Au travail

289Report
Au travail

Notre directeur m'a demandé de travailler de nuit un soir parce que nous recevons des visiteurs tôt le lendemain matin et il veut que le magasin soit beau. Vous avez l'inventaire le lendemain et demandez si vous pouvez également travailler la nuit. Étonnamment, il accepte et nous sommes sur le point de passer 8 heures seuls dans le magasin. En début de soirée, vous me demandez de passer à la boulangerie et de faire une pause avec vous dès que j'en ai fini avec les sols. Je termine les sols, en un temps record pourrais-je ajouter car j'ai hâte de passer du temps avec vous, ranger le tampon et me diriger vers la boulangerie.

Quand j'arrive, vous travaillez derrière l'une des tables de la boulangerie. Vous levez les yeux et me souriez, puis sortez de derrière la table. Je vois tes jambes nues alors que tu déboutonnes le bouton du haut révélant ta poitrine nue et je réalise que tu es nue sous ta blouse. "Noël est arrivé plus tôt cette année, pourquoi ne déballerais-tu pas ton cadeau, bébé ?" me demandez-vous en vous appuyant contre la table avec un immense sourire.

Je souris en retour et tends la main pour déboutonner ta blouse, nous remarquons tous les deux que mes mains tremblent. Je descends lentement, révélant de plus en plus de ta chair nue. Lorsque ta blouse est complètement déboutonnée, je la retire de tes épaules puis je tire ton corps contre moi, t'embrassant profondément. Mes mains sont partout sur ton dos et tes fesses tandis que nos langues s'entrelacent en se fouillant la bouche. Vous gémissez bruyamment et me repoussez contre le comptoir.

Vous glissez vos mains sous mon t-shirt et commencez à frotter vos mains sur ma poitrine pendant que j'admire votre corps nu. Vous remontez ma chemise par-dessus ma tête, puis vous vous approchez pour embrasser mon cou et mes épaules tandis que ma tête s'incline en arrière et que je gémis. Tu couvres ma poitrine de baisers avant de commencer à lécher et à sucer mes tétons. Une de mes mains va dans tes cheveux tandis que l'autre caresse ton dos. Pendant que tu suces fort et que tu me lèches les tétons, je gémis de manière incontrôlable. Après quelques instants, vous vous mettez à genoux et commencez à embrasser mon ventre jusqu'à ce que vous atteigniez mon nombril. Vous débouclez ensuite ma ceinture, déboutonnez et dézippez mon jean, libérant ma bite douloureuse de ses limites étroites. Vous descendez mon pantalon jusqu'à mes chevilles, puis enlevez mes bottes, mes chaussettes puis mon pantalon.

Alors maintenant, nous sommes dans la boulangerie, moi en caleçon appuyé contre le comptoir et toi, complètement nue à genoux devant moi. Vous commencez tendrement à embrasser mes cuisses jusqu'à atteindre mon boxer. Ensuite, vous attrapez chaque jambe de mes sous-vêtements et commencez à les baisser lentement. La ceinture s'abaisse sur ma bite jusqu'à ce qu'elle se libère enfin et frappe mon ventre. Vous riez un peu en enlevant mon short, puis le sourire disparaît et est remplacé par un regard de désir. Vous embrassez tout autour de ma bite mais ne touchez jamais ma bite, couvrant chaque centimètre carré, me torturant lentement. Ensuite tu commences à embrasser et à lécher mes testicules pendant que tu frottes la peau sensible entre mon anus et mes testicules. Je deviens si dur que j'ai l'impression que ma peau va éclater avant que tu ne commences enfin à embrasser et à lécher chaque centimètre de ma tige. Vous saisissez la base de mon manche et tirez la tête vers votre bouche. Vous faites tourner votre langue au-dessus de la tête pendant que je halete. Finalement, tu me prends dans ta bouche et tu m'aspires autant que tu peux. Tu me suces la bite avec passion pendant que je passe mes mains dans tes cheveux. Après seulement quelques instants, je dois sortir de ta bouche parce que je suis sur le point d'éjaculer.

