Culotte [Chapitre 1]

595Report
Culotte [Chapitre 1]

Cette histoire a été écrite à l'origine par scotsmitch2001 pour moi et j'ai pris son idée de base et je l'ai modifiée et développée dans cette histoire ici.

-------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ----------------------------------------------

la culotte

Chapitre 1 : Le delimme de Nick
(Nick s'aventure dans la chambre de Jaclyn)

Nick s'allongea sur le lit et soupira. Quand Monica a dit qu'elle n'aurait que 10 minutes pour se rafraîchir, il savait que ce serait plus long. Elle lui avait demandé de venir la chercher pour qu'ils puissent sortir déjeuner.

Bien sûr, elle n'était pas encore prête, elle devait "se rafraîchir".

Il regarda autour de sa chambre, ravi de sa féminité. En tant qu'homme, il ne comprenait pas vraiment la nécessité de toutes les couleurs pastel vives, des décorations à froufrous et des bibelots féminins.

Il se leva et fit le tour de son lit, laissant ses mains toucher et explorer les vêtements éparpillés.

Il sortit dans le couloir et baissa les yeux vers la salle de bain, écoutant le bruit de la douche ; il réalisa qu'il attendrait encore un moment, encore une fois. Il soupira et décida de se diriger vers la cuisine pour quelque chose à boire, faisant son chemin le long du couloir.

Alors qu'il passait devant la salle de bain, il frappa à la porte et demanda à Monica : « Alors combien de temps vas-tu rester encore ?

"Plus trop longtemps", a-t-elle répondu, "J'ai presque fini."

Il sourit et hocha la tête pour lui-même, retournant dans le couloir, passant une porte entrouverte et jetant un coup d'œil à l'intérieur pendant un moment, "La chambre de Jaclyn", pensa-t-il.

Il ouvrit davantage la porte et fit un pas à l'intérieur, laissant sa curiosité prendre le dessus. Il ne connaissait pas très bien la sœur de Monica, mais il pensait qu'elle devenait définitivement une magnifique jeune femme. « Si seulement elle était un peu plus âgée », pensa-t-il en lui-même, entrant pleinement dans la chambre de la plus jeune et jetant un coup d'œil autour de lui.

Evidemment une chambre de fille ; une couette blanche, des animaux en peluche éparpillés sur le lit, l'odeur du parfum, du spray pour le corps et de la lotion persistant dans l'air.

Il remarqua un très grand miroir sur le mur du fond et marcha devant, réalisant qu'il s'agissait en fait des portes coulissantes de son placard. Il se regarda dans le miroir et fléchit un peu les bras en riant de lui-même.

Il se retourna et scruta la pièce. Ne sachant pas d'où venait cette pensée, il commença à l'imaginer en sous-vêtements. Alors qu'il se tenait avec le miroir maintenant derrière lui, il pensa que c'était peut-être ce que Jaclyn faisait la nuit avant de se mettre au lit. Peut-être qu'elle se tient devant son miroir en admirant sa silhouette bronzée et en forme tout en passant ses mains sur sa peau douce.

Nick s'avança vers la commode à côté du lit et tira le tiroir du haut, regardant curieusement à l'intérieur. Il remarqua que c'était le tiroir de sa culotte, qui était soigneusement plié et trié par types. Il glissa sa main à l'intérieur du tiroir, la déplaçant autour des différentes paires de sous-vêtements dans le tiroir, sentant tous les différents tissus entre ses doigts. Lorsque ses mains atteignirent une paire douce et glissante, il frotta le tissu entre son pouce et son index, savourant la sensation soyeuse de sa culotte.

Il sortit cette paire du tiroir et, par impulsion, porta le tissu doux à son visage et le pressa contre son nez, inhalant la douce odeur de la culotte propre d'une jeune femme. Il sentit un frémissement dans son pantalon et une pression immédiate contre le devant de son jean ; causé par ses actions avec la culotte de la fille.

