Liens familiaux (2)

1.6KReport
Liens familiaux (2)

J'ai retiré ma bite de Stéphanie et je me suis assise. Stéphanie s'est assise sur ses genoux et m'a regardé. Je la regardai dans la lueur de son écran d'ordinateur. J'ai regardé son corps nu jusqu'à la petite piscine qui se vidait lentement de sa chatte. Une petite flaque de nos jus d'amour.

"Eh bien..." dis-je. "Je ferais mieux d'aller au lit. Tu m'as épuisé."

« Ouais. J'ai cet effet sur les gens. Dit-elle.

Je tendis la main et la fis courir le long de son bras. Je me suis rapproché et lui ai donné un baiser.

"Je te verrai demain matin." J'ai dit.

"Première chose." elle a répondu.

J'enfilai mon boxer et ouvris sa porte lentement et silencieusement. J'ai jeté un coup d'œil par la fissure et j'ai vu que la salle de fête était totalement vide. La télé était toujours allumée et éclairait la pièce. J'ai pensé m'écraser sur le canapé, mais j'avais besoin d'une douche. L'odeur du sexe était accablante.

J'ai fait mon chemin jusqu'à la porte de Steve. J'ai essayé de tourner la poignée de la porte aussi lentement que possible, ne voulant pas faire de bruit.

La porte s'entrouvrit et la lumière de la télé éclaira la chambre de Steve. Steve était allongé sur son lit, à plat sur le dos. Steve aurait probablement pu être confondu avec une partie de son lit, sauf qu'il était tellement bronzé. Oh... et sa bite était au garde-à-vous. Pourquoi était-il nu ? L'alcool l'avait-il vraiment rendu aussi sexy ? La maison avait l'impression d'être glaciale.

Il resta là immobile. Il doit faire un sacré rêve.

Je regardai la bite de Steve et me souvins de ce que j'avais ressenti plus tôt après lui avoir donné un doux soulagement. Je voulais baiser Steve. Pourquoi? Je ne pourrais pas te le dire. Je n'avais jamais eu de pensée gay. Un sérieux, c'est-à-dire. Pourquoi ces deux-là m'attiraient-ils autant ?

Quel cercle nous avons eu. Steve voulait baiser Steph. Steph voulait baiser Steve. J'ai sucé la bite de Steves. La bite de Steve avait été dans la bouche de Steph. Ma bite était dans la bouche de Steve. J'ai baisé Steph. Gah... quelle toile emmêlée.

Mes plans précédents de prendre une douche et de me coucher sur le canapé ont été mis en attente. Je n'ai tout simplement pas pu résister. Steve était nu dans son lit, évanoui. Je devais le rejoindre.

N'étant qu'en boxer, je les enfilai rapidement autour de mes chevilles et en sortis. Je m'approchai et me mis au lit à côté de Steve.

Il grogna un peu et tourna la tête vers moi. Il ouvrit les yeux.

"Bon Dieu." il a dit.

J'ai été totalement surpris.

"Hein?" J'ai demandé. Au départ, je pensais qu'il parlait de moi étant nue à côté de lui.

"Putain, je pensais que tu étais Steph." il a dit.

"Pourquoi?" J'ai demandé.

"J'ai juste pensé qu'elle venait ici pour faire une virée de larmes ivre." il a dit. « Pourquoi penses-tu que je suis nu ? Je voulais qu'elle me voie.

"Oh... j'ai eu..." dis-je.

« Alors pourquoi diable es-tu nu ? il m'a demandé.

"Eh bien... je t'ai vu et j'ai pensé que c'était le code vestimentaire." J'ai ri. Steve rit aussi.

"Quelle est cette odeur?" il m'a demandé.

"Je ne sens rien..." J'ai menti.

"Putain pourquoi tu sens le sexe ?" Il a demandé.

"Mec... je dois te dire quelque chose..." commençai-je.

"Ne me dis même pas ce que je pense que tu vas dire." il a dit. Il avait l'air irrité.

"Steve... j'ai baisé Steph." dis-je, honteux.

"Pas putain de moyen." il a dit. "Juste... pas moyen putain."

"Je ne voulais pas que ça arrive." J'ai menti. "Ça a juste un peu… cliqué. Peut-être qu'on a trop bu."

"Putain, j'ai bu plus que toi et je vais bien." il a dit.

« De quoi parlez-vous ? Vous étiez en train de vous évanouir tout à l'heure. J'ai dit.

"Faux, connard. C'est comme ça que ça marche. Si j'agis comme si j'allais dormir, Steph entre et s'évanouit. Ensuite, je suis libre sur le terrain de jeu." il a dit.