Vous me regardez déçu jusqu'à ce que je vous relève et commence à vous embrasser, en poussant ma langue dans votre bouche. Pendant que nous nous embrassons, je vous soulève et vous place sur le comptoir. Tu enroules tes jambes autour de moi et ma bite pousse contre ton vagin et ton abdomen. Nous pressons nos corps l'un contre l'autre pendant que nous nous embrassons. Vous bougez doucement de haut en bas pour que votre clitoris frotte contre mon pénis et que vos mamelons frottent contre ma poitrine. Vous haletez alors que nous continuons à nous embrasser et vous appuyez doucement sur mes épaules. Je romps notre baiser et commence à embrasser et à lécher doucement ton cou. Vous penchez la tête en arrière et gémissez bruyamment alors que mes lèvres couvrent chaque centimètre carré de votre cou. Ensuite, j'embrasse chaque centimètre carré de ta poitrine et de tes épaules jusqu'à ta poitrine. Je lèche et embrasse tout autour de ta poitrine en évitant tes tétons. Vos gémissements passent du plaisir à l'angoisse lorsque vous placez une main sur ma nuque en me tirant vers votre mamelon. Je fais tourner ma langue autour de ton mamelon puis je le prends dans ma bouche. Pendant que je suce ton mamelon, je le passe encore et encore avec ma langue. Je suce de plus en plus fort à mesure que je sens ton mamelon pousser dans ma bouche. Je laisse ton mamelon glisser de ma bouche, puis je donne le même traitement à l'autre mamelon.

Après avoir taquiné tes tétons pendant un moment, j'embrasse ton corps pendant que je me mets à genoux devant toi. Je vous dis de vous allonger et vous le faites, en vous ouvrant à moi. Je commence à embrasser doucement l'intérieur de tes cuisses, plus je me rapproche de ta féminité, plus j'embrasse fort. Tu attrapes l'arrière de ma tête et je sais que tu ne supportes plus les taquineries alors je commence à te lécher doucement du clitoris jusqu'à l'anus avec juste le bout de ma langue. En remontant, j'enfouis ma langue au plus profond de toi. Tu gémis bruyamment en enroulant tes doigts dans mes cheveux. Je m'approche de ton clitoris et le suce dans ma bouche pendant que ma langue le taquine. Je glisse trois doigts à l'intérieur de toi et commence à entrer et sortir de toi pendant que je suce et lèche ton clitoris. Votre respiration commence à devenir plus profonde et je sais que vous vous rapprochez. Tu enfonces tes talons dans mon dos et je sais que ton orgasme est proche, alors je fais glisser un doigt hors de ton vagin et je l'enfonce profondément dans ton anus. Vous criez et votre corps commence à trembler. Je commence à enfoncer mes doigts dans et hors de votre vagin et de votre anus de plus en plus fort à mesure que votre respiration s'accélère. Je suce fort ton clitoris et tu exploses, ton corps tremblant violemment. Je continue à sucer ton clitoris jusqu'à ce que ton orgasme s'apaise, puis je descends et lèche chaque parcelle de ton humidité.

Je te laisse te reposer pendant que j'embrasse tes cuisses et ton ventre. Après quelques minutes, tu me tires sur toi et tu m'embrasses profondément. Tu me demandes de mettre ma bite en toi mais je refuse. Je vous dis de vous lever et de vous pencher sur le comptoir et vous souriez à cette pensée. Pendant que vous vous mettez en position, je prends mon jean et sors quelque chose de la poche. Vous me demandez ce que j'ai mais tout ce que je vous dirai, c'est que vous le verrez bien assez tôt. Je m'agenouille derrière toi et pose une main sur chacune de tes fesses. Je t'ouvre grand et commence à taquiner ton anus avec ma langue, en faisant des cercles autour et par-dessus. Je pousse ma langue en toi pendant que tu gémis. Je glisse ma langue dans et hors de toi pendant quelques instants puis je m'éloigne. Vous sentez une de mes mains quitter vos fesses et vous m'entendez chercher quelque chose. Puis soudain, vous sentez quelque chose de petit glisser dans votre anus, puis vous sentez du gel frais jaillir à l'intérieur de vous. Vous laissez échapper un léger gémissement en réalisant que ce que j'ai sorti de la poche de mon pantalon était un tube de lubrifiant anal.

Je me lève et pousse lentement ma bite dans ton vagin. Quand je suis enterré à l'intérieur de toi, j'enfonce deux doigts dans ton anus. Je commence à faire entrer et sortir mon pénis et mes doigts de vous à l'unisson. Je tends la main avec ma main libre et commence à frotter ton clitoris gonflé. Après quelques instants, je glisse un autre doigt dans ton anus ouvert. Vous commencez à pincer et à tordre vos mamelons pour provoquer votre orgasme. Je me penche et j'embrasse la nuque, puis je suce fort la peau de ta colonne vertébrale. Tu cries et tu exploses en te poussant fort contre moi. Je retire mes doigts de tes zones sensibles et te tiens près de moi pendant que ton orgasme berce ton corps. Après vous être calmé, vous tournez la tête pour que nous puissions nous embrasser pendant que je continue de vous tenir. Nous commençons à nous embrasser doucement mais au bout de quelques instants les baisers deviennent de plus en plus passionnés. Finalement tu romps notre baiser pour me dire que tu veux sentir ma bite en toi. Je souris et je te dis que c'est déjà en toi. Vous avez un air frustré à cause de mes taquineries et vous me dites : "Pas là, tu sais où."

