ma fourrure aurait un léger éclat et serait douce au toucher. Parfait. Je me suis souri et m'a passé un rapide burrito au micro-ondes avant de me diriger vers sa maison

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'avais fait cette promenade tant de fois auparavant, mais cela m'excitait toujours lorsque je venais chez lui. C'était une chose modeste, quelque chose de bon pour un homme célibataire ou peut-être une petite famille. J'ai souri, après m'être assuré que ma nourriture était faite et que mon visage était nettoyé, puis j'ai frappé à la porte.

"À venir!" est venu sa voix, et j'ai souri et j'ai attendu jusqu'à ce qu'il ouvre enfin la porte. Je ne pus m'empêcher de rougir un peu en le regardant. Il avait un manteau lavande profond et des yeux argentés saisissants qui me faisaient fondre quand ils me regardaient comme ils le faisaient alors qu'il prenait soin de moi. Je devais admettre que je me sentais simple avec lui, mais cela ne semblait pas encore avoir été un problème. "Oh, salut Luke. Heureux que vous ayez pu y arriver. Dit-il avec un sourire, s'écartant pour me laisser entrer.

"Hey Nate... et tu me connais, je n'oserais pas manquer du temps pour passer du temps avec toi." dis-je en entrant tandis que ma queue remuait doucement. Pendant un instant, j'ai eu l'impression qu'il m'examinait, mais je l'ai facilement chassé de mon esprit. Il ne pouvait y avoir aucun moyen pour qu'il s'intéresse réellement à moi.

"Ouais je sais. C'est toujours agréable de vous voir », a-t-il ri, désignant son salon puis se dirigeant vers sa cuisine. "Hé, vas-y et choisis un jeu, d'accord?" il a appelé. Je souris et me dirigeai vers son salon, démarrant sa console et me dirigeant rapidement vers un jeu de tir tactique.

« Ah, celui-là ? il gloussa un peu en me tendant une canette de root beer. "Vous voulez voir si nous pouvons battre la gare de triage sur les choses les plus difficiles, hein?" il m'a souri, et je n'ai pas pu m'empêcher de brousse. Il avait vraiment l'air de bien me connaître. Parfois, je me demandais pourquoi il prenait autant de temps pour moi. Mais j'ai hoché la tête et il a souri. "Alors allons-y !"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La journée avait passé assez vite, je m'amusais toujours quand je pouvais passer la journée sur le canapé avec Nate, jouer à des jeux et commander peut-être une pizza. Même si, au terme d'une victoire particulièrement difficile, le soleil s'était couché et je commençais à redouter de devoir partir bientôt.

"Celui-là était en fait un peu difficile, n'est-ce pas?" lui ai-je demandé, espérant très calmement dans mon cerveau que nous pourrions être distraits de mon départ pendant quelques minutes de plus. "Surtout à la fin... si tu n'avais pas été là, je parie que j'aurais perdu-"

Je m'arrêtai et rougis, regardant une pression sur ma main. C'était le sien, au-dessus du mien. Je déglutis et le regardai. "Je te l'ai dit il y a longtemps, n'est-ce pas ?" murmura-t-il, me faisant rougir et frissonner un peu. "Je serai toujours là pour toi. Toujours."

Seulement un instant après que j'eus traité ces mots, il pressa ses lèvres sur les miennes. Je me sentis rougir encore plus, mais fermai les yeux et l'embrassai en retour. La sensation était si incroyable que j'espérais qu'elle pourrait durer éternellement. Hélas, rien n'y fait. Il s'écarta et je le regardai dans les yeux. « Nat ? »

"Chut, Luke." Murmura-t-il en prenant ma joue en coupe. "Faites-moi confiance." Il m'a ensuite embrassée à nouveau et j'ai senti toute résistance que j'aurais pu avoir fondre. J'ai appuyé doucement dans le baiser et j'ai senti mon cul commencer à se lubrifier, quelque chose qui s'est produit dans le cadre de mon excitation oméga. Je gémis doucement alors qu'il me déplaçait pour le chevaucher, et ce n'est qu'alors que j'arrêtai le baiser.

