Le jouet de baise de l'hermaphrodite - Chapitre 1

673Report
Le jouet de baise de l'hermaphrodite - Chapitre 1

Il était midi et je n’avais pas encore trouvé ma proie pour la nuit.

Je grognai alors que mes longs ongles rouge sang s'enfonçaient dans le volant de la mini-fourgonnette noire dans laquelle j'étais actuellement assis, la frustration bouillonnant en moi ne demandant qu'à être libérée sur un passant innocent.

Juste au moment où j'allais abandonner ma chasse, un éclair de blonde a obstrué ma vision, me faisant pencher la tête sur le côté pour voir une beauté blonde avec une silhouette à la fois un peu petite et des cruches généreuses marchant seule, regardant son téléphone avec elle. écouteurs. Je pouvais presque rire et secouer la tête face à la stupidité de la fille, mais tout ce que je pouvais faire était de gémir alors que ma bite se contractait dans mon pantalon face à la fille.

Vous voyez, je suis née hermaphrodite, avec une grosse bite qui peut (et a) brisé de nombreuses femmes auparavant. Ma mère en était une également et m'avait élevé pour être sa réplique parfaite, prenant ce que je voulais, quand je le voulais, peu importe ce qui se dressait sur mon chemin.

Et mec, je voulais ce morceau de cul chaud autour de mon manche ce soir.

Je me mordis la lèvre alors que je commençais à tourner la voiture, suivant lentement la belle, en veillant à ne pas trahir que je la suivais. Finalement, elle s'est arrêtée avant de s'asseoir sur un banc public, ce qui m'a facilité la tâche lorsque je suis sorti de la camionnette et a pressé le chiffon chloroformique contre ses lèvres.

Je pouvais sentir le sang commencer à affluer vers mon clitoris et ma bite, en retour un gémissement de frustration sexuelle s'échappant de mes lèvres alors que je transportais sans effort la femme inconsciente à l'arrière de la camionnette, prenant un moment pour regarder autour de moi, ne voyant personne à l'intérieur. vue. Je l'ai attachée et bâillonnée, pour l'événement dans lequel elle pourrait se réveiller, et je me suis rapidement glissée sur le siège du conducteur, décollant de la scène du crime aussi vite que possible.

Un sourire s'étala sur mon visage alors que j'imaginais tout ce que j'avais en réserve pour mon petit prix de baise. J'imaginais me glisser dans ses petits trous serrés, chacun d'entre eux, et les déchirer pendant que mon membre engorgé détruisait cette petite pute.

Je voulais m'assurer qu'elle était complètement brisée au moment où j'aurais fini.

Elle ne s'était pas réveillée pendant tout le trajet jusqu'au ranch très isolé que je possédais dans ce but précis. Bien sûr, je vivais principalement en ville, où je pouvais choisir et traquer mes proies, ainsi que vivre ma vie en dehors de ces pulsions, mais c'était l'endroit où j'emmenais toujours ma proie lorsque ma salope intérieure voulait venir. sortir et jouer avec ses jouets. Pour violer et jouir de tous leurs corps offerts.

Au moment où je me suis garé dans le garage, ma chatte était trempée, ma bite bien dressée ayant besoin d'une telle libération. En colère, je me suis poussé hors du siège conducteur et j'ai poussé le coffre, attrapant le corps mou de la jeune fille avec brutalité et impatience. Après tout, j’avais hâte de remporter mon prix.

J'ai déposé la fille sur le canapé du garage sans aucune considération pour son bien-être, et je lui ai brutalement frappé le visage, la laissant haletante, réveillée par la douleur. Je souris alors que les cris étouffés et confus de la jeune fille s'échappent de ses lèvres scotchées alors que sa situation actuelle s'enfonce et bientôt, des sanglots irradient d'elle.

"J'aurais dû attendre et t'attacher correctement", dis-je à la fille en sortant la lame que je gardais toujours dans mon soutien-gorge. «Mais je ne pouvais tout simplement pas. Je suis trop impatient.

Je charge en avant, la faisant bondir aussi loin qu'elle le pouvait, ce qui n'était pas très loin puisqu'elle était piégée et attachée, et mon sourire s'élargit alors qu'elle tressaillit lorsque ma lame rencontra son chemisier rose pâle qui se boutonnait juste au-dessus d'elle. seins juteux, déchirant complètement le tissu pour révéler son ensemble de seins laiteux, lisses et parfaitement ronds.

La fille était une vraie fille. Blonde, de taille moyenne et avec une petite silhouette en sablier en plus. Cela m'a donné envie d'utiliser et de violer chaque petit trou de son corps jusqu'à ce qu'elle soit complètement ruinée.

"Ooo bébé, regarde ce que nous avons ici." Je me suis moqué en massant la tente qui poussait dans mon pantalon à la vue de sa poitrine à moitié nue.

Ses yeux se sont baissés pour repérer la tension dans mon pantalon et ils ont immédiatement atteint la taille d'une soucoupe.

