Brûlant

891Report
Brûlant

Brûlant

Elle agrippa la bouteille dans ses mains alors qu'elle en buvait verre après verre. Essayant de noyer tout le chagrin qu'elle voyait à chaque fois qu'elle fermait les yeux. La citation que sa mère avait l'habitude de lui dire ne cessait de se répéter dans son esprit. "Tout ira bien", elle détestait cette citation puisque rien n'allait jamais "bien" dans son monde. Alors qu'elle sirotait la dernière goutte de la bouteille, son corps s'allégea et elle tomba sur son lit dans un sommeil ivre..........
Ali s'est réveillé le lendemain avec un mal de tête lancinant et désireux de se cacher profondément dans l'obscurité. Elle quitta sa chambre pour entrer dans le salon, où elle découvrit sa mère avec sa culotte à mi-chemin jusqu'aux chevilles et un sourire satisfait sur son visage.
Ali a expiré "Pas encore" en couvrant sa mère avec une couverture.
"Hé là" dit une voix profonde et rauque qui la surprit. Ali se tourna pour voir Jim, l'un des petits amis de sa mère. Il se tenait là sans chemise laissant son ventre pendre à l'air libre.
Dégoûtant, pensa-t-elle alors qu'elle l'ignorait pour retourner dans sa chambre. Mais Jim l'a attrapée par le bras et l'a tirée avec suffisamment de force pour la faire tomber au sol.
"Tu ferais mieux de me répondre quand je te dis quelque chose Girl!"
"Va te faire foutre" Ali se reprit et essaya de courir vers elle mais Jim bondit sur elle en essayant de la retenir comme il l'avait fait avec sa mère.
« Stupide salope, je suppose que je dois te discipliner comme j'avais à faire avec cette salope » il fit un signe de tête vers sa mère qui dormait encore.
Ali ne deviendrait pas comme sa mère, elle se débattait et gémissait contre lui avec une férocité mortelle. Il attrapa sa main gauche et la força au-dessus de sa tête en débouclant son pantalon.
"Arrêt!" cria-t-elle à tue-tête en espérant que sa mère l'aiderait. Non. Elle ne pouvait pas compter sur elle, elle devait le faire toute seule. Avec autant de force qu'elle le pouvait dans ses ongles, elle griffa ses yeux en essayant de son mieux de les arracher de leurs orbites.
"Salope" grogna-t-il alors que ses mains se posaient sur son visage, voyant l'opportunité, elle lui donna un coup de genou dans l'aine et le repoussa. Ali sans se retourner a couru par la porte d'entrée et a continué à courir pendant ce qui lui a semblé être des heures. Elle n'attendit pas pour s'arrêter, craignant qu'il ne la trouve. La seule chose qui comptait pour elle était d'aller le plus loin possible.
Alors qu'elle atteignait enfin la gare routière, son esprit était frénétique et ne savait pas quoi faire. Elle fouilla dans sa poche arrière où elle gardait son portefeuille mais il était vide.
"merde" où allait-elle aller ? Où pourrait-elle aller ? Toutes ces questions surgissent dans son esprit. Au moment où Ali avait juste envie de le perdre, elle a trouvé le mur le plus proche et l'a frappé aussi fort que possible. Elle ne se souciait pas de la douleur qu'elle ressentait alors que son poing frappait le mur encore et encore. Elle voulait seulement une évasion, un moyen de sortir de ce monde.
Se calmant, elle appuya sa tête contre le mur et ferma simplement les yeux.
"Hey" elle se retourna lentement s'attendant au pire "Ali" elle ouvrit les yeux pour voir son ami Mark. Ali a essayé de se fier à ce qui lui était arrivé mais elle n'a pas pu prononcer un seul mot. Il enroula un bras autour d'elle "Ne t'inquiète pas, tout ira bien"..
Maintenant que j'y ai pensé, peut-être qu'elle ne détestait pas simplement cette citation...


Partie 2

Ali et Mark ont ​​parlé jusqu'à ce qu'ils annoncent l'arrivée de son bus mais avant qu'il ne parte, il lui a glissé assez d'argent pour trouver un "Endroit sûr". "Au revoir et merci" dit-elle en se détournant.

"Ali, remercie-moi en vivant" Il se retourna et s'éloigna en poussant la porte du terminal pour l'ouvrir.