Il laissa tomber la culotte de bikini en satin rose qu'il avait tirée de son tiroir sur le lit de Jaclyn et se dirigea rapidement vers la porte de la chambre. Il sortit la tête et écouta attentivement ; Monica était toujours occupée sous la douche.

Furtivement, il se précipita vers le lit ; déboutonnant puis dézippant son jean, le faisant glisser jusqu'à ses genoux avec le short en dessous. Sentant sa bite jaillir à l'air libre, il gémit doucement et s'assit sur le lit de la petite sœur de Monica.

Il jeta un coup d'œil à sa commode, examina de près les photos encadrées de Jaclyn, fixant brièvement en admirant ce qu'il pouvait voir d'elle sur les photos. Il a remarqué Monica dans quelques-uns d'entre eux et a rapidement imaginé son incroyable petit corps nu dans son esprit. Alors que son imagination s'aventurait au-delà de ce qu'il savait de mémoire, il se pencha et saisit la paire de culottes de Jaclyn sur le lit près de lui et les plaça sur sa bite ; qui se tenait maintenant au garde-à-vous.

"C'est tellement mal", pensa-t-il alors qu'il commençait lentement à faire glisser le tissu soyeux de la culotte de l'adolescent sur son pénis palpitant. Alors que le tissu caressait sa bite, il prit une profonde inspiration et se pencha en arrière pour ressentir tous les sentiments intenses qui le traversaient à ce moment-là.

Il essayait de se contrôler mais trouvait qu'il était pratiquement impossible de le faire à ce stade. Sa respiration a commencé à s'accélérer et son esprit a coulé avec des images des deux magnifiques sœurs dans toute leur beauté; il les imagina debout de chaque côté du lit complètement nus et lui souriant.

Il ne pouvait plus contrôler les images qui inondaient son imagination. Souvenirs de Monica à quatre pattes l'attendant, changeant cette image en mettant Jaclyn à la place de Monica, imaginant Jaclyn l'attendant à quatre pattes complètement nue.

Nick caressait doucement le tissu rose de haut en bas de sa bite raide alors que des images des deux belles femmes dansaient dans son imagination. Il s'arrêta de caresser et pressa simplement la tête de son membre dans une sensation palpitante à travers la culotte rose brillante.

C'était trop pour lui à ce moment-là et il prit une profonde inspiration, sentant tout cela courir à travers lui, il serra le gousset doublé de coton de la culotte sur la tête de sa bite alors que son orgasme prenait le contrôle. Il pouvait sentir sa tige pulser et pomper son sperme dans sa culotte douce alors qu'il tenait le tissu fermement en place sur le dessus de sa bite, lui permettant de recevoir toute sa charge.

Après s'être vidé dans sa culotte, il s'appuya contre ses oreillers, se relaxant et essayant de reprendre ses esprits, respirant fortement.

Alors que Nick commençait à se recomposer, il réalisa ce qu'il avait fait. Il se leva et s'assit droit sur le lit, retirant la culotte de sa bite ramollie et la posa sur le lit pendant une seconde. Il attrapa rapidement la ceinture de son jean et du short en dessous et les remonta, les boutonnant et les fermant à glissière.

Soudain, il entendit le bruit de la douche qui s'arrêtait, il paniqua. Saisissant la culotte de Jac et la repliant, il ne savait pas quoi en faire. S'il les jette dans le panier, « Non, elle pourrait remarquer qu'ils ont été trafiqués », s'il les fourre dans sa poche et les garde, « non, Monica remarquerait sûrement la tache humide qui se développerait à l'extérieur, » s'il les remettait, « oui, c'est la meilleure option », pensa-t-il.

Il se tint au-dessus de la commode et glissa rapidement la culotte en peluche sous une pile dans le tiroir. Malheureusement pour Nick, il ne réalisait pas à quel point elle gardait ses sous-vêtements bien organisés et les cachait au mauvais endroit.

Juste au moment où il ferma le tiroir de la commode, la porte de la chambre de Jaclyn s'ouvrit lentement et Monica se tenait dans l'embrasure de la porte ; son corps sexy dissimulé seulement par une seule serviette.