"Je t'aime, Luc." Dit-il doucement, mon cœur battant plus vite et mon souffle se coupant dans mes poumons. "Je t'aime depuis un moment maintenant, et je te veux." Il s'est penché en avant pour lécher mon cou, semblant connaître tous mes points faibles alors qu'il a poussé un gémissement de mes lèvres.

« A-Nate… » haletai-je doucement, ouvrant mon cou à son affection. "Je t'aime aussi... Je pense que je t'aime depuis que nous nous sommes rencontrés-" un cri alors qu'il trouvait une zone de peau profondément sensible. "Et... si tu me veux... s'il te plaît, prends-moi." Je gémis, et après cela, je savais qu'il n'y avait aucun moyen de revenir en arrière si je le voulais. Je sentis ses mains remonter ma chemise pour jouer avec mes mamelons jusqu'à ce qu'il obtienne un autre gémissement, moment auquel il commença à jouer avec la taille de nos pantalons.

"Je vais te faire mienne, Luke." Il a chuchoté dans mon cou. "Je t'aime et je ne laisserai personne d'autre t'avoir." La seule pensée de devenir celle de Nate me fit remuer la queue et un gémissement s'échappa de mes lèvres. L'anticipation n'a fait que grandir lorsque je l'ai senti tirer sur mon pantalon et sentir son sexe alors qu'il exposait le sien.

« Nate… s'il te plaît. » Je gémis avec besoin, le regardant dans les yeux. "S'il te plait... je te veux..." il a simplement souri et m'a fait taire avec un profond baiser sur mes lèvres, alignant sa bite dure avec mon trou, puis m'abaissant pour qu'il pousse lentement à l'intérieur. Je romps le baiser pour émettre un gémissement capiteux mêlé à la légère douleur d'avoir perdu ma première fois, puis je souffle en le regardant dans les yeux. Ils étaient couverts et vigoureux, et ils m'ont juste envoyé plus de frissons à travers moi.

"Bien sûr... tu es à moi. Vous l'êtes depuis un moment. Il grogna, m'envoyant un autre frisson à cause de sa domination. Puis il a commencé à bouger, sa bite dure comme du diamant frottant de haut en bas sur mes murs alors qu'il poussait, d'une lenteur angoissante. "Putain, Luke... tu es si serré." Il gémit. "Je suis tellement content... J'ai pu prendre un homme aussi mignon que mon amant avant que quelqu'un d'autre ne t'ait." Il grogne.

À une poussée particulièrement forte, j'ai crié et je me suis accroché à lui. « Nate… Nate… » Je gémis, fermant les yeux alors que je le sens pousser en moi doucement mais avec insistance. Il ne fallut pas longtemps avant qu'il aille plus vite, me faisant rebondir sur ses genoux alors que je gémissais bruyamment à chaque coup au plus profond de moi. Nous nous sommes rapprochés de l'orgasme, plus près, jusqu'à ce qu'il claque finalement son nœud en moi et que je hurle, sentant son sperme chaud monter en moi, me remplir.

J'ai haleté et haleté après ma première fois, réalisant tardivement qu'il m'avait mordu le cou pour me réclamer. Je me suis senti glisser dans le sommeil à cause du plaisir, et la dernière chose que j'ai ressentie, c'est qu'il se tenait avec moi sur son nœud, et les derniers mots que j'ai entendus "Allons dans notre lit, mon amour..."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'avais pris l'habitude de me réveiller tôt le matin pour pouvoir me retourner et regarder le visage de mon compagnon bien-aimé pendant un moment pendant qu'il dormait. Et parfois, comme ce matin, je faisais quelque chose de plus pour lui. Lentement, j'ai baissé la tête sous nos couvertures pour trouver la bite qui avait pris ma virginité tous ces mois auparavant. Je lui ai donné quelques coups de langue courts et longs pour le raidir, puis j'ai pris le tout dans ma bouche. Les gémissements qu'il faisait dans son sommeil étaient tout ce dont j'avais besoin pour être stimulé, léchant tout autour de la pointe et l'enfonçant aussi profondément que possible dans ma gorge. J'ai continué jusqu'à ce qu'inévitablement il se réveille et me presse la tête alors qu'il jouissait, me faisant gémir en buvant son doux sperme.

