MA belle soeur et moi

497Report
MA belle soeur et moi

J'avais 20 ans et je venais de terminer mon contrat de trois ans avec l'armée. J’étais un peu nerveux en entrant dans l’allée de mon ami Dillion. Je n'étais pas rentré une seule fois en congé, j'ai passé la majeure partie de mes trois années en Irak et je n'avais échangé que des courriels avec lui, mais il organisait une fête de bienvenue pour moi après un match de football.
Il y avait déjà au moins une centaine de personnes et il ne m'a pas fallu longtemps pour retrouver mon ami. Dillion et nous nous sommes tenus à l'écart de la foule principale qui essayait de se rattraper et de se sentir mieux l'un l'autre. C'est lui qui parlait le plus pendant que je regardais autour de moi. Il y avait un feu de joie, cinq fûts et beaucoup de lycéens.
"Comment c'était là-bas?" Dillion a finalement posé l'inévitable question.
"C'était nul", répondis-je, puis je pris un long verre de mon Corona pour qu'il ne pose plus de questions et c'est à ce moment-là que j'ai vu ma sœur de dix-sept ans pour la première fois depuis que j'étais à la maison. Kalley avait des cheveux blonds jusqu'aux épaules, des yeux bleu verdâtre, de gros seins et le plus beau cul que j'aie jamais vu. Elle portait une chemise boutonnée blanche et une jupe en jean bleue qui couvrait à peine ses fesses.
J'ai regardé autour de moi pour voir si quelqu'un était à proximité. "Putain, Kalley est putain de chaud!" M'écriai-je. Je savais que je pouvais le dire à Dillion parce qu'avant de partir, je l'avais aidé à baiser sa sœur aînée Danielle et, d'après ses e-mails, je savais qu'ils allaient tous les deux dans une université dans un État différent et que tout le monde les connaissait comme petit-ami et petite-amie.
"Oui, elle l'est." Dillion a ri et c'est tout ce qui a été dit à ce sujet.
Je ne pouvais pas quitter Kalley des yeux. Elle était putain de magnifique ! Elle transportait une pinte de rhum et une bière. Elle a flirté et dansé avec tous les mecs et en a embrassé plusieurs. Puis j'ai réalisé que ma petite sœur n'était qu'une petite salope de fête. L'idée que Kalley se fasse baiser a rendu ma bite dure et j'ai commencé à chercher une petite bombasse à abuser.
Au fur et à mesure que la nuit avançait, j'ai retrouvé de vieux amis et ma petite sœur et vers minuit, je me suis souvenu que Dillion organisait toujours une sorte de tirage au sort lors de ses fêtes pour ses amis les plus proches. Tout le monde mettait son nom dans un bocal et peu après minuit, Dillion tirait au sort le nom d'un gars et d'une fille et les conduisait discrètement à la maison d'hôtes où les lumières seraient éteintes et ils passeraient la nuit à se baiser sans savoir qui. ils étaient putains jusqu'au matin.
Ce jeu nous a apporté beaucoup de plaisir et nous n’en avons jamais parlé sauf entre nous ni nous sommes moqués de quelqu’un parce qu’il devait sortir avec quelqu’un qu’il ne voulait pas volontairement. Les règles étaient très simples. Dillion viendrait trouver chaque personne et les conduirait à la maison d'hôtes. Il ne diffuserait pas qui baisait qui, mais le matin s'ils le souhaitaient, ils pourraient sortir ensemble. Les gars ne pouvaient pas parler mais les filles le pouvaient et le matin, quand il faisait assez clair pour voir, tu devais baiser une fois de plus quand tu savais qui c'était, tu baisais ou tu n'étais autorisé à assister aux fêtes de personne.
J'ai vu Dillion marcher vers moi et je savais qu'il me faisait du bien et me laissait baiser une bombasse qu'il avait triée sur le volet. J'ai frappé du poing contre le sien et j'ai regardé la maison d'hôtes. Dillion avait fait ça pour moi dans le passé, me laissant baiser quelques filles populaires de notre école qui étaient avares d'abandonner la chatte.
"J'ai un cul vraiment chaud tout nu et j'attends de me faire baiser juste pour toi mon frère", a déclaré Dillion avec un sourire. "Bienvenue à la maison."
Toutes les pensées concernant le petit cul serré de ma sœur ont disparu lorsque j'ai réalisé que j'allais baiser pour la première fois depuis plus d'un an. La maison d'hôtes était petite avec une chambre et une salle de bain. J'y étais allé des centaines de fois, donc je savais m'orienter dans le noir. J'ai verrouillé la porte derrière moi et je suis resté là quelques instants pour laisser mes yeux s'adapter. J'avais oublié à quel point il faisait sombre ici avec les rideaux tirés.