"Quelle pute, comme ce que tu vois jusqu'à présent ?" Je demande diaboliquement, passant une main dans les mèches blondes de la chienne pour la serrer soudainement dans ma main, ramenant sa tête à mon entrejambe alors qu'elle essayait de résister en vain. Elle était coincée avec son visage dans mon entrejambe, une de mes mains dans ses cheveux et l'autre se déplaçant vers mon pantalon pour retirer ma bite qui ne demandait qu'à être utilisée. "Eh bien, allons-y, voyons mieux, d'accord."

Je lui ai craché au visage alors que je retirais ma bite complètement dressée de mon pantalon, frottant la broche avec le bout, provoquant un gémissement de ma part.

J'ai fredonné en signe d'appréciation en traçant le ruban adhésif que j'avais placé sur sa bouche, me demandant à quoi ressemblerait la sensation de ses lèvres sur ma tige, et j'ai immédiatement su que je devais l'avoir.

"Je vais enlever le scotch de tes lèvres maintenant, salope." Je parle sévèrement à la pute que je n'avais pas encore cambriolée. "Et si tu cries, alors aide-moi mon Dieu, je vais te trancher la gorge et ensuite la baiser, tu me comprends ?"

La jeune fille hocha la tête en signe de confirmation et, sans avertissement, j'arrachai le ruban adhésif de ses lèvres, n'étouffant plus le flot incontrôlable de sanglots qu'elle avait accumulés.

"P-s'il te plaît." Elle a supplié. "Que voulez-vous de moi?"

« Qui vous a demandé de parler ? » Dis-je avec colère, mon humeur s'enflammant face à l'incompétence de la fille devant moi.

En grognant, j'ai tendu la main et lui ai pincé le nez, sa bouche à bout de souffle, me laissant l'occasion idéale de glisser ma bite devant ses lèvres soyeuses et de l'enfoncer dans sa gorge sans méfiance.

Je pouvais sentir son haut-le-cœur qui la forçait à faire une gorge profonde et à laisser échapper un gémissement monstrueux alors que du velours mouillé entourait mon bâton de baise. Je l'ai tenue là pendant un moment, regardant la chatte aux yeux bleus qui me regardait humiliée et désespérée de se libérer de ce cauchemar, et je me suis poussée sans pitié hors d'elle jusqu'au bout pour la pousser jusqu'au bout. d'un coup rapide,. Lentement, j'ai répété cela, jusqu'à ce que j'aille de plus en plus vite, baisant brutalement cette pute alors qu'elle s'étouffait sur mon manche, devant la retenir plusieurs fois pour ne pas s'évanouir.

J'ai grogné bruyamment alors que je dominais la bouche de la chienne, prenant la lame que j'avais abandonnée en tournant mon attention vers la bouche du jouet, et coupant la bretelle avant de son soutien-gorge, laissant ses cruches pendre librement, ses tétons durcissant légèrement à cause de l'exposition au froid.

J'ai gémi en en tordant un entre mes doigts, sans jamais ralentir mon rythme rapide de baise du visage, provoquant un halètement de choc et de douleur de la part de la fille. J'ai ri sombrement en tordant l'autre deux fois plus brutalement que le premier, cette fois avec pour résultat un cri faisant vibrer ma bite dans des proportions épiques où j'ai senti du sperme remonter le long de mon manche jusqu'à ce que j'éclate dans la gorge de la petite salope avec un, deux, trois, quatre et cinq énormes jets de mon sperme laiteux puissant et épais jaillissant dans son tube de baise et dans son ventre.

J'ai maintenu son visage en place, souriant de plus en plus large alors que la petite chienne que je contrôlais totalement cessait de respirer alors que sa bouche était bouchée par ma viande. Elle a lutté tandis que mon sperme coulait dans sa gorge, s'étouffant avec mon sperme et son incapacité à respirer. Ceci, à son tour, n'a fait que rendre les choses plus intenses pour moi et a persisté à maintenir la fille encore plus loin vers mon entrejambe jusqu'à ce que son tout petit nez pâle soit relié à mon bassin.

Elle se débattit, rendant la sensation encore plus grande, jusqu'à ce que, d'un dernier coup, elle glisse dans une profonde inconscience, où c'est seulement à ce moment-là que je m'extrait de sa bouche chaude.

Je savais que j'aurais dû attendre de jouer avec elle, de commencer avec la brutalité qui serait désormais la vie de ce petit jouet, mais encore une fois, comme je l'ai dit à la fille, je suis impatient.

Mais en fin de compte, ce n’est pas comme si cela avait tellement d’importance, n’est-ce pas ?

Parce que ce n’était que le début de la vie de ce petit jouet sexuel en tant que salope personnelle.

(partie 2?)

Articles similaires

Sauver la marguerite

John était propriétaire d'une entreprise dans la trentaine; construction générale, mariée jeune et divorcée en quelques années. Il était maintenant un célibataire heureux et se débrouillait bien pour lui-même, renversant 6 chiffres sympas, vivant dans l'une de ses maisons spéciales et faisant ce qu'il avait toujours voulu. Il ne sortait pas beaucoup parce que tout cela signifiait pour lui un autre tracas comme avant et il avait assez de tracas pour lui durer toute une vie. Il avait acquis une certaine réputation dans la ville pour être un sacré bon constructeur et c'était bien mérité. Il avait toujours eu ce talent...