Finalement, ma tête se lève et je le regarde en remuant la queue en léchant mes lèvres. "Bonjour, mon pote pervers." Il m'a taquiné, m'attirant dans un profond baiser, ne se souciant pas qu'il se goûte lui-même. "Allez, descendons." dit-il en se levant pour aller cuisiner. Je n'ai eu aucun problème avec ça et je me suis levé pour le suivre, mes mains posées sur l'enfant en moi qui commençait à peine à apparaître à travers ma chemise…

Articles similaires

La jeune Amy combat ses désirs.

Au cours du week-end, Amy a pensé que Max l'avait baisée. Oui, elle était sûre dans son esprit que c'était ce qui s'était passé vendredi après-midi. Max l'avait baisée. Ce n'était pas sa faute. Mais elle n'arrêtait pas d'y penser et d'y penser, et les pensées continuaient à lui faire ressentir une sensation de picotement sexuel dans ses reins, ce qui faisait que sa main s'égarait entre ses cuisses pour se frotter. Maintenant, c'était lundi après-midi, et l'école était finie. Il avait été difficile de garder sa main entre ses cuisses pendant ses cours, mais d'une manière ou d'une autre, elle...

717 Des vues

Likes 0

Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

Encore une fois, c'est la partie 2 du repost! ______________________________________________ Introduction : Partie 2 de la série Kumiko. La partie 3 est déjà en cours d'écriture ! Plus court que le précédent mais la partie 3 est en route. Comme toujours, votez et laissez des commentaires. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- --------------- Il se réveilla avec un frisson, notant l'obscurité dans la pièce. Ses yeux se sont rapidement adaptés à la lumière et il a vu un feu qui était sur le point de s'éteindre. Il ne se souvenait pas qu'il y avait une cheminée dans sa chambre, puis il remarqua le poids léger...

140 Des vues

Likes 0

Sharon est la propriété de pt 2, après le prom_(2)

Sharon branlait Billy alors qu'il parlait à Cindy sur son téléphone portable, c'était le lendemain du bal et il était 15 heures. Sharon et Billy avaient passé presque tout le temps au lit. Elle a même demandé à son père, George, de leur apporter le petit-déjeuner au lit pendant qu'elle continuait à sucer Billy. La nuit dernière, Billy était rentré à la maison super excité parce qu'il n'avait été branlé que par Cindy dans la limousine, rien d'autre. Donc, étant la bonne salope sexuelle, Sharon attendait dans le lit de Billy portant son ensemble soutien-gorge et culotte rose préféré. Il a...

173 Des vues

Likes 0

Esclave Étudiant_(0)

Je m'appelle John Smith. J'ai 32 ans, les cheveux bruns, environ 5 pieds 8 pouces et j'ai une bite de 15 pouces. J'enseigne les mathématiques en 10e année. J'aime mon travail à cause de tous les adolescents chauds que je vois. Il y en a une en particulier nommée Katie qui s'habille toujours comme une salope. Chemises moulantes sans soutiens-gorge et minijupes. Elle a 16 ans. Vendredi, après un examen de maths, le dernier cours de la journée, elle s'est approchée de moi après le départ de tous les élèves. Elle portait un débardeur blanc et une minijupe assez courte. Monsieur...