"Viens ici, je veux te sucer la bite", ai-je entendu la voix légèrement ivre de ma sœur Kalley. J'ai silencieusement remercié Dieu de m'avoir donné un si bon ami alors que j'arrachais mes vêtements de mon corps et me dirigeais vers le lit. Je pouvais à peine voir la silhouette sombre de ma sœur assise sur le bord du lit et j'ai failli trébucher sur ses vêtements en chemin.
Ma bite n'avait jamais été aussi dure.
Kalley sursauta lorsque je passai mes mains de chaque côté de son visage. Elle s'est immédiatement levée et a commencé à me caresser la bite, mais je voulais d'abord l'embrasser et je l'ai tirée sur ses pieds. Toujours en prenant son visage en coupe, j'ai embrassé Kalley durement et lui ai attrapé les fesses brutalement. Kalley a dû aimer ça parce qu'elle gémissait alors que nous continuions à nous embrasser.
Kalley rompit notre baiser et se rassit sur le lit. J'ai fait un petit pas en avant et elle a avalé ma bite. J'ai gémi bruyamment à plusieurs reprises. Je ne pouvais pas m'en empêcher, Kalley me faisait la meilleure pipe de mon genre. Alors que sa tête s'avançait sur ma bite, sa main se tordait devant sa bouche et je devais l'arrêter avant de faire exploser mon bruit.
Je l'ai poussée sur le dos et Kalley a grimpé à reculons sur le lit. Ma bite faisait les battements préliminaires avant un orgasme, alors je me suis dirigé vers l'évier et j'ai rempli un verre d'eau. J'ai pris mon temps pour le boire jusqu'à ce que j'aie le contrôle de ma bite affamée de chatte. Ensuite, j'ai pensé à la façon dont ma sœur bougeait lorsqu'elle dansait avec des gars autour du feu de joie, je grimpais sur le lit et entre les jambes de ma sœur.
"J'aime ça dur", m'a dit Kalley.
Bien, pensais-je. Parce que j'allais lui faire tout ce qui était imaginable avant que le soleil ne se lève et qu'elle panique. Cinq heures devraient suffire.
J'ai tâtonné dans le noir et j'ai frotté ma bite de haut en bas de sa fente jusqu'à ce que je trouve son trou d'amour. J'ai poussé la tête de ma bite et j'ai senti ses pieds derrière mes cuisses. Je ne pouvais pas attendre encore une seconde et j'ai poussé aussi fort que possible.
"Dieu OUI!" Kalley a crié pendant que je la baisais aussi vite et aussi fort que possible. J'ai accroché sa jambe gauche par-dessus mon épaule puis sa jambe droite par-dessus l'autre.
« BAISE-MOI ! Baise-moi ! BAISE-MOI ! » Kalley a crié et j'étais ravi de voir à quel point ma sœur était devenue une petite pute pendant que j'étais en guerre. Ma famille et Dillion m'avaient envoyé des photos de Kalley pendant mon déploiement. Les photos envoyées par Dillion montraient Kalley portant peu ou pas de vêtements et j'avais dit aux gars de mon peloton qu'elle était ma petite amie et je les avais battus nerveusement tous les jours.
J'ai attrapé la tête de lit pour pouvoir la marteler plus fort et ses cris sont devenus plus forts et il y avait des bruits d'animaux venant de sa gorge. Dans le noir, je pouvais à peine distinguer les contours de son visage. Et elle m'a griffé durement le dos alors qu'elle avait son premier orgasme.
"N'ARRÊTEZ PAS DE BAISE MMMEEE OUT SSSHHIITTT JE SUIS CCCCUMMMIINNNGG !!!" Kalley releva sauvagement ses hanches et sa tête d'un côté à l'autre alors qu'elle atteignait son apogée. Sa petite chatte serrée a serré ma bite si fort que j'ai soufflé ma charge profondément dans ma sœur.
À bout de souffle, je me suis éloigné d'elle et elle s'est penchée et a commencé à m'embrasser pendant qu'elle me secouait à nouveau fort.
"Je vais te monter jusqu'à ce que tu jouisses." Kalley me l'a dit et j'ai souri alors qu'elle s'abaissait sur ma bite. C'était sans aucun doute le meilleur sexe que j'ai jamais eu, pensais-je alors qu'elle me chevauchait férocement pendant environ vingt minutes.
Kalley n'a pas dit un mot alors qu'elle me chevauchait comme une pro et elle a atteint son apogée encore et encore avant de finalement me faire exploser pour la deuxième fois. Kalley s'est effondrée sur moi et nous nous sommes tous les deux évanouis.