1.3K Des vues

Likes 0

The Forgotten Heroes Chapitre 3

Vous et Eve partez dans la forêt pour échapper aux Chevaliers du Cinquième Dragon. Pour tuer le silence, vous posez des questions à Eve sur elle. Alors, comment t'es-tu retrouvé dans l'île du Nord ? Eve attrapa ses bras et eut un regard de profonde réflexion sur son visage. J'étais jeune seulement 23 ans encore un enfant par des Elfes, mais ma tribu a été assassinée et presque anéantie par une bande de colons humains. J'ai été épargné à cause de ma beauté naturelle et vendu en esclavage des années plus tard, je me suis retrouvé au milieu où un homme...

1.6K Des vues

Likes 0

Lorsque je ne projette aucune ombre

Quand un homme qui ne projette aucune ombre est de ce monde et Éthéré. Méfiez-vous de l'amour fatal qu'il apporte car c'est votre âme qu'il vient voler Nul ne marchera devant lui ni ne marchera sur ses pas. Car il habite parmi les vivants,……… aussi bien que les morts. -Michael Fletcher Le Prologue. Torbridge, Devon. 1973 . Quand Elaine Hamilton trouve un nouveau-né jeté sur le pas de la porte de l'église trois jours après les funérailles de son père, le révérend David Hamilton, elle y voit un signe de Dieu. Enveloppé dans une fine couverture et nu comme la nature...

713 Des vues

Likes 0

L'histoire parallèle du pacte du diable : Alison et Désirée se marient

Le pacte du diable par mypenname3000 édité par Maître Ken Droit d'auteur 2014 L'histoire parallèle du pacte du diable : Alison et Désirée se marient Remarque : cela se passe entre les chapitres 32 et 33. Vendredi 12 juillet 2013 – Alison Hertz – Le mariage Le jour de mon mariage avec ma beauté latine, Désirée, était enfin arrivé. Après aujourd'hui, je serais Alison de la Fuente. Après avoir fait annuler son mariage avec Brandon, Desiree a repris son nom de jeune fille. C'était un bien plus joli nom que Fitzsimmons. Désirée et moi avons passé plusieurs nuits à parler au lit...

1.1K Des vues

Likes 0

Une soirée - Partie 4

Partie 4 Nous sortons du club et remontons l'allée jusqu'à la route principale. Je hèle un taxi noir qui passe et nous montons sur le siège. Je donne au chauffeur le nom d'une route que vous ne connaissez pas et nous partons. Tu me lances un regard interrogateur, mais je souris juste en retour, ma main se pose sur ton genou, puis glisse doucement de haut en bas sur ta cuisse, chaque coup s'aventurant un peu plus haut. Vous décidez de vous allonger sur votre siège et de profiter de la balade. Le mélange du vin que vous avez bu et...

768 Des vues

Likes 0

Reine Yavara : Chapitre 8

Chapitre Huit YAVARA J'avais vu Elena nue des centaines de fois. Au début de notre adolescence, j'avais été horriblement envieuse de la forme de sa femme, et je l'admirais souvent. Je me souviens comment elle avait l'habitude de rougir quand elle me surprenait à la regarder, mais elle n'essayait jamais de se cacher. Je savais pourquoi alors, mais je n'ai jamais rien dit. L'homosexualité était déshonorée dans la société des Highlands et je craignais pour elle. À vrai dire, je craignais un peu pour moi, car même à l'âge de treize ans, j'avais ressenti un étrange picotement en contemplant la perfection...

767 Des vues

Likes 0

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

696 Des vues

Likes 0

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

691 Des vues

Likes 0

Le fantasme du cheval de Tanya

Ma copine et moi sommes sérieusement plongés dans des fantasmes tabous ! Des fantasmes qui, malheureusement, restent ainsi pour le moment, mais qui deviendront bientôt réalité ! J'ai 29 ans, elle en a 26 ! Elle fait une taille 6-8 et absolument magnifique ! Le jour où je l’ai rencontrée, je suis sérieusement tombé sur mes pieds ! Pendant plusieurs années, j'avais fantasmé sur des filles avec des animaux, mais je n'aurais jamais pensé rencontrer quelqu'un qui ressentait la même chose ! Lorsque je me suis rencontré pour la première fois, nous avons tous les deux testé le terrain comme vous le faites...

412 Des vues

Likes 0

Le médaillon - Chapitre 7

Lundi soir - Partie 1 Jack Winters était assis dans sa voiture devant la maison de sa sœur. Elle n'était pas encore rentrée du travail, mais il savait qu'Emily et les deux autres filles étaient déjà là. Il sortit le médaillon de sous sa chemise et lui jeta un coup d'œil dur, pensant à ce que David lui avait dit plus tôt. Je ne sais pas si tu me changes vraiment, mais si tu le fais, j'ai besoin que tu ne me casse pas la tête ce soir, dit-il à la pierre de jade. Avec un soupir, il ouvrit la porte...

1.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.