Transpercé par la beauté et le corps presque nu de son meilleur ami, Nick n'a pas réalisé les ramifications du fait qu'elle l'ait trouvé seul dans la chambre de sa petite sœur. Il sentit son pantalon remuer momentanément jusqu'à ce que la voix de Monica le ramène à la réalité. « Nick, qu'est-ce que tu fais ici ? » Elle l'a interrogé.

Luttant pour trouver une explication adéquate sur comment et pourquoi il s'est retrouvé dans la chambre de Jaclyn. Il trébucha légèrement sur sa propre langue, pensant au petit chien de Monica, "J'ai vu Riley courir ici et je voulais lui dire bonjour", réussit-il à cracher.

"Eh bien, vous pourrez la voir plus tard, venez m'aider à trouver quoi porter", a déclaré Monica en attrapant Nick par le poignet et en le tirant hors de la chambre de sa sœur.

Nick ne put s'empêcher de penser à ce qu'il venait de faire. Il a commencé à se sentir coupable d'avoir envahi la vie privée de Jaclyn comme ça; faire quelque chose de si pervers avec sa culotte pas moins. La pensée recommença à le réveiller lorsqu'il sentit la petite main de Monica autour de son poignet. Il se retourna devant lui et pensa que si la serviette de Monica était plus courte, ses grosses fesses seraient exposées.

Il pensa à ce qui se passerait si Jaclyn le découvrait ; comment réagirait Monica si elle savait qu'il a souillé les vêtements intimes de sa petite sœur ? "Je m'occuperai de ça si cela arrive", pensa-t-il en admirant la vue de Monica laissant tomber sa serviette.

Articles similaires

La fille du maître

Elle atteint le ciel, les poignets enlacés dans la poigne de liens serrés alors qu'elle se tient debout, les pieds écartés, ancrée au sol par des liens similaires. Autour de son cou se trouve la bande tendue d'un bâillon boule qui arrête sa voix et une autre bande qui tient un bandeau sur ses beaux yeux doux. Elle est attachée à 4 anneaux, deux vissés au sol, enfoncés dans les lourdes planches, tandis que l'autre paire est vissée solidement dans les lourdes poutres du toit du plafond. La lumière vacillante des bougies l'entoure et l'air doux de la nuit d'été flotte...

474 Des vues

Likes 0

La première nuit où elle a essayé l'anal

Tu es entré avec le trousseau de clés que je t'ai donné il y a quelques mois. Vous les jetez sur la table, avec votre sac à main, en essayant de vous taire. Vous ne savez pas si je dors ou non. Vous laissez tous vos vêtements sales près de la machine à laver et vous vous précipitez devant la chambre, nu, dans la salle de bain. Vous vous admirez dans le miroir en pensant même couvert de la crasse de la journée, vos cheveux en désordre, vous vous sentez sexy. Vos seins sont gais, avec de beaux mamelons au bon...

220 Des vues

Likes 0

Le médaillon - Chapitre 7

Lundi soir - Partie 1 Jack Winters était assis dans sa voiture devant la maison de sa sœur. Elle n'était pas encore rentrée du travail, mais il savait qu'Emily et les deux autres filles étaient déjà là. Il sortit le médaillon de sous sa chemise et lui jeta un coup d'œil dur, pensant à ce que David lui avait dit plus tôt. Je ne sais pas si tu me changes vraiment, mais si tu le fais, j'ai besoin que tu ne me casse pas la tête ce soir, dit-il à la pierre de jade. Avec un soupir, il ouvrit la porte...

504 Des vues

Likes 0

Amour tendre II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la première partie de Tender Love. Désolé, cela a pris si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée de l'orgasme puissant qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris contre...