Quand je suis arrivé à Kalley, il était toujours au-dessus de moi mais je pouvais voir à travers le toit ouvrant que le ciel commençait à s'éclaircir et je n'avais que peu de temps pour baiser ma magnifique sœur. J'ai passé mes mains sur son petit corps serré et elle a commencé à remuer. Je lui ai mordu le cou très fort.
"Ça fait du bien", gémit Kalley et juste comme ça, ma bite était à nouveau dure comme de la pierre. J'ai poussé Kalley hors de moi et dans la position du toutou. Il y avait un peu de lumière donc je n'ai eu aucune difficulté à enfoncer ma bite dans sa chatte humide.
Kalley a poussé un cri sans mots alors que je me suis enfoncé en elle aussi fort que possible. Elle s'est opposée à moi et a secoué la tête à chaque fois que je la frappais. J'ai lentement tendu la main pour saisir ses cheveux et une fois, le poing plein, j'ai reculé aussi fort que possible.
« OH PUTAIN ! OH MON DIEU!" Kalley grogna. Il faisait assez clair pour voir que je baisais ma belle sœur en levrette et je savais que bientôt elle voudrait voir qu'elle avait baisé alors j'ai ralenti le rythme pour l'empêcher d'avoir un orgasme afin qu'elle se laisse peut-être prendre dans le moment et finir de me baiser avant qu'elle ne réalise qu'elle avait commis un inceste.
Le visage de Kalley était sur le lit alors qu'elle s'appuyait sur ses coudes lorsqu'elle parlait. "Je vais me retourner et je veux que tu continues à me baiser."
Je me suis retiré d'elle pour qu'elle puisse rouler sur le dos. Par héritage, je me suis mis en position entre ses jambes pendant que ses yeux s'ajustaient. J'avais encore une fois ma bite à l'entrée de sa chatte quand j'ai vu ses yeux s'écarquiller de choc et d'horreur.
"Oh mon dieu Joe ?!" Kalley haleta et je fouillai ma bite en essayant de trouver l'entrée de l'endroit où elle ne me dirait pas de m'arrêter une fois que je serais en elle. "Joe non!"
Je l'ai poussée fort et elle a courbé le dos en réponse.
"Joe, je suis ta sœur!" elle gémit doucement alors qu'elle posait ses mains sur mes épaules et poussait doucement. J'ai souri en abaissant ma bouche jusqu'à l'endroit de son cou où elle aimait se faire mordre.
"Oh mon Dieu JOE!" Nous avons commencé à avoir un bon rythme alors que je me déplaçais sur ma sœur. "Nous devrions utiliser un préservatif." Kalley gémit.
"Il est trop tard Kalley," dis-je en la regardant. J'ai continué à baiser ma belle sœur et je pouvais dire qu'elle aimait ça. Elle a hoché la tête en signe d'accord et a commencé à me baiser en retour. "Dis-moi que tu veux que je te baise.'
"Baise-moi Joe!" » Kalley a commandé avec un sourire méchant et j'ai commencé à la baiser aussi fort que possible. "C'EST ÇA! PUTAIN DE PERVERS, BAISE TA PETITE SOEUR ! BAISE TA SOEUR PLUS FORT ! »
J'ai été une fois de plus étonné par la salope de ma sœur car je pouvais clairement voir l'expression de son visage alors qu'elle avait un autre orgasme. J'ai toujours ce visage quand je pense à Kalley maintenant.
"Tu veux baiser ton frère, putain de salope ?"
« OH DIEU OUI ! Je veux te monter fort ! »
Je nous ai retournés sans sortir ma bite de sa chatte serrée et chaude et elle a commencé à me chevaucher aussi fort et férocement qu'elle l'avait fait plus tôt.
"Tu aimes te faire baiser par ta sœur?"
"Putain oui, ta chatte est tellement serrée!"
"Tu veux que je saute sur ta bite ?
"Dieu OUI!"
Sans un autre mot, j'ai regardé les beaux seins de ma sœur commencer à rebondir de haut en bas alors qu'elle changeait de mouvement et commençait à espérer de haut en bas sur ma bite !
« OH DIEU JOE ! JE VEUX TE BAISER TOUS LES JOURS ! OH DIEU, JE VAIS JOUIS ENCORE ! »
Je n'en pouvais plus et quand j'ai senti ses muscles se contracter, j'ai soufflé ma charge au plus profond d'elle. J'avais l'impression que j'allais jouir pour toujours et elle a posé ses mains sur ma poitrine et s'est déplacée contre moi pendant qu'elle pompait ma bite pour la débarrasser du sperme.
Quand elle fut sûre que j'avais fini, elle s'éloigna de moi et attrapa ses vêtements.
"Nous devons sortir d'ici avant que quiconque nous voie, Joe." Elle prononçait mon nom différemment maintenant et je savais que c'était parce que nous n'étions plus frère et sœur. Maintenant, nous étions amants.
"Avez-vous besoin de vous ramener à la maison?" Ai-je demandé en enfilant rapidement mes vêtements.
"Oui," répondit Kalley
Aucun de nous n’a dit un mot pendant tout le chemin du retour.