"Euh...Steve...Je dois vraiment te dire quelque chose..." dis-je.

"Ah, Seigneur. Et maintenant ?" Il a demandé.

« Elle… euh… elle sait ce que tu lui as fait. J'ai dit.

« Putain, tu lui as dit ? Il a demandé.

"Non, non, non. Je veux dire... elle n'est pas vraiment saoule... elle dit qu'elle agit juste comme ça pour que tu FAIS des choses. Elle m'a beaucoup parlé de toi. Elle te veut vraiment." J'ai dit.

« Foutez le camp d'ici. il a dit.

"Je suis sérieux, Steve. Elle te veut vraiment. Elle m'a tout dit. Elle a dit qu'elle ne pouvait pas sortir et te dire ça." J'ai dit.

"Je n'y crois pas." Il a dit.

"Je ne mentirais pas..." dis-je.

Nous sommes restés assis tranquillement pendant un moment.

« Alors… tu as vraiment baisé Steph, hein ? Il a demandé.

"Ouais, mec." J'ai dit.

"Eh bien... comment c'était ?" Il a demandé.

"Comme rien de ce que j'ai jamais eu auparavant." dis-je en souriant. "Étonnante."

"Mon Dieu. Alors, où as-tu caché le préservatif ?" Il a demandé.

"Euh..." bégayai-je.

« Ne me dis pas que tu… pas de préservatif du tout ? Qu'est-ce qui ne va pas avec toi ? Il a demandé.

« J'ai dit… que ce n'était même pas censé arriver. J'ai dit.

"Alors tu la fais jouir ?" Il a demandé.

"Bien sûr." J'ai dit.

« Godddd... Je n'arrive pas à croire que cette chose l'ait compris. dit-il en frappant ma bite. « Avez-vous goûté ?

"Oh mec... elle est tellement, tellement gentille. Idéale pour manger la chatte." J'ai dit.

Steve s'est penché et a mis son visage juste à côté de ma bite. Il inspira profondément.

"Je sens la chatte." il a dit. "et c'est putain de Stephs."

J'ai détecté une note de jalousie.

Il a tiré la langue pour goûter sa sœur sur moi. Le coup de langue a conduit à une succion, qui s'est presque transformée en une pipe complète.

Il a soulevé sa bouche de ma bite, ses lèvres faisant un bruit de 'claquement'.

"Eh bien, elle a bon goût." dit-il avec un sourire.

J'ai baissé les yeux et j'ai vu que Steve était en pleine attention.

Steve s'allongea et posa ses mains sur son visage.

"Mon Dieu... Je n'arrive pas à croire que tu aies fait ça." Il a dit.

« Hé… elle te veut, mec. Tu as la plus grande chance de toutes. lui ai-je assuré.

"Je jure devant Dieu... si tu me mens..." dit-il.

« Je ne le suis pas. Je ne sais pas comment je peux te faire croire… mais je suis sérieux. J'ai dit.

"Putain. Je suis tellement excitée." il a dit.

Grâce à sa demi-pipe, je l'étais aussi.

"Ouais moi aussi." J'ai dit.

"La ferme. Tu viens d'avoir la putain de fille la plus sexy que je connaisse." il a dit. "Putain, je ne peux pas me branler. J'ai essayé quand je suis arrivé ici plus tôt. Je ne pouvais pas descendre. J'en ai marre des fellations. Je dois baiser."

Une pensée m'a traversé l'esprit...

"Tu sais..." dit-il. "... tu m'en dois une pour avoir baisé Steph..."

"Eh bien, va là-dedans et mets-lui-en un." J'ai dit.

« Non… pas après que tu viens de le faire. Je la veux aussi fraîche que possible. Toi, cependant… toi et moi pourrions faire quelque chose. il a dit.

"....Quel?" J'ai demandé. Mon cœur battait la chamade.

"Tu vas me laisser te baiser." il a dit. Toutes ses cartes étaient sur la table.

"Quoi? Enfer non." J'ai dit. Je voulais en fait. Mais je ne pouvais pas le lui faire savoir.

« Viens. Je te laisse me baiser. Tu as le combo frère/sœur dans la même nuit. Putain, qui va savoir ? Il a demandé.

"Est-ce que tu baises avec moi en ce moment?" J'ai demandé.

"Non." Il a dit. Il était très sérieux.

"Eh bien... qu'est-ce que c'est que ça ?" J'ai dit.