Je ris et je te dis que je sais en faisant lentement glisser mon pénis hors de ton vagin chaud. Je place la tête contre votre entrée, puis je me fraye un chemin lentement. Lorsque la tête glisse à l'intérieur, vous gémissez bruyamment. Je reste immobile pour que tu t'habitues à cette sensation. Après quelques instants, vous repoussez ma bite en en prenant de plus en plus en vous jusqu'à ce que vous soyez complètement rempli. Quand tu es prêt, tu me dis d'y aller et je commence à entrer et sortir lentement de toi. Au bout de quelques instants tu me demandes d'aller plus vite mais je veux que ça dure aussi alors je continue d'aller lentement. Au bout de quelques instants, tu retires ma bite et m'ordonnes de m'allonger sur le comptoir. Je souris, saute sur le comptoir et m'allonge sur le dos.

Je t'aide à monter sur le comptoir et tu t'agenouilles sur ma taille. Tu prends ma bite dans ta main et la place contre l'entrée de ton anus. Vous poussez lentement votre corps sur ma bite dure, me prenant pleinement en vous. Vous restez complètement immobile pendant quelques instants puis vous commencez à glisser de haut en bas de mon axe, les yeux mi-clos. Vous commencez à accélérer le rythme alors que je regarde votre sein rebondir. Finalement, je me laisse envahir par la luxure et je prends un de tes tétons dans ma bouche. Je suce fort pendant que tu chevauches ma bite. Vous gémissez et commencez à me chevaucher encore plus vite. Ma respiration commence à s'accélérer et tu me pousses sur le dos. Tu te penches et m'embrasses profondément, puis tu murmures à mon oreille : "Jouis en moi bébé, jouis dans mon cul."

C'est tout ce que je peux supporter et j'explose en toi. Vous gémissez bruyamment lorsque vous sentez mon sperme chaud jaillir en vous. J'ai poussé encore quelques fois en vidant ma bite, puis je m'effondre sur le comptoir alors que tu tombes sur moi. Nous nous embrassons doucement pendant que ma bite devient douce à l'intérieur de vous et que nos mains explorent les corps en sueur de chacun. Au bout d'un moment, nous discutons et nous convenons que nous devrions travailler de nuit beaucoup plus souvent.

Articles similaires

The Rogue's Harem Livre 1, Chapitre 2 : Le plaisir coquin de Catgirl

Le harem des voleurs Livre un : Les femmes sensuelles de Rogue Deuxième partie : Le plaisir coquin de Catgirl Par mon nom de plume3000 Droits d'auteur 2017 Chapitre quatre : Désirs réalisés Sven Falk – Contreforts du Despeir, Principauté de Kivoneth, Terres de conflits de Zeutch Je n'avais jamais été aussi abasourdi de ma vie alors que je regardais les lèvres de la chatte de ma sœur ouvertes par les doigts coquins de Zanyia. Ce tunnel rose et scintillant, se pliant et se crispant alors que ma sœur se tortillait sous la lamia, m'a fait signe. Je rêvais de me glisser...

199 Des vues

Likes 0

Six-Mile High Club chapitre 8

Six-Mile High Club chapitre 8 Comme il se faisait tard et qu'ils devaient être chez Tomiko pour le dîner, ils s'habillèrent et quittèrent l'école. Elle conduisait un peu comme le chauffeur de taxi qui avait emmené Miyoko et Michael de l'aéroport à l'hôtel. Soudain, Tomiko s'est arrêtée dans un parking, a coupé le contact et est sortie de la voiture comme si elle participait à une course de Stock Car, et a dû faire un arrêt au stand, avec seulement la déclaration : Attends ici. Je reviens tout de suite. Elle a traversé le parking en courant jusqu'à une pharmacie. Trois...

221 Des vues

Likes 0

L'humiliation hypnotique de Subby Hubby

Il est furieux de voir sa femme baiser un parfait inconnu dans leur maison, mais elle change ensuite d'avis. Littéralement. ******** Je suis rentré à la maison après le travail et je les ai trouvés en train de baiser sur le sol du salon. Ma femme et un gars que je ne connaissais pas. Il était au top. Je me souviens de ses talons et de ses orteils suspendus en l'air alors que ses fesses fléchissaient et qu'il la pompait. Le FUCK, dis-je. Le gars a regardé par-dessus son épaule et m'a souri. Puis il a vu mon expression et son...