Articles similaires

Brandi et Jessica, finale d'Halloween

Brandi est mon escorte, je la paie pour coucher avec moi. Il y a bien plus que cela, elle est comme ma petite amie. Depuis que j'ai commencé à l'utiliser, elle s'est limitée à un autre client, elle en voyait environ cinq. Honnêtement, je pourrais l'épouser et la sauver de cette vie. Nous faisons bien plus que simplement avoir des relations sexuelles. Je l'emmène à des rendez-vous, au cinéma, en vacances, elle reste chez moi et bien plus encore. C'est l'une des femmes les plus magnifiques que j'ai jamais vues. Elle n'est pas trop grande, environ 5'6. Ses yeux sont si...

610 Des vues

Likes 0

Les rêves deviennent réalité_(0)

J'emballais mes affaires en me préparant à dormir chez mon ami. Il s'appelait Lyall. C'était un garçon de ma classe. Nous avions 14 ans tous les deux. La chose est; Je l'aimais depuis la 6ème. J'ai su très tôt que j'étais gay, même si je le cachais bien. Cela n'a pas beaucoup aidé qu'il soit extrêmement chaud et très désireux de le montrer. Il enlevait souvent sa chemise lorsque nous jouions ou mettait un short révélant ses jambes et ses cuisses. Qu'il soit ou non gay aussi, je ne le savais pas. Il faisait toujours des commentaires sur les filles canons...

1.4K Des vues

Likes 0

Le compagnon d'un démon, partie 1 : Mes débuts

REMARQUE : Il n'y a AUCUN sexe dans CETTE PARTIE de l'histoire. Je promets que dans les chapitres à venir, il y aura beaucoup de sexe chaud et lubrique. Ceci n'est que l'introduction. J'étais juste assis sur le canapé, regardant un documentaire sur The Dark Ages. C'etait intéressant. Alors voyez pratiquement le monde entier aller en enfer. Soudain, mon téléphone faisait du bruit. C'était mon copain. Eh bien, il était en quelque sorte mon petit ami. Nous ne nous étions jamais rencontrés dans la vraie vie. Nous nous sommes rencontrés via un site Web correspondant. Et depuis, nous avions développé une...

1.5K Des vues

Likes 0

Le lutteur partie 1

Le lutteur, première partie Cette histoire parle d'un gars timide et d'un ami de la famille qui l'a aidé à surmonter ses blessures et sa timidité pour atteindre le sommet. C'est un peu une longue histoire. Je me suis laissé emporter cette fois. Encore une fois, j'utilise une bonne dose de correcteur orthographique pour ma dyslexie, mais les conseils et les commentaires sont les bienvenus. Faites-moi savoir si vous êtes arrivé à la fin les gars s'il vous plaît. The Silent Assassin était son nom de ring et ce n'était pas par hasard son vrai nom Adam, il était un produit...