511 Des vues

Likes 0

Les rêves deviennent réalité_(0)

J'emballais mes affaires en me préparant à dormir chez mon ami. Il s'appelait Lyall. C'était un garçon de ma classe. Nous avions 14 ans tous les deux. La chose est; Je l'aimais depuis la 6ème. J'ai su très tôt que j'étais gay, même si je le cachais bien. Cela n'a pas beaucoup aidé qu'il soit extrêmement chaud et très désireux de le montrer. Il enlevait souvent sa chemise lorsque nous jouions ou mettait un short révélant ses jambes et ses cuisses. Qu'il soit ou non gay aussi, je ne le savais pas. Il faisait toujours des commentaires sur les filles canons...

424 Des vues

Likes 0

Kelsey -

Veuillez noter et commenter Avant: Kelsey - Pas d'arrêt papa. Avant : Kelsey - Papa, ça ne peut plus se reproduire Avant : Kelsey - Payer le loyer Avant : Kelsey - Papa, comment as-tu pu laisser cet homme me faire ÇA. Avant : Kelsey - Papa - c'est vraiment MALADE. Avant : Kelsey - C'est fou. Nous ne pouvons pas le faire ici. Avant : Kelsey - Papa. S'il vous plaît, PAS la ceinture. Avant : Kelsey - PAPA, QU'EST-CE QUE TU FAIS AVEC MA PETITE AMIE ? Avant : Kelsey - PAPA, ne me force pas à entrer dans ce magasin de vidéos effrayant. Avant : Kelsey...

409 Des vues

Likes 0

M. Malcolm

Je sais dit Samantha au téléphone en entrant dans la maison de Mme Parker. Samantha, âgée de vingt-quatre ans, s'occupe d'un homme de soixante ans nommé Daniel, qui vit avec sa fille unique dans sa maison de deux chambres. Aujourd'hui, Daniel peut encore marcher et parler, mais il a commencé à perdre la mémoire depuis que sa femme est décédée il y a trois ans à l'âge de cinquante-sept ans des suites d'une tumeur au cerveau. M. Malcolm n'avait plus jamais été le même depuis sa mort. Donc, Malcolm, sa fille paie à Samantha dix dollars de l'heure pour le surveiller...

350 Des vues

Likes 0

LA PREMIÈRE FOIS DE NATASHA

LA PREMIÈRE FOIS DE NATASHA Quel Noël cela allait être ! Emily rentrait à la maison pour les vacances et je devais supporter qu'elle me harcèle constamment. Elle serait sur mon cas à propos de deux choses, 1) je n'étais pas végétalien, et 2) j'étais vierge et en terminale au lycée, ce qui, dans l'esprit d'Emily, ressemblait à une ironie totale et complète. Aucune fille aussi jolie que moi ne pourrait être vierge à moins qu'elle ne soit sérieusement gâchée. Et bien sûr, Emily pensait que j'étais sérieusement foiré. Premièrement, j'allais à l'église tous les dimanches et jouais même dans le...

356 Des vues

Likes 0

Domination papa noir

Scott Clair détestait sa blancheur. Il n'était pas capable de l'articuler exactement de cette façon; il prétendait accepter sa nature soumise et son désir irrésistible de servir la race noire. S'il avait été un peu plus conscient de lui-même, un peu plus introspectif, il aurait pu décrire avec précision sa haine de soi comme découlant de son besoin inhérent de se sentir supérieur. La blancheur était sa maladie, amplifiée par un complexe napoléonien aux proportions énormes compte tenu de sa taille de 5'1. Il souffrait d'un narcissisme extraordinaire. Dans son esprit délirant, l'univers lui devait des excuses pour sa taille et...

192 Des vues

Likes 0

Adopté 2

Adopté la partie 2 Patty a refusé de baiser à nouveau son fils adoptif ce jour-là, aussi souvent qu'il l'a harcelée pour une autre chance de glisser sa bite apparemment toujours dure en elle chatte. Le refuser n'a pas été facile. Elle a passé la majeure partie de la soirée à baiser avec les doigts, enfermée dans sa chambre et frottant fébrilement sa chatte humide, le tout en pensant à la la joie qu'elle avait éprouvée avec l'énorme queue de son fils adoptif. Le lendemain matin, Walter est venu à la table du petit déjeuner complètement nu, avec une énorme érection...

633 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.