Elle ne le regarda pas partir, elle ne pouvait pas maintenant. Elle ne pouvait pas lui montrer les larmes qui coulaient librement sur ses joues pâles. Ali prit une bouffée d'air, pour rassembler le courage de continuer. Essuyant ses larmes, elle se dirigea vers la caissière.

"Puis-je vous aider mon cher?" sa voix était douce et ses yeux remplis d'inquiétude.

"Euh..Oui, j'aimerais sortir d'ici" Ali garda la tête haute avec un sourire plastique alors qu'elle regardait la femme dans les yeux.

"Où voudrais-tu aller?"

"Je..Je ne sais pas juste de sortir d'ici s'il vous plait" Elle pouvait à peine maintenir la façade. Ses yeux ont commencé à gonfler et sa voix a commencé à se fissurer… ..

Le caissier regarda Ali avant de taper quelque chose sur l'ordinateur à côté d'elle. Ali se frotta les yeux avec sa manche en essayant de le cacher à la gentille femme. Le grand bruit de brassage la ramena vers le monde extérieur.

"Ici cher" elle a remis à Ali un ticket de bus "Porte 12, à 15h"

"Merci" Ali prit le ticket de bus avant de laisser au caissier un sourire qui ne pouvait même pas paraître proche de la réalité.

Ses pieds ne s'arrêtaient pas, elle voulait juste se retirer de la gentillesse de la femme. Elle s'assit sur la chaise la plus éloignée de la caissière et commença un combat en elle-même. C'est trop! Tout est trop ! Tu ne vois pas qu'elle souffre ? Vous ne voyez pas besoin d'aide ? Mais elle ne sait pas comment le demander.

S'il vous plait quelqu'un m'aide

Personne ne me regarde

Ali avait tort, complètement tort… Le reste de son cœur sombra dans l'abîme alors que… Jim entra dans la pièce.

Non..Non..Non… Nooooon ! Elle fourra son billet dans sa poche et courut de toutes ses forces dans les toilettes des femmes. Poussant la porte, elle trouva une cabine et claqua la porte en la verrouillant avec des doigts tremblants. Elle s'assit sur le siège des toilettes avec sa tête sur ses genoux se balançant vers l'avant. S'il vous plait, ne le laissez pas...

Le grand corps costaud de Jim franchit la porte avec suffisamment de force pour secouer les étals. "Je sais que tu es ici Ali"

Il vérifia la première stalle, vide. Il a vérifié en dessous et n'a pas pu voir ses pieds. "Viens Ali, je veux juste parler chérie". Il poussa la seconde porte, elle était vide, elle l'entendit jurer dans sa barbe.

« Tu testes ma patience, petite pute ! » Il a rugi

Elle ne pouvait s'empêcher de trembler, son esprit était parti, son cœur était froid et battait vite.

Il poussa la 3ème porte, vide à nouveau. "Sortez maintenant ! Je vous jure que ça va être douloureux pour vous" Il frotta sa position accroupie avec un délice malsain.

Le temps était écoulé, alors qu'il atteignait la quatrième porte ouverte, elle ne bougeait pas. Il a trouvé la fissure sur le côté de la porte et a chuchoté "Je t'ai trouvé chérie" avec un sourire méchant………

Articles similaires

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

626 Des vues

Likes 0

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

612 Des vues

Likes 0

Les rêves deviennent réalité_(0)

J'emballais mes affaires en me préparant à dormir chez mon ami. Il s'appelait Lyall. C'était un garçon de ma classe. Nous avions 14 ans tous les deux. La chose est; Je l'aimais depuis la 6ème. J'ai su très tôt que j'étais gay, même si je le cachais bien. Cela n'a pas beaucoup aidé qu'il soit extrêmement chaud et très désireux de le montrer. Il enlevait souvent sa chemise lorsque nous jouions ou mettait un short révélant ses jambes et ses cuisses. Qu'il soit ou non gay aussi, je ne le savais pas. Il faisait toujours des commentaires sur les filles canons...

1.4K Des vues

Likes 0

Cassie et sa maman_(1)

Jo-27 ans Tracie-30 ans Cassie-9 ans Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Tracie. Tracie travaillait à la banque locale où j'effectuais toutes mes opérations bancaires. Eh bien, Tracie et moi avons commencé à parler et avant longtemps nous avons commencé à sortir ensemble. Après quelques mois, Tracie et sa fille, Cassie, ont emménagé avec moi. Tout allait parfaitement, la vie ne pouvait pas s'améliorer, j'étais surprise. C'était durant l'été 98 et Tracey a dû emmener son père à l'hôpital. Cassie est restée avec moi, ce qui n'était pas inhabituel car nous avions souvent été seuls ensemble. J'étais déjà debout...