1.2K Des vues

Likes 0

Le remplacement de maman

Ce n'est que dans mes rêves que je pouvais concevoir ce qui se passait. Je dois rêver, ça ne peut pas être réel, n'est-ce pas ? Je me réveille du rêve d'avoir des relations sexuelles avec ma femme. Un rêve que je réalise maintenant, car ma femme était décédée il y a deux ans. Le rêve est de ma femme vingt ans plus jeune, mais j'ai l'âge que j'ai maintenant. Je suis encore groggy de sommeil, mais le rêve semble continuer dans mon esprit, car je ressens un plaisir intense dans mon aine. Je passe ma main sous les couvertures voulant...

927 Des vues

Likes 1

Séduction estivale partie 1

Séduction estivale Pt 1 C'était l'été 1986 et je venais de terminer mes O'levels au collège international anglais de Marbella, en Espagne. Ma famille y avait déménagé 2 ans plus tôt. La plupart des gens de l'école étaient amis et se connaissaient quel que soit leur âge ou leur classe, donc évidemment j'étais amical avec mes amies jeunes sœurs, dont la plupart avaient 14 ans et avaient besoin de l'attention des garçons plus âgés. Les vacances scolaires venaient de commencer et l'amie de ma sœur Alesha organisait chez elle une fête au bord de la piscine à laquelle j'étais invité, c'était...

625 Des vues

Likes 0

Jake, Robby et une surprise

J'écrirai plus si vous l'aimez. Envoyez-moi un e-mail avec des commentaires/suggestions : [email protected] Jake Greenman est assis dans son cours de théorie musicale, s'ennuyant à en perdre la tête et jouant avec une guitare pour essayer de compenser la diffusion anxieuse de jeunes hormones dans son corps tonique et chaud. Ses cheveux bruns, raides et fins, effleurent légèrement son front et remontent sur son cuir chevelu, et il doit les retourner périodiquement. Son jeu de guitare est un peu sporadique, ses doigts blancs et lisses caressent la touche et glissent avec mépris de haut en bas de la guitare inférieure à la...

1.7K Des vues

Likes 0

M. Malcolm

Je sais dit Samantha au téléphone en entrant dans la maison de Mme Parker. Samantha, âgée de vingt-quatre ans, s'occupe d'un homme de soixante ans nommé Daniel, qui vit avec sa fille unique dans sa maison de deux chambres. Aujourd'hui, Daniel peut encore marcher et parler, mais il a commencé à perdre la mémoire depuis que sa femme est décédée il y a trois ans à l'âge de cinquante-sept ans des suites d'une tumeur au cerveau. M. Malcolm n'avait plus jamais été le même depuis sa mort. Donc, Malcolm, sa fille paie à Samantha dix dollars de l'heure pour le surveiller...

1.5K Des vues

Likes 0

Désirs interdits - Partie 3

Susan Ramsey a marché dans le couloir à côté d'une rangée de salles de classe à l'école où elle a fréquenté la 7e année. Elle portait une jupe courte et un haut moulant qui respectait à peine le code vestimentaire de l'école. Blonde et aux yeux bleus, elle était bien développée pour une fille de 12 ans, avec des seins guillerets et en herbe et un joli cul qu'elle apprenait tout juste à utiliser à son avantage avec les garçons. Elle ne connaissait pas grand-chose au sexe, mais elle était certaine d'une chose : à peu près tous les hommes qu'elle rencontrait...

1.4K Des vues

Likes 0

La première baise de Julia

C'est ma première histoire, alors n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Julia était une étudiante de première année de quinze ans. Elle mesurait un peu plus de 5'2 et avait un chiffre à élimination directe. C'était une de ces petites filles rondes. Elle avait des seins de 32C et une petite taille qui se fondait dans un cul parfaitement rond. Elle avait un visage anguleux avec des lèvres pleines et une peau de couleur ivoire crémeuse. De longs cheveux châtains tombaient dans son dos. Mais sa caractéristique la plus frappante était ses yeux. Ils étaient grands...

1.2K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.