« Tu veux que je mette un préservatif ? Demanda-t-il, atteignant dans sa table de chevet un tube de lubrifiant qu'il avait pour ses séances de branlette.

"Putain. Je ne vais pas tomber enceinte." J'ai ri.

Je me mis à quatre pattes et agrippai fermement les draps. Qu'est-ce que je foutais ?

J'ai entendu un bruit de jet. J'ai senti le gel froid se frotter sur mon trou. J'ai entendu un autre jet et j'ai entendu le squishing de Steve en train de se lubrifier.

"Détends-toi juste..." dit Steve.

J'ai pris quelques respirations profondes et j'ai permis à ce qui devait arriver d'arriver.

J'ai senti la bite de Steve pousser contre mon trou. J'ai fait de mon mieux pour me détendre, mais croyez-le ou non, ce n'est pas si facile.

Steve se glissa lentement et laissa échapper des grognements très audibles. Si Steve avait enregistré cela, il aurait remporté des prix de comédie. Je ne peux pas imaginer à quel point cela avait l'air gênant avec le plus petit gars qui montait le plus gros.

"Tu le fais bien." Steve m'a assuré.

Steve a commencé à pomper de plus en plus vite. C'était quelque chose que je n'avais jamais ressenti, mais j'avais aussi le soupçon que je ne pouvais pas en dire autant de Steve.

"Oh putain oui..." dit-il.

Les balles de Steve me giflaient le cul avec un bon rythme. Il était vraiment dedans. J'ai baissé les yeux pour voir ma propre érection se balancer à chaque claquement de ses hanches.

Les mains de Steve reposaient sur mon dos. Ils agrippaient maintenant mes hanches. Steve a commencé à gémir et une secousse soudaine l'a fait me tirer en arrière et s'est claqué de plein fouet.

"Ahhh....Ahhhhhhhh." Il gémit.

Je sentis un liquide chaud tirer en moi. Dieu, c'était foutu. Les gémissements et le sperme m'ont fait chanceler moi-même.

"Jésus Christ, Bret" dit-il. "tu as un beau cul."

Steve sortit et se reposa.

« A mon tour, salope. J'ai dit.

Steve a souri et s'est mis en position 'go'. J'ai appliqué du lubrifiant et je me suis dirigé dans la bonne direction.

C'était un ajustement serré. Pas parce que j'étais énorme, cependant.

"Oh putain." J'ai dit

"Ouais. Ramenez-le à la maison." il a dit.

J'ai fait des va-et-vient plusieurs fois, pour avoir une idée de ce qui se passait. Je dois dire que j'ai bien aimé. Agréable et serré.

Chaque poussée envoyait un gémissement hors de la bouche de Steve. Je ne pouvais qu'espérer que Steph dormait profondément.

Alors que je continuais à pomper, j'ai tendu la main et j'ai commencé à pomper la bite de Steve. Il était vraiment dedans.

Après l'avoir pompé pendant quelques minutes, son cul s'est contracté sur ma bite et j'ai senti un liquide chaud jaillir de ma main. C'était ça. Jeu terminé. J'ai laissé échapper un long gémissement et ma bite a éclaté à l'intérieur de Steve.

"Putain de merde." dis-je en haletant.

"Putain ouais." dit Steve.

Je me suis glissé hors de Steve et j'ai regardé mon sperme suinter de son cul bronzé.

"C'était génial." J'ai dit.

"Ouais. Mais je vais chercher Steph maintenant. Attends juste." il a dit.

Nous nous sommes allongés sur le lit, toujours nus, laissant la climatisation nous rafraîchir.

Articles similaires

Sauver la marguerite

John était propriétaire d'une entreprise dans la trentaine; construction générale, mariée jeune et divorcée en quelques années. Il était maintenant un célibataire heureux et se débrouillait bien pour lui-même, renversant 6 chiffres sympas, vivant dans l'une de ses maisons spéciales et faisant ce qu'il avait toujours voulu. Il ne sortait pas beaucoup parce que tout cela signifiait pour lui un autre tracas comme avant et il avait assez de tracas pour lui durer toute une vie. Il avait acquis une certaine réputation dans la ville pour être un sacré bon constructeur et c'était bien mérité. Il avait toujours eu ce talent...

1.3K Des vues

Likes 0

The Forgotten Heroes Chapitre 3

Vous et Eve partez dans la forêt pour échapper aux Chevaliers du Cinquième Dragon. Pour tuer le silence, vous posez des questions à Eve sur elle. Alors, comment t'es-tu retrouvé dans l'île du Nord ? Eve attrapa ses bras et eut un regard de profonde réflexion sur son visage. J'étais jeune seulement 23 ans encore un enfant par des Elfes, mais ma tribu a été assassinée et presque anéantie par une bande de colons humains. J'ai été épargné à cause de ma beauté naturelle et vendu en esclavage des années plus tard, je me suis retrouvé au milieu où un homme...