1.6K Des vues

Likes 0

Je n'avais pas de choix

Je n'avais pas de choix Par EFon (C'est une longue histoire et il y a une certaine accumulation, mais je pense que cela vaut la peine de vraiment définir l'intrigue.) Qu'est-ce que je vais faire maintenant? Je suis coincé dans une situation sans issue et le stress me tue. Je n'ai jamais voulu une vie compliquée, mais j'ai un temps que j'aime ou pas. Ce qui est étrange, c'est que même si je sais que c'est mal, je ne peux pas m'empêcher de l'aimer quand même. Maintenant, j'ai eu des moments sauvages à l'université, mais alors que j'étais encore jeune, je...

1.5K Des vues

Likes 0

Kumiko - Partie 2 : Se réveiller_(0)

Encore une fois, c'est la partie 2 du repost! ______________________________________________ Introduction : Partie 2 de la série Kumiko. La partie 3 est déjà en cours d'écriture ! Plus court que le précédent mais la partie 3 est en route. Comme toujours, votez et laissez des commentaires. -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- --------------- Il se réveilla avec un frisson, notant l'obscurité dans la pièce. Ses yeux se sont rapidement adaptés à la lumière et il a vu un feu qui était sur le point de s'éteindre. Il ne se souvenait pas qu'il y avait une cheminée dans sa chambre, puis il remarqua le poids léger...

1.1K Des vues

Likes 0

P'tit Jazz

Je m'appelle Patrick, j'ai 21 ans et je travaille dans un magasin de détail d'électroménager, dans l'entrepôt. Cela consiste généralement en de longues journées difficiles où il faut recevoir beaucoup de stock lourd, comme des réfrigérateurs et des machines à laver, et devoir également donner aux clients leur stock. Cela devient assez fatiguant, surtout pendant les mois d'été quand il fait chaud. L'entrepôt a un deuxième niveau, où nous gardons habituellement les unités extérieures pour les climatiseurs. Étant hors de vue de la caméra et uniquement accessible à ceux qui peuvent conduire le préparateur de commandes (un type de chariot élévateur)...

891 Des vues

Likes 0

Le remplacement de maman

Ce n'est que dans mes rêves que je pouvais concevoir ce qui se passait. Je dois rêver, ça ne peut pas être réel, n'est-ce pas ? Je me réveille du rêve d'avoir des relations sexuelles avec ma femme. Un rêve que je réalise maintenant, car ma femme était décédée il y a deux ans. Le rêve est de ma femme vingt ans plus jeune, mais j'ai l'âge que j'ai maintenant. Je suis encore groggy de sommeil, mais le rêve semble continuer dans mon esprit, car je ressens un plaisir intense dans mon aine. Je passe ma main sous les couvertures voulant...

930 Des vues

Likes 1

Une soirée - Partie 4

Partie 4 Nous sortons du club et remontons l'allée jusqu'à la route principale. Je hèle un taxi noir qui passe et nous montons sur le siège. Je donne au chauffeur le nom d'une route que vous ne connaissez pas et nous partons. Tu me lances un regard interrogateur, mais je souris juste en retour, ma main se pose sur ton genou, puis glisse doucement de haut en bas sur ta cuisse, chaque coup s'aventurant un peu plus haut. Vous décidez de vous allonger sur votre siège et de profiter de la balade. Le mélange du vin que vous avez bu et...

690 Des vues

Likes 0

Pain et beurre

Note de l'auteur; Cette histoire est une romance, et le sexe se produit vers la fin. Certains pourraient ne pas l'aimer pour son manque de sévérité du fait d'autrui du début à la fin. Le poème que John partage avec Rachel ; Autumn appartient à Emily Elizabeth Dickenson, (10 décembre 1830 - 15 mai 1886). C'était une poétesse américaine. Je l'ai choisi parce que c'est mon poème préféré de l'automne et ma période préférée de l'année. Pain et beurre Beagle9690 Septembre 2019 Il a servi vingt-sept ans dans les Marines, prenant sa retraite en tant que colonel à quarante-cinq ans. Les...

1.8K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.