193 Des vues

Likes 0

Un retournement de situation

Un retournement de situation C’est drôle comme, en un instant, toute une programmation peut être bouleversée. Dans de bonnes circonstances, tout ce à quoi vous avez toujours cru, tout ce à quoi vous avez combattu, craint et résisté peut être déformé et transformé en la chose dont vous rêvez le plus. Tel a été le cas de Taja Crawford, qui a entrepris un voyage effrayant qui la laisserait à bout de souffle, satisfaite d’une manière dont elle ignorait l’existence et désireuse de bien plus encore. Tout a commencé assez innocemment, lorsque Taja est rentrée chez elle tard dans la nuit après...

289 Des vues

Likes 0

Week-ends en alternance : partie 2

Jason était assis sur le canapé en train de regarder la télévision lorsque la porte d'entrée s'ouvrit. Mandy se balança en ayant l'air plus qu'un peu étrange. Ses vêtements, visiblement neufs et un peu étriqués, étaient mouillés de rosée. Bien sûr, il ne savait pas que c'était de la rosée et a simplement supposé qu'elle était passée par un arroseur ou quelque chose du genre. Qu'est-ce qui t'est arrivé? Il a demandé. Son ton révélait qu'il s'en fichait vraiment. Apparemment, j'ai laissé la voiture de papa rouler, a-t-elle répondu. Elle n'avait aucune idée depuis combien de temps il l'avait abandonnée sur...

357 Des vues

Likes 0

Jimmy, le garçon d'à côté

Gah, l'université est ridicule ! Je suis tellement prête à arrêter. Taylor Green a ouvert la porte de son dortoir et l'a claquée de façon dramatique. Max, sa colocataire, leva les yeux du livre qu'elle lisait pour la regarder. Mec, tu dis toujours ça chaque semaine. Taylor souffla et passa ses doigts dans ses cheveux noirs jusqu'aux épaules. Ouais, mais cette fois, je suis sérieux. Aujourd'hui, nous sommes vendredi, mais j'ai 3 devoirs à rendre le même jour la semaine prochaine, un test à emporter et 3 autres quiz. Je jure que cette charge de travail va me tuer ! Elle...

295 Des vues

Likes 0

Pour un

Pour un Peut-être devrais-je expliquer. Il s'agit d'un récit réel et minutieux impliquant de vraies personnes qui, pour de nombreuses raisons, seraient vulnérables dans leur vie professionnelle et personnelle si trop de détails étaient rendus publics. Je suis sûr que vous, le lecteur, pardonnerez le manque de noms ou de détails de localisation précis. Ceux qui me connaissent bien reconnaîtront probablement certains aspects et en additionneront peut-être deux et deux. Je devrai m’en occuper, si et quand le moment sera venu. Ma réputation, bien qu’importante pour moi, compte un peu moins que les « A » pour nous deux. « A » est une très...

166 Des vues

Likes 0

Séduit, transformé et dominé

J'ai 27 ans et j'ai mené une vie hétéro jusqu'à présent. Je suis considérée comme belle et j'ai eu de superbes copines tout au long de ma vie. Ma carrière, ma santé et ma vie sociale ont été très bonnes. On pourrait dire que je vis la vie parfaite. Je suis mince, 30 de taille, 44 de poitrine - je fais beaucoup d'exercice, j'ai une bite coupée de 7. J'ai une vie très épanouissante à tous égards sauf un. Depuis mon plus jeune âge, j'ai une imagination très active. et envie d'être séduite par un mec, mais je n'ai jamais eu...

201 Des vues

Likes 0

Le voyage à la plage_(3)

Le voyage à la plage Je ne me suis jamais considéré comme un spectateur. Je ne dirais pas que je suis moche, mais je n'ai jamais pensé que les filles parlaient de moi et je n'étais pas vraiment recherché. J'étais plus du copain gal. Je traînais toujours avec des filles, mais je ne pensais pas qu'elles s'intéressaient à moi. J'ai 15 ans, environ 5'11, 150 livres, et rien de vraiment spécial. Yeux bruns, cheveux bruns, presque entièrement moyens. J'étais plutôt en forme, grâce à ma pratique du football, et j'avais beaucoup de succès à l'école. J'étais allé jusqu'en neuvième année sans...

1.3K Des vues

Likes 0

Mentorat Brandon Chapitre 12

MENTORAT BRANDON Par Bob Chapitre 12 : Fantasmes enfin réalisés Alors que je m'endormais profondément, je ne pus m'empêcher de penser à ce dont Bran et moi avions parlé. Je savais que j'étais plus expérimenté que Brandon dans le domaine du sexe, puisque j'étais sa première expérience sexuelle. Je pouvais aussi dire qu'il était assez intrigué par une expérience sexuelle multiple. Je pensais aussi que ce serait très amusant, mais je ne voulais pas trop forcer, car je ne voulais pas perdre l'amour de ma vie. J'étais sur le point de m'endormir quand j'ai entendu un bruit à côté du lit...

793 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.