1.6K Des vues

Likes 0

Lorsque je ne projette aucune ombre

Quand un homme qui ne projette aucune ombre est de ce monde et Éthéré. Méfiez-vous de l'amour fatal qu'il apporte car c'est votre âme qu'il vient voler Nul ne marchera devant lui ni ne marchera sur ses pas. Car il habite parmi les vivants,……… aussi bien que les morts. -Michael Fletcher Le Prologue. Torbridge, Devon. 1973 . Quand Elaine Hamilton trouve un nouveau-né jeté sur le pas de la porte de l'église trois jours après les funérailles de son père, le révérend David Hamilton, elle y voit un signe de Dieu. Enveloppé dans une fine couverture et nu comme la nature...

713 Des vues

Likes 0

L'histoire parallèle du pacte du diable : Alison et Désirée se marient

Le pacte du diable par mypenname3000 édité par Maître Ken Droit d'auteur 2014 L'histoire parallèle du pacte du diable : Alison et Désirée se marient Remarque : cela se passe entre les chapitres 32 et 33. Vendredi 12 juillet 2013 – Alison Hertz – Le mariage Le jour de mon mariage avec ma beauté latine, Désirée, était enfin arrivé. Après aujourd'hui, je serais Alison de la Fuente. Après avoir fait annuler son mariage avec Brandon, Desiree a repris son nom de jeune fille. C'était un bien plus joli nom que Fitzsimmons. Désirée et moi avons passé plusieurs nuits à parler au lit...

1.1K Des vues

Likes 0

Une soirée - Partie 4

Partie 4 Nous sortons du club et remontons l'allée jusqu'à la route principale. Je hèle un taxi noir qui passe et nous montons sur le siège. Je donne au chauffeur le nom d'une route que vous ne connaissez pas et nous partons. Tu me lances un regard interrogateur, mais je souris juste en retour, ma main se pose sur ton genou, puis glisse doucement de haut en bas sur ta cuisse, chaque coup s'aventurant un peu plus haut. Vous décidez de vous allonger sur votre siège et de profiter de la balade. Le mélange du vin que vous avez bu et...

768 Des vues

Likes 0

Reine Yavara : Chapitre 8

Chapitre Huit YAVARA J'avais vu Elena nue des centaines de fois. Au début de notre adolescence, j'avais été horriblement envieuse de la forme de sa femme, et je l'admirais souvent. Je me souviens comment elle avait l'habitude de rougir quand elle me surprenait à la regarder, mais elle n'essayait jamais de se cacher. Je savais pourquoi alors, mais je n'ai jamais rien dit. L'homosexualité était déshonorée dans la société des Highlands et je craignais pour elle. À vrai dire, je craignais un peu pour moi, car même à l'âge de treize ans, j'avais ressenti un étrange picotement en contemplant la perfection...

767 Des vues

Likes 0

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

696 Des vues

Likes 0

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

691 Des vues

Likes 0

Le fantasme du cheval de Tanya

Ma copine et moi sommes sérieusement plongés dans des fantasmes tabous ! Des fantasmes qui, malheureusement, restent ainsi pour le moment, mais qui deviendront bientôt réalité ! J'ai 29 ans, elle en a 26 ! Elle fait une taille 6-8 et absolument magnifique ! Le jour où je l’ai rencontrée, je suis sérieusement tombé sur mes pieds ! Pendant plusieurs années, j'avais fantasmé sur des filles avec des animaux, mais je n'aurais jamais pensé rencontrer quelqu'un qui ressentait la même chose ! Lorsque je me suis rencontré pour la première fois, nous avons tous les deux testé le terrain comme vous le faites...

412 Des vues

Likes 0

Le médaillon - Chapitre 7

Lundi soir - Partie 1 Jack Winters était assis dans sa voiture devant la maison de sa sœur. Elle n'était pas encore rentrée du travail, mais il savait qu'Emily et les deux autres filles étaient déjà là. Il sortit le médaillon de sous sa chemise et lui jeta un coup d'œil dur, pensant à ce que David lui avait dit plus tôt. Je ne sais pas si tu me changes vraiment, mais si tu le fais, j'ai besoin que tu ne me casse pas la tête ce soir, dit-il à la pierre de jade. Avec un soupir, il ouvrit la porte...

1.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.