720 Des vues

Likes 0

The Hitchhiker Chapitre 15 - Home Sweet Home

Il était juste 23 heures passées lorsque nous sommes entrés dans mon garage, j'ai attrapé le sac de choses que j'avais apporté et je l'ai laissée entrer. J'ai dit à Alexa d'allumer les lumières du bar pendant que nous entrions et May Ann a dit: Jésus Tony, c'est magnifique . « Faites comme chez vous pendant que je range tout. » Elle s'est promenée en bas, est allée dans la véranda et a allumé la lumière extérieure pour qu'elle puisse voir la grande cour, la terrasse et la piscine. Puis elle est revenue, a regardé quelques photos et est montée...

683 Des vues

Likes 0

Jake, Robby et une surprise

J'écrirai plus si vous l'aimez. Envoyez-moi un e-mail avec des commentaires/suggestions : [email protected] Jake Greenman est assis dans son cours de théorie musicale, s'ennuyant à en perdre la tête et jouant avec une guitare pour essayer de compenser la diffusion anxieuse de jeunes hormones dans son corps tonique et chaud. Ses cheveux bruns, raides et fins, effleurent légèrement son front et remontent sur son cuir chevelu, et il doit les retourner périodiquement. Son jeu de guitare est un peu sporadique, ses doigts blancs et lisses caressent la touche et glissent avec mépris de haut en bas de la guitare inférieure à la...

705 Des vues

Likes 0

Mon voyage en Californie

J'étais dans un avion, voyageant lentement au-dessus du monde et tout ce à quoi je pouvais penser était la fille que je devais rencontrer de l'autre côté En pensant à tous les messages et appels que nous avions, j'ai senti ma bite devenir dure Alors que j'ajustais lentement ma bite pour être moins visible dans mon pantalon, le capitaine monta sur le haut-parleur annonçant notre descente Quand nous avons atterri, j'ai vu à quel point la Californie était belle. Quand je suis finalement descendu de l'avion, j'ai rapidement marché jusqu'à la récupération des bagages Alors que j'attendais que mes bagages descendent...

516 Des vues

Likes 0

Adopté 2

Adopté la partie 2 Patty a refusé de baiser à nouveau son fils adoptif ce jour-là, aussi souvent qu'il l'a harcelée pour une autre chance de glisser sa bite apparemment toujours dure en elle chatte. Le refuser n'a pas été facile. Elle a passé la majeure partie de la soirée à baiser avec les doigts, enfermée dans sa chambre et frottant fébrilement sa chatte humide, le tout en pensant à la la joie qu'elle avait éprouvée avec l'énorme queue de son fils adoptif. Le lendemain matin, Walter est venu à la table du petit déjeuner complètement nu, avec une énorme érection...

741 Des vues

Likes 0

NOTRE BON MOMENT

Nous venions de rentrer de notre soirée. Mon mari James a ouvert la porte et est allé dans la cuisine pour prendre un verre pendant que j'accueille nos nouveaux amis dans notre maison. Nous avions rencontré Stacy et Brandon au bar et étions devenus amis. Stacy était une belle femme d'environ cinq pieds trois pouces, de beaux cheveux roux jusqu'à elle mais et une fille très mince. Brandon était un gars qui avait l'air très en forme, de grands cheveux bruns et une belle carrure pour lui-même. James est sorti de la cuisine, il avait sorti une bouteille de Jack pour...

686 Des vues

Likes 0

Asticot.

. Smack, Smack Deux gifles aiguës sur ses joues lui firent ouvrir les yeux et voir la forme de sa femme se tenant au-dessus de lui. « Hé la mouche, je vais travailler, ne reste pas dans ce putain de lit toute la journée ; et assurez-vous que cet endroit est nettoyé à mon retour ». Son ressentiment pour lui était au plus bas depuis plusieurs années maintenant. Son argent les gardait tous les deux car il était depuis longtemps devenu inemployable. Tout avait été paradisiaque lors de leur première rencontre ; elle pensait qu'il était M. Merveilleux. Comme il l'excitait avec tous